Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 20:09

    thumb.small.2571804416.jpg    Par Marc Noé. Source Le Gaulois. À l’évidence, cet attentat d’Oslo présente un certain nombre de points pour le moins bizarres. Des zones d’ombres.

Le Gaulois n’est pas un enquêteur, certes. Mais comme tout un chacun il regarde, observe, écoute et tente de faire le tri dans ce que les médias nous jettent en pâture pour nous distraire de l’essentiel.

À l’évidence, cet attentat d’Oslo présente un certain nombre de points pour le moins bizarres. Des zones d’ombres.

1. On nous dit qu’il s’agit d’un attentat à la voiture piégée… or, sur toutes les images (photos et vidéos), aucun cratère dans la chaussée intacte n’apparaît. Néanmoins, on nous montre en permanence une voiture renversée et calcinée qui suggère l’hypothèse retenue. Quand on songe aux dégâts provoqués induisant une forte puissance de l’engin explosif, on ne peut qu’être étonné qu’il n’y ait aucun cratère, ni même une plaque de goudron arrachée. S’il y en avait un, nous aurions eu droit aux gros plans. Par ailleurs, la voiture sensée avoir été bourrée d’explosifs conserve des pneus apparemment intacts… surprenant !

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 20:05

  thumb.small.xv_france.jpg     Carl Lang et le Parti de la France se réjouissent que les rugbymen français aient réussi à porter haut les couleurs de la France en se qualifiant pour la 3ème finale mondiale de leur histoire dimanche prochain.

Ils disputeront cette finale contre les All Blacks ou les Australiens qui eux, joueront leur demi-finale demain matin.

        Le Parti de la France adresse tous ses encouragements pour la suite de cette Coupe du Monde 2011 à cette belle équipe de France, soudée dans les difficultés, conquérante et qui a su saisir sa chance aujourd’hui face à des Gallois, qui même à 14 contre 15 ont su se montrer très dangereux et ce, jusqu’à la fin du match. 
 Bravo messieurs, continuez à nous faire rêver !

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 20:01

       Le béni Nicolas Konchanov, Fol en-Christ de Novgorod (+ 1392), est né à Novgorod dans une famille riche et illustre. De ses années de jeunesse qu'il aimait la piété, il est allé à l'église fidèlement, et aimé le jeûne et la prière. Voyant sa vie vertueuse, les gens ont commencé à le louer. Béni-Nicolas, dédaignant la gloire des hommes, a commencé l'exploit difficile de folie pour l'amour du Seigneur. Il a couru sur la ville dans le froid glacial vêtus de haillons, endurant les coups, les insultes et les moqueries. Béni-Nicolas et un autre fou de Novgorod, la bienheureuse Théodore (Janvier 19), fait semblant d'être ennemis irréconciliables, et graphiquement montré au peuple de Novgorod le caractère pernicieux de leurs querelles intestines.

       Une fois, après avoir surmonté l'imposture de son adversaire, le Béni-Nicolas est allé le long de la Volkhov, comme si sur la terre ferme, et a jeté une tête de chou au Béni Théodore, par conséquent, il a été appelé "Konchanov" (c'est à dire «chou-tête»). Le Seigneur glorifié Béni-Nicolas avec le don des miracles et de clairvoyance.

 

        Une fois, après avoir été détourné par les fonctionnaires d'une fête à laquelle il avait été invité, il a quitté. Immédiatement, le vin a disparu de la barrique. Seul sur le retour de l'idiot, et par sa prière, at-il réapparaître. Quand il est mort, Béni-Nicolas fut enterré à la fin du cimetière de la cathédrale Yakovlev.

        Les reliques du bienheureux Nicolas reposent sous une crypte dans l'église de la Grand Martyr Panteleimon qui a été construite sur sa tombe.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 19:56

   3026855864_2_2_gYwSPvdW.jpg    Le Grand Martyr et guérisseur Panteleimon est né dans la ville de Nicomédie dans la famille païenne de l'illustre Eustorgius, et il a été nommé Pantoleon. Sa mère Ste Euboula (30 Mars) était une chrétienne. Elle voulait élever son fils dans la Foi chrétienne, mais elle est morte quand le futur martyr était juste un jeune enfant. Son père a envoyé Pantoleon à une école païenne, après quoi le jeune homme a étudié la médecine à Nicomédie sous le médecin renomé Euphrosynus. Pantoleon est venu à l'attention de l'Empereur Maximien (284-305), qui souhaitait le nommer en tant que médecin royal quand il a terminé sa scolarité.

