Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 17:46

   1225nativity-xc001.jpg    Notre Seigneur Jésus-Christ, le Sauveur du monde, est né de la Très Sainte Vierge Marie dans la ville de Bethléem sous le règne de l'Empereur Auguste (Octave). César Auguste décréta que le recensement universel soit faite tout au long de son empire, qui a ensuite également inclus palestinienne d'Israël. Les Juifs ont été habitués à être pris en compte dans la ville d'où leur famille est venue. La Très Sainte Vierge et le juste Joseph, car ils étaient les descendants de la maison et de la lignée du roi David, devait se rendre à Bethléem pour être comptés et taxés.

       A Bethléem, ils n'ont trouvé aucune pièce à l'un des hôtels de la ville. Ainsi, l'Homme-Dieu, le Sauveur du monde, est né dans une grotte qui a été utilisé comme étable.

       «Je vois un mystère étrange et le plus glorieux», l'Église chante avec crainte, «Le ciel, une grotte, la Vierge du Trône des Chérubins; la crèche une salle, dans laquelle le Christ, le Dieu que rien ne peut contenir est prévue." (Irmos de l'Ode 9 du Canon de la Nativité).

      Ayant donné naissance à l'Enfant divin, sans labeur, la Très Sainte Vierge "Lui enveloppé de langes, et le coucha dans une mangeoire" (Luc 2:7). Dans le silence de minuit (Sagesse de Salomon 18:14-15), la proclamation de la naissance du Sauveur du monde a été entendu par trois bergers qui regardent leurs troupeaux pendant la nuit.

        Un ange du Seigneur (St Cyprien dit que c'était Gabriel) est venu devant eux et dit: "N'aie pas peur:. Car voici, je vous annonce une grande joie, qui sera pour toutes les personnes il vous est né aujourd'hui, dans la ville de David, un Sauveur, qui est le Christ Seigneur »(Luc 2:10-11). Les humbles bergers ont été les premiers à offrir un culte à celui qui a daigné prendre la forme d'un humble serviteur pour le salut de l'humanité. Outre la bonne nouvelle aux bergers de Bethléem, la Nativité du Christ a été révélé aux Mages par une étoile merveilleuse. St Jean Chrysostome et saint Théophylacte, en commentant l'Evangile de saint Matthieu, dire que ce n'était pas une étoile ordinaire. Au contraire, il était "un pouvoir divin et angélique qui est apparu sous la forme d'une étoile." St Démétrius de Rostov a dit que c'était une «manifestation de l'énergie divine" (Récit de l'Adoration des Mages). Entrant dans la maison où le nourrisson laïcs, les Rois Mages ", tomba, et se prosternèrent devant lui: et quand ils ouvrirent ensuite leurs trésors, ils lui ont présenté des cadeaux: l'or, l'encens et la myrrhe" (Mt 2:11).

       La fête actuelle, commémorant la Nativité dans la chair de notre Seigneur Jésus-Christ, a été établie par l'Église. Son origine remonte au temps des Apôtres. Dans les Constitutions apostoliques (Section 3, 13), il dit: «Frères, observer les jours de fête;. Et d'abord la naissance du Christ, dont vous êtes à célébrer sur le vingt-cinquième jour du neuvième mois" Dans un autre endroit il dit aussi: «Célébrez le jour de la Nativité du Christ, sur laquelle la grâce invisible est donné à l'homme par la naissance de la Parole de Dieu de la Vierge Marie pour le salut du monde."

        Dans le Saint-Clément d'Alexandrie au deuxième siècle indique également que le jour de la Nativité du Christ est 25 Décembre. Au troisième siècle, saint Hippolyte de Rome mentionne la fête de la Nativité du Christ, et nomme les lectures évangéliques pour cette journée des premiers chapitres de saint Matthieu.

