Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 23:27

  0415aristarchus.jpg      Saint Aristarque fut l'un des 70 apôtres, que le Seigneur Jésus-Christ a envoyé pour proclamer les bonnes nouvelles de l'Evangile (Luc 10 : 1-24).

        St Aristarque, un Collègue du saint Apôtre Paul, devint Evêque de la ville syrienne d'Apamée. Son nom est mentionné à plusieurs reprises dans les Actes des Apôtres (Act. 19 : 29, 20 : 4, 27 : 2) et dans les épîtres de Saint Paul (Col. 4 : 10, Phi. 1, 24). Il accompagna Saint Paul dans ses voyages (Act. 16 : 29), et était Evêque d'Apamée, en Syrie.

        St Aristarque est également commémoré le 15 Avril avec Saints Pudens et Trophime et le 27 Septembre avec Saints Marc et Zenas.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 19:39

  3-copie-1.jpg     Le Patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyril félicite l'Archéparque Alypy (Pogrebnyak) lors du 65e anniversaire de la naissance.

A Sa Grâce, Archevêque Alipio (Pogrebnyak)


Votre Eminence !

        Je vous félicite de tout cœur à la date remarquable - le 65e anniversaire de votre naissance.

Votre formation spirituelle a eu lieu à un moment très difficile pour notre Eglise. Cependant, le Seigneur vous a donné la sagesse, le Courage et la Force dans tous les essais sont un exemple de Courage et de fidélité à votre vocation. Rendre le ministère Pastoral dans le Diocèse slave de Gorlovskaya vous avez apporté une contribution importante au renforcement de l'unité de l'Eglise Orthodoxe, et leur relation à l'Eglise et à la tâche assignée vous avez gagné le profond respect du clergé et des laïcs.


Avec Honneur à la dure après être allé au sacerdoce, vous avez été honoré d'accepter le grand schéma.

En ce jour mémorable, je vous souhaite la prière la Force physique de la Force, la Joie spirituelle et la grâce de l'Aide de Dieu.

+ Cyril, Patriarche de Moscou et de Toutes les Russies

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 19:33

    2-copie-7.jpg    Le Patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyril a envoyé un message aux participants et aux invités du IVe Festival International de Poésie russo-géorgienne, qui aura lieu à Tbilissi et Kobouleti du 20 au 29 Juin 2010.

  Aux organisateurs, aux participants et les invités du IVe Festival International de Poésie russo-Géorgienne 


Chers frères et sœurs !

          Je salue cordialement tous les participants du IV Festival International de Poésie russo-géorgienne  :

"Monde de la poésie - sans guerre."

Votre forum, réunissant des écrivains de renom du monde entier, vise la haut Parole Poétique indique que l'amitié sincère et la Compréhension mutuelle entre les peuples, qui sont fixés en une seule foi du Christ et de l'unité de la Tradition spirituelle inviolée pour toujours.


         Frères le désir commun de paix et de bon voisinage avec l'aide de Dieu va surmonter tous les obstacles et de séparation, peu importe comment ils peuvent sembler insurmontables.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 19:27

Moscou, 28 septembre

 

 187520183.jpg      Iouri Loujkov, qui a dirigé l'administration municipale depuis 1996, a été limogé par le président russe Dmitri Medvedev, a annoncé mardi le service de presse du Kremlin.

Ces derniers jours, les médias russes ont  lancé une critique sévère à l'adresse de Iouri Loujkov notamment pour l'inertie de l'administration municipale et l'absence du maire dans la ville étouffée par la fumée des incendies de forêt qui ravageaient la région de Moscou cet été.

Iouri Loujkov est né le 21 septembre 1936 à Moscou. Diplômé de l'institut Goubkine du pétrole, il a occupé des postes administratifs dans plusieurs entreprises de l'industrie chimique.

En 1992, il a succédé à Gavriil Popov au poste de maire de la capitale russe. Il a été ensuite réélu en 1996, en 1999 et en 2003. Au mois de juin 2007, le président Vladimir Poutine a prorogé son mandat de quatre ans.

A la fin des années 90, Loujkov était considéré comme un prétendant sérieux à la succession de Boris Eltsine, le président russe de l'époque.

Iouri Loujkov est membre du Conseil d'Etat auprès du président russe, représentant de la Russie à la Chambre des régions du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux de l'Europe, membre du comité budgétaire du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

A la tête de l'organisation politique publique russe "Otetchestvo" ("Patrie") depuis la fin de 1998, il est actuellement coprésident du Conseil suprême du parti au pouvoir Russie Unie.

