Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 16:07

    0702depositionoftherobe.JPG    Le placement de la Vénérable Robe de la Très Sainte Mère de Dieu au Blachernes : Pendant le règne de l'empereur Byzantin Léon le Grand (457-474), les frères Galbius et Candidus, associés de l'Empereur, énoncés de Constantinople en Palestine pour vénérer les lieux saints. Dans un petit village près de Nazareth ils sont restés dans la maison d'une certain vieille femme juive. Dans sa maison, ils ont remarqué une pièce où de nombreuses lampes étaient allumées, de l'encens brûlé, et les malades ont été recueillies. Quand ils lui ont demandé ce que contenait la salle, la femme pieuse ne voulait pas donner une réponse pendant une longue période. Après des demandes persistantes, elle a dit qu'elle avait un élément sacré de très précieux: la Robe de la Mère de Dieu, qui fait beaucoup de miracles et de guérisons. Avant Son Dormition de la Très Sainte Vierge a légué un de ses vêtements à une jeune fille juive pieuse, un ancêtre de la vieille femme, lui ordonnant de laisser à une autre vierge après sa mort. Ainsi, la Robe de la Mère de Dieu a été préservée dans cette famille de génération en génération.

       La poitrine de pierreries, contenant la robe sacrée, a été transférée à Constantinople. St Gennadius, Patriarche de Constantinople (31 Août), et l'Empereur Léon, ayant appris du trésor sacré, étaient convaincus de l'état intact de la sainte Robe de cérémonie, et ils certifiés son authenticité. Au Blachernes, près de la côte, une nouvelle église en l'honneur de la Mère de Dieu a été construit. Le 2 Juin, 458 St Gennadius transféré la Robe sacré dans l'église des Blachernes avec une solennité appropriée, en le plaçant dans un nouveau reliquaire.

       Ensuite, le maphorion (la robe extérieure) de la Mère de Dieu, et une partie de Sa ceinture ont également été mis dans le reliquaire avec sa robe. Cette circonstance a également influencé l'iconographie orthodoxe de la fête, à relier les deux événements: la mise de la robe, et la mise de la ceinture de la Mère de Dieu dans Blachernes. Le pèlerin russe Stephen de Novgorod, visiter Constantinople vers l'an 1350, témoigne: «Nous sommes arrivés à Blachernes, où la robe se trouve sur un autel dans un reliquaire scellé."

        Plus d'une fois, lors de l'invasion des ennemis, la Très Sainte Mère de Dieu a sauvé la ville à laquelle elle avait donné Sa sainte Robe. Ainsi, il se est passé pendant le temps d'un siège de Constantinople par les Avars en 626, par les Perses en 677, et par les Arabes en l'an 717. particulièrement pertinent pour nous sommes événements de l'année 860, intimement liés à l'histoire de la Église russe.

        Le 18 Juin, 860 la flotte russe du prince Askold, une force comprenant plus de 200 navires, dévasté les régions côtières de la mer Noire et le Bosphore, puis est entré dans la Corne d'Or et menacé Constantinople. Les navires russes ont navigué en vue de la ville, la mise à terre des troupes qui «se est déroulée devant la ville, étendant leurs épées." L'empereur Michel III (842-867), interrompu sa campagne contre les Arabes et retourné à la capitale. Toute la nuit il priait prosterné sur les dalles de pierre de l'église de la Mère de Dieu à Blachernes. Le saint patriarche Photius a parlé à son troupeau, appelant à des larmes de repentir pour laver les péchés, et de demander l'intercession de la Très Sainte Mère de Dieu par la prière fervente.

        Le danger a grandi avec chaque heure qui passe. "La ville était à peine capable de se opposer à une lance», dit le patriarche Photius dans un autre de ses homélies. Dans ces conditions, il a été décidé d'enregistrer les objets sacrés de l'église, en particulier la sainte Robe de la Mère de Dieu, qui a été conservée dans l'église des Blachernes, non loin de la rive.

       Après avoir servi un Les Vêpres, et de le sortir de l'église des Blachernes, ils portaient la robe sacrée de la Mère de Dieu dans une procession autour des murs de la ville. Ils plongé son bord dans les eaux du Bosphore, puis ils ont transporté au centre de Constantinople dans l'église de Sainte-Sophie. La Mère de Dieu a protégé la ville et apaisé la fureur des guerriers russes. Un honorable trêve a été conclu, et Askold levé le siège de Constantinople.