        En 302, lors de la persécution des chrétiens par Maximien, 20.000 chrétiens de Nicomédie (Décembre 28) ont été brûlés dans l'église lors de la fête même de la Nativité du Christ. Dans ce même siècle, après que la persécution lors de l'Eglise a reçu la liberté de religion et était devenu la religion officielle dans l'Empire romain, nous trouvons la fête de la Nativité du Christ observée dans toute l'Église. Il existe des preuves de cela dans les œuvres de saint Ephrem le Syrien, saint Basile le Grand, saint Grégoire le Théologien, saint Grégoire de Nysse, saint Ambroise de Milan, saint Jean Chrysostome et d'autres Pères de l'Église du quatrième siècle.

        Saint Jean Chrysostome, dans un sermon qu'il a donné dans l'année 385, souligne que la fête de la Nativité du Christ est ancienne, et même très ancienne. Dans ce même siècle, à la grotte de Bethléem, rendu célèbre par la naissance de Jésus-Christ, l'impératrice sainte Hélène a construit une église, où son fils Constantin puissant orné après sa mort. Dans le Codex de l'empereur Théodose de 438, et de l'empereur Justinien en 535, la célébration universelle du jour de la Nativité du Christ a été décrété par la loi. Ainsi, Nicéphore Calixte, un écrivain du XIVe siècle, dit dans son Histoire que, dans le sixième siècle, l'empereur Justinien a créé la célébration de la Nativité du Christ à travers le monde entier.

        Le Patriarche Anatolius de Constantinople dans le cinquième siècle, Sophrone de Jérusalem et Andrew dans le septième, Sts-Jean de Damas, Cosmas de Maium et le patriarche Germain de Constantinople dans le huitième, le Cassiane Nun à la neuvième, et d'autres dont les noms sont inconnus, a écrit de nombreux hymnes sacrés pour la fête de la Nativité du Christ, qui sont encore chantés par l'Eglise sur ce festival rayonnante.

       Au cours des trois premiers siècles, dans les Eglises de Jérusalem, Antioche, Alexandrie et à Chypre, la Nativité du Christ a été combiné avec la fête de son baptême le 6 Janvier, et a appelé «Théophanie» («Manifestation de Dieu"). Ce fut à cause d'une croyance que le Christ a été baptisé le jour anniversaire de sa naissance, qui peut être déduite du sermon de saint Jean Chrysostome sur la Nativité du Christ: «ce n'est pas le jour où le Christ est né, qui est appelée Théophanie, mais plutôt que jour où il a été baptisé. "

        À l'appui de ce point de vue, il est possible de citer les paroles de l'évangéliste Luc qui dit que «Jésus avait environ 30 ans» (Luc 3:23) quand il a été baptisé. La célébration conjointe de la Nativité du Christ et de Son Théophanie a continué à la fin du IVe siècle, dans certaines Églises orientales, et jusqu'à la cinquième ou sixième siècle, dans d'autres.

        L'ordre actuel des services de garde le souvenir de la célébration conjointe ancienne des fêtes de la Nativité du Christ et de la Théophanie. A la veille de deux fêtes, il ya une tradition similaire que l'on devrait rapidement jusqu'à ce que les étoiles apparaissent. L'ordre des offices divins, à la veille des deux jours de fête et jours de fête les mêmes est le même.

      La Nativité du Christ a longtemps été considéré comme l'un des douze grandes fêtes. Il est l'un des plus grands, les plus joyeux et merveilleux événements dans l'histoire du monde. L'ange dit aux bergers: "Voici, je vous annonce une grande joie, qui sera pour tout le peuple. Car vous est né ce jour dans la ville de David, un Sauveur, qui est le Christ Seigneur. Et ce sera être un signe pour vous: vous trouverez un enfant enveloppé de langes, couché dans une mangeoire Puis, soudain, il y eut avec l'ange une multitude des armées célestes, en glorifiant Dieu et disant:. Gloire à Dieu au plus haut, et sur la terre la paix, la bonne volonté envers les hommes. " Ceux qui ont entendu ces choses ont été étonnés de ce que leur disaient les bergers sur l'enfant. Et les bergers s'en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour toutes les choses qu'ils avaient entendu et vu »(Luc 2:10-20).

