Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 17:27

   0503theodosiusofpechersk.jpg     Saint Théodose des Grottes, était le Père du Monachisme en Russie. Il est né à Vasilevo, non loin de Kiev. Dès sa jeunesse, il se sentait un attrait irrésistible pour la vie ascétique, et a mené une vie ascétique tout en restant dans la maison paternelle. Il dédaignait jeux et attractions enfantines, et constamment à l'église. Il a demandé à ses parents de le laisser étudier les livres saints, et par sa capacité et de zèle rare, il a rapidement appris à lire les livres, de sorte que tout le monde a été étonné de son intelligence.

        Quand il avait quatorze ans, il a perdu son père et est resté sous la surveillance de sa Mère, une femme stricte et Autoritaire qui aimait son fils beaucoup. Plusieurs fois, elle réprimandé son fils pour son désir d'Ascèse, mais il est resté fermement attaché à son chemin.

       À l'âge de 24 ans, il a secrètement quitté la maison de ses parents et St Antoine au Monastère des Grottes de Kiev l'a béni pour recevoir la tonsure Monastique avec le nom de Théodose. Après quatre ans sa mère l'a trouvé et avec les larmes aux yeux pria de retourner à la maison, mais le saint a persuadée de rester à Kiev et à devenir une Moniale dans le Monastère de Saint-Nicolas au cimetière Askold.

        St Théodose travaillait au Monastère plus que d'autres, et il a souvent pris sur lui-même une partie du travail des autres frères. Il a porté l'eau, le bois haché, broyé le grain, et réalisé la farine à chaque Moine. Les nuits froides il a découvert son corps et le laisser servir comme nourriture pour les moucherons et les moustiques. Son sang coulait, mais le Saint lui-même s'est occupé de l'artisanat, et a chanté les Psaumes. Il est venu à l'église avant tout le monde et, debout dans un endroit, il n'a pas laissé jusqu'à la fin des services. Il a également écouté les lectures avec une attention particulière.

       En 1054 St Théodose fut ordonné hiéromoine, et en 1057 il a été choisi higoumène. La renommée de ses actes a attiré un certain nombre de moines au monastère, où il a construit une nouvelle église et cellules, et il a introduit la règle cénobitique du monastère Studite, une copie dont il a commandé à Constantinople.

        Comme higoumène, saint Théodose a continué ses fonctions pénibles au monastère. Il mangeait souvent que du pain sec et légumes verts cuits sans huile, et a passé ses nuits dans la prière sans sommeil. Les frères souvent remarqué ce, bien que le saint a tenté de dissimuler ses efforts des autres.

        Personne n'a vu quand saint Théodose somnolait légèrement, et le plus souvent il se reposa tout en restant assis. Pendant le Grand Carême saint se retira dans une grotte près du monastère, il a lutté invisible par n'importe qui. Son costume était un cilice grossier porté à son corps. Il ressemblait tellement à un mendiant qu'il était impossible de reconnaître dans ce vieillard l'higoumène de renom, profondément respecté par tous ceux qui le connaissaient.

        Une fois, saint Théodose revenait de visiter le Grand Prince Izyaslav. Le cocher, pas le reconnaître, d'un ton bourru: «Vous, moine, êtes toujours en vacances, mais je suis constamment à l'œuvre. Prenez ma place, et permettez-moi de monter dans la voiture. "The Elder sainte docilement obéi et a conduit le serviteur. En voyant comment les nobles le long du chemin saluèrent le moine conduire les chevaux, le serviteur prit peur, mais le saint ascète le calma, et lui donna un repas au monastère. Confiant dans l'aide de Dieu, le saint n'a pas empêché une grande quantité de nourriture au monastère, et par conséquent, les frères étaient dans le besoin de leur pain quotidien. Grâce à ses prières, cependant, bienfaiteurs inconnus sont apparus au monastère et fourni les nécessités pour les frères.