         Le 25 Juin, l'armée russe a commencé à partir, emportant avec eux un paiement grand hommage. Une semaine après, le 2 Juillet, la robe miraculeuse de la Mère de Dieu a été solennellement retourné à sa place dans le reliquaire de l'église des Blachernes. En souvenir de ces événements d'un jour de fête annuelle de la passation de la Robe de la Mère de Dieu a été créé le 2 Juillet par saint patriarche Photius.

       Bientôt, en Octobre-Novembre de l'année 860, une délégation russe est arrivé à Constantinople de conclure un traité "dans l'amour et la paix." Certaines des conditions du traité de paix articles concernant le baptême de la Rus, le paiement d'une annuelle inclus hommage par les Byzantins aux Russes, la permission pour eux de servir avec l'armée byzantine, un accord au commerce sur le territoire de l'Empire (principalement dans Constantinople), et d'envoyer une mission diplomatique à Byzance.

        Le plus important était le point sur le baptême de la Rus. Le continuateur des byzantins "Théophane Chronicles" rapporte que «leur délégation est arrivée à Constantinople avec une demande pour eux de recevoir le saint Baptême, qui a également été remplie." Une mission orthodoxe a été envoyé à Kiev pour exaucer ce souhait mutuel des Russes et les Grecs. Pas très longtemps avant que cette (en 855) St Cyrille le Philosophe (14 Février et le 11 mai) avait créé un alphabet slave et traduit l'Evangile. St Cyril a été envoyé avec son frère, St-Méthode (6 Avril et le 11 mai), en mission à Kiev avec des livres traduits en slavon. Ce est à l'initiative de Saint Photius, dont étudiant St Cyril était. Les frères ont passé l'hiver 860/861 à Cherson, et au printemps de 861, ils étaient à la rivière Dniepr, avec le prince Askold.

      Le Prince Askold a été confronté à un choix difficile, tout comme saint prince Vladimir face: les deux les Juifs d'une part, et les musulmans de l'autre, voulait à accepter leur foi. Mais sous l'influence de saint Cyrille, le prince a choisi l'orthodoxie. À la fin de l'année 861, les saints Cyrille et Méthode retournés à Constantinople et exécutées lettres avec eux de Prince Askold à l'empereur Michel III. Askold a remercié l'empereur pour lui envoyer "ces hommes, qui ont montré à la fois par la parole et par l'exemple, que la foi chrétienne est saint.» «Persuadé que ce est la vraie Foi," Askold a écrit plus loin, "nous leur disons de baptiser au espérons que nous pouvons également atteindre la sainteté. Nous sommes tous amis du Royaume et prêts à être de service pour vous, comme l'a demandé ".

         Askold accepté saint baptême avec le nom Nicholas, et beaucoup de sa suite ont également été baptisé. Directement à partir de Constantinople, la capitale de l'Orthodoxie, grâce aux efforts des saints apôtres des Slaves à la fois les services divins slaves et la langue écrite slave arrivé en Rus.

        St Photius nommé Metropolitan Michael à Kiev, et du district métropolitain de Russie a été inscrit dans les listes des diocèses du Patriarcat de Constantinople. Patriarche Photius dans une encyclique de l'année 867 appelé le baptême des Bulgares et les Russes que chez les principaux accomplissements de son service archpastoral. "Les Russes, qui ont levé la main contre le Romain pourrait," écrit-il, citant presque littéralement de la missive de Askold, "ont désormais remplacé l'enseignement impie qu'ils tenaient à autrefois, avec la foi chrétienne pure et authentique, et avec amour se étant établies dans le tableau de nos amis et de sujets. "(les Byzantins comptés comme" sujets "tout en acceptant le baptême de Constantinople et l'entrée en alliance militaire avec l'Empire.)" le désir et le zèle de la foi a éclaté en leur sein à un tel une certaine mesure, qu'ils ont accepté évêques et pasteurs, et ils embrasser la sainteté chrétienne avec beaucoup de zèle et de ferveur ".