        Ainsi, la Nativité du Christ, un événement plus profond et extraordinaire, a été accompagnée par les nouvelles merveilles proclamées aux bergers et aux Mages. C'est une cause de réjouissance pour toute l'humanité universelle, "pour le Sauveur est né!"

       Souscrivant au témoin de l'Evangile, les Pères de l'Église, dans leurs écrits inspirés par Dieu, de décrire la fête de la Nativité du Christ comme le plus profond, et joyeux, qui sert de base et le fondement de toutes les autres fêtes.

Christ est né! Le glorifier!

Voir aussi: Discours sur la Nativité du Christ par saint Grégoire Thaumatourgos, évêque de Néocésarée.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 21:08

Moscou, 12 juin

 

 186906110.jpg      La Chinoise Na Li, tête de série N°1, a rejoint samedi la joueuse russe Maria Sharapova, ex-numéro un mondiale, en finale du tournoi WTA de Birmingham, en Grande-Bretagne, doté de 220.000 dollars.

Sharapova, tête de série N°2, a été la première à se qualifier pour la finale en battant l'Américaine Alison Riske, issue des qualifications. Leur duel d'une heure et 34 minutes de jeu s'est terminé sur le score de 6-2, 4-6, 6-1.

Na Li a remporté une victoire difficile sur la Française Aravane Rezaï, tête de série N°4 (6-1, 3-6, 6-3).

Maria Sharapova et Na Li se sont affrontées à six reprises et la Russe mène cinq victoires à une. Mais le plus récent match opposant les deux joueuses s'est soldé par la victoire de la Chinoise en 2009.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 21:05

polautruche1.jpg        Voici la suite de la conférence prononcée jeudi 19 avril à Rennes, devant quelques auditeurs venus à l'invitation de l'Action Royaliste Rennaise, dans le cadre sympathique d'un grand café de la place de... la République !

2. Pendant ce temps, la crise continue...

La campagne présidentielle française n'évoque que fort peu la crise qui frappe actuellement la zone euro et qui, en fait, constitue sans doute cette « grande transition » entre les pays anciennement industrialisés et les puissances « émergées » du Sud que j'ai déjà évoquée à de nombreuses reprises. Pas plus que les principaux candidats n'évoquent la crise environnementale ni les risques sur les matières premières que font peser les exigences de la société de consommation et les appétits des grandes puissances industrielles... Le réveil risque d'être douloureux après le 6 mai, et avant même que les élections législatives de juin prochain ne donnent une majorité (ou pas, d'ailleurs...) au président élu.

 

 

1. Les marchés, les investisseurs pourraient bien mener une sorte de « 3ème tour » financier, si l'on suit leurs multiples déclarations dans la presse économique et celle des économistes eux-mêmes. Leurs craintes de l'arrivée de la Gauche à la présidence et sur des mesures fiscales peu accommodantes à leur égard sont-elles valorisées pour intimider les électeurs ou les candidats eux-mêmes ? En somme, les marchés, imités par les agences de notation (ou l'inverse, d'ailleurs...) font-ils du chantage à la France ou y a-t-il un vrai problème pour la France ?

En fait, il y a un peu de tout dans la situation actuelle : autant on ne peut pas méconnaître que les agences de notation et les investisseurs sont d'abord motivés par des raisons financières qui ne sont pas forcément philanthropiques, autant il faut bien constater que l'endettement public de la France se conjugue aussi avec la difficulté à réduire les dépenses tout en assurant des prestations et des services de qualité pour la population.

De ce fait, la journée du 10 mai risque d'être déterminante et instructive pour la suite, puisque c'est ce jour que la France doit tendre la sébile sur les marchés pour trouver de l'argent nécessaire à son fonctionnement, et que c'est ce jour que l'on mesurera vraiment la pression des investisseurs (des spéculateurs, parfois...) et la réaction des marchés... Une augmentation significative des taux d'intérêt appliqués à la dette française serait un signal fort désagréable et risquerait de limiter un peu plus les marges de manoeuvre du nouveau gouvernement, quel qu'il soit...