        Les Grands Princes, en particulier Izyaslav, aimait à écouter les discours spirituels de saint Théodose. Le saint n'avait pas peur de dénoncer les puissants de ce monde. Ceux injustement condamnés toujours trouvé un défenseur en lui, et les juges d'examiner les questions à la demande de l'higoumène. Il était particulièrement préoccupé pour les plus démunis. Il a construit une cour spéciale pour eux au monastère où n'importe qui dans le besoin pourrait recevoir de la nourriture et des boissons. Sentant l'approche de la mort, saint Théodose paisiblement endormi dans le Seigneur en l'an 1074, il a été enterré dans une grotte où il a creusé, où il s'enfermait pendant les périodes de jeûne.

       Les reliques de l'ascète ont été trouvées intact dans l'année 109, et il a été glorifié comme un saint dans 1108. Parmi les écrits de St Théodose six discours, deux lettres à Grand Prince Izyaslav, et une prière pour tous les chrétiens ont survécu jusqu'à nos temps.

        La Vie de saint Théodose a été écrite par St Nestor le Chroniqueur (27 Octobre), un disciple du grand Abba, que trente ans après son repos, et il a toujours été l'une des lectures favorites de la nation russe. St Théodose est également commémoré le 2 Septembre et 28.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 17:23

   0503Maura.jpg      Sainte Maura et son mari St Timothée ont soufferts pour la Foi pendant la persécution sous l'Empereur Dioclétien (284-305).

        Le Gouverneur Arian a été informé que Timothée avait une jeune femme nommée Maura, qu'il avait épousée seulement vingt jours avant. Arian a ordonné que Maura soit mise, dans l'espoir que, avec son présent, ils pourraient briser la volonté de St Timothée. St Timothée a exhorté sa femme de ne pas craindre les tortures, mais de suivre son chemin. Ste Maura répondit :

«Je suis prête à mourir avec vous," et elle a avoué hardiment un chrétien. Arian a ordonné que les cheveux être arrachés de la tête, et de couper les doigts de ses mains.

       Ste Maura a subi le supplice avec joie et a même remercié le Gouverneur pour la torture, qu'elle a enduré pour que ses péchés puissent être pardonnés. Puis Arian donna l'ordre de jeter St Maura dans un chaudron bouillant, mais elle ne se sentait pas la douleur, et elle est restée indemne. Soupçonnant que les fonctionnaires avaient rempli le chaudron avec de l'eau froide par sympathie pour le martyr, Arian a augmenté et a ordonné le saint lui éclabousser sur la main avec de l'eau de la marmite. Quand le martyr a fait cela, Arian hurla de douleur et retira sa main échaudé. Puis, en admettant momentanément la puissance du miracle, Arian a avoué Dieu en qui Maura pense que le vrai Dieu, et il lui a ordonné d'être libéré. Mais le diable tenait encore un grand pouvoir sur le gouverneur, et bientôt il se remit à pousser St Maura à offrir des sacrifices aux dieux païens. Ayant obtenu nulle part, Arian a été surmonté d'autant plus par une rage satanique et il est venu avec de nouvelles tortures. Puis les gens ont commencé à murmurer et à exiger un arrêt de l'abus de cette femme innocente. Mais St Maura, se tournant vers le peuple, dit: «Que personne ne me défendre. J'ai une Defender, Dieu, en qui j'ai confiance. "

       Enfin, après les avoir torturés pendant une longue période, Arian a ordonné aux martyrs pour être crucifié. Pendant dix jours, ils ont accroché sur des croix en face de l'autre.

         Le dixième jour du martyre les saints ont offerts leurs âmes au Seigneur. Cela s'est produit en l'an 286 plus tard, une célébration solennelle des saints martyrs Timothée et Maura a été institué à Constantinople, et une église a été construite en leur honneur.