        La Fête de la passation de la robe de la Très Sainte Mère de Dieu dans Blachernae marque également l'érection canonique de la Métropole orthodoxe russe à Kiev. Par la bénédiction de la Mère de Dieu et par le miracle de Sa sainte Robe Non seulement le Deliverence de Constantinople du siège le plus terrible dans toute son histoire accomplie, mais aussi la libération des Russes de l'obscurité de la superstition païenne à la vie éternelle . Avec cela, l'année 860 apporte la reconnaissance de la Rus de Byzance, et signifié l'émergence du jeune royaume de Russie dans l'arène de l'histoire.

         La tentative du prince Askold de renouveler l'évangélisation chrétienne commencé par le saint apôtre André le Premier-Appelé, qu'il veut une réforme religieuse et de l'Etat, a pris fin sans succès. Le temps pour la propagation du christianisme dans la terre russe ne avait pas encore venu. Les partisans de l'ancien paganisme étaient trop forts, et la puissance princière était trop faible. Dans le choc des Askold avec le païen Oleg dans 882 l'Kieviens trahi leur prince. Askold, attirés dans le camp de ses ennemis pour des entretiens, a reçu la mort d'un martyr à la main de tueurs à gages.

       Mais l'acte de Sainte Askold (l'Ioakimov Chronicle lui ces appels) n'a pas été éteint dans l'Eglise russe. Oleg Sage, qui a tué Askold, occupait la principauté de Kiev après lui, et a appelé Kiev la «Mère des villes russes."

        Les plus anciennes chroniques de Kiev conservé le souvenir reconnaissant de la première prince chrétien Kiev: l'église du Prophète de Dieu Elias, construit par Askold et plus tard mentionné dans le Traité d'Igor avec les Grecs (en 944), est sur le site où le présent église de ce nom est aujourd'hui, et il ya aussi l'église de St Nicolas le Thaumaturge, construit dans les années 950 par St Olga sur la tombe d'Askold.

       La réalisation la plus importante de Askold, entrer à jamais dans l'héritage Église non seulement de Rus, mais également de tous les Slaves orthodoxes, est les services slave évangéliques et slaves, traduit par les saints Cyrille et Méthode. Leur activité apostolique parmi les Slaves a commencé à Kiev à la cour de Askold en 861, et a continué ensuite en Moravie et en Bulgarie. Après Sainte Askold, dans les mots des anciens Prières alphabétiques, "la tribu slave se élève désormais en vol, tout effort vers le baptême."

       Plusieurs œuvres remarquables de byzantine hymnologie de l'Église et de l'homilétique sont connectés avec le miracle de la Robe de la Très Sainte Mère de Dieu au Blachernes. Il ya deux homélies de saint Photius, dont il a prêché dans les jours du siège de Constantinople, et l'autre peu de temps après le départ des forces russes. Également associé à la campagne de Askold contre Constantinople est la composition d'un "Acathiste à la Très Sainte Mère de Dieu," remarquable certaines histoires de l'Eglise attribuent également saint patriarche Photius. Ce Acathiste fait partie intégrante des services de louange à la Très Sainte Theotokos (à savoir le "samedi de la Acathiste," Cinquième samedi du Grand Carême).

        Ce ne est pas seulement sources byzantines qui relient les événements de l'année 860, mais aussi chroniques historiques russes. St Nestor, soulignant l'importance de la campagne de Russie contre Constantinople, note que de cette époque ", il a commencé à être appelé Russian Land." Certains des chroniques, parmi eux le Ioakimov et Nikonov, les comptes préservés du Baptême du prince Askold et Rus après la campagne contre Constantinople. La commémoration de cet événement populaire est fermement associé avec les noms des princes de Kiev Askold et Dir, bien que dans l'opinion des historiens, Dir était prince de Kiev peu plus tôt que Askold.

         La vénération de la fête de la passation de la robe a longtemps été connue dans l'Eglise russe. St Andrew Bogoliubsky (4 Juillet) a construit une église en l'honneur de ce jour de fête dans la ville de Vladimir au Golden Gates. A la fin du XIVe siècle, une partie de la Robe de la Mère de Dieu a été transféré de Constantinople à Rus par saint Denys, archevêque de Souzdal (26 Juin).

