Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 19:16

 6964095-10648945     La guerre de domination et de conquête menée par l’Internationale révolutionnaire islamique en terre d’Islam et dans le monde est une guerre totale : elle est bien entendu une lutte armée mais aussi une guerre religieuse, psychologique, politique et révolutionnaire.


 
       L’objectif politique final annoncé est l’établissement d’un ordre islamique planétaire basé sur la charia et la destruction de tous les « ennemis de l’Islam ». 
Dans ce contexte idéologique, l’intervention armée de l’aviation française en Irak aura un impact militaire marginal mais un impact psychologique et politique maximal. Orchestrée et présentée comme une agression de « croisés » et de « mécréants » en terre d’Islam, elle renforce la mobilisation et la détermination des djihadistes qui exploitent chaque action armée des occidentaux comme une justification nouvelle et une légitimation du Djihad. François Hollande vient de réussir l’exploit de rendre un immense service politique aux islamistes fanatiques et dans le même temps de faire de chaque Français une cible potentielle. 
Le rôle prioritaire et essentiel du chef de l’Etat et de son gouvernement est pourtant de défendre les intérêts de la France et d’assurer la sécurité intérieure et extérieure des Français. La question que devrait se poser le président de la République est de savoir si sa décision d’intervention armée renforce ou menace la sécurité de nos compatriotes. La réponse est tragiquement évidente. Que messieurs Hollande et Valls rétablissent d’abord l’ordre dans les milliers de zones de non droit de nos villes qui servent au recrutement djihadiste avant de nous entraîner avec des moyens militaires insuffisants dans la  fosse à serpents du Proche et du Moyen Orient. 
Maintenant que la machine infernale est lancée et que l’engrenage de la guerre sans fin a été enclenché, la France doit prendre un certain nombre de dispositions d’urgence. 

- La première mesure doit être diplomatique à l’égard de la Syrie : après avoir soutenu de manière totalement irresponsable tous les islamistes et djihadistes qui combattent l’armée syrienne, il est urgent aujourd’hui de soutenir et d’armer les troupes du président Bachar el-Hassad, seules capables d’empêcher une victoire totale des milices islamistes en Syrie, victoire qui conduirait à la purification ethnique et au massacre des chrétiens et de la communauté alaouite. 

- La deuxième mesure doit porter sur les moyens accordés à nos services de renseignement et à nos forces armées. Puisque le président socialiste a choisi d’impliquer militairement la France dans la guerre civile et religieuse irakienne, entrainant ainsi une menace dorénavant permanente pour tous les Français vivant en France ou à l’étranger, le Parti de la France demande que les moyens affectés à nos services de renseignement et à nos forces spéciales soient multipliés par dix, que le milliard de dollars promis par Hollande la semaine dernière à un « Fonds vert » censé lutter contre le réchauffement climatique soit affecté intégralement à nos forces armées et que le budget de la défense soit fortement en augmentation avant la fin du quinquennat. On ne peut pas tout à la fois multiplier les théâtres d’opérations extérieures et laisser l’armée française dans un état matériel et financier déplorable. La qualité remarquable des personnels des armées de terre, de l’air et de la marine ne peut seule pallier aux nombreuses insuffisances budgétaires. 

- La troisième mesure doit porter sur le renforcement du contrôle des entrées sur le territoire national. Notre sécurité intérieure étant aujourd’hui directement menacée, la France doit sortir immédiatement de l’Espace Schengen afin de disposer des moyens maximum de contrôle et de surveillance du mouvement des réseaux djihadistes. 

- La quatrième mesure doit impliquer l’arrêt immédiat de toute immigration en provenance des pays arabo-musulmans à l’exception éventuelle d’un soutien humanitaire accordé aux chrétiens d’Orient persécutés. Il est temps d’en finir avec le processus d’immigration-colonisation et d’islamisation de la France. 

- La cinquième mesure d’urgence, compte tenu des centaines de djihadistes binationaux qui partent faire la guerre en Irak et en Syrie est de rétablir la maîtrise absolue de l’accès à la nationalité française en mettant définitivement un terme à la politique d’attribution automatique de la nationalité basée sur la loi du sol. Il est inacceptable et dangereux que la nationalité française s’obtienne comme dans un guichet automatique. Etre Français s’hérite ou se mérite. En complément, la déchéance de la nationalité et l’interdiction de territoire national doivent s’appliquer immédiatement à tous les djihadistes binationaux. 