       Le premier dimanche de Juillet, nous commémorons la découverte d'une icône miraculeuse de St Maura dans la ville de Machairado sur l'île de Zakynthos.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 17:18

  0503reader-timothy.jpg     Saints Timothée et Maura ont soufferts pour la Foi pendant la persécution sous l'empereur Dioclétien (284-305). St Timothée venait du village de Perapa (Thébaïde égyptienne), et était le Fils d'un prêtre nommé Pikolpossos. Il a été fait un lecteur parmi les membres du Clergé de l'église, et aussi un gardien et copiste d'annuaires de services divins. St Timothée a été dénoncé comme un gardien de livres chrétiens, que l'Empereur a ordonné d'être confisqués et brûlés. Ils ont apporté St Timothée devant le Gouverneur Arian, qui a exigé qu'il remette les livres sacrés. Ils ont soumis le saint à d'horribles tortures pour son refus d'obéir à la commande. Ils ont poussé deux tiges de fer rouge dans ses oreilles, à partir de laquelle la victime a perdu la vue et est devenu aveugle.

      St Timothée a courageusement enduré la douleur et il a rendu grâce à Dieu, pour lui avoir accordé de souffrir pour Lui. Les tortionnaires ont accroché la tête en bas du Saint, mettre un morceau de bois dans sa bouche, et ils ont attaché une grosse pierre au cou. La souffrance de St Timothée était si extrême, que même ceux qui l'ont torturé imploré le gouverneur de la facilité sur la torture.

        Vers cette époque, ils ont informé Arian que Timothée avait une jeune femme nommée Maura, qu'il avait épousée seulement vingt jours avant. Arian a ordonné Maura être mis, dans l'espoir que, avec son présent, ils pourraient briser la volonté de St Timothée. St Timothée a exhorté sa femme de ne pas craindre les tortures, mais de suivre son chemin. St Maura répondit: «Je suis prêt à mourir avec vous," et elle a avoué hardiment un chrétien. Arian a ordonné que les cheveux être arrachés de la tête, et de couper les doigts de ses mains.

       St Maura a subi le supplice avec joie et a même remercié le gouverneur de la torture, qu'elle a enduré pour que ses péchés peuvent être pardonnés. Puis Arian donna l'ordre de jeter St Maura dans un chaudron bouillant, mais elle ne se sentait pas la douleur, et elle est restée indemne. Soupçonnant que les fonctionnaires avaient rempli le chaudron avec de l'eau froide par sympathie pour le martyr, Arian a augmenté et a ordonné le saint lui éclabousser sur la main avec de l'eau de la marmite. Quand le martyr a fait cela, Arian hurla de douleur et retira sa main échaudé. Puis, en admettant momentanément la puissance du miracle, Arian a avoué Dieu en qui Maura pense que le vrai Dieu, et il lui a ordonné d'être libéré. Mais le diable tenait encore un grand pouvoir sur le gouverneur, et bientôt il se remit à pousser St Maura à offrir des sacrifices aux dieux païens. Ayant obtenu nulle part, Arian a été surmonté d'autant plus par une rage satanique et il est venu avec de nouvelles tortures. Puis les gens ont commencé à murmurer et à exiger un arrêt de l'abus de cette femme innocente. Mais St Maura, se tournant vers le peuple, dit: «Que personne ne me défendre. J'ai une Defender, Dieu, en qui j'ai confiance. "

        Enfin, après les avoir torturés pendant une longue période, Arian a ordonné aux martyrs pour être crucifié. Pendant dix jours, ils ont accroché sur des croix en face de l'autre.

        Le dixième jour du martyre les saints ont offerts leurs âmes au Seigneur. Cela s'est produit en l'an 286 plus tard, une célébration solennelle des saints martyrs Timothée et Maura a été institué à Constantinople, et une église a été construite en leur honneur.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 16:56
Créé le :
5 octobre 2011
Description :

        Fait partie de l'archidiocèse de Saratov

Formé par le Saint-Synode des 5-6 Octobre 2011 (Journal n° 105 ) par retombée du diocèse de Saratov . Le Synode a également décidé d'inclure (N° 132) dans le diocèse dans l'Archidiocèse de Saratov.