Il est professeur honoris causa de l'Académie des Sciences de Russie, de l'Université d'Etat de Moscou, de l'Académie du travail et des relations sociales, d'autre universités russes et étrangères et membre de plusieurs académies de Russie.

Iouri Loujkov est marié et est père de quatre enfants.

Lors de ses dernières années au poste de maire, les soupçons de corruption parmi les hauts fonctionnaires municipaux devenaient de plus en plus nombreux. L'opposition a vivement critiqué son mode de gestion, évoquant la difficile situation des transports, ainsi que sa politique d'urbanisme très controversée qui a donné naissance au terme dérisoire de "style Loujkov".

En outre, l'enrichissement de son épouse Elena Batourina, dont la fortune est évaluée à 2,9 milliards de dollars, a suscité de vives accusations de népotisme.

Selon le militant d'opposition libérale russe Boris Nemtsov, auteur d'un livre sur les affaires de la famille Loujkov-Batourina, "la corruption à Moscou de Loujkov a pénétré toutes les sphères de la vie des citadins". "La corruption à Moscou, ce n'est plus un problème, c'est un système. Moscou est la ville la plus corrompue de Russie", affirme M.Nemtsov.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 19:22

 dpqi.jpg      Un coup d’Etat peut en cacher un autre ou, du moins, en amoindrir la perception : ainsi en a-t-il été, ce mercredi 3 juillet, alors que tous les regards médiatiques étaient tournés vers la place Tahrir du Caire, en Egypte. Au même moment, Bruxelles et Berlin décidaient, contre l’avis premier –à peine écouté…- de M. Hollande encore une fois isolé et impuissant, d’entamer dès lundi prochain les négociations pour la création d’une vaste zone de libre-échange transatlantique, tandis que, dans la foulée et quelques heures après, la France refusait l’asile politique à celui qui avait révélé (mais est-ce vraiment une révélation ?) l’importance de l’espionnage des institutions, entreprises, ambassades des pays européens par les Etats-Unis !

Ainsi, lundi 8 juillet, sera lancé officiellement un processus qui, en définitive, en finira avec le rêve (l’illusion ? Sans doute pas si simple…) d’une Union européenne indépendante, puisqu’il « raccordera » (pas seulement économiquement mais aussi réglementairement et sans doute « socialement ») purement et simplement les pays de l’UE aux Etats-Unis, dans une relation qui risque bien de souligner un peu plus la vassalisation du Vieux continent à l’hyperpuissance américaine, ce que de Gaulle avait tenté, par son projet d’une Europe confédérale des Etats, d’éviter à tout prix. Bien sûr, dans ce processus, il y aura des gagnants en Europe, en particulier l’Allemagne qui a su s’imposer ces dernières années au détriment de son partenaire (son égal ou son concurrent, pouvait-elle penser en d’autres temps…), un certain nombre de multinationales (désormais baptisées plus justement « transnationales ») et la Commission européenne, à la manœuvre, qui est la seule habilitée à négocier au nom de l’Union et à pouvoir mener les négociations, ce qui n’est guère rassurant quand on sait ses penchants d’un extrême libéralisme. La France a beau avoir obtenu l’assurance que son « exception culturelle » serait préservée, dans la réalité rien n’est moins sûr ! M. Barroso, sinistre président de la Commission européenne, a rappelé haut et fort que les négociations étaient bien du seul ressort de celle-ci et qu’elle avait reçu mandat par les Etats pour ce faire ; un commissaire européen n’a pas hésité à affirmer que, de toute façon, l’avis de la France pourrait être négligée, si besoin est (selon les négociateurs…), y compris sur ce que notre pays croit avoir protégé ! La menace d’un veto français apparaît, à ce propos, de plus en plus improbable…

Le renoncement du mercredi 3 juillet de M. Hollande, car c’en est bien un, qu’on le veuille ou non, montre aussi que les dirigeants de la République n’ont guère d’égards pour le peuple français, qu’il soit électoral ou plus vaste : cet abandon entre les mains d’une Commission qui va jouer son rôle et même, sans doute, profiter de l’occasion pour le redéfinir et le renforcer, n’est qu’un aspect, le plus triste peut-être, de ce véritable coup d’Etat politique européen qui va engager le continent tout entier, au nom de l’économie et des principes de libre-échange et de libéralisme économique, dans une situation que les nations et les peuples n’ont pas souhaité et ne souhaitent sans doute pas.