La question qui se pose désormais et qui se posera encore plus dans les mois qui viennent, c'est de savoir si la France devient la « coriphérie » de la zone euro et, plus généralement, de l'Europe : ce terme, lancé par UBS il y a quelques semaines, signifierait que notre pays, désormais, n'est plus vraiment au coeur de l'Union sans pour autant en être à la périphérie, en fait qu'elle est à la fois l'un et l'autre... Le coeur si elle devient une « annexe de l'Allemagne », ce qui n'est guère enthousiasmant ; la périphérie à l'image des pays de l'Europe méditerranéenne, si elle se lance dans des dépenses supplémentaires, ce qui n'est pas plus exaltant... Le mieux serait d'éviter ce dilemme en se créant, peut-être, un modèle alternatif dont les marchés, pour l'heure, ne voient guère, il est vrai, l'intérêt pour eux...

2. Les plans sociaux, la pression multiforme de la mondialisation, la désindustrialisation... Voici des éléments qui vont se signaler encore plus fortement après l'élection, ce que soulignent de nombreux observateurs de l'activité économique et que ne cachent même pas les directions des grandes entreprises, particulièrement multinationales, peu attentives aux souhaits (voire aux consignes...) des ministres et des hommes politiques désireux de maintenir un maximum d'activités industrielles sur notre territoire...

Ainsi, le groupe automobile PSA ne cache pas son intention d'annoncer, après le 6 mai, un plan de redéploiement industriel qu'il faut comprendre comme un vaste plan social aboutissant, au nom de la compétitivité, à la fermeture de plusieurs usines en France dont, peut-être, celle d'Aulnay-sous-bois, ou celle, à moyenne échéance, de Rennes-La Janais... En somme, le nombre de chômeurs risque bien, dans le deuxième semestre 2012, de faire un bond significatif et la désindustrialisation de s'accélérer encore un peu plus...

De plus, au delà du monde industriel, la fonction publique est elle-même menacée, à court terme sans doute, d'une dégradation certaine, en nombre d'emplois comme en niveau de salaires, pour la raison fort simple que les partenaires européens de la France mais surtout la Commission européenne, par la voix de son commissaire Olli Rehn, ne cessent de réclamer une réduction des dépenses publiques pour diminuer l'endettement de l'Etat français.

Les fonctionnaires constituant un « public captif », ils peuvent ainsi constituer une véritable variable d'ajustement par le blocage des salaires (déjà en cours pour deux ans), voire une diminution programmée et plus ou moins forte selon les cas de leurs revenus, donc de leur charge pour l'Etat... Cette situation particulière et peu satisfaisante pour les salariés du privé comme du public (et il serait dans ce cas peu crédible de les opposer les uns aux autres, car « le bain est le même »...) pourrait bien, au bout de quelques mois, réveiller une contestation sociale similaire à celles qui agitent nos voisins hispaniques ou nos cousins hellènes, sans que, pour autant, les comptes publics, piégés par un système absurde de « spirale infernale », ne se redressent, sans doute parce que, déjà, l'argent est désormais « ailleurs »... (à suivre : Les atouts de la France et la possibilité, non pas d'une, mais d'autres politiques...)

Jean-Philippe CHAUVIN

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 17:39

Moscou, 12 juin

 

 186892316.jpg     Les affrontements interethniques au Kirghizstan représentent un conflit intérieur, et la Russie ne voit aucune possibilité de prendre part à son règlement, a annoncé la porte-parole du président russe Natalia Timakova.

      "Il s'agit d'un conflit intérieur, et la Russie ne voit pour le moment pas de conditions qui lui permettraient de prendre part à son règlement", a-t-elle déclaré.