       La sainte Robe de la Mère de Dieu, qui, auparavant, sauvé Constantinople, plus tard, sauvé Moscou des hostilités. Tatars de la Horde du prince Mazovshi se sont approché les murs de Moscou à l'été 1451. St Jonas, métropolite de Moscou, avec les services de prière et de l'église constants, a encouragé les défenseurs de la capitale. Dans la nuit du 2 Juillet, la Chronique concerne, une grande confusion se est produite dans le camp tatare. L'ennemi abandonné leurs biens pillés et rapidement quitté en plein désarroi. En souvenir de la délivrance miraculeuse de Moscou, St Jonas a construit l'église de la passation de la robe au Kremlin, ce qui rend son église primaire. Il a brûlé, mais à sa place dans les années 1484-1486 une nouvelle église, également dédié à la Fête de la passation de la Robe de la Mère de Dieu, a été construit trente ans plus tard. Ce temple, debout à l'heure actuelle, a continué à servir l'église principale de métropolites et patriarches russes jusqu'à la cathédrale des Douze Apôtres a été construit sous le patriarche Nikon.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 16:03

   0701cosmasdamian.JPG    Les Saints Martyrs, Thaumaturges et médecins Côme et Damien sont nés à Rome, frères de naissance, et les médecins de profession. Ils ont soufferts à Rome sous le règne de l'Empereur Carin (283-284). Élevés par leurs parents dans les règles de piété, ils menaient une vie stricte et chaste, et ils ont été accordés par Dieu le don de la guérison des malades. Par leur générosité et la gentillesse exceptionnelle à tous, les frères convertis à Christ nombre. Les frères ont dit à la malade, "Ce ne est pas par notre propre pouvoir que nous vous traitons, mais par la puissance du Christ, le vrai Dieu. Croyez en Lui et être guéri. »Depuis qu'ils ont accepté aucun paiement pour leur traitement des infirmes, les saints frères ont été appelés" médecins unmercenary ".

        Leur vie de service actif et leur grande influence spirituelle sur les gens autour d'eux ont conduits beaucoup dans l'Église, attirer l'attention des autorités romaines. Les soldats ont été envoyés auprès des frères. Entendant cela, les chrétiens locaux convaincu Sts Côme et Damien se cacher pendant un certain temps jusqu'à ce qu'ils puissent aider à se échapper. Impossible de trouver les frères, les soldats ont arrêté à la place d'autres chrétiens de la zone où vivaient les saints. Sts Côme et Damien est alors sorti de sa cachette et se sont rendus aux soldats, leur demandant de libérer ceux qui avaient été arrêtés à cause d'eux.

        A Rome, les saints ont été emprisonnés et jugés. Avant l'empereur romain et le juge qu'ils professaient ouvertement leur foi dans le Christ Dieu, qui était venu dans le monde pour sauver l'humanité et sauver le monde du péché, et ils ont refusé résolument à offrir des sacrifices aux dieux païens. Ils ont dit, "Nous avons fait du mal à personne, nous ne sommes pas impliqués dans la magie ou de sorcellerie dont vous nous accusez. Nous traitons les infirmes par la puissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ et nous prenons aucun paiement pour rendre l'aide aux malades, parce que notre Seigneur a commandé à ses disciples: «Vous avez reçu gratuitement avez, donnez gratuitement» (Mt 10: 8).

         L'empereur, cependant, continué avec ses exigences. Grâce à la prière des saints frères, imprégné de la puissance de la grâce, Dieu frappa soudain Carin aveugle, de sorte qu'il pourrait aussi l'expérience de la toute-puissance du Seigneur, qui ne pardonne pas le blasphème contre le Saint-Esprit (Mt 12:31) . Le peuple, voyant le miracle, se écria: «Grand est le Dieu chrétien! Il n'y a pas d'autre Dieu que Lui! "Beaucoup de ceux qui ont cru pria les saints frères de guérir l'empereur, et lui-même imploré les saints, promettant de se convertir à le vrai Dieu, le Christ, le Sauveur, de sorte que les saints le guérit. Après cela, Sts Côme et Damien ont été honorablement libérés, et une fois encore, ils se mirent à traiter les malades.

        Mais ce que la haine des païens et la férocité des autorités romaines ne pouvaient pas faire, a été réalisée par l'envie noir, une des passions les plus fortes de la nature humaine pécheresse. Un médecin âgé, un instructeur, sous lequel les saints frères avaient étudié l'art de la médecine, est devenu jaloux de leur gloire. Mettre un frein à la folie par la malice, et de surmonter par l'envie passionnée, il appela les deux frères, autrefois ses élèves les plus aimés, proposant qu'ils devraient tous aller ensemble afin de recueillir diverses herbes médicinales. Aller loin dans les montagnes, il les assassiné et jeté leurs corps dans une rivière.

