Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 21:09

    0311sophronius.JPG    Saint Sophrone, Patriarche de Jérusalem, est né à Damas vers 560. De sa jeunesse, il se distinguait par sa piété et son amour pour les études classiques. Il était particulièrement compétent dans la philosophie, et c'est pourquoi il a été connu sous le nom Sophronius le Sage. Le hiérarque avenir, cependant, a cherché la vraie philosophie de la vie monastique, et les conversations avec les habitants du désert-.

 

        Il arriva à Jérusalem au Monastère de Saint Théodose, et là, il est devenu étroit avec le Hiéromoine Jean Moschus, devenant son fils spirituel et se soumettant à lui dans l'obéissance. Ils ont visité plusieurs monastères, écrire la vie et la sagesse spirituelle des ascètes qu'ils ont rencontrés. A partir de ces notes a émergé leur livre célèbre, LEIMONARION ou spirituel, ce qui était très apprécié au septième Conseil oecuménique.

 

         Pour se préserver des incursions dévastatrices des Perses, Saints Jean et Sophronius ont quitté la Palestine et se rendirent à Antioche, et de là, ils sont allés en Egypte. En Egypte, saint Sophrone est tombé gravement malade. Pendant ce temps, il a décidé de devenir moine et reçut la tonsure de saint Jean Moschus.

 

         Après saint Sophrone recouvré sa santé, ils ont tous deux décidé de rester à Alexandrie. Là, ils ont été reçus par le saint patriarche Jean le Miséricordieux (Novembre 12), à qui ils ont rendu un grand secours dans la lutte contre l'hérésie monophysite. A Alexandrie, saint Sophrone avait une affection des yeux, et il se tourna par la prière et la foi de la sainte Cyrus et John Unmercenaries (Janvier 31), et il a reçu la guérison dans une église nommée pour eux. En signe de gratitude, saint Sophrone a ensuite écrit les Vies des saints ces Unmercenaries.

 

        Quand les barbares ont commencé à menacer Alexandrie, patriarche Jean, accompagné par les saints Sophrone et Jean Moschus, partit pour Constantinople, mais il mourut en chemin. Sts Jean Moschus et Sophronius, puis partit pour Rome avec dix-huit autres moines. Saint-Jean Moschus mourut à Rome. Son corps a été transporté à Jérusalem par saint Sophrone et enterré au monastère de Saint Théodose.

 

         En l'an 628, le patriarche Zacharie de Jérusalem (609-633) revint de sa captivité en Perse. Après sa mort, le trône patriarcal a été occupé pendant deux ans par St Modeste (Décembre 18). Après la mort de saint Modeste, saint Sophrone a été choisi patriarche. St Sophrone travaillé beaucoup pour le bien-être de l'Église de Jérusalem comme sa primate (634-644).

 

          Vers la fin de sa vie, saint Sophrone et son troupeau vécu un siège de deux ans de Jérusalem par les musulmans. Porté par la faim, les chrétiens ont finalement accepté d'ouvrir la porte de la ville, à la condition que l'ennemi épargner les lieux saints. Mais cette condition n'a pas été remplie, et saint Sophrone est mort dans la douleur au cours de la profanation des lieux saints chrétiens.

 

        Les oeuvres écrites par le patriarche Sophronius sont venues jusqu'à nous dans le domaine de la dogmatique, et même son «Digression sur la liturgie," la Vie de sainte Marie l'Egyptienne (Avril 1), et aussi environ 950 tropaires et stikheras de Pâques à l'Ascension .

 

        Alors qu'il était encore un hiéromoine, saint Sophrone examiné et apporté des corrections à la règle du monastère de Saint-Sava le Sanctifié (5 décembre). Les trois canons saint Odes pour la Saint Quarante rapide Grand Jour sont inclus dans le Triode de Carême du contemporain.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 21:04

   gregorypalamas0003.jpg      Ce dimanche a été consacré à Saint Polycarpe de Smyrne (23 février). Après sa glorification en 1368, une deuxième commémoration de Saint Grégoire Palamas (14 Novembre) a été nommé pour le deuxième dimanche du Grand Carême comme un second «Triomphe de l'Orthodoxie".