        Les hieromartyrs Hermolaus, Hermippe et Hermocrate, les survivants du massacre de 20 000 chrétiens en 303 (20 Décembre), vivaient secrètement dans Nicomédie à cette époque. St Hermolaus a vu le temps Pantoleon et encore quand il est venu à la maison où ils étaient cachés. Une fois, le prêtre a invité les jeunes à la maison et a parlé de la Foi chrétienne. Après cette visite Pantoleon vit St Hermolaus chaque jour.

 

     Un jour, le Saint a trouvé un enfant mort dans la rue. Il avait été mordu par un grand serpent, qui était encore à côté du corps de l'enfant. Pantoleon a commencé à prier le Seigneur Jésus-Christ de faire revivre l'enfant mort et de détruire le reptile venimeux. Il a fermement résolue que si sa prière était remplie, il serait devenu un disciple du Christ et recevrait le baptême. L'enfant se leva en vie, et le serpent est mort devant les yeux de Pantoleon.

       Après ce miracle, Pantoleon fut baptisé par Saint-Hermolaus avec le nom de Panteleimon (Qui signifie "Tout-miséricordieux»). Parlant avec Eustorgius, St Panteleimon préparé à accepter le christianisme. Lorsque le père a vu comment son fils a guéri un aveugle en invoquant Jésus-Christ, il a ensuite cru en Christ et fut baptisé par Saint Hermolaus conjointement avec l'homme dont la vue a été restaurée.

        Après la mort de son père, saint Panteleimon consacré sa vie à la souffrance, les malades, les malheureux et l'indigent. Il traitait tous ceux qui se tourna vers lui, sans frais, les guérir au nom de Jésus-Christ. Il a visité les captifs détenus dans la prison. Ces troubles étaient habituellement les chrétiens, et il les guérit de leurs blessures. Dans un court laps de temps, des rapports du médecin de bienfaisance réparties dans toute la ville. Délaissant les autres médecins, les habitants ont commencé à tourner uniquement vers St Panteleimon.

        Les médecins jaloux dit à l'empereur que saint Panteleimon fut la guérison des prisonniers chrétiens. Maximien exhorté le saint à réfuter l'accusation, en offrant le sacrifice aux idoles. Saint-Panteleimon avoué lui-même un chrétien, et a suggéré que la personne malade, pour lesquels les médecins tendit sans espoir, devrait être portée devant l'empereur. Puis les médecins peuvent invoquer leurs dieux, et Panteleimon serait prier son Dieu pour guérir l'homme. Un homme paralysé depuis de nombreuses années a été présenté, et les prêtres païens qui savait l'art de la médecine ont invoqué leurs dieux, sans succès. Puis, sous les yeux de l'empereur, le saint guérit le paralytique, en appelant sur le nom de Jésus-Christ. Le Maximien féroces exécutés l'homme guéri, et a donné St Panteleimon plus à la torture féroce.

       Le Seigneur apparut à la sainte et lui renforcé avant ses souffrances. Ils suspendu le Grand Martyr Panteleimon à partir d'un arbre et lui gratter avec des crochets de fer, brûlé par le feu et ensuite lui s'étendait sur le rack, le jetèrent dans un chaudron de goudron bouillant, et le jetèrent dans la mer avec une pierre autour du cou. Tout au long de ces tortures du martyre est resté indemne, et a dénoncé l'empereur.

        A cette époque les prêtres Hermolaus, Hermippe et Hermocrate ont été portées devant la cour des païens. Tous les trois confessé leur foi dans le Sauveur et ont été décapités (Juillet 26).