        Paroisses unies dans les limites administratives Arkadakskiy, Balashov, Ekaterinovsky, Kalinin, Lysogorsky, Romanovsky, Rtishchevsky, Samoylovski et le district Turka de la région de Saratov.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 16:53

Moscou, 2 décembre

 

 185603952.jpg      L'ancienne numéro un mondiale de tennis Maria Sharapova souhaite concevoir des vêtements après l'achèvement de la carrière, annoncent les médias occidentaux.

"J'espère bien pouvoir dessiner de vêtements après l'achèvement de la carrière", a dit la Russe.

       "La profession de styliste m'attire. C'est une activité créative et j'aime ça", a déclaré Sharapova, ayant d'ajouter qu'elle ne souhaitait pas devenir mannequin.

14ème raquette mondiale, Sharapova est convaincue que le tennis l'aidera à réaliser ses projets.

"Le tennis ouvre beaucoup de portes devant moi et je peux en profiter, y compris dans le domaine de la mode", a-t-elle dit.

        Maria Sharapova reste l'athlète la plus riche de Russie avec 24 millions de dollars gagnés en 2009, selon la revue russe Finans.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 16:49

Kiev, 1er décembre

 

 185546662.jpg      La Commission électorale centrale (CEC) d'Ukraine a enregistré 110 observateurs internationaux à la présidentielle qui aura lieu en Ukraine le 17 janvier 2010, rapporte mardi l'agence ukrainienne UNIAN.

        Sur présentation du ministère ukrainien des Affaires étrangères, la CEC a enregistré un observateur du Kirghizstan, 33 autres de l'ONG internationale "Pour des élections équitables" et encore 76 observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

        On compte 18 candidats au poste de chef de l'Etat ukrainien, y compris le président sortant Viktor Iouchtchenko, la première ministre Ioulia Timochenko, le leader de l'opposition Viktor Ianoukovitch et le président de la Rada suprême (parlement) Vladimir Litvine.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 16:45

    2c594a7efc72a1c2cc095bc60ce809bc.jpg    La Crimée se rappelle au souvenir de l'histoire : il est difficile d'oublier que c'est dans une de ses stations balnéaires prisées des Russes depuis le milieu du XIXe siècle, Yalta, que s'est tenue, un jour de février 1945, cette conférence qui a, en fait, préparé la division durable du continent européen en deux blocs antagonistes sans être forcément bellicistes l'un envers l'autre, inaugurant un équilibre fort injuste (en particulier pour les populations elles-mêmes à qui l'on a guère demandé leur avis...) mais qui a autant permis la naissance d'une communauté européenne que le maintien d'une paix froide sur le continent durant près d'un demi-siècle.

 

        Le dégel consécutif à l'effondrement de l'Union soviétique a entraîné la dislocation de cet empire communiste dominé par la Russie et la naissance de nouveaux pays dont l'Ukraine, sur des frontières en partie redessinées par Nikita Khrouchtchev en 1954 ( en particulier pour le cas de la Crimée, rattachée arbitrairement à l'élément ukrainien) quand l'appartenance de celle-ci à l'ensemble russe ne semblait plus devoir poser de problèmes ni de contestations. Or, la Crimée occupe une situation stratégique sur la Mer noire que ne peut négliger le gouvernement russe, surtout depuis qu'il a renoué avec la logique de puissance !

Aussi, les événements des derniers jours ne peuvent laisser indifférent mais doivent être regardés avec une certaine hauteur historique et géopolitique si l'on veut éviter les parti-pris inefficaces, et les malentendus toujours malvenus lorsqu'il s'agit de peser les risques et d'en éviter les effets parfois catastrophiques : mieux vaut éviter, parfois, de convoquer la morale (plus belligène qu'on ne le croit généralement) mais être plus soucieux de l'équilibre et de la justesse, mères de la paix possible...