 

         Saint Grégoire Palamas, Archevêque de Thessalonique, est né en l'an 1296 à Constantinople. Le Père de saint Grégoire est devenu un éminent dignitaire à la coure d'Andronic II Paléologue (1282-1328), mais il mourut bientôt, et Andronic lui-même pris part à la sensibilisation et l'éducation de l'orphelin de père. Possédant des qualités fines et une grande diligence, Gregory maîtrisé tous les sujets qui composaient alors le cycle complet de l'enseignement supérieur médiévale. L'empereur espérait que les jeunes puissent se consacrer au travail du gouvernement. Mais Grégoire, à peine vingt ans, se retira au Mont Athos en l'an 1316 (d'autres sources disent 1318) et est devenu un novice au monastère de Vatopedi sous la direction de la vie monastique Elder St Nicodème de Vatopedi (Juillet 11). Là, il reçut la tonsure et se mit sur la voie de l'ascétisme. Un an plus tard, l'évangéliste saint Jean le Théologien lui apparut dans une vision et lui promit sa protection spirituelle. Gregory mère et les soeurs est également devenu moines.

 

        Après la chute de l'Ancien Nicodème, saint Grégoire a passé huit ans de lutte spirituelle sous la direction de Nicéphore Elder, et après la mort de ce dernier, Gregory transféré à la laure de saint Athanase (5 Juillet). Ici, il a servi dans la trâpeza, puis est devenu un chanteur église. Mais au bout de trois ans, il réinstallés dans le skite petite Glossia, qui lutte pour une plus grande perfection spirituelle. La tête de ce monastère a commencé à enseigner au jeune homme la méthode de la prière continuelle et l'activité mentale, qui avait été cultivé par les moines, en commençant par les ascètes grand désert du IVe siècle: Évagre Pontikos et St Macaire d'Égypte (Janvier 19).

 

        Plus tard, dans le XIe siècle, St Siméon le Nouveau Théologien (Mars 12) a donné des instructions détaillées sur l'activité mentale de ceux qui prient d'une manière extérieure, et les ascètes d'Athos le mettre en pratique. L'utilisation expérimenté de l'oraison mentale (ou prière du cœur), la solitude et la tranquillité exigeant, est appelé «hésychasme» (du grec «hésychia" calme sens, le silence), et ceux qui pratiquent l'ont appelé "hésychastes."

 

         Pendant son séjour à Glossia l'avenir hiérarque Grégoire est devenu pleinement embued avec l'esprit de l'hésychasme et l'a adopté comme une partie essentielle de sa vie. En l'an 1326, en raison de la menace des invasions turques, il se retira et les frères de Thessalonique, où il a ensuite ordonné à la sainte prêtrise.

 

         Saint Grégoire a combiné ses fonctions sacerdotales avec la vie d'un ermite. Cinq jours de la semaine qu'il a passée dans le silence et la prière, et seulement le samedi et le dimanche est-il venu à son peuple. Il a célébré les offices divins et les sermons prêchés. Pour ceux qui sont présents dans l'église, son enseignement souvent évoqué à la fois la tendresse et les larmes. Parfois, il a visité des rencontres théologiques de la jeunesse instruite de la ville, dirigé par le futur patriarche, Isidore. Après son retour d'une visite à Constantinople, il a trouvé un endroit propice à la vie solitaire près de la région de Thessalonique Bereia. Bientôt il a rassemblé ici une petite communauté de moines solitaires et l'a guidé pendant cinq ans.

 

 

        Dans les années 1330 les événements ont eu lieu dans la vie de l'Eglise d'Orient qui a mis saint Grégoire parmi les apologistes les plus importantes universels de l'orthodoxie, et lui a apporté une grande renommée en tant que professeur de l'hésychasme.