         C'est ainsi que Mme Timakova a commenté la demande du gouvernement intérimaire kirghiz d'envoyer un contingent militaire russe pour mettre un terme aux troubles qui font rage depuis quelques jours dans le sud du pays.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 17:35

 thumb.small.photo_espagne_150x1501.jpg     Les Français sont les champions du monde du pessimisme économique, loin devant les Nigérians et les Irakiens selon un sondage BVA réalisé avec le réseau Gallup International.

Selon cette enquête publiée vendredi dans Le Parisien/Aujourd'hui en France, 81% des sondés français pensent que 2012 sera une année de difficultés économiques.

 

      Le solde optimistes-pessimistes atteint -79 contre -3 au niveau mondial. "Jamais nous n'avions enregistré un score aussi bas en près de 35 ans d'enquêtes", notent les auteurs du sondage.

 

        Crise sur le Vieux continent oblige, des pays européens figurent aux neuf premières places du "top 10 des pessimistes" en terme de prospérité/difficultés économiques.

 

L'Irlande arrive en deuxième place après la France, devant l'Autriche et la Belgique. Hong-Kong occupe la dixième marche.

 

        Les Nord-Américains affichent un bilan contrasté : pessimistes pour le monde, ils sont optimistes pour eux-mêmes, "même s'ils le sont nettement moins que l'an dernier", note BVA.

 

         L'Afrique mène le camp de l'espoir économique et le Nigéria, troisième économie africaine et douzième producteur de pétrole, garde sa place de nation la plus optimiste du monde en termes de perspectives économiques, devant le Vietnam et le Ghana.

 

        La Tunisie, qui a connu en 2011 un soulèvement démocratique, est sixième, juste derrière le Soudan du Sud, pays indépendant depuis juillet. L'Irak, pays riche en pétrole mais meurtri par la guerre, est dixième.

 

        L'enquête a été réalisée par le réseau Gallup International entre le 26 octobre et le 13 décembre auprès de 51.000 personnes dans 51 pays.

 

        En France, le sondage a été réalisé par l'institut BVA par internet du 2 au 4 décembre auprès d'un échantillon de 1.671 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Reuters

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 17:32

  thumb.small.283438995 small18      Un jeune homme de 17 ans a été tué de 7 balles, ce jeudi à Marseille. Un réglement de comptes de plus dans une cité phocéenne plongée dans l'insécurité. Marseille à nouveau sous la violence.

Un jeune homme âgé de 17 ans a été touché de sept balles de pistolet automatique, ce jeudi à 5h30, et est décédé une heure plus tard, dans une cité des quartiers Nord de Marseille.

Au début du mois, la cité phocéenne avait connu une semaine particulièrement meurtrière avec une série de trois fusillades à la kalachnikov.

 

        La victime, qui n'était pas connue des services de police, a été touchée à l'abdomen et aux jambes. Elle a reçu des soins sur place à la Castellane (XVe arrondissement de Marseille), où les marins-pompiers ont tenté, en vain, de le réanimer pendant une heure, a précisé un porte-parole des marins-pompiers.

 

         L'enquête a été confiée par le parquet de Marseille à la brigade criminelle de la police judiciaire, déjà en charge de plusieurs règlements de comptes sur fond de trafic de drogue. Des renforts de police ont été disposés aux abords de ce grand ensemble où a notamment vécu Zinédine Zidane.

 

         Lundi matin, à Septèmes-les-Vallons dans la banlieue marseillaise, le corps carbonisé d'un homme avait été retrouvé dans un véhicule brûlé. Il avait auparavant reçu une balle en pleine tête. Cette technique consistant à tuer, puis à brûler dans une voiture le corps de la victime avait été utilisée à deux reprises auparavant en septembre 2008 et 2010 et était employée notamment, selon un enquêteur, par le caïd Farid Berrhama, lui-même abattu en avril 2006 dans la cité phocéenne.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 17:21

Washington, 12 juin

 

 186892040.jpg       Le président Barack Obama a félicité tous ceux qui célèbrent la Journée de la Russie et s'est déclaré satisfait des progrès réalisés par Washington et Moscou dans le domaine du désarmement.

