Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 05:35

     0405agathopodes.jpg   Les Saints Martyrs Agathopodes Diacre et Théodule le lecteur vivaient à Thessalonique pendant le règne des empereurs Dioclétien (284-305) et Maximien (284-305) et ont été parmi les membres du Clergé de l'église. Le saint Diacre Agathopodes était très vieux, et Saint Théodule très Jeune.

      Les deux se sont distingués par la vie juste et la piété. Une fois, St Théodule avait une vision dans son sommeil, dans lequel une personne inconnue en tenue rayonnante a placé un objet dans sa main. Quand il se réveilla, il vit dans sa main une belle bague avec l'image de la Croix et il s'est rendu compte que c'était un signe de son futur martyre. Par la puissance de la Croix-représenté sur l'anneau, le saint guérit beaucoup de malades et de païens convertis à la Foi dans le Christ Sauveur.

        Quand l'Empereur Dioclétien a publié un édit de persécution contre les chrétiens (303), beaucoup ont tenté de se cacher de la poursuite, mais Saints Théodule et Agathopodes sans crainte ont continué à annoncer l'Evangile.

         Le Gouverneur Faustinus de Thessalonique entendu parler de cela, et donna l'ordre de les amener à lui pour le procès. En voyant les jeunes et l'excellence de St Théodule, Faustinus a tenté la flatterie pour le persuader de renoncer au Christianisme et à offrir un sacrifice. St Théodule répondit qu'il avait depuis longtemps renoncé à l'erreur et qu'il plaignait Faustin, qui en embrassant le paganisme lui-même avait condamné à la mort éternelle. Le gouverneur a offert le martyr un choix: les hasards de la vie, ou la mort immédiate. Le saint a dit qu'il serait certainement choisir la vie, mais la vie éternelle, et qu'il n'a pas peur de la mort.

        Lorsque Faustinus vu qu'il ne serait pas persuader Théodule, il a commencé à parler avec St Agathopodes. Le gouverneur a tenté de le tromper et dit que St Théodule avait déjà accepté de sacrifier aux dieux. Mais Agathopodes ne croyait pas cela. Il était convaincu que St Théodule était prêt à offrir sa vie pour le Seigneur Jésus-Christ.

         Ne pas avoir de succès, Faustinus commandait les martyrs à prendre à la prison. Les saints martyrs ont prié avec ferveur et hardiment prêché la Parole de Dieu à la prison, de sorte que beaucoup se sont convertis au christianisme. Eutinios, le directeur de la prison, a rapporté ce au gouverneur.

         A nouveau Faustinus les appela à un procès et à nouveau il les a exhortés à renier le Christ. Devant les yeux de St Théodule ils amenèrent certains qui avaient été chrétiens, mais trahi la foi. "Vous avez vaincu le faible, mais vous ne serez jamais conquérir les forts guerriers du Christ, même si vous inventez plus tourments," s'écria-t-St Théodule. Le gouverneur a ordonné le martyr pour produire les livres chrétiens. «Ici, c'est mon corps donné pour torture,» répondit-il, "faites-en ce que vous voulez; me torturer violemment, mais je ne vais pas remettre les textes sacrés à être moqué par les impies! "

         Faustinus donna l'ordre d'apporter St Théodule au lieu de l'exécution, un bourreau prépara une épée afin de couper la tête. Le martyr avec courage et joie s'écria: «Gloire à Toi, ô Dieu, le Père de mon Seigneur Jésus-Christ, qui a daigné souffrir pour nous. Ici, par Sa grâce, je viens à vous, et avec joie que je meurs pour vous! "

         Puis Faustinus arrêté l'exécution et à nouveau enfermé les martyrs de prison. Il les saints martyrs prié avec ferveur et les deux avaient le même rêve. Ils naviguaient sur ​​un bateau, qui était en danger d'être détruit dans une tempête. Les vagues jetèrent sur ​​le rivage, revêtu de vêtements blancs rayonnante. Les saints ont dit l'autre sur la vision, et ils ont rendu grâce à Dieu pour leur martyre imminent.

         Dans la matinée, lorsque les martyrs ont été de nouveau mis à Faustin, ils lui déclarèrent: ". Nous sommes chrétiens et nous sommes prêts à subir une souffrance pour le Christ" Faustinus donna l'ordre de les jeter dans la mer. Les vagues ont St Agathopodes aux rochers, et il s'exclama à haute voix, «Ce sera pour nous un second baptême, qui lavera nos péchés, et nous venir à Christ en pureté." St Théodule a également été jeté à la mer (+ 303).