Or, les réactions occidentales à la défiance de M. Poutine face aux nouvelles autorités ukrainiennes nées de la révolution de la place Maïdan ont été plus maladroites que véritablement bénéfiques pour la concorde dans cette région compliquée par la question des nationalités et des langues : il n'est d'ailleurs pas indifférent de constater que c'est la question linguistique qui a provoquée une sorte de sécession de l'Ukraine de l'est la semaine passée, lorsque les nouveaux maîtres de Kiev ont fait voter à la Rada (le parlement ukrainien) l'interdiction du russe comme deuxième langue officielle de l'Ukraine, interdiction désormais suspendue par le président par intérim. Pour engager un dialogue constructif avec la Russie, sans doute aurait-il été bienvenu que les Etats occidentaux soutenant le processus révolutionnaire en cours aient été plus réactifs sur ce point, en déconseillant ouvertement aux nouvelles autorités cet ostracisme linguistique et en insistant sur ce qui pouvait réunir plutôt que diviser un pays à l'unité déjà profondément ébranlé : occasion manquée, malheureusement, ce que ne manque pas de souligner l'Union des Russophones de France dans un communiqué attristé déplorant « la complaisance des autorités françaises et de l'Union européenne à l'égard de cette mesure [d'interdiction du russe] du pouvoir révolutionnaire de Kiev qui constitue une violation directe et caractérisée des principes même de l'Union européenne et, au-delà, de toute l'Europe »...

Et maintenant, que peut-il se passer ? La guerre est-elle possible, comme certains le murmurent ? Elle n'est, en tout cas, pas souhaitable, et il n'est pas certain qu'elle soit souhaitée par les maîtres du Kremlin, contrairement à ce que laissent trop facilement (et dangereusement) entendre quelques journalistes ou analystes occidentaux pour qui le pire tient lieu de politique et de sensations...

Quoiqu'il en soit, la diplomatie française s'honorerait de penser aux moyens de renouer une relation apaisée avec une Russie aujourd'hui mortifiée d'être toujours considérée comme une puissance dépassée quand, pourtant, elle a tant à offrir à l'Europe et que son histoire se confond trop avec celle de notre continent pour accepter d'en être exclue par les oukases d'un Bernard-Henri Lévy, boutefeu d'une russophobie inquiétante pour la paix européenne...

Jean-Philippe Chauvin

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 14:19

Moscou, 1er décembre

 

  185586882.jpg     27 personnes ont été tuées dans l'attentat du train Nevski Express perpétré le 27 novembre dernier dans la région de Veliki Novgorod, a annoncé mardi le porte-parole du ministère russe des Situations d'urgence.

"Selon les récentes informations parvenues au ministère, il ne reste plus de personnes portées disparus. 27 personnes ont été tuées", a indiqué le porte-parole.

Le train rapide Nevski Express reliant Moscou à Saint-Pétersbourg a sauté sur une mine le 27 novembre dernier. faisant 27 morts et plus de 90 blessés dont six étrangers - un Italien, un Belge, deux Ukrainiens, un Azerbaïdjanais et un Biélorusse, selon le ministère russe de la Santé publique et du Développement social. 95 blessés sont toujours hospitalisés dont 13 dans un état grave.

Une enquête pour "attentat" a été ouverte par le parquet.

Le même Nevski Express N°166 avait déraillé le 13 août 2007 près de la ville de Malaïa Vichera, également située dans la région de Veliki Novgorod. La cause était là aussi l'explosion d'un engin posé sur la voie. L'accident avait alors fait 60 blessés dont 30 avaient été hospitalisées.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 14:16

Moscou, 1er décembre

 

    185600805.jpg    La Russie considère comme inadmissibles les actes illégitimes qui caractérisent la situation politique au Honduras depuis ces derniers mois et appelle au rétablissement de l'ordre constitutionnel dans le pays, déclare mardi le ministère russe des Affaires étrangères (MID).