       Ainsi, ces saints frères, l'Unmercenary médecins Côme et Damien, ont terminé leur parcours terrestre en martyrs. Bien qu'ils avaient consacré leur vie au service de leurs voisins chrétiens, et avaient échappé au glaive romain et la prison, ils ont été traîtreusement assassiné par leur professeur.

        Le Seigneur glorifie ceux qui sont agréables à Dieu. Maintenant, grâce aux prières des saints martyrs Côme et Damien, Dieu subvient à la guérison à tous ceux qui avec la foi de recourir à leur intercession céleste.

       Les Saints Côme et Damien de Rome ne doivent pas être confondus avec les Saints Côme et Damien de l'Asie Mineure (1 Novembre), ou des Saints Côme et Damien de l'Arabie (17 Octobre).

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 16:00

       Aujourd’hui, c’est la première journée de la visite du Premier ministre russe Vladimir Poutine en France. Notre correspondant Mikhaïl Kourakine : le détail.

 

        Le chef du gouvernement russe a rencontré son collègue François Fillon pendant la réunion d’une commission interétatique franco-russe. Les questions qui seront examinées lors de la visite, ont une grande importance pour les deux pays. Par exemple, les négociations avec la corporation automobile « Renault-Nissan » peuvent résoudre définitivement le sort de « l’Avtovaz » russe. Le député de la Douma d’Etat, membre du comité pour les marchés financiers Alexei Bagriakov estime que la coopération avec la corporation « Renault-Nissan », c’est une des chances réelles d’assainir la situation chez le géant automobile russe, de le moderniser.

 

       Je comprends le gouvernement qui ne peut pas donner tout le temps de l’argent à l’« Avtovaz ». Il est bien clair que la production des autos soit vieillie, et qu’il faille faire quelque chose. Il faut la moderniser, ou bien créer une nouvelle production. Des partenaires comme les Français seraient les bienvenus. Ils n’apporteraient pas des investissements, mais des technologies-si.

 

       L’industrie automobile n’est qu’une partie d’un grand complexe de coopération économique bilatérale. Notamment, on pourrait dire avec certitude que le thème de l’achat éventuel pour la Marine de guerre russe d’un porte-hélicoptère français du type « Mistral » sera évoqué.

 

        Une autre question qui sera débattue pendant la visite, ce sera l’énergie. En ce moment, la Compagnie « Electricité de France » mène des négociations avec le « Gazprom » au sujet de l’achat d’un bloc minoritaire d’actions dans le projet « South Stream », gazoduc qui canalisera le gaz russe vers l’Europe sans passer par l’Ukraine.

 

       La réunion de la commission bilatérale acquiert une importance particulière à la veille de l’Année de France en Russie et celle de Russie en France. Par la décision des dirigeants des deux pays, elle aura lieu en 2010. Le commissaire général du comité français d’organisation Nicolas Chibaeff a annoncé que 400 manifestations culturelles au moins étaient prévues au niveau national, et beaucoup d’autres – au niveau régional. Donc, à en juger d’après l’éventail des questions à discuter à Paris, les relations bilatérales ont des chances de remonter à un niveau plus élevé de coopération mutuellement avantageuse.
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2009/11/26/2425056/

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 17:22

du Monastère Solovetsky

 

  3NOV 4502 01     Le 20 août 2010, à la veille de la journée de commémoration de Saints Zosime, Sabbatios et Germain de Solovetsky, après Les Vêpres dans la cathédrale de la Transfiguration d u Saint Monastère de Solovetsky Monastère le Patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyril s'est adressé à l'auditoire avec un Mot primatial.


       Je félicite chaleureusement le jour férié - une vacance spéciale pour ce saint Monastère, car nous nous souvenons de ses fondateurs révérend Zosime, Herman et Sabbatius, les saints dont le travail a jeté les bases de la vie Monastique sur les îles Solovetsky. 


       Dans l'Evangile, nous lisons aujourd'hui dans le matin, contient des mots remarquables - nous le savons tous : Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos ; Prenez Mon Joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis Doux et humble de Cœur, et vous trouverez du repos pour vos âmes (Mat. 11 : 28-29).