         Les corps des saints ont été rejetés sur le rivage. Ils étaient habillés en costume radieux, mais les cordes et pierres utilisées pour les poids vers le bas avaient disparu. Chrétiens ont pris leurs corps saints et leur a donné l'enterrement respectueux.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 05:30

    akathistmotherofgod.jpg     Au cinquième samedi du Grand Carême, le samedi de l'acathiste, nous commémorons :

"L'Eloge de la Vierge" Icône de la Très Sainte Mère de Dieu.

         En 625, lorsque l'Empereur Héraclius combattait les Perses, le Khan a envoyé des forces pour attaquer Constantinople par terre et par mer. Le Patriarche Serge a exhorté les gens à ne pas perdre courage, mais de faire confiance en Dieu.

       Une procession a été faite autour de la ville avec la Croix du Seigneur, la robe de la Vierge, l'icône du Sauveur pas faite de la main, et l'Icône Hodigitria de la Mère de Dieu. Le Patriarche a plongé la robe de la Vierge dans la mer, et les défenseurs de la ville ont repoussé les forces maritimes du Khan. La mer est devenue très agitée, et de nombreux bateaux ont coulé. Les envahisseurs se retirèrent, et le peuple de Constantinople ont rendu grâce à Dieu et à Sa Mère très pure.

         À deux autres reprises, en 655 et 705, la Theotokos protégé la ville des envahisseurs sarrasins. Un jour de fête consacré à l'éloge de la Vierge a été créé pour commémorer ces victoires. Le acathiste à la Mère de Dieu est censé provenir de cette période, et son usage s'est répandu de Constantinople à d'autres terres orthodoxes.

       L'icône devant laquelle l'acathiste a été chanté a été donné au monastère de Dionysiou sur le mont. Athos empereur par Alexis Comnène. Là, il a commencé à couler avec de la myrrhe. Il y avait au moins trois copies miraculeuses de cette icône en Russie avant la Révolution.

Cette icône indique la Mère de Dieu assis sur un trône, et entouré par les prophètes avec des rouleaux.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 16:26

Moscou, 6 décembre

 

 188043421      La modernisation, les investissements et la coopération entre la Russie et l'UE seront mercredi au centre d'entretiens que le président russe Dmitri Medvedev mènera avec les dirigeants belges à Bruxelles, après le sommet Russie-UE, a annoncé lundi l'assistant du président russe Sergueï Prikhodko.

"Les discussions de Bruxelles porteront sur les perspectives prometteuses de coopération russo-belge dans les domaines de la modernisation, des moyens de resserrer les liens économiques et des investissements bilatéraux. Les parties rechercheront de nouvelles opportunités pour réaliser des projets conjoints dans les hautes technologies, les secteurs énergétique, financier et bancaire, sans négliger la promotion de leur coopération régionale et culturelle", a indiqué M.Prikhodko.

M.Medvedev rencontrera le roi Albert II de Belgique et le premier ministre belge Yves Leterme après le sommet Russie-UE du 7 décembre.

La Belgique est un partenaire économique de longue date de la Russie. Les échanges commerciaux ont augmenté de 42,5%, à 5,9 milliards de dollars de janvier à septembre 2010 par rapport à la même période de 2009, a rappelé M.Prikhodko. Les exportations russes vers la Belgique ont augmenté de 50%, à 3,7 milliards de dollars et les importations ont progressé de presque 30%, à 2,2 milliards de dollars, selon l'intéressé. Presque toutes les 250 sociétés belges implantées en Russie sont restés sur le marché russe en dépit de la crise mondiale. Les Belges participent notamment à la construction des sites olympiques à Sotchi, ville hôte des JO d'hiver de 2014 sur le littoral de la mer Noire.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 14:35

Varsovie, 6 décembre

 

  188049429.jpg      La création d'un système de défense antimissile (ABM) commun russo-otanien est possible à terme, a déclaré le président polonais Bronislaw Komorowski lors d'un point de presse avec son homologue russe Dmitri Medvedev.

        "Actuellement, il est difficile de prévoir l'évolution des relations entre la Russie et l'Alliance, mais peut être qu'un système ou plusieurs systèmes intégrés verront le jour. Nous croyons que l'Otan doit prendre des décisions qui répondent aux intérêts sécuritaires des pays membres, dont la Pologne, mais aussi se pencher sur les menaces contre d'autres pays, notamment la Russie", a insisté M. Komorowski.