       "Nous n'admettons aucun acte illégitime même déguisé en procédure démocratique. Nous avons fermement condamné le coup d'Etat du 28 juin dernier et prônons le rétablissement le plus rapide possible de l'ordre constitutionnel au Honduras, appelant les parties adverses à s'abstenir de la violence et à régler le conflit par la voie des négociations", stipule le document de la diplomatie russe.

        "Moscou espère que la sagesse du peuple hondurien et les efforts anticrise déployés au niveau régional permettront finalement de trouver une solution pour garantir le développement démocratique du Honduras dans le cadre de la loi constitutionnelle", souligne le MID.

        Le candidat d'opposition Porfirio Lobo qui s'est proclamé vainqueur de la présidentielle controversée au Honduras, a essayé de convaincre lundi la communauté internationale de la légitimité de ce scrutin, organisé sous un gouvernement putschiste.

       Le président déchu Manuel Zelaya, renversé le jour même où il avait organisé une consultation populaire pour réformer la Constitution qui interdit à un président de briguer un second mandat, est toujours réfugié à l'ambassade du Brésil à Tegucigalpa. Il avait appelé au boycott de l'élection, mais le taux de participation s'est avéré même plus élevé qu'en 2005.

La communauté internationale avait condamné le coup d'Etat, mais est aujourd'hui divisée sur la légitimité des élections.

En Amérique latine, le Venezuela, le Brésil ou l'Argentine ont fait savoir qu'ils ne reconnaîtraient pas l'élection.

Selon le président vénézuélien Hugo Chavez, ce n'est qu'une farce.

      Sans reconnaître explicitement le résultat de l'élection de dimanche, les Etats-Unis ont été les premiers à réagir, après avoir soutenu le processus.
   
        Le secrétaire général de l'Organisation des Etats américains (OEA) Jose Miguel Insulza a déclaré dimanche que le Conseil permanent de l'OEA se réunirait le 4 décembre à Washington pour discuter de la situation au Honduras à l'issue du dépouillement définitif des bulletins de vote.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 14:08

    6978875-10672723.jpg    Vêtus d'un gilet orange sur lequel était inscrit "Shariah Police", des islamistes radicaux allemands arpentaient les rues de Wuppertal, en Rhénanie-du-Nord-Wesphalie, pour faire de la propagande.

 

        L'initiative est isolée, mais elle a fait scandale en Allemagne. Un groupuscule de salafistes extrémistes a mis sur pied une police de la charia en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Vêtus d'un gilet orange sur lequel était inscrit "Shariah Police", ils arpentaient le soir les rues de Wuppertal, enjoignant aux musulmans de ne pas boire d'alcool, de ne pas écouter de musique ou de ne pas parier d'argent. Ils apostrophaient également les femmes musulmanes ne portant pas le voile.
"Les trois frères que nous venons de rencontrer allaient à la salle de jeux. Mais après nous avoir rencontrés, un seul voulait toujours y aller, les deux autres ont eu honte, ils sont repartis et ont réussi à convaincre l'autre. Ce n'est pas ce soir qu'ils iront jouer au casino!", clame leur porte-parole dans une vidéo postée sur Youtube.
Vide juridique
A l'origine de cette action, Sven Lau, un pompier allemand converti depuis 1998 à l'islam radical, et Pierre Vogel, un ancien boxeur devenu prédicateur extrémiste. Les deux hommes sont loin d'être des inconnus pour les services de renseignements allemands, selon L'Alsace: le premier fait l'objet de poursuites pour avoir incité des jeunes rejoindre les troupes djihadites en Syrie, le second s'était fait connaître en proposant de "couper la main des voleurs". Autour d'eux graviteraient une dizaine de personnes.
Bien que l'impact de ce groupuscule soit réduit, leur action de propagande a fait scandale en Allemagne. "L'État dispose du monopole de la violence légitime. Personne d'autre n'est autorisé à se substituer à la police", a notamment déclaré Angela Merkel, à la télévision. Pourtant, les membres de la police de la charia n'ont pas été interpellés tout de suite en raison d'un vide juridique: il n'est 
Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article