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 17:15

       La police russe se trouve devant une perspective d’une nouvelle réforme, probablement, la plus large depuis la période soviétique, concernant non simplement un changement de nom des subdivisions et la permutation des effectifs, mais celui du système. Selon le journal "Vremia Novostieï", jusqu'à présent, les conversations à ce sujet se faisaient parmi les défenseurs des droits de l'homme et les représentants de l'opposition. Les dirigeants du pays et la plupart des parlementaires tâchaient de ne pas critiquer le Ministère de l’Intérieur et en général, les forces de l’ordre, réagissant très prudemment seulement aux scandales les plus forts dans ce domaine. Maintenant, la nécessité de la reconstruction de la police, appelée en russe milice, son nettoyage cardinal et la réduction de ses effectifs étaient déclarés pour la première fois non simplement par un représentant des «partis du pouvoir», mais par un membre de son organisme directeur — le conseil général de "Russie Unie", le député de la Douma d'État Andreï Makarov. Il a déclaré « qu'aujourd'hui la milice est redoutée plus que les bandits», car au moins «on peut se sauver de ces derniers », et qu’il est impossible de «moderniser, réformer le Ministère de l’Intérieur, on peut seulement le liquider».

 

       Le député a souligné que toutes les estimations et les propositions exposées – c’était son opinion strictement personnelle, et en outre exprimée dans le contexte de l'estimation non de toute l'activité du Ministère de l’Intérieur, mais seulement des tentatives de ses représentants de bloquer le projet de loi sur la décriminalisation de la sphère des rapports juridiques dans le domaine fiscal. Cependant, il est évident que des estimations aussi dures de la part d’un représentant du parti du pouvoir ne restent pas sans conséquences pour le système de milice. Le statut élevé de monsieur Makarov dans le parti du pouvoir, dont les représentants ne se permettent pratiquement jamais des commentaires inattendus et "non sanctionnés" et des estimations des sujets politiques aussi importants, en est une preuve. En réalité, cela peut signifier qu’une partie des membres influents de "la Russie Unie" commence à formuler la position plus ou moins définie par rapport aux problèmes des forces de l’ordre.

 

        Trait caractéristique : au sein de "la Russie Unie", on s’est désolidarisé officiellement des estimations de M. Makarov, mais, au moins, c’était fait avec une extrême délicatesse. Le problème de l'état lamentable de la milice est déjà devenu tellement évident et aigu, qu’il il faut le résoudre non pas «tôt ou tard», mais bien dans l'immédiat. En donc, il devient très actuel sur le plan politique. On peut supposer alors, avec une grande probabilité, que l'intervention dure de monsieur Makarov marquera le début de la campagne bien pesée du parti du pouvoir (il n'est pas exclu que cela puisse même devenir un nouveau projet national) sur la réorganisation du système judiciaire, pour souligner encore une fois son leadership dans l'arène politique et ne pas donner un tel atout avantageux aux adversaires.



COMMENTAIRE



        Le directeur général du Centre de la conjoncture politique de Russie Mikhaïl Vinogradov évalue l'initiative du député Makarov.

 

         Il y a une certaine crise des idées liées à la réforme du système du Ministère de l’Intérieur. Il y a eu des précédents pareils. On peut se rappeler la réforme de la police routière en Ukraine. Des démarches semblables avaient lieu en Géorgie. En principe, lorsque, d'une manière ou d'une autre, sur le marché du travail il y a la proposition, il y a une possibilité de trouver les gens, la question sur la rotation professionnelle dans le système du Ministère de l’Intérieur est actuelle. Nombreux sont ceux qui trouvent, que les forces de l’ordre mènent une guerre contre leurs propres citoyens, pourtant, ces questions ne sont pas assez bien étudiées. C’est, plutôt, une annonce pour une certaine initiative intéressante, et non quelque chose de plus sérieux. Mais cela me semble très important et utile comme un exemple pour la discussion, le débat entre les experts.

 

C’était le commentaire du directeur général du Centre de la conjoncture politique de Russie Mikhaïl Vinogradov

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 17:13

Tachkent, 22 décembre

 

   185714108.jpg     Le moratoire israélien sur certains aspects de la construction de colonies de peuplement est juste mais insuffisant a estimé mardi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, en visite en Ouzbékistan.

        "Nous avons pris note de la décision du gouvernement de Benjamin Netanyahu de décréter un moratoire de 10 mois sur certains aspects de la construction de colonies (...). C'est une démarche judicieuse mais visiblement insuffisante", a estimé le ministre russe lors de son intervention à l'Université d'économie mondiale et de diplomatie à Tachkent.