        Lors du sommet de Lisbonne, l'Otan et la Russie ont réalisé des progrès dans la création d'un système de défense antimissile commun.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 14:30

  thumb.small.12_10_papiers_d_identite_930620_scalewidth_6301.jpg    Présentés ce mercredi en conseil des ministres, les projets de loi sur l’immigration et le droit d’asile vont réformer le droit des étrangers…

 

Au terme d'une longue concertation et après plusieurs reports, c'est ce mercredi que le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a présenté les deux projets de loi sur l'immigration et le droit d'asile. Deux textes sensibles initiés par son prédécesseur Manuel Valls et qui vont réformer le droit des étrangers.

Créer un titre de séjour pluriannuel

Mesure phare du texte sur le droit des étrangers: la création d'un titre de séjour pluriannuel, l'une des promesses de campagne de François Hollande. L'objectif est de faciliter la vie des étrangers et faciliter leur intégration en leur évitant des passages à répétition à la préfecture pour le renouvellement de leur titre de séjour. Un système gagnant-gagnant qui permet aussi le désengorgement des préfectures, qui enregistrent chaque année cinq millions de passages devant leurs guichets.

Après la délivrance d'un titre de séjour d'un an, le texte prévoit l'octroi aux étrangers en situation régulière d'un titre valable de deux à quatre ans. Du côté associatif, les critiques s'élèvent. Les organismes d'aide aux étrangers auraient préféré que la délivrance de la carte de résident, valable dix ans, soit privilégiée.

Autre mesure annoncée, la mise en place d'un parcours d'accueil et d'intégration qui peut durer jusqu'à cinq ans et qui augmente le niveau de langue exigé des étrangers. Concernant le volet de la lutte contre la fraude, le projet de loi prévoit la création d'un droit de communication pour les préfectures, qui pourront enquêter et recueillir des informations auprès d'autres administrations.

Restaurer un système d'asile «à bout de souffle»

Le deuxième projet de loi présenté ce mercredi porte sur le droit d'asile

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 14:26

 thumb.small.delinquants11      Communiqué de l'AGRIF :

Pendant des dizaines d’années, les beaux esprits de la gauche en général et en particulier de l’intelligentsia gauchiste juive n’ont cessé de traiter ignominieusement de « racistes » ceux qui mettaient lucidement en garde notre peuple contre les aspects les plus dangereux de la folle politique immigrationniste, à savoir l’implantation de plus en plus massive sur notre sol de populations imprégnées par l’islam radical et ses « valeurs » de la charia et du « jihad ». Réalité devant laquelle échoue lamentablement l’école dite républicaine avec sa conception de la laïcité éradicatrice de notre identité, de notre histoire, de notre culture.

 
      Sur le fond de la tragédie de Gaza, les graves événements de Sarcelles ne font que prouver la progression dans des populations françaises de sentiments d’appartenance prioritaire à un autre ensemble « culturel » qu’à celui de notre communauté française de destin.
 
 
        Car voici que les antagonismes israélo-palestiniens viennent de franchir en France un « saut qualitatif brusque » lourd encore d’une plus grande dangerosité...

 

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 14:24

  thumb.small.656444_church.jpg    Les Chrétiens de la ville de Mossoul n’ont plus le choix. Les quelques uns qui restaient sur place ont fui en masse hier après que les djihadistes de l’Etat islamique ont lancé un ultimatum leur donnant quelques heures pour quitter les lieux explique le patriarche chaldéen, Monseigneur Louis Sako, et plusieurs témoins.

 

Après que toutes les maisons chrétiennes aient été marquées ces derniers jour du « N » de Nazarat, Chrétiens, c’est désormais la fuite obligatoire.

Un communiqué distribué dans la ville et entendu depuis les hauts-parleurs des mosquées a précisé les injonctions du « Califat » à l’adresse des Chrétiens :

« Nous leur proposons trois choix : l’islam, la dhimma, et, s’ils refusent ces deux choix, il ne reste que le glaive ».

Le « Calife » Abou Bakr Al-Bagdadi a en effet précisé aux Chrétiens qu’ils avaient le « choix » : la conversion, le paiement de l’impôt ou la mort.

Il fallait choisir avant aujourd’hui, soit le lendemain : « Après cette date, il n’y aura plus entre eux et nous que le glaive », précise le communiqué.

Il y a dix ans, avant l’invasion américaine, la ville comptait 100.000 Chrétiens, qui n’étaient déjà plus que quelques 5.000 avant la prise de la vité par les djihadistes, le 10 juin dernier. Depuis les quelques centaines de chrétiens restant fuient.« Les familles chrétiennes se dirigent vers Dohouk et Erbil » dans la région autonome du Kurdistan irakien, a indiqué patriarche chaldéen, déplorant que « pour la première fois dans l’histoire de l’Irak, Mossoul se vide de ses chrétiens ». 