        L’internationale islamiste est une hydre dont les têtes coupées ne cessent de se reformer et de s’adapter. La riposte doit être à la mesure de la menace, idéologique, psychologique et politique. 

       Le peuple français ne mérite pas de subir les conséquences des politiques menées en son nom par un gouvernement d’incapables et d’irresponsables. 
Le Parti de la France appelle au sursaut national et à l’émergence d’une véritable droite nationale et européenne attachée à la défense de notre identité, de notre sécurité et de nos libertés et porteuse de nos valeurs de civilisation européennes et chrétiennes. 

       Carl Lang 
Président du Parti de la France
Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 18:20

Moscou, 5 décembre

 

  185624682.jpg      Le président russe Dmitri Medvedev a signé un décret sur le jour de deuil national lundi 7 décembre suite à l'incendie ayant fait plus de cent morts dans la nuit de vendredi à samedi à Perm (Oural), rapporte samedi le service de presse du Kremlin.

       Dans la nuit de vendredi à samedi à Perm (Oural), un incendie  monstrueux dans le café de nuit "Le Cheval boiteux" a tué 103 personnes et blessé 134 autres, dont 79 dans un état très grave.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 18:18

Moscou, 5 décembre

 

  185623933.jpg     Le ministère russe des Situations d'urgence (MSU) a confirmé à RIA Novosti la mort d'encore une personne suite à l'incendie dans un night-club de Perm, la victime ayant succombé samedi à ses blessures dans un hôpital.

       "Encore une personne est décédée dans un hôpital de Perm, portant à 103 le nombre des victimes de l'incendie", a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

        Dans la nuit de vendredi à samedi à Perm (Oural), un incendie  monstrueux dans le café de nuit "Le Cheval boiteux" a tué 103 personnes et en blessé 134 autres, dont 79 sont dans un état très grave.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 18:15

        Le transfert des reliques de Saint Ephrem de Perekomsk a eu lieu le 16 mai 1545. Cette célébration a été établi lors d'un Conseil à Moscou de l'année 1549. St Ephraim de Perekomsk reposait le 26 Septembre, 1492.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 18:10

Saint Théodore a été appelé "Sanctifié" parce qu'il a été le premier dans son Monastère ordonné à la prêtrise.

  0516Theodore-nikolas-newmartyr.jpg    St Théodore est venu d'Egypte et était le fils de parents chrétiens riches et illustres. L'aspiration à la vie Monastique est apparue au début de lui. Il y a eu une fois une grande fête à la maison de ses parents lors de la fête de la Théophanie. Le garçon ne voulait pas prendre part aux festivités, en deuil parce que des joies terrestres, il pourrait être privé de joies dans la vie à venir. Il quitta secrètement la maison quand il avait quatorze ans et est entré l'un des monastères.

       Entendant parler de Pacôme le Grand, il a brûlé avec le désir de voir l'ascète. St Pacôme a reçu le jeune homme avec Amour, ayant été informé d'avance par Dieu sur sa venue. Restant au Monastère, saint Théodore rapidement réussi dans toutes ses tâches monastiques, en particulier dans l'obéissance totale à son guide, et dans sa compassion envers les autres frères. La mère de Théodore, apprenant qu'il était au monastère Tabennisi, est venu à St Pacôme avec une lettre de l'évêque, a demandé à voir son fils. St Théodore ne voulait pas rompre son vœu de renoncer au monde, alors il a refusé de rencontrer sa mère.

         Voyant la force de Saint-Théodore d'esprit et la capacité, Saint Pacôme une fois lui a dit de demander aux frères la Sainte Écriture. St Théodore était alors âgé de seulement vingt ans. Il obéit et se mit à parler, mais quelques-uns des frères plus âgés a pris acte d'un nouveau moine doit leur apprendre, et ils quitté. St Pacôme leur dit: «Vous avez cédé à la diable et à cause de votre orgueil, vos efforts seront réduits à néant. Vous ne l'avez pas rejeté Théodore, mais la Parole de Dieu, et vous avez privé de l'Esprit Saint. "

       St Pacôme a nommé St Théodore en tant que surveillant du monastère Tabennisi, et se retira dans un monastère plus solitaire. St Théodore avec un amour filial a continué à se préoccuper plus de son instructeur, et il avait l'air après saint Pacôme dans sa dernière maladie, et lorsque le grand abba reposait dans le Seigneur, il ferma les yeux. Après la mort de saint Pacôme, St Théodore a dirigé le monastère Tabennisi, et plus tard, il était à la tête de tous les monastères Thébaïde. St Théodore sanctifié était célèbre pour sa sainteté de vie et un grand don de miraculeuse, et il était bien connu de saint Athanase, patriarche d'Alexandrie. St Théodore reposait dans sa vieillesse dans l'année 368.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 18:04

   0515pachomiuswangel.jpg    St Pacôme le Grand était à la fois un modèle de habitation au désert, et avec les saints Antoine le Grand (17 Janvier), Macaire le Grand (19 Janvier), et Euthyme le Grand (20 Janvier), l'un des fondateurs de la vie Monastique Cénobitique en Egypte.