 

        Par ordre de l'empereur ils amenèrent le Grand Martyr Panteleimon au cirque d'être dévoré par les bêtes sauvages. Les animaux, cependant, est venu vers lui et lui lécha ses pieds. Les spectateurs ont commencé à crier: "Grande est le Dieu des chrétiens!" Les enragés Maximien ordonna aux soldats de poignarder quelqu'un avec le glaive qui a glorifié le Christ, et de couper la tête du Grand Martyr Panteleimon.

       Elles ont conduit le saint du lieu de l'exécution et l'ont attaché à un olivier. Alors que le martyr priait, l'un des soldats le frappa avec une épée, mais l'épée est devenue douce comme de la cire et infligé aucune blessure. Le saint complété sa prière, et une voix se fit entendre du ciel, appelant la passion porteur par son nouveau nom et le convoquant pour le Royaume céleste.

       Entendre la voix, les soldats tombèrent sur leurs genoux devant le saint martyr et demanda pardon. Ils ont refusé de poursuivre l'exécution, mais Saint-Panteleimon leur ai dit d'accomplir le commandement de l'empereur, parce que sinon ils n'auraient pas de partager avec lui dans la vie future. Les soldats en larmes, prirent congé du saint avec un baiser.

        Lorsque le saint a été décapité, l'olivier à laquelle le saint était attaché s'est couvert de fruits. Beaucoup de ceux qui étaient présents lors de l'exécution cru en Jésus-Christ. Le corps du saint a été jeté dans un feu, mais il est resté indemne, et a été enterré par les chrétiens. Saint-Panteleimon serviteurs Laurence, Bassos et Probus assisté à son exécution et a entendu les voix venant du ciel. Ils ont enregistré la vie, les souffrances et la mort du saint.

       Des portions des saintes reliques de l'Panteleimon Grand Martyr ont été distribués dans tout le monde chrétien. Sa tête vénérable est maintenant situé au monastère russe de Saint-Panteleimon sur le mont. Athos.

       La vénération de la sainte martyre dans l'Eglise orthodoxe russe était déjà connu au XIIe siècle. Prince-Iziaslav (Baptême, Panteleimon), fils de St Mstislav la Grande, avait une image de Saint Panteleimon sur son casque. Par l'intercession de la sainte, il est resté vivant pendant une bataille en l'an 1151. En la fête de l'Panteleimon Grand Martyr, les forces russes ont remporté deux victoires navales sur les Suédois (en 1714 près de Hanhauze et en 1720 près de Grenham).

       Saint Panteleimon est vénéré dans l'Église orthodoxe comme un saint puissant, et le protecteur des soldats. Cet aspect de sa vénération est dérivé de son Pantoleon prénom, qui signifie "un lion dans tout». Son deuxième nom, Panteleimon, lui a donné au Baptême, qui signifie "tout-miséricordieux», est manifeste dans la vénération du martyr comme un guérisseur. La connexion entre ces deux aspects de la sainte est évident dans cette soldats, recevant des blessures plus fréquemment que d'autres, ont plus besoin d'un médecin-guérisseur. Chrétiens mènent une guerre spirituelle également avoir recours à ce saint, lui demandant de guérir leurs blessures spirituelles.

        Le saint martyr et de la Grande-Panteleimon guérisseur est invoqué dans le Mystère de l'Onction des Malades, à la bénédiction de l'eau, et dans les prières pour les malades.

        La fête du saint martyr et de la Grande-Panteleimon guérisseur est la fête patronale du monastère russe sur Athos. Chaque jour, après les vêpres, Moliebens sont chantées avec des canons dans chacun des huit tons. Ainsi, chaque jour a son propre canon particulier. Le deuxième jour de la fête est le jour de la fête du monastère. En ce jour une Panikhida générale est servi après les vêpres dans la mémoire des fondateurs et des bienfaiteurs du monastère, et kollyva (kutia: le blé ou le riz bouilli avec du miel) est béni et distribué.

        Les versets de l'Ode neuvième du Canon du Grand Martyr et guérisseur Panteleimon à partir du manuscrit du service athonites sont reproduits dans le «Journal du Patriarcat de Moscou" (1975, n ° 3, p. 45-47).