Yako Elish, franco-irakien et co-fondateur de « Entraide aux Minorités d’Orient » affirmait par ailleurs hier soir que l’Evêché syriaque catholique de Mossoul avait été entièrement brûlé.

Une situation dramatique dans laquelle le gouvernement Américain, et tous nos gouvernement occidentaux ont une large responsabilité. Sinon directement de bourreaux, largement de complices.

source :

www.contre-info.com/

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 14:21

  thumb.small.plane_explosion.jpg     Qui sont les responsables ? C’est la question qui se pose en boucle sur toutes les chaînes d’information.

 

L’avion était parti d’Amsterdam deux heures auparavant et devait atterrir à Kuala Lumpur. Il n’atteindra jamais sa destination finale : vers 14 h 15 GMT, jeudi 17 juillet, le Boeing 777 de la Malaysia Airlines s’écrasait à l’Est de l’Ukraine, faisant près de 300 morts.

Qui sont les responsables ? C’est la question qui se pose en boucle sur toutes les chaînes d’information. Car d’après les premières informations il semblerait que la chute de l’appareil ne serait pas due à un problème technique. Il est encore trop tôt pour brandir les hypothèses d’attentat ou de bavure militaire mais les spéculations vont bon train et chaque camp saute rapidement aux conclusions. Russie ? Ukraine ? A qui la faute ? Les esprits s’échauffent. Comment ne pas le comprendre : les 298 personnes se trouvant à bord, passagers et membres de l’équipage, sont mortes. Nul n’a survécu et de l’imposant avion il ne reste plus que des débris, disséminés dans un rayon de 15 kilomètres, près de Chakhtarsk, ville située non loin de la frontière russe.

Ce qui est certain est que la guerre qui oppose les séparatistes pro-russes au reste de l’Ukraine vient de prendre une dimension internationale. Elle a touché dans leur chair de nombreux Etats : à bord de son vol MH17 la Malaysia Airlines décompte 154 Néerlandais, 27 Australiens, 23 Malaysiens, 11 Indonésiens, 6 Britanniques, 5 Belges, 4 Allemands, 3 Philippins et un Canadien. Mais les autorités françaises et nord-américaines devraient bientôt confirmer la présence de leurs ressortissants. Soit autant de pays qui demandent vengeance et exigent que les coupables soient démasqués et punis.

Attentat ou bavure ?

L’hypothèse la plus probable, et qui alimente les rumeurs, serait celle d’un attentat ou d’une bavure. Une équipe de la Malaysia Airlines devait se rendre sur les lieux, vendredi 18 juillet, afin de mener l’enquête sur les origines de ce crash. Tout ce que l’on croit savoir, pour l’instant, est que l’avion aurait été touché par un missile sol-air. Il fallait une arme de cette puissance pour atteindre l’avion qui volait à près de 10 km d’altitude. Mais d’où venait le missile ? Est-il parti des rangs de l’armée séparatiste ou ukrainienne ? C’est justement ce qu’il faudra déterminer. L’Ukraine affirme, brandissant des messages interceptés par ses services de renseignement et qui auraient été effacés depuis, que les rebelles pro-russes auraient abbatu l’avion de ligne, pensant avoir à faire à un avion militaire ukrainien. Pour le président de Kiev Petro Porochenko, il s’agit ni plus ni moins que d’un “acte terroriste”. Selon les autorités ukrainiennes, le Boeing aurait été touché par un puissant et complexe missile Bouk, qui aurait été donné aux rebelles par la Russie. Vladimir Poutine, de son côté, pointe du doigt “la responsabilité de l’Ukraine dans cette terrible tragédie.”

En attendant la communauté internationale s’est saisie du problème et chacun appelle à qui mieux-mieux à ce que la lumière soit faite, à commencer par les Etats-Unis. Barack Obama a menacé la Russie de sanctions supplémentaires pour forcer Vladimir Poutine à demander aux rebelles pro-russes de désarmer.

Fermeture des voies aériennes

En attendant, les routes aériennes ont été fermées par les autorités ukrainiennes, ce qui n’était manifestement pas le cas jusqu’alors. En effet, d’après le premier ministre malaisien, cette route aérienne n’était sujette à aucune restriction, et de fait déclarée comme sûre par l’Organisation mondiale de l’Aviation civile, expliquant que le vol MH17 ait emprunté ce chemin. Et ce bien que plusieurs avions militaires aient été abattus dans ce secteur lors des derniers mois, et notamment deux cette semaine. Un correspondant local, sur France 24, expliquait par ailleurs que les combats s’étaient intensifiés lors de ces derniers jours. Mais les voies aériennes sont restées néanmoins ouvertes. Avec les risques que cela suppose et le résultat que l’on connaît.