       Dans le but de débloquer les négociations de paix avec les Palestiniens le gouvernement israélien a décrété un moratoire de dix mois sur l'octroi de permis de construire dans les colonies juives de Cisjordanie.

       Les Palestiniens ont considéré ces concessions comme insuffisantes pour reprendre le dialogue et continuent d'insister sur le gel total de la création de colonies, y compris à Jérusalem

     Ce moratoire partiel ne concerne en effet ni les constructions en cours ni les nouvelles habitations à Jérusalem-Est.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 17:11

Moscou, 22 décembre

 

   185713863.jpg     Le gouvernement et le parlement allemands sont prêts à examiner les propositions de Moscou concernant une nouvelle architecture de sécurité européenne, a annoncé à RIA Novosti le membre du comité de Bundestag pour les affaires internationales Karl-Georg Wellmann.

       "C'est très intéressant et très important. Le gouvernement et le parlement allemands sont disposés à étudier sérieusement ces propositions", a déclaré  M.Wellmann lors de sa rencontre avec le chef de la Commission pour les Affaires internationales de la Douma (chambre basse du parlement russe) Konstantin Kossatchev.

      La Russie propose de créer un système commun de sécurité internationale en Europe réunissant les membres de l'OTAN et remplaçant l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

       La Russie a besoin de coopérer avec les pays occidentaux, notamment pour réaliser ses projets de modernisation économique, a indiqué le parlementaire allemand.

        "Nous devons profiter de cette occasion pour unir l'Allemagne et la Russie, ainsi que l'UE et la Russie et peut-être l'OTAN et la Russie, et concevoir des approches communes face aux défis du monde contemporain: économiques, politiques, écologiques", a précisé le député.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 16:40

   15998094615_688a2482da.jpg     Dans son édition de cette semaine "Le Figaro magazine" vient de publier un article de M. Philippe Bouvard intitulé "C'est un Roi qu'il nous faut !".

 

      Après deux sièces de républiques hachés par deux empires, une restauration, trois grandes guerres et, alors que les mécontents de la Ve en préparent une VIe, le moment est sans doute venu de se demander quel type de régime justifierait une nouvelle devise à l'enseigne de "Stabilité, prospérité, dignité" ? sept pays européens où la couronne n'est pas seulement une prothèse dentaire nous apportent la réponse : c'est un Roi qu'il nous faut ! certes, les différents prétendants au trône de France, le Comte de Paris lointain héritier de Louis XIV et le Prince Napoléon qui descend de Jérôme, le frère de l'Empereur, ne font pas de politique et ils se bornent à réunir leurs fidèles, le 21 janvier à la chapelle expiatoire dédiée à Louis XVI et le 5 mai aux invalides où le petit Caporal tient tombeau ouvert. Tous deux, dépossédés des fastes du passé par les révolutions confiscatoires et des ancêtres dépensiers, vivent dans le souvenir plutôt que dans le luxe.

 