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 19:53

        Les hieromartyrs Hermippe, Hermolaus, et Hermocrate de Nicomédie, ont été parmi le petit nombre de ceux qui restent en vie après que 20 000 chrétiens ont été brûlés vifs dans une église à Nicomédie dans l'année (28 Décembre) 303, sur les ordres de l'Empereur Maximien (284-305 ). en des lieux éloignés et ne cesse de prêcher le Christianisme aux païens.

      Le jeune païen nommé Pantoleon (Saint-Panteleimon Grand Martyr, 27 Juillet) est souvent passé devant la maison dans laquelle St Hermolaus s'était caché. Une fois que St Hermolaus eut la chance de rencontrer les jeunes et leur a demandé de s'arrêter près de sa maison. Dans leur conversation St Hermolaus a commencé à expliquer à son hôte la fausseté, l'impiété et de la vanité d'adorer les dieux païens. Depuis ce jour, Pantoleon commencé à visiter St Hermolaus quotidiens et ont reçu le saint baptême de lui.

       Lorsque le procès du Grand Martyr saint Panteleimon était détenu, Saints Hermolaus, Hermippe et Hermocrate, ont également été arrêtés. Le Seigneur Jésus-Christ est apparu à St Hermolaus un soir et lui a révélé que le jour suivant il souffrir pour Lui et recevoir la couronne du martyre.

        Saints Hermippe et Hermocrate ont été arrêtés et traduits en justice après St Hermolaus. Tous les trois ont eu la chance de nier le Christ et offrir des sacrifices aux idoles. Mais ils résolument refusé, confessé leur foi dans le Seigneur Jésus-Christ et ont été préparés avec plaisir à mourir pour lui.

        Les païens ont commencé à menacer les saints prêtres à la torture et la mort. Soudain, un fort tremblement de terre survenu, et les idoles et temple païen s'est effondré et brisé. Cela a été rapporté à l'empereur. Les enragés Maximien donna les saints martyrs au cours de la torture et a prononcé sur eux une sentence de mort. Courageusement durables tous les tourments, la sainte Hieromartyrs Hermolaus, Hermippe et Hermocrate ont été décapités vers l'an 305.

       Les païens ont commencé à menacer les saints prêtres à la torture et la mort. Soudain, un fort tremblement de terre survenu, et les idoles et temple païen s'est effondré et brisé. Cela a été rapporté à l'empereur. Les enragés Maximien donna les saints martyrs au cours de la torture et a prononcé sur eux une sentence de mort. Courageusement durables tous les tourments, la sainte Hieromartyrs Hermolaus, Hermippe et Hermocrate ont été décapités vers l'an 305. dont St Hermolaus s'était caché. Une fois que St Hermolaus la chance de rencontrer les jeunes et lui a demandé de s'arrêter près de sa maison. Dans leur conversation St Hermolaus a commencé à expliquer à son hôte la fausseté, l'impiété et de la vanité d'adorer les dieux païens. Depuis ce jour, Pantoleon commencé à visiter St Hermolaus quotidiens et ont reçu le saint baptême de lui.

 
        Lorsque le procès de la Grand Martyr Panteleimon sainte était détenu, Sts Hermolaus, Hermippe et Hermocrate, ont également été arrêtés. Le Seigneur Jésus-Christ est apparu à St Hermolaus un soir et lui a révélé que le jour suivant il souffrir pour Lui et recevoir la couronne du martyre.

 

       Saints Hermippe et Hermocrate ont été arrêtés et traduits en justice après St Hermolaus. Tous les trois ont eu la chance de nier le Christ et offrir des sacrifices aux idoles. Mais ils résolument refusé, confessé leur foi dans le Seigneur Jésus-Christ et ont été préparés avec plaisir à mourir pour lui.