       "Au nom du peuple américain, je félicite tous ceux qui célèbrent la Journée de la Russie", lit-on dans son message dont RIA Novosti a obtenu copie.

        Après avoir rappelé que le 12 juin 1992 avait été marqué par "l'émergence d'une nouvelle nation souveraine", le leader américain a souligné que les Etats-Unis et la Russie "avaient fait depuis lors un énorme pas en avant".

Il a également rappelé que cette année était celle du 65e anniversaire de la victoire commune sur le nazisme.

         "Nos deux pays continuent d'entretenir des relations de partenariat fondées sur l'amitié et le respect mutuel", a constaté le président, ajoutant qu'il était "fier du nouveau traité de réduction des armes stratégiques" (START) et des "efforts déployés par les deux pays en vue de réduire leurs arsenaux nucléaires".

        M. Obama a également fait remarquer que de nombreux Américains avaient des racines russes et que ce facteur était un élément important de l'identité nationale du peuple des Etats-Unis.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 17:13

        La sainte Martyre Eugenia, était une Romaine de naissance. Elle a vécu à Alexandrie, où son père Philippe a été envoyé par l'Empereur Commode (180-192) pour être Préfet de l'Egypte. Eugenia a reçu une éducation fine et a été notée pour sa beauté et bonne humeur. Beaucoup de jeunes illustres ont demandé sa main, mais elle ne voulait pas épouser quelqu'un, car elle a été déterminé à préserver sa virginité.

        Providentiellement, elle fait la connaissance avec les épîtres de l'apôtre Paul. Elle aspirait de toute son âme pour devenir un chrétien, mais a gardé ce secret de ses parents. A cette époque, les chrétiens ont été bannis d'Alexandrie par la commande de l'empereur. Souhaitant en savoir plus sur les enseignements chrétiens, elle a demandé la permission de visiter l'une des propriétés de la famille en dehors de la ville, soi-disant pour profiter de la campagne. Elle a quitté en compagnie de ses serviteurs Protus deux et Hyacinthus, habillés en hommes. Elle et ses compagnons ont été baptisés dans un certain monastère par l'évêque Elias (Juillet 14), qui a appris à son sujet dans une vision. Il la bénit de poursuivre l'ascèse au monastère déguisé en moine Eugène.

         Par ses travaux ascétiques, Ste Eugenia a acquis le don de guérison. Une fois, une jeune femme riche nommée Melanthia se tourna vers elle de l'aide. Voyant "Eugène", cette femme a brûlé avec une passion impure, et quand elle a été repoussée, elle faussement accusé le saint de tentative de viol. St Eugenia est venu à un procès devant le préfet de l'Egypte (son père), et elle a été forcée de révéler son secret. Ses parents et ses frères se réjouissait de trouver celui pour lequel ils ont longtemps peiné.

       Après un moment, ils ont tous accepté le saint Baptême. Mais Philippe, après avoir été dénoncé par des païens, a été démis de ses fonctions. Les chrétiens d'Alexandrie l'a choisi comme leur évêque. Le nouveau préfet, craignant la colère du peuple, n'a pas osé exécuter Philip ouvertement, mais il a envoyé des assassins pour le tuer. Ils infligé des blessures sur St Philip, alors qu'il était en prière, à partir de laquelle il est mort trois jours plus tard.

       Ste Claudia se rend à Rome avec ses fils, sa fille et ses serviteurs. Il a continué avec Eugenia St vie monastique, et a beaucoup de jeunes femmes au Christ. Claudia construit un foyer de Wanderers et aidé les pauvres. Après plusieurs années de paix, l'empereur Galien (260-268) ont intensifié la persécution contre les chrétiens, et beaucoup d'entre eux ont trouvé refuge avec les saints Claudia et Eugenia.