        St-Pacôme est né au troisième siècle dans la Thébaïde (Haute-Égypte). Ses parents étaient des païens qui lui ont donné une excellente éducation laïque. De sa jeunesse, il avait un bon caractère, et il était prudent et raisonnable.

         Quand Pacôme atteint l'âge de vingt ans, il a été appelé à servir dans l'Armée de l'empereur Constantin (Apparemment, dans l'année 315). Ils ont mis les nouveaux conscrits dans une prison de la ville gardée par des soldats. Les chrétiens locaux ont nourri les soldats et ont pris soin d'eux.

         Quand le jeune homme a appris que ces gens ont agi de cette façon à cause de leur Amour pour Dieu, l'accomplissement de son Commandement d'aimer leur prochain, ceci a fait une profonde impression sur son âme pure. Pacôme a juré de devenir Chrétien. Pacôme de retour de l'Armée après la victoire, a reçu le saint baptême, déplacé vers le règlement solitaire de Shenesit, et a commencé à mener une vie ascétique rigoureuse. Conscient de la nécessité pour la direction spirituelle, il se tourna vers le désert habitant de Palamon. Il a été accepté par l'Ancien, et il a commencé à suivre l'exemple de son instructeur dans les luttes monastiques.

        Une fois, après dix ans d'ascétisme, saint Pacôme a fait son chemin à travers le désert, et arrêté dans les ruines de l'ancien village de Tabennisi. Ici, il entendit une voix lui ordonnant de commencer un monastère à cet endroit. Pacôme dit la Palamon aîné de cela, et ils ont tous deux considéré les mots comme un commandement de Dieu.

         Ils sont allés à Tabennisi et construit une petite cellule monastique. Le saint Elder Palamon bénit les fondations du monastère et prédit sa gloire future. Mais bientôt Palamon partit pour le Seigneur. Un ange de Dieu apparut alors saint Pacôme sous la forme d'un schemamonk et lui donna une règle de vie monastique. Bientôt son frère aîné Jean est venu et s'y installe avec lui.

        St Pacôme a enduré beaucoup de tentations et des agressions de l'ennemi de la race de l'homme, mais il a résisté à toutes les tentations par sa prière et endurance.

        Peu à peu, les disciples ont commencé à se rassembler autour de saint Pacôme. Leur professeur a impressionné tout le monde par son amour pour le travail, ce qui lui a permis d'accomplir toutes sortes de tâches monastiques. Il a cultivé un jardin, il conversait avec ceux qui cherchent des conseils, et il avait tendance à la malade.

         St Pacôme a introduit une règle de vie monastique cénobitique, donnant à chacun la même nourriture et les vêtements. Les moines du monastère remplies les obédiences qui leur sont assignées pour le bien commun du monastère. Parmi les diverses obédiences copiait les livres. Les moines ne sont pas autorisés à posséder leur propre argent, ni à accepter quoi que ce soit de leurs parents. St Pacôme a estimé qu'une obéissance rempli avec zèle était supérieur jeûne ou la prière. Il a également demandé aux moines une exacte observance de la Règle monastique, et il a réprimandé fainéants.

        Sa sœur Maria est venu voir saint Pacôme, mais l'ascète rigoureux a refusé de la voir. Par la porte gardien, il la bénit pour entrer sur le chemin de la vie monastique, promettant son aide à cet égard. Maria pleurait, mais a fait que son frère avait ordonné. Les moines Tabennisi son construit une cabane sur le côté opposé de la rivière du Nil. Sœurs a également commencé à se rassembler autour de Maria. Bientôt un monastère de femmes a été formé avec une règle monastique stricte prévue par saint Pacôme.

       Le nombre de moines du monastère se développa rapidement, et il est devenu nécessaire de construire sept autres monastères dans les environs. Le nombre de moines atteint 7000, tous sous la direction de saint Pacôme, qui a visité tous les monastères et les administrés. Dans le même temps saint Pacôme est resté un humble moine profondément, qui était toujours prêt à respecter et à accepter les mots de chaque frère.

