Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 21:17

Bruxelles, 8 décembre

 

 185640150.jpg     Le président du Parlement européen Jerzy Buzek a exprimé mardi sa préoccupation face aux actes d'intimidation visant des représentants de l'opposition démocratique en Biélorussie.

       M. Buzek a fait cette déclaration en apprenant que dimanche dernier à Minsk des inconnus exhibant des cartes de police avaient enlevé Evgueni Afnaguel, un des leaders de la campagne civile Biélorussie Européenne, et ne l'avaient relâché qu'en dehors de la ville.

        Le président du Parlement européen a qualifié cet incident d'"acte d'intimidation" inadmissible, en rappelant que ce n'était pas le premier incident du genre depuis ces dix derniers jours.

        "L'incident de dimanche dernier en Biélorussie est un acte d'intimidation. J'appelle les autorités à créer des conditions rendant impossibles de tels incidents à l'avenir. On doit trouver les criminels et les traduire devant la justice", lit-on dans la déclaration de M.Buzek dont RIA Novosti a obtenu copie.
  
         Selon le président du Parlement européen, "des actes tels, que le kidnapping et l'intimidation (des opposants) remettent en doute l'approche actuelle de l'Union européenne envers la Biélorussie".

       L'Union européenne a inclus la Biélorussie dans le programme Partenariat oriental. C'est un forum multinational formé par les Etats membres de l'UE et six Etats d'Europe orientale et du Caucase du Sud: l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la République de Moldavie et l'Ukraine. Sans prévoir de perspectives d'adhésion, ce projet suppose un rapprochement politique et économique avec l'UE.

Partager cet article
Repost0

commentaires