 

        À propos de l'an 1330 le savant moine Barlaam était arrivé à Constantinople de Calabre, en Italie. Il est l'auteur de traités de logique et de l'astronomie, un orateur habile et l'esprit vif, et il a reçu une chaire universitaire dans la capitale et a commencé à exposer sur les œuvres de saint Denys l'Aréopagite (Octobre 3), dont le «apophatique» («négatif», par opposition à «cataphatique» ou «positive») la théologie a été acclamé dans une égale mesure à la fois dans l'Est et les Eglises d'Occident. Bientôt Barlaam pèlerinage jusqu'au Mont. Athos, où il fit la connaissance de la vie spirituelle des hésychastes. Disant qu'il était impossible de connaître l'essence de Dieu, at-il déclaré oraison mentale une erreur hérétique. Cheminer du mont Athos à Thessalonique, et de là à Constantinople, et plus tard encore à Thessalonique, Barlaam est entré en conflits avec les moines et a tenté de démontrer le caractère matériel créé, de la lumière du Thabor (c. à la Transfiguration). Il a ridiculisé les enseignements des moines sur les méthodes de la prière et de la lumière incréée vu par les hésychastes.

 

        Saint-Grégoire, à la demande des moines athonites, répondit avec avertissements verbaux au premier abord. Mais en voyant l'inutilité de ces efforts, il a mis ses arguments théologiques par écrit. Ainsi sont apparus les «triades dans la défense des hésychastes Saints" (1338). Vers l'an 1340 les ascètes Mont Athos, avec l'aide du saint, a compilé une réponse générale aux attaques de Barlaam, la soi-disant "Hagiorite Tomé." Lors du Conseil de Constantinople de 1341 dans l'église de Hagia Sophia Gregory Palamas St débattues avec Barlaam, en se concentrant sur la nature de la lumière du mont Thabor. Le 27 mai 1341 le Conseil a accepté la position de saint Grégoire Palamas, que Dieu, inaccessible dans son essence, se révèle à travers Ses énergies, qui sont dirigés vers le monde et sont capables d'être perçu comme la lumière du Thabor, mais qui ne sont ni matériel, ni créé. Les enseignements de Barlaam été condamnée comme hérésie, et il était lui-même anathème et s'enfuit en Calabre.

 

         Mais le différend entre les Palamites et les Barlaamites était loin d'être terminée. Pour ces derniers appartenaient disciple Barlaam, les moines Akyndinos bulgares, ainsi que le patriarche Jean XIV Kalekos (1341-1347), l'empereur Andronic III Paléologue (1328-1341) a également été incliné vers leur point de vue. Akyndinos, dont le nom signifie «celui qui inflige pas de mal», en fait causé un tort considérable par son enseignement hérétique. Akyndinos a écrit une série de tracts dans lequel il déclarait saint Grégoire et les moines athonites coupables de causer des troubles religieux. Le saint, à son tour, a écrit une réfutation détaillée des erreurs Akyndinos ». Le patriarche soutenu Akyndinos et a appelé saint Grégoire la cause de tous les troubles et les perturbations dans l'Église (1344) et l'avait enfermé en prison pendant quatre ans. En 1347, quand Jean-XIV fut remplacé sur le trône patriarcal par Isidore (1347-1349), saint Grégoire Palamas a été libéré et a été nommé archevêque de Thessalonique.

 

        En 1351, le Conseil des Blachernes a solennellement confirmé l'orthodoxie de ses enseignements. Mais les habitants de Thessalonique n'a pas immédiatement accepté saint Grégoire, et il a été contraint de vivre dans des endroits différents. Sur l'un de ses voyages à Constantinople le navire byzantine tomba entre les mains des Turcs. Même en captivité, saint Grégoire a prêché aux prisonniers chrétiens et même à ses ravisseurs musulmans. Les Hagaréniens ont été étonnés par la sagesse de ses paroles. Certains des musulmans étaient incapables de supporter cela, alors ils l'ont battu et l'aurait tué si ils ne s'attendaient pas à obtenir une forte rançon pour lui. Un an plus tard, saint Grégoire a été racheté et est retourné à Thessalonique.