         Le Monarque _ surtout constitutionnel _ ne présente que des avantages. Il est de bonne famille et connu très honorablement au-delà de son quartier. Le pouvoir n'est pas pour lui une vocation tardive puisque, dès sa plus tendre enfantce, on l'a préparé à l'éxercer. Il est le Cousin de tous les autres rois qu'il appelle d'ailleurs "Mon Cousin" en oubliant que leurs pays respectifs se sont souvent fait la guerre. S'il est hémophile, c'est la faute du sang de la Reine Victoria. Quand le Roi est malade ou fatigué, il abdique en faveur d'un grand fils qui, comme lui, se habille volontiers en militaire mais vit d'une liste civile. Coutume qui explique que la transition Monarchique soit beaucoup plus affectueuse que la transition démocratique. Le Roi devient Chef de l'état sans qu'il soit besoin d'organiser une campagne électorale. Il apparait au perron de son balcon et salue la foule en liesse à l'occasion de la fête Nationale et de mariages royaux. Le Roi est généralement flanqué d'une jolie Reine, généralement choisie dans la roture afin d'éviter la consanguinité qui avait causé tant de mauvais sang à la Reine Victoria. Il dispose aussi parfois d'une favorite qui n'est pas mal non plus. Les enfants du Roi sont bien peignés et ont des genoux peu écorchés (Ce qui est préférable à cause de la Reine Victoria). leur passage dans l'Armée leur permet de se faire photographier durant quelques jours sur un théâtre d'opérations extérieures et, le reste du temps, dans les boîtes de nuit où ils s'initient à la perpétuation de l'espèce que requiert la continuité dynastique. Le Roi loge dans un château qui, au-delà d'une trentaine de pièces, prend le nom de palais. Le Roi entretien des relations courtoises avec un premier Ministre qui, Conservateur ou progressiste, vient périodiquement le tenir informer des affaires du pays au cas où il ne regarderait pas la télévision. Le Roi aime autant les êtres humains que les chevaux mais il n'embrasse que les seconds sur les nasaux. Il joue plus souvent au golf qu'à la pétanque. Dans les grandes occasions, il troque ses voitures modernes contre des carrosses très anciens. Une fois l'an, le Roi enfile ses chaussures vernies, dites "Grandes pompes" et s'en va lire devant le parlement un discours écrit, inspiré ou relu par son premier Ministre. Dans la salle des fêtes de son palais, le roi arborant les plaques offertes par toute la Nation, tandis que le cordon-bleu de son époque rappel qu'elle est une excellente cuisinière, accueille les révérences légitimistes avec une aimable simplicité des hiérarques dont la bienveillance est le métier. Le Roi est entouré de forêts de courtisans. Il anoblit les plus méritants à condition que, contrairement au sien, leur titre ne soit pas transmissible. Vers la fin de sa vie, toujours droit comme un chêne, il devient dur de la feuille.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 16:35

        Il faut assurer au business privé l’accès aux résultats des études réalisées dans le cadre de la commande d’Etat, a déclaré Dmitri Medvedev à la séance de la Commission pour la modernisation et le développement technologique de l’économie.

 

       Les établissements d’enseignement supérieur et les centres d’études ont, conformément aux lois récemment adoptées en Russie, le droit de fonder les petites entreprises. Un fondement normatif est posé pour les activités commerciales des centres d’études et d’enseignement dans le domaine des hautes technologies. Selon le président, le marché a obtenu l’accès aux résultats des études et la possibilité de mettre à profit la propriété intellectuelle créée, notamment, aux frais du budget fédéral.

 

        Il faut stimuler le business privé, placer plus activement les capitaux dans la recherche-développement, estime le président. Il estime nécessaire de soutenir en permanence ce genre d’activités pour réaliser une percée.

 

       Dmitri Medvedev a exigé que les compagnies publiques présentent les comptes rendus de leurs développements dans le domaine des innovations.

 

      620 milliards de roubles soit 20 milliards de dollars sont accordés ne fut-ce que dans le cadre des priorités signalées par la Commission. Ce sont d’immenses moyens. Il faut assurer la coordination. Nous avons un très grand secteur public et il faut entraîner les structures d’Etat dans ces activités.

 

         La corporation d’Etat « Rosnano » a approuvé 42 projets évalués à 110 milliards de roubles, a indiqué le président Anatoli Tchoubais. Selon lui, il y en aura 56 d’ici fin 2009 et une centaine – d’ici 2010. Il est nécessaire de créer dans l’espace de cinq ans la nano-industrie aux ventes annuelles de 300 milliards de roubles.

 

        Le président a mentionné cinq priorités du développement innovant de l’économie russe : une bonne gestion de l’énergie, les technologies nucléaires, spatiales liées aux télécommunications, les technologies médicales et informationnelles stratégiques, y compris les superordinateurs et la programmation. Selon les experts, il importe en premier lieu de rendre la science plus efficace. Pour implanter de nouveaux schémas, il faut renforcer le rôle du business intéressé aux innovations plutôt que celui de l’Etat.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 17:08

Moscou, 22 décembre

 

   185713312.jpg    Les présidents russes et turkmène Dmitri Medvedev et Gourbangouly Berdymoukhammedov évoqueront mardi à Achkhabad la coopération gazière, économique et commerciale, a annoncé une source au Kremlin.

Cette rencontre des deux chefs de l'Etat sera la troisième en trois dernières semaines.

        La visite du président russe au Turkménistan sera l'occasion de discuter de divers aspects de la coopération bilatérale. Le secteur gazier notamment figurera parmi les thèmes majeurs des négociations entre les deux présidents. Le domaine énergétique et économique sera également au menu des pourparlers.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article