         Les païens ont commencé à menacer les saints prêtres à la torture et la mort. Soudain, un fort tremblement de terre survenu, et les idoles du temple païen se sont effondrées et brisé. Cela a été rapporté à l'empereur. Les enragés Maximien donna les saints martyrs au cours de la torture et a prononcé sur eux une sentence de mort. Courageusement durables tous les tourments, la sainte Hieromartyrs Hermolaus, Hermippe et Hermocrate ont été décapités vers l'an 305.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 19:50

Moscou, 13 mai

 

  186683724.jpg      Le président russe Dmitri Medvedev évoquera vendredi à Moscou avec son homologue brésilien Luiz Inacio Lula da Silva le développement de la coopération bilatérale, notamment dans les hautes technologies, a indiqué à RIA Novosti une source au Kremlin.

       "Le développement de la coopération bilatérale figure parmi les thèmes prioritaires des entretiens des deux chefs d'Etat. Les deux hommes évoqueront les projets conjoints dans le domaine de la science, de l'agro-industrie, de l'énergie (nucléaire civil compris), de l'industrie spatiale, de l'aviation, ainsi que de la coopération militaire et technique", a annoncé la source.

 

       Selon lui, l'établissement de relations dans le domaine de l'innovation vise à créer à terme une alliance technologique entre les deux membres du BRIC.

"L'accord ad hoc sera signé par les présidents des deux pays lors de la visite à Moscou du leader brésilien", a-t-il ajouté.

        "Le Brésil est un des principaux partenaires de la Russie dans la région de l'Amérique latine. La coopération entre les deux pays se caractérise par une dynamique positive", a conclu le porte-parole du Kremlin.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 19:59

Moscou/ Bichkek, 13 mai

 

 186612219       Des opposants au gouvernement intérimaire du Kirghizstan ont fait irruption jeudi dans le siège de l'administration régionale de Djalal-Abad (sud), fief du président déchu Kourmanbek Bakiev, ont annoncé à RIA Novosti des témoins oculaires.

       Selon ces derniers, quelque 500 partisans du président Bakiev (600 à 700 personnes d'après d'autres sources) se sont réunis en face du bâtiment. De nombreux manifestants ont pénétré au rez-de-chaussée. Le gouverneur par intérim de la province a quitté les lieux.

La police ne s'ingère pas aux événements, rapportent des témoins.