 

         Saint Grégoire accompli de nombreux miracles dans les trois ans avant sa mort, la guérison les personnes atteintes d'une maladie. A la veille de son repos, saint Jean Chrysostome lui apparut dans une vision. Avec les mots "à la hauteur! Sur les hauteurs!" St Grégoire Palamas s'endormit dans le Seigneur le 14 Novembre 1359. En 1368, il fut canonisé lors d'un Conseil patriarche Philothée Constantinople sous (1354-1355, 1364-1376), qui a compilé la Vie et des Services à la sainte.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 21:02

Saints Cyprien, Denis, Anectus, Paul, Crescens et beaucoup d'autres étaient disciples de Saint Quadratus.

 

Après de nombreuses tortures, les saints martyrs ont été décapités dans l'année 258.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 20:58

       Le saint Martyr Quadratus (Codratus) et ceux qui l'accompagnaient : Au cours d'une persécution contre les chrétiens (Au troisième siècle) une certaine femme pieuse nommée Rufina fui de Corinthe à une montagne, pour échapper à ses poursuivants. Là, elle donna naissance à un fils Quadratus, et mourut peu après. Par la Providence de Dieu le bébé a survécu et a été nourrie d'une manière miraculeuse: un nuage apparut au-dessus de lui, laissant tomber une douce rosée dans sa bouche.

 

       L'enfance et la jeunesse de St Quadratus ont été dépensées dans le désert. Quand il était un jeune homme, il tomba sur les chrétiens, qui l'ont éclairé par la lumière de la vraie foi. Quadratus a étudié la grammaire, et plus tard a appris l'art du médecin et atteint un grand succès dans celui-ci. Mais surtout, Quadratus aimait la solitude sauvage et il a passé la plus grande partie de son temps dans les collines, dans la prière et la méditation sur Dieu. De nombreuses années passèrent, et ses amis et disciples venaient souvent au saint d'entendre son instruction. Parmi eux se trouvaient Cyprien, Denys, Anectus, Paul, Crescens et bien d'autres.

 

        Par ordre de l'impie Empereur Dèce (249-251), le préfet Militaire Jason est arrivé à Corinthe à la torture et pour tuer les chrétiens. Depuis Quadratus était l'aîné, il a parlé pour le reste. Le saint vaillamment défendu sa foi en Jésus-Christ le Sauveur, puis ils ont commencé la torture. St Quadratus, en dépit des souffrances inhumaines, a encouragé les autres, en les exhortant à ne pas avoir peur et de se tenir fermement pour la foi.

 

       Pas réussi à convaincre l'un d'eux de nier le Christ, Jason a ordonné des martyrs d'être jeté aux bêtes à déchirées. Mais les bêtes ne pas les toucher. Ils ont attaché les saints de chars par les pieds, et les traînèrent à travers la ville, et beaucoup de la foule jetait des pierres. Enfin, ils ont condamné les martyrs de la décapitation par l'épée. Au lieu de l'exécution des martyrs demandé pendant un certain temps pour prier, puis l'un après l'autre ils se mettaient leur cou sous l'épée.

 

         Les disciples restants de St Quadratus aussi ont souffert pour le Christ: Denys (un autre) a été poignardé dans la nuit, Victorinus, Victor et Nicéphore ont été écrasés dans un gros caillou de presse, les mains Claudius et les pieds ont été coupés; Diodore a été jeté dans un feu préparé pour lui, Sérapion fut décapité; Papias et Leonidas se noyèrent dans la mer.. Imitant les hommes, beaucoup de femmes saintes allé volontairement à souffrir pour le Christ.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 20:53

       Samedi est le jour où l'Église a mis de côté pour la commémoration des fidèles chrétiens orthodoxes qui ont quitté cette vie dans l'espérance de la résurrection à la vie éternelle. Parce que la liturgie divine ne peut pas être servie en semaine durant le Grand Carême, les deuxième, troisième, et quatrième samedis du jeûne sont nommés comme samedi de l'âme lorsque le défunt se souvient de la liturgie.