        Sévère et strict envers lui-même, saint Pacôme avait beaucoup de gentillesse et condescendance envers les carences de moines spirituellement immatures. L'un des moines était avide de martyre, mais saint Pacôme lui tourné à partir de ce désir et lui a demandé de remplir son obéissance monastique, dompter son orgueil, et l'entraîner dans l'humilité.

        Une fois, un moine n'a pas tenu compte de ses conseils et quitta le monastère. Il a été pris à partie par des brigands, qui le menaçaient de mort et l'ont forcé à offrir des sacrifices aux dieux païens. Rempli de désespoir, le moine revint au monastère. St Pacôme lui a ordonné de prier intensément nuit et jour, garder un jeûne strict et vivre dans la solitude complète. Le moine a suivi ses conseils, et ce a sauvé son âme du désespoir.

       Le saint a enseigné à ses enfants spirituels d'éviter de juger les autres, et il craignait lui-même de juger qui que ce soit, même en pensée.

         St Pacôme soigné les moines malades avec un amour particulier. Il leur a rendu visite, il a applaudi le découragement, il les a exhortés à être reconnaissants à Dieu, et qui placent leur espoir dans sa sainte volonté. Il se détendit la règle de jeûne pour les malades, si cela les aider à récupérer leur santé. Une fois, en l'absence du saint, le cuisinier n'a pas préparé de la nourriture cuite pour les moines, en supposant que les frères aimés de jeûner. Au lieu d'accomplir son obéissance, le cuisinier tressés 500 nattes, quelque chose qui saint Pacôme ne lui avait pas dit de le faire. En punition pour sa désobéissance, tous les tapis préparés par le cuisinier ont été brûlés.

        St Pacôme toujours enseigné aux moines de ne compter que sur l'aide et la miséricorde de Dieu. Il est arrivé qu'il y avait une pénurie de céréales au monastère. Le saint a passé toute la nuit en prière, et le matin une grande quantité de pain a été envoyé au monastère de la ville, sans frais. Le Seigneur a accordé St Pacôme le don de miraculeuse et la guérison des malades.

        Le Seigneur lui a révélé l'avenir du monachisme. Le saint appris que futurs moines auraient pas tant de zèle dans leurs luttes comme la première génération avait, et ils ne seraient pas avoir des guides expérimentés. Se prosternant sur ​​le sol, St Pacôme pleura amèrement, en criant au Seigneur et implorer miséricorde pour eux. Il entendit une réponse vocale, "Pacôme, être conscient de la miséricorde de Dieu. Les moines de l'avenir doivent recevoir une récompense, car eux aussi doivent avoir l'occasion de souffrir la vie onéreuse pour le moine. "

        Vers la fin de sa vie saint Pacôme est tombé malade de la peste qui a frappé la région. Son disciple le plus proche, Saint-Théodore (17 mai), a eu tendance à lui avec un amour filial. St-Pacôme est mort vers l'an 348 à l'âge de cinquante-trois ans, et a été enterré sur une colline près du monastère.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 17:55

Kiev, 5 décembre

 

  185624546.jpg     La première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko a présenté samedi, dans un télégramme à son homologue russe Vladimir Poutine, ses condoléances au peuple de Russie à l'occasion d'une affreuse tragédie à Perm qui a coûté la vie à plus de cent personnes.

        "C'est avec une profonde  douleur que j'ai appris la nouvelle d'un incendie effroyable de la nuit dernière dans la ville de Perm. C'une grande tragédie pour nous tous, car tout récemment encore l'Ukraine a vécu un malheur pareil... Je présente mes plus sincères condoléances aux familles des victimes et je souhaite la convalescence la plus rapide possible à tous ceux qui ont souffert dans l'incendie", lit-on dans le télégramme de Mme Timochenko. 

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 20:42

Moscou, 5 décembre

 

  185623466   Selon certaines données non confirmées, le nombre des victimes suite à l'explosion et l'incendie au café de nuit "Le Cheval boiteux" à Perm (Oural) dans la nuit de vendredi à samedi a atteint 112 personnes, a rapporté samedi le correspondant de la télévision locale à la chaîne nationale Vesti.