         Basilla, une orpheline de lignée impériale romaine, entendu parler de la St chrétiens et Eugenia. Elle envoya un serviteur de confiance pour le saint pour lui demander de lui écrire une lettre expliquant les enseignements chrétiens. St Eugenia envoyé à ses amis et co-ascètes, Protus et Hyacinthus, qui a éclairé Basilla, et elle a accepté le saint Baptême.

        La servante Basilla a alors dit à son fiancé Pompée que sa fiancée était devenu un chrétien. Pompée se plaignit alors à l'empereur contre les chrétiens de prêcher le célibat et de dénoncer l'idolâtrie. Basilla refusé d'entrer dans le mariage avec Pompée, et ils l'ont tuée avec une épée.

         Ils ont traîné Saints Protus et Hyacinthus dans un temple pour les faire sacrifier aux idoles, mais tout aussi ils sont entrés, l'idole tomba et se brisa. Les Protus saints martyrs et Hyacinthus ont été décapités. Ils ont également apporté St Eugenia au temple de Diane par la force, mais elle n'avait même pas son entrée, lorsque le temple païen s'est effondrée avec son idole.

       Ils ont jeté le saint martyr dans le Tibre avec une pierre autour de son cou, mais la pierre est devenue déliée et elle est restée indemne. Elle est également restée indemne dans le feu. Puis ils l'ont jeté dans une fosse, où elle est restée pendant dix jours. Pendant ce temps, le Sauveur lui-même lui apparut et lui dit qu'elle serait entrer dans le royaume céleste le jour où il est né. Lorsque cette fête radieuse est venu, le bourreau fit mettre à mort avec une épée. Après sa mort, St Eugenia est apparu à sa mère pour lui dire à l'avance le jour de sa propre mort.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 17:09

   1224evgenia.jpg    La sainte Martyre Eugenia, était une Romaine de naissance. Elle a vécu à Alexandrie, où son père Philippe a été envoyé par l'Empereur Commode (180-192) pour être Préfet de l'Egypte. Eugenia a reçu une éducation fine et a été notée pour sa beauté et bonne humeur. Beaucoup de jeunes illustres ont demandés sa main, mais elle ne voulait pas épouser quelqu'un, car elle a été déterminé à préserver sa virginité.

        Providentiellement, elle fait la connaissance avec les épîtres de l'apôtre Paul. Elle aspirait de toute son âme pour devenir un chrétien, mais a gardé ce secret de ses parents. A cette époque, les chrétiens ont été bannis d'Alexandrie par la commande de l'empereur. Souhaitant en savoir plus sur les enseignements chrétiens, elle a demandé la permission de visiter l'une des propriétés de la famille en dehors de la ville, soi-disant pour profiter de la campagne. Elle a quitté en compagnie de ses serviteurs Protus deux et Hyacinthus, habillés en hommes. Elle et ses compagnons ont été baptisés dans un certain monastère par l'évêque Elias (Juillet 14), qui a appris à son sujet dans une vision. Il la bénit de poursuivre l'ascèse au monastère déguisé en moine Eugène.

        Par ses travaux ascétiques, Set Eugenia a acquis le don de guérison. Une fois, une jeune femme riche nommée Melanthia se tourna vers elle de l'aide. Voyant "Eugène", cette femme a brûlé avec une passion impure, et quand elle a été repoussée, elle faussement accusé le saint de tentative de viol. St Eugenia est venu à un procès devant le préfet de l'Egypte (son père), et elle a été forcée de révéler son secret. Ses parents et ses frères se réjouissait de trouver celui pour lequel ils ont longtemps peiné.

        Après un moment, ils ont tous accepté le saint Baptême. Mais Philippe, après avoir été dénoncé par des païens, a été démis de ses fonctions. Les chrétiens d'Alexandrie l'a choisi comme leur évêque. Le nouveau préfet, craignant la colère du peuple, n'a pas osé exécuter Philip ouvertement, mais il a envoyé des assassins pour le tuer. Ils infligé des blessures sur St Philip, alors qu'il était en prière, à partir de laquelle il est mort trois jours plus tard.