La mise à l’écart des peuples et des Etats par les institutions européennes, prouve à l’envi que cette « Europe légale », de plus en plus, se coupe de ce que l’on pourrait nommer « l’Europe réelle » : il n’est pas sûr que les conséquences d’une telle attitude de la Commission européenne (le terme « trahison » est-il trop fort ?) mais aussi des gouvernements (de moins en moins souverains et politiques) et des parlementaires européens soient heureuses…

Jean-Philippe Chauvin

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 23:59

Kiev, 27 septembre

 

  187519148.jpg     Les observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et du Conseil de l'Europe ont été invités aux élections locales qui auront lieu en Ukraine le 31 octobre prochain, rapporte lundi le service de presse de la diplomatie ukrainienne.

         "Sur instruction du président ukrainien, le ministre des Affaires étrangères Konstantin Grichtchenko a envoyé des invitations à la direction du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme (BIDDH) de l'OSCE et au Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe à étudier une possibilité d'envoyer leurs observateurs aux élections locales qui auront lieu en Ukraine le 31 octobre prochain", stipule le communiqué.

         L'OSCE a reconnu l'élection présidentielle de janvier-février 2010 en Ukraine conforme aux normes et standards démocratiques.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 23:57

   thumb.small.choudary iman terroriste 300x19237      On a appris ce dimanche la fuite vers des cieux sans doute plus ensoleillés du dénommé Saïd Arif, militant islamiste de profession, algérien de nationalité, et entretenu à nos frais, non pas dans les prisons de la République, mais dans un hôtel de Brioude, en Haute-Loire.

Dimanche matin, à l’heure de la messe, le fils de la maison s’est inquiété de ne pas voir le barbu au petit déjeuner. On a constaté qu’il avait découché, volé la voiture de son hôte sur le parking de l’hôtel et pris la poudre d’escampette.

La police fait des Oh !, pousse des Ah ! Le préfet, une main sur la hanche et l’autre en visière, scrute l’horizon pour voir si le fugitif ne serait pas parti cueillir la verveine du Velay. En route pour Lyon où des Roms ont péri dans l’incendie de leur squat, le ministre Valls, poil noir et œil de braise, va sans doute faire halte sur les lieux du crime.

Saïd Arif n’est pas un islamiste d’opérette. C’est l’un de ces authentiques salauds fanatiques formés dans les camps d’entraînement d’Al-Qaïda en Afghanistan.

Reconnu coupable d’avoir projeté des attentats en 2002, notamment contre la tour Eiffel, Arif a été condamné à dix ans de prison pour terrorisme en 2007. Et libéré en décembre 2011. Normal, nous dit-on, c’est le jeu des remises de peine. Question : pourquoi accorde-t-on des remises de peine aux terroristes ?

On a voulu se débarrasser de celui-là et, dès sa libération anticipée, le renvoyer dans ses foyers. La Cour européenne des droits de l’homme s’y est opposée. Déserteur de l’armée algérienne dont il était officier, on a sans doute craint que les sbires de Bouteflika ne lui fassent des misères. Alors, on l’a installé à l’hôtel. Payé les croissants du matin, la truffade et la potée sans cochon. Croit-on qu’il ait profité de sa villégiature pour étudier la flore auvergnate ? Certainement pas.

Ayant déjà violé une fois son assignation à résidence, monsieur Arif a été condamné à six mois de prison en 2012 par le tribunal correctionnel de Rodez. Il était allé faire un tour en Suède, et n’est bien sûr pas retourné en prison puisqu’on n’enferme pas les peines inférieures à deux ans, quand bien même il s’agit de terroristes. Le mois dernier, c’est le parquet qui a ouvert une enquête pour apologie de crime terroriste. Interrogé le 21 mars par Renouveau, un hebdomadaire catholique de la Haute-Loire, Saïd Arif déclarait benoîtement que « les attentats suicides ayant une dimension économique sont le meilleur moyen de lutte pour les islamistes ». Et en bon technicien, de préciser : « Avec une voiture piégée, vous tuez 150 à 200 personnes. » D’où cette autre question : à quel titre le Renouveau catholique a-t-il offert une tribune à cet individu ? Goût de la propagande, prosélytisme larvé ou insondable bêtise ?

Enfin, à quoi sert le SRPJ de Clermont-Ferrand à qui l’enquête a été confiée si l’on n’est même pas capable d’empêcher un type aussi surveillé de s’enfuir ?

Brioude est une très jolie ville, berceau d’un art roman qui s’est épanoui dans cette sombre Auvergne avec des grâces inattendues. On peut hélas douter que Saïd Arif en goûte le charme. En revanche, j’aimerais bien, et je ne suis pas la seule, que l’État m’y offre des vacances à l’hôtel. Au Soleil d’Auvergne, à la Bougnate, ou même à l’Hôtel du Centre, peu importe.