Pour le moment, on ne confirme officiellement que 102 victimes de la tragédie.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 20:37

       Le consortium américain « General Motors » est revenu sur sa décision de vendre « Opel » à « Magna-Sberbank », pour la raison d’une amélioration de la situation interne. Les ventes de la société ont augmenté aux Etats-Unis pour la première fois en ces 21 mois. L’épopée avec la vente de la filiale « Opel » durait depuis avril dernier, écrit « Komsomolskaïa Pravda ». Le géant automobile GM essayait de se débarrasser de sa filiale européenne. Le 10 septembre GM a quand même pris la décision de vendre « Opel » au consortium russo-canadien « Sberbank-Magna », qui devait obtenir 55 % des titres, les employés de l’usine – 10 %, alors que GM – 35 % des titres. On travaillait déjà à l’établissement d’un contrat, et « Magna » et « Sberbank » cherchaient une usine qui pourrait assembler des véhicules « Opel » en Russie. Tout s’est avéré en vain.

 

       Selon « Vedomosti », en Allemagne, où le gouvernement et les syndicats « Opel » appuyaient la vente à « Magna » et à la « Sberbank », la réaction a été très vive. Le ministre de l’Economie Rainer Bruderle a qualifié ce revirement d’absolument inacceptable. Le syndicat allemand entend décréter une grève ; les actions de protestation se dérouleront aussi dans d’autres pays d’Europe. Par contre, le chef du syndicat britannique a appelé la décision de GM correcte et « une nouvelle fantastique pour la Grande-Bretagne » : car des suppressions importantes de postes étaient prévues dans ses usines.

 

        Déjà en septembre le gouverneur de la « Sberbank » de Russie Guerman Gref disait qu’il n’excluait pas un échec de la transaction. Avant GM se préparait à se déclarer en faillite, alors qu’à présent la compagnie n’a pas de dettes en charge et est en mesure de procéder elle-même à une restructuration d’«Opel ».

 

        La décision de GM peut signifier que le consortium s’est servi de « Magna » et de la « Sberbank », afin d’obtenir un financement étatique pour « Opel » de la part de l’UE, et de s’entendre avec les syndicats « Opel » sur une réduction des frais, disent des sources, proches des négociateurs des parties, remarque « Kommersant ».

 

        En effet, le plan de « Magna-Sberbank » à l’égard d’« Opel » était le plus cher au regard du financement (4,5 milliards d’€). De plus, « Magna » s’est mise d’accord sur ce marché avec ses adversaires farouches – la Belgique et l’Espagne, qui ne voulaient pas accepter de licenciements dans leurs usines. Plus tard on a appris que la transaction avait été approuvée aussi par le syndicat « Opel », qui a renoncé à la majoration des salaires et des congés payés, ce qui aurait permis d’économiser à « Opel » jusqu’à 260 millions d’€ par an. On ne peut pas exclure que « Magna » et « Sberbank » procèdent à une analyse juridique approfondie de ce refus.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 20:35

Moscou, 5 décembre

 

   185623466.jpg    Parmi les blessés, souffrant de brûlures et d'intoxication au monoxyde de carbone, suite à l'explosion et l'incendie dans un café de nuit à Perm (Oural), 79 personnes se trouvent dans un état très grave, a annoncé samedi à RIA Novosti un porte-parole du ministère russe des Situations d'urgence (MSU).

        "134 personnes ont été hospitalisées, y compris 79 personnes dans un état très grave", a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

       Arrivés à Perme, la ministre de la Santé publique et du développement social Tatiana Golikova et le ministre des Situations d'urgence Sergueï Chouïgou font le tour des hôpitaux, a-t-il ajouté.

       Environ 200 personnes fêtaient le huitième anniversaire du restaurant, "Le Cheval boiteux" quand la déflagration s'est produite samedi à 01h15 heure locale (la veille, à 20h15 GMT).

       Selon le département régional du ministère russe des Situations d'urgence, l'explosion a été provoquée par la violation des règles de sécurité lors de la manipulation d'artifices. Les feux d'artifice à l'origine du drame étaient destinés à être lancés en plein air et interdits d'utilisation dans des espaces clos.

       "Des feux d'artifice ont été tirés et l'un d'entre eux a touché un plafond en plastique, enflammant tout. Les gens ont paniqué et sont morts brûlés, bousculés ou intoxiqués", a déclaré le ministre local des Situations d'urgence, Igor Orlov.

        Selon des images retransmises à la télévision russe, les secouristes, travaillant à la lumière des projecteurs et des phares de camions, emportaient les blessés sur des civières vers des ambulances,.
Les enquêteurs ont rapidement écarté la piste terroriste.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article