        Le gouvernement intérimaire avec à sa tête l'ex-ministre des Affaires étrangère, Rosa Otounbaïeva a été mis en place après le soulèvement populaire le 8 avril dernier qui a fait 85 morts et a forcé à l'exil en Biélorussie le président Kourmanbek Bakiev.
Il a été inculpé le 27 avril pour meurtres et le gouvernement intérimaire réclame son extradition.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 19:52
   marchedanslarue.jpg    L’Occident se suicide ethniquement et démographiquement. On encourage plus l’avortement que les naissances. La population diminue et les femmes n’ont pas le choix dans leur vie familiale. Chaque jour, est renié 20 siècles de civilisation française et chrétienne. « Etre debout, il faut le vouloir » disait Alain. Il est facile ainsi "d'abrutir", par médias interposés, une poussière d'individus, face à la gigantesque machine de l'Etat. En conséquence, nous constatons que la république ne cesse de détruire méthodiquement ce qu’il reste du pays réel et tout ce qui, de près ou de loin, nous est cher. Comment ne pas voir la mise en place logique d’une mécanique de domination et d’intimidation, dans le seul but de faire de nous des esclaves incapables de réagir ? Dans l'objectif de conditionnement des peuples ?
Doit-on, aujourd’hui, se contenter de subir sans réagir ?
      « Un monde gagné par la technique est perdu pour la liberté…Aussi sommes nous libre de penser que le véritable défenseur de la légitimité révolutionnaire est le prince très chrétien » 
Bernanos
       La Ripouxblique, laisse au pouvoir pour cinq ans des petits chefaillons issus des divers partis politique, afin que ceux-ci alimentent la division et la haine entre nous. Ce triste quotidien, n’est pourtant pas une fatalité ! Nous faisons l’histoire et la destiné de tout un peuple dépend de notre implication. Les révolutionnaires, souvent petits bourgeois en mal d'adolescence, et endormis par le système ; oublient de remonter à la cause de nos maux : la République… Ils finissent par servir la pieuvre étatique, lassés, satisfaisant ainsi leurs contestations superficielles.
La République redoute l’émergence d’un esprit de révolte se retournant un jour contre elle. Pour maintenir son pouvoir, elle transforme le peuple, dans le but de lui retirer toutes ses forces morales, intellectuelles et physiques, le couper de ses racines et communautés, afin de faire disparaître tout esprit critique, révolutionnaire ou rebelle.
Comment cette mécanique fut-elle mise en place ?  
       En imposant des idées contraires aux valeurs essentielles de l’esprit de libertés et de révolte par la manipulation et le conditionnement.
-  Par la lâcheté : afin que le peuple ne puisse plus réagir et se défendre, même dans le quotidien, perte d'autorité, individualisme, déresponsabilisation, incivisme (celui qui se défend risque plus que l'agresseur).
-  En faisant croire que « voter utile » tous les cinq ans est largement suffisant en guise de protestation et de participation citoyenne.
-  En limitant les référendums, lorsqu'ils ne donnent pas les résultats escomptés par ceux qui gouvernent, contourner ou refaire voter comme pour la France , l'Irlande, le Danemark lors de  la Constitution Européenne (Traité de Lisbonne). En démocratie, la violence des manifestations, est seule, payante. Les endettements par les crédits, calment les ardeurs contestataires ainsi que l’instabilité professionnelle avec les piqûres financières (contrôles fiscaux…).
-  Par l’hédonisme : afin que le peuple ne songe même pas à se battre et soit détourné de la réalité en ne pensant qu’à ses plaisirs. La soumission par la dépendance matérielle.
- En le focalisant sur le football, les belles voitures, les séries américaines, la jet-set...La recette est ancienne "du pain et des jeux"  (panem et circenses)
- Observez les citoyens dans les transports, le comportement des hommes suffit. Ils se précipitent sur les places assises en laissant les dames debout !
- Observez les lectures, elles sont souvent « le prêt à penser », les gratuits des gares et la presse "people", un monde de moutons.
- Observez les autres qui manipulent leur téléphone portable, sans savoir qu'ils en sont déjà les esclaves dociles et ceux qui s'abrutissent le cerveau de bruit nommé "musique", le monde des robots, dénoncé par Bernanos, est pour bientôt...
- Force est de constater que même s'il ne faut pas désespérer et ne pas se fier aux apparences, une bonne partie de nos concitoyens, sont perdus pour la liberté. Relisez vite "Le Meilleur des Mondes" et "1984"...
Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 19:44

Moscou, 13 mai

 

  186683317.jpg     70 Néerlandais ont trouvé la mort dans le crash de l'Airbus A330 de la compagnie libyenne Al Afriqiyah survenu mercredi 12 mai à Tripoli, a annoncé jeudi Francesco Mascini, porte-parole du ministère néerlandais des Affaires étrangères.

"La catastrophe aérienne de Tripoli a fait 70 victimes néerlandaises sur un total de 103 victimes", a indiqué M. Mascini.

Un précédent bilan faisait état de 62 victimes néerlandaises.

        Selon le diplomate, le nouveau bilan se base sur les informations consolidées fournies par la compagnie libyenne Al Afriqiyah, les services d'immigration sud-africains et les agences de voyage néerlandaises qui organisaient les séjours des passagers.
     
        L'Airbus A330 de la compagnie libyenne Afriqiyah reliant Johannesburg (Afrique du Sud) à Londres avec une escale à Tripoli, a explosé et s'est désintégré au moment de l'atterrissage, vers 6 heures locales (4 heures GMT). Un garçon de 8 ans a survécu à la catastrophe.

        104 personnes (93 passagers et 11 membres d'équipage) se trouvaient à bord de l'appareil au moment du crash dont on ignore toujours les causes.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 17:37

 thumb.small.images391.jpg     Le Conseil général de Seine-Saint-Denis étudie très discrètement un projet de référendum pour changer le nom de ce département largement envahi.

En effet, le terme « Saint-Denis » serait « discriminatoire » vis-à-vis des populations musulmanes.

Source F&D n°318

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article