En faisant un calcul à la louche avec un prix moyen de 100 euros la journée en pension complète, Saïd Arif nous a déjà coûté 18 000 euros de frais d’hôtel. Et encore, la Haute-Loire est nettement moins chère que la région parisienne. Tenez, rien qu’à Saint-Denis, on logeait cet hiver les clandestins à 150 euros la nuit. En Île-de-France, 40.000 nuitées sont financées chaque année pour un montant de 460 millions d’euros. Il n’y a pas à dire, la France est généreuse. Même avec les terroristes.

Marie Delarue, le 13 mai 2013
Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 23:53

  thumb.small.imagesCAPDMC3E.jpg      En ce 10 mai, « journée des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions », Louis-Georges Tin, président du CRAN (Conseil représentatif des associations noires), a réclamé, en sus de la repentance, une indemnisation des descendants des esclaves pour le travail qui n’a pas été rémunéré pendant les siècles qu’a duré la traite occidentale.

Bien entendu de la traite arabo-musulmane et de la traite intra-africaine, pas un mot.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 20:01

Moscou, 27 septembre

 

 187518923.jpg      Le refus russe de livrer les missiles sol-air S-300 à l'Iran a été provoqué par la politique extérieure erronée de Téhéran, a déclaré lundi à Moscou le président du comité international de la Douma (chambre basse du parlement russe).

"Il ne s'agit pas d'un choix russe, mais d'un choix iranien (…). Les actions russes sont le résultat d'une politique extérieure erronée de Téhéran", a indiqué le parlementaire commentant le décret présidentiel interdisant de fournir les missiles S-300 à l'Iran en dépit du contrat de 2007.

Le ministre iranien de la Défense Ahmad Vahidi a qualifié d'illogique la décision russe qui "minait la confiance accordée par Téhéran à Moscou".

Le contrat de 800 millions de dollars engageait la Russie à fournir cinq divisions de missiles S-300 à l'Iran. Le 22 septembre dernier, le président Dmitri Medvedev a signé un décret interdisant le transfert à l'Iran de missiles, véhicules blindés, avions de combat, hélicoptères de frappe et bâtiments de guerre en application de la résolution 1929 du Conseil de sécurité de l'ONU adoptée le 9 juin 2010.

Les missiles sol-air S-300 sont destinés à la protection des sites industriels et administratifs, des bases militaires et des postes de commandement contre les attaques aériennes et spatiales. Les S-300 sont capables de détruire les missiles balistiques et de croisière ainsi que d'abattre les avions à une distance de 150 km et à une altitude allant jusqu'à 27 km.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 19:51

   0414anthonyjohneustathius.jpg     Les Saint-Martyrs Antoine, Jean, et Eustathius étaient frères qui ont souffert pour le Christ sous le lituanien Grand Prince Olgerd ( 1345-1377 ) . Le prince était marié à la princesse Maria orthodoxe Yaroslavna (+ 1346 ) . Il a été baptisé et pendant la vie de sa femme, il a permis à la prédication du christianisme. Deux frères, Nezhilo et Kumets , ont reçu le saint baptême du prêtre Nestor , et ils reçurent le nom Anthony et John . Et à la demande de Maria Yaroslavna une église orthodoxe a été construite à Vilnius ( Vilnius ) .

         Après la mort de son époux, le Prince Olgerd a commencé à soutenir les prêtres païens adorateurs du feu, qui ont commencé une persécution contre les chrétiens. Saints Jean et Antoine ont essayé de ne pas faire étalage de leur Christianisme, mais ils n'ont pas observé les coutumes païennes. Ils n'ont pas coupé leurs cheveux comme les païens l'ont fait, et les jours de jeûne, ils ne mangent pas les aliments interdits .

       Le Prince devint bientôt suspect des frères, afin qu'il les a interrogés et ils ont avoué eux-mêmes être chrétiens. Puis il a exigé qu'ils mangent de la viande (C'était un jour de jeûne) . Les saints frères ont refusé, et le Prince les a enfermés en prison. Les frères ont passé toute une année derrière les barreaux. Jean a pris peur à l' imminence de tortures et a déclaré qu'il obéirait à toutes les exigences du Grand-Prince. Olgerd ravi a libéré les frères et les apporta à lui-même .

         Mais Anthony n'a pas trahi le Christ . Quand il a refusé de manger de la viande un jour de jeûne , le prince de nouveau enfermé en prison et lui a fait subir des tortures brutales . L'autre frère resté libre , mais les deux chrétiens et païens le considérait comme un traître et ne serait pas s'associer avec lui.