        Ste Claudia se rend à Rome avec ses fils, sa fille et ses serviteurs. Il a continué avec Eugenia St vie monastique, et a beaucoup de jeunes femmes au Christ. Claudia construit un foyer de Wanderers et aidé les pauvres. Après plusieurs années de paix, l'empereur Galien (260-268) ont intensifié la persécution contre les chrétiens, et beaucoup d'entre eux ont trouvé refuge avec les saints Claudia et Eugenia.

        Basilla, une orpheline de lignée impériale romaine, entendu parler de la St chrétiens et Eugenia. Elle envoya un serviteur de confiance pour le saint pour lui demander de lui écrire une lettre expliquant les enseignements chrétiens. St Eugenia envoyé à ses amis et co-ascètes, Protus et Hyacinthus, qui a éclairé Basilla, et elle a accepté le saint Baptême.

       La servante Basilla a alors dit à son fiancé Pompée que sa fiancée était devenu un chrétien. Pompée se plaignit alors à l'empereur contre les chrétiens de prêcher le célibat et de dénoncer l'idolâtrie. Basilla refusé d'entrer dans le mariage avec Pompée, et ils l'ont tuée avec une épée.

        Ils ont traîné Saints Protus et Hyacinthus dans un temple pour les faire sacrifier aux idoles, mais tout aussi ils sont entrés, l'idole tomba et se brisa. Les Protus saints martyrs et Hyacinthus ont été décapités. Ils ont également apporté St Eugenia au temple de Diane par la force, mais elle n'avait même pas son entrée, lorsque le temple païen s'est effondrée avec son idole.

       Ils ont jeté le saint martyr dans le Tibre avec une pierre autour de son cou, mais la pierre est devenue déliée et elle est restée indemne. Elle est également restée indemne dans le feu. Puis ils l'ont jeté dans une fosse, où elle est restée pendant dix jours. Pendant ce temps, le Sauveur lui-même lui apparut et lui dit qu'elle serait entrer dans le royaume céleste le jour où il est né. Lorsque cette fête radieuse est venu, le bourreau fit mettre à mort avec une épée. Après sa mort, St Eugenia est apparu à sa mère pour lui dire à l'avance le jour de sa propre mort.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 17:06

  1225nativity-2001icon-0010.jpg     Dans la pratique, slave, à la veille de la Nativité du Seigneur, les services liturgiques se composent des Heures royales avec le Typika, vêpres, et la Divine Liturgie de Saint Basile le Grand. A Vigiles dans la soirée, Grandes Complies est suivie par Matines.

         Si la Nativité tombe un dimanche, cependant, les Heures Royales avec le Typika sont lus sur le vendredi précédent. Le vendredi soir, le bureau de l'Forefeast, Décembre 24. La liturgie de saint Jean Chrysostome est servi le samedi matin. A Vigil dans la soirée, Grandes Complies est suivie par Matines. Le dimanche matin, la liturgie de saint Basile est célébrée.

         Si la Nativité tombe un lundi, les heures royales avec le Typika sont lues, le vendredi 22 Décembre. Le samedi soir et dimanche matin, nous suivons l'ordre pour le dimanche avant la Nativité avec le bureau de l'Forefeast pour Décembre 24. Le dimanche matin, la Liturgie de saint Jean Chrysostome est servi. Veillée du dimanche soir se compose de Grandes Complies est suivie par Matines. Le lundi matin, la liturgie de saint Basile est célébrée.

         A la veille de la Nativité, au lieu de trois lectures de l'Ancien Testament lors des Vêpres, il ya huit lectures (de la Genèse, Nombres, Michée, Isaïe, Baruch, Daniel, et deux autres lectures d'Isaïe). L'entrée se fait avec l'Evangile.

          A la fin de la liturgie, le prêtre met une bougie allumée dans un chandelier dans le centre de l'église. Ensuite, le tropaire et kontakion de la fête sont chantés. A Vigil dans la soirée de la vingt-quatrième, Grandes Complies est suivie par Matines.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article