 

       En plus de la Liturgie, kollyva (De blé ou de riz cuit avec du miel et mélangé avec des raisins secs, figues, noix, sésame, etc) est béni à l'église sur ces samedis. Le kollyva nous rappelle les paroles du Seigneur :

«Si le grain de blé ne tombe en terre et ne meurt, il reste seul, mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruit». (Jean 12 : 24) Le kollyva symbolise la résurrection future de tous les morts. Comme Saint Syméon de Thessalonique (15 septembre) dit, l'homme est aussi une graine qui est plantée dans le sol après la mort, et sera ressuscité par la puissance de Dieu. Saint Paul parle aussi de ce (I Cor. 15:35-49).

 

        Il est de coutume de donner l'aumône à la mémoire des morts, outre les prières que nous vous proposons pour leurs âmes. L'ange qui parlait à Corneille témoigne de l'efficacité de l'aumône :

«Tes prières et tes aumônes ont montées comme un mémorial devant Dieu» (Act. 10 : 4).

 

         Des services commémoratifs pour les morts peuvent faire remonter à l'Antiquité. Le chapitre 8 des Constitutions apostoliques recommande des services commémoratifs avec Psaumes pour les morts. Il contient également une belle prière pour les défunts, en demandant que leurs péchés volontaires et involontaires soient pardonné, qu'il leur soit donné reste avec les Patriarches, les Prophètes et Apôtres dans un endroit où la douleur, la souffrance et soupirant ont fui loin (Isa. 35 : 10). Saint Jean Chrysostome mentionne le service des morts dans une de ses homélies sur les Philippiens, et dit qu'il a été établi par les apôtres. St Cyprien de Carthage (Lettre 37) parle aussi de notre devoir de nous souvenir des martyrs.

 

       Les saints Pères témoignent également de l'intérêt de prières, offrant des services commémoratifs, des liturgies et des aumônes pour les morts (saint Jean Chrysostome, saint Cyrille de Jérusalem, saint Jean de Damas, etc.) Bien que les justes et ceux qui n'ont pas repenti et corrigé eux-mêmes peuvent recevoir des prestations et la consolation de la prière de l'Église, il n'a pas été révélé à quel point les injustes peuvent recevoir cette consolation. Il n'est pas possible, cependant, pour la prière de l'Eglise pour transférer une âme d'un état de mal et de la condamnation à un état de sainteté et de bonheur. St Basile le Grand points de remarquer que le temps de se repentir et le pardon des péchés est au cours de la vie présente, alors que la vie future est un temps pour le juste jugement et la rétribution (Moralia 1). Saint Jean Chrysostome, saint Grégoire le Théologien, et d'autres écrivains patristiques accord avec la déclaration de Saint-Basile.

 

        En priant pour les autres, nous portons à leur avantage, et aussi pour nous-mêmes, parce que «Dieu n'est pas injuste pour oublier votre travail et l'amour que vous avez montré pour son amour au service des saints ...» (Héb. 6:10) .

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 20:09
Date de naissance :
29 mars 1974
Date de coordination :2.JPG
6 mars 2011
Journée du Nom :
4 octobre
Pays :
Russie
Biographie :

Né le 29 Mars, 1974

         Dans la période 1991-1996. a étudié à l'Institut historique des Archives de l'Université d'Etat russe pour les sciences humaines. En 2000. a terminé des études supérieures au département de l'Université d'Etat humanitaire des sources et des auxiliaires de l'histoire.


        En 1998-2001. il enseigne l'histoire à l'École orthodoxe de Moscou : Lycée. Vénérable. Séraphin de Sarov et au gymnase Saint-Vladimir.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 20:04

Kaboul, 1er juillet

 

   186641010.jpg     Le mois de juin a été le plus meurtrier pour les contingents de l'OTAN, des Etats-Unis et de la Force internationale d'assistance à la sécurité en Afghanistan (ISAF) depuis l'intervention, en 2001, de la coalition internationale dans ce pays, rapporte un correspondant de RIA Novosti.

        En juin dernier, les pertes humaines de la coalition ont atteint 102 personnes, dont 60 militaires américains.

        Un dernier soldat américain a été tué mercredi lors d'un accrochage avec les rebelles dans l'est de l'Afghanistan.