         Se repentir de son péché , John est allé au prêtre Nestor et le supplia de demander à son frère de lui pardonner . «Quand il avoue ouvertement Christ , nous soyons réconciliés », répondit Anthony . Une fois , alors qu'il servait le prince à la salle de bain , St John a parlé en privé avec lui au sujet de sa réconciliation avec l'Église. Olgerd n'affichait pas toute la colère et dit qu'il ne pouvait croire en Christ, mais il doit se comporter comme tous les païens . Puis St John avouait lui-même un chrétien dans la présence de nombreux courtisans . Ils l'ont frappé violemment avec des tiges et l'envoya à son frère en prison. Les martyrs rencontré avec joie, et a reçu les Saints Mystères le même jour.

        Beaucoup de gens sont allés à la prison pour voir le nouveau confesseur . Les frères convertis à Christ de par leur prédication. La prison a été transformée en une école chrétienne . Les prêtres païens effrayés ont exigé l'exécution des frères, mais ils n'ont pas peur de la mort .

        Dans la matinée du 14 Avril , 1347 martyr Anthony a été pendu à un arbre après avoir reçu les Saints Mystères . Ce chêne, qui les païens considérés comme sacrés , est devenu véritablement sacré pour les chrétiens orthodoxes .

        Les prêtres païens qui espéraient que la prédication chrétienne s'arrêtait à la mort de St Anthony , ont été déçus . Une multitude de personnes se sont rassemblées devant les murs de la prison où St John était détenu. Sur Avril 24 , 1347 on lui étranglés et pendus son cadavre sur le même chêne. Les corps des deux vénérables martyrs ont été enterrés par les chrétiens dans l'église de Saint-Nicolas le Thaumaturge .

         Une troisième victime pour le Christ était leur Kruglets relatifs. Lors du baptême, le prêtre Nestor nomma Eustache . Kruglets se démarquent en raison de sa beauté , de vaillance et de bravoure , mais encore plus en raison de son esprit et de la vertu de l'âme. Un favori de Olgerd , il pouvait compter sur un avenir très prometteur . Toutefois , il a également refusé de manger de la viande à la table de fête . St Eustache a ouvertement déclaré qu'il était chrétien et ne serait pas manger de la viande en raison de la rapide de la Nativité.

        Ils ont commencé à le frapper avec des barres de fer , mais les jeunes ne font pas un bruit. Le prince essaya affiner la torture. Olgerd donna l'ordre de se déshabiller le martyr nu, le sortir dans la rue et à verser de l'eau glacée dans sa bouche. Mais cela n'a pas rompu son esprit . Ensuite, ils ont cassé ses os de la cheville , et arraché la peau et les cheveux de sa tête, et lui coupèrent les oreilles et le nez . St Eustache enduré les tourments avec une telle joie et courage, que les tortionnaires eux-mêmes étaient très surpris par la puissance divine qui lui renforcé. Les Eustathius martyr a été condamné à mort et pendu sur le même chêne où Sts John et Anthony ont reçu la mort d'un martyr (13 Décembre , 1347 ) .

         Pendant trois jours, personne n'a été autorisé à prendre vers le bas le corps du martyr , et une colonne de nuée protégeait des oiseaux et des bêtes de proie. Une église a été construite plus tard sur la colline où les saints martyrs subis. La trinité de porteurs de la passion vénérables glorifié le vrai Dieu adoré dans la Sainte Trinité, Père et du Fils et du Saint Esprit . L'église a été consacrée à la Très Sainte Trinité . La table de l'autel a été construit sur le moignon du chêne sacré sur lequel les martyrs mort .

         Bientôt leurs reliques ont été jugées non corrompu . En 1364, le patriarche Philothée de Constantinople ( 1354-1355, 1364-1376 ) a envoyé une croix avec les reliques des saints martyrs de saint Serge de Radonège (25 Septembre ) . L'Église a établi la célébration des trois martyrs le 14 Avril .

        Les saints martyrs étaient d'une immense importance pour tous de la frontière occidentale. Le monastère de la Sainte Trinité, où les reliques sont conservées, de Vilnius est devenu un bastion de l'orthodoxie sur cette frontière . En 1915, lors de l'invasion des Allemands, ces reliques ont été prises à Moscou .

         Les reliques des saints porteurs de la passion ont été retournées au monastère de Vilnius Saint -Esprit en 1946. La commémoration de leur retour (13 Juillet ) est solennellement observée au monastère chaque année.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article