Anne Isabeth

 

 

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 14:19

  thumb.small.racaille angleterre2      Bien qu'interdite, la manifestation de soutien à la Palestine a quand même eu lieu, transformant le quartier de Barbès en un champ de bataille.

 

"Pas chère, ma pastèque, pas chère !" hurle un marchand de légumes du marché Barbès pour appâter le client. À quelques mètres de là, deux à trois mille manifestants pro-palestiniens sont rassemblés. L'interdiction du rassemblement par la préfecture de police ne les a pas découragés. Bien au contraire, plus que jamais, ils veulent dénoncer les crimes perpétrés à Gaza par l'armée israélienne. "Israël assassin ! Sionistes, fascistes, c'est vous les terroristes !" scandent-ils. Présentes en nombre, les forces de l'ordre restent en retrait. Un homme, drapeau palestinien noué autour du cou, s'amuse à glisser des quenelles afin d'empêcher le direct d'une journaliste de i>Télé. Ses amis s'empressent de l'imiter.

Sur le toit d'un immeuble en construction, un drapeau israélien est brûlé par des manifestants. Un autre subira le même sort dans la foulée. Cris de satisfaction. À l'autre bout du carrefour, deux casse-cou se tiennent debout sur le viaduc du métro aérien. "Ils sont fous, ils vont tomber", s'inquiète une mère de famille. Bien qu'interdite, la manifestation commence dans une ambiance détendue. Le cortège s'engage boulevard Barbès peu après 15 heures. Les militants du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), le seul parti politique ayant maintenu sa participation au rassemblement, sont bien là. Les antifascistes ont également fait le déplacement. Sans crier gare, un barrage policier se forme pour bloquer l'avancée des pro-palestiniens. Et, sans attendre, les CRS tirent les premières grenades lacrymogènes pour disperser la foule. Début de panique générale.

"Nous sommes français, laissez-nous manifester !"

"Israël assassin, Hollande complice ! Nous sommes tous des Palestiniens"

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 14:17

 thumb.small.663189_ide_territoriale_150715_redecoupage_regi.jpg      Au terme d'une nuit de débat, la carte proposée par le PS mardi a été votée tôt vendredi matin.128 amendements proposés et presque autant de cartes différentes....

 

L’Assemblée nationale a adopté tôt vendredi matin, après une nuit de débats, la nouvelle carte à 13 régions proposée par les socialistes, qui comprend notamment la fusion des régions Poitou-Charentes, Limousin et Aquitaine, ainsi que celle litigieuse du Nord-Pas-de-Calais et de la Picardie.

Cette carte, qui découle d’amendements identiques du rapporteur (PS) Carlos Da Silva et du groupe socialiste au projet de loi de réforme territoriale, prévoit également que la Champagne-Ardenne soit rattachée à l’Alsace et la Lorraine.

Cet article 1er sur la carte réduit ainsi le nombre de régions en métropole de 22 à 13 (Corse comprise), et non 14 comme le prévoyait le projet initial du gouvernement. Dans un hémicycle plutôt fourni après une nuit blanche, et en présence d’orateurs toujours aussi passionnés, ila été adopté par 52 voix, dont certaines à droite, contre 23.

Les autres fusions programmées sont: Auvergne et Rhône-Alpes, Bourgogne et Franche-Comté,  Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, Haute-Normandie et Basse-Normandie. Six régions demeurent inchangées: Bretagne, Corse, Ile-de-France, Centre, Pays de la Loire, Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Pour le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, «il n’existe pas de carte idéale» mais «nous avons eu l’audace de faire (une carte) tout en étant ouverts à ce qu’on la modifie» - ce sur quoi s’étaient mis d’accord mardi matin les députés PS en réunion de groupe. 

D’après Carlos Da Silva, proche du Premier ministre Manuel Valls, «cette carte est un point d’équilibre» et elle sera «peut-être amenée à évoluer», du fait notamment du droit d’option qui devrait être ouvert pour les départements afin de changer de région à partir de 2016.

L’Assemblée reprendra dans l’après-midi ses travaux sur ce projet de loi, dont l’examen doit s’achever dans la soirée, avant son vote solennel global en première lecture mercredi prochain.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article