       Selon le porte-parole de l'ISAF, le colonel Wayne Shanks, la hausse des pertes humaines dans les rangs de la coalition tient essentiellement à l'augmentation des effectifs armés en Afghanistan, à l'élargissement de la géographie de leur déploiement et à la croissance du nombre d'opérations de combat.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 19:55

   democratie1.jpg     Ce résumé de l'oeuvre de Jacqueline de Romilly intitulé"Problèmes de la démocratie grecque" est destiné à découvrir sous un nouvel angle ce qui nous est souvent présenté comme un modèle, si ce n'est comme l'archétype des démocraties modernes. Le principe démocratique a été posé dans l'Antiquité, et, pour le politiquement correct, l'on ne saurait contester la sagesse des anciens à ce sujet. Le politiquement correct est même prêt à pardonner ou éluder les questions relatives à l'esclavage, au statut des femmes, à l'eugénisme, car ils ont tout de même "inventé la liberté".

  
       Mais que l'on vienne dire que la démocratie athénienne n'était pas si parfaite que cela, qu'elle profitait souvent aux démagogues

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 22:33

Tel Aviv, 1er juillet

 

    186996832.jpg     Le ministre israélien du Commerce Benjamin Ben Eliezer a rencontré secrètement mercredi à Bruxelles le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu dans une tentative de désamorcer la crise bilatérale, suite à l'arraisonnement de la "Flottille de la liberté", rapporte la radio Kol Israel.

         Selon la radio, cette rencontre, dont l'initiative revient à Ankara, a été avalisée par le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.
C'était le premier contact ministériel israélo-turc depuis l'arraisonnement le 31 mai dernier par un commando israélien d'une flottille internationale qui tentait de forcer le blocus de Gaza, au cours duquel neuf Turcs avaient été tués.

       Les analystes constatent que cette première tentative de reprise de dialogue entre la Turquie et Israël s'explique par des intérêts stratégiques multiples liant les deux pays.

        Toutefois, le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman s'est mis en colère, en protestant vivement contre le fait que la rencontre ait eu lieu à son insu.

        Des commandos israéliens ont pris le 31 mai d'assaut la "Flottille de la liberté" qui transportait des milliers de tonnes de cargaisons humanitaires vers la bande de Gaza. Six navires avaient à bord au moins 600 défenseurs des droits de l'homme, dans leur majorité des Turcs. Il y avait aussi plusieurs Occidentaux. L'attaque israélienne a fait 9 morts (tous de nationalité turque) et des dizaines de blessés.

       Les autorités israéliennes ont assuré que leurs militaires étaient dans leur droit et ont dû recourir aux armes pour se défendre.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 22:29

  thumb.small.2827850593.jpg     Un communiqué d’Yvan Benedetti, Président de l’Oeuvre française : Ce matin, sur l’antenne de RMC, j’ai été pris à partie par la présidente du Front National.

       Sur l’air du « c’est pas moi, c’est Benedetti », la candidate à l’élection présidentielle fait preuve d’un manque total de courage politique. Ceci n’est pas pour nous étonner, puisque nous assistons depuis l’accession de Mme Le Pen à la tête du Front National, à une longue succession de reniements

 

        Oui Mme Le Pen, je suis le représentant de tous ceux qui scandent la France aux Français, ces militants historiques du Front que vous avez exclus, livrés en pâture aux médias du système et sacrifiés sur l’autel de votre prétendue dédiabolisation, pour les remplacer par des ralliés de la dernière heure.

 

        Oui Mme Le Pen, je suis un ardent partisan de la France aux Français, de tous ces Français de souche qui refusent d’être considérés comme des étrangers dans leur propre pays par un système corrompu parfaitement représenté par le couple Pulvar-Montebourg, emblématique de la compromission du journalisme avec le politique.

 

        Si la fin peut quelquefois justifier les moyens, elle ne peut servir d’alibi aux reniements de nos principes fondamentaux, que ces reniements concernent le droit à l’avortement, le renoncement à l’exigence de l’inversion des flux migratoires ou la volonté de se faire adouber par les représentants d’un Etat étranger.

 

        Chère Mme Le Pen, il est urgent de stopper cette calamiteuse politique de dédiabolisation avant que vous ne deveniez le capitaine du Costa Concordia de la Droite nationale.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article