Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 22:06

Tel Aviv/ Gaza, 1er juillet

 

   186995780.jpg     L'aviation aérienne a frappé  jeudi la bande de Gaza en réponse à un tir de roquette depuis cette enclave palestinienne, lit-on dans un communiqué de l'Armée de défense d'Israël (Tsahal).

        "Le raid a été lancé en réponse à un tir de roquette qui avait a endommagé mercredi 30 juin une entreprise industrielle" dans le sud d'Israël, indique le communiqué.

         Selon la radio palestinienne Al Quds, les bombardements ont provoqué "des destructions importantes", sans faire de victimes.

        Les frappes visaient un atelier d'armes artisanales dans le nord de la bande de Gaza, un tunnel servant à la pénétration de combattants palestiniens sur le territoire d'Israël et un "site d'activité terroriste" dans le sud de l'enclave. D'après Al Quds, ce site était un poste de commandement de la police locale dans un quartier périphérique de Gaza.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 21:58

    0309heraclias.JPG    Saint Héraclius fut l'un des 40 Saints Martyrs de Sébaste qui a refusé de sacrifier aux dieux païens, et a souffert pour le Christ autour de 320. Licinius, le co-dirigeant de St Constantin le Grand, était païen, et il a décidé d'éradiquer le Christianisme dans sa partie de l'Empire. Comme Licinius a préparé son Armée pour lutter contre Constantin, il craignait une mutinerie et il a donc décidé de retirer tous les chrétiens de son Armée.

 

         Une compagnie de 40 Cappadociens, braves soldats qui s'étaient distingués dans de nombreuses batailles, était stationné dans la ville arménienne de Sébaste, sous le commandement du païen Agricola. Lorsque ces soldats ont refusé de sacrifier aux dieux païens, Agricola les a enfermés en prison.

 

       C'était l'hiver, et il y avait une forte gelée. Les saints soldats étaient alignés et jeté dans un lac près de la ville, et un garde était posté sur la rive pour les empêcher de sortir de l'eau. Afin de briser la volonté des martyrs, une maison à bain chaud a été mise en place sur le rivage. Un des soldats est sorti de l'eau pour offrir des sacrifices, et le garde Aglaius prit sa place.

 

        Dans la matinée, les tortionnaires ont été surpris de voir que les martyrs étaient encore en vie, et leurs Aglaius de garde a été glorifier Christ avec eux. Elles ont conduit les soldats hors de l'eau et se brisa les jambes. Au cours de cette horrible exécution de la mère du plus jeune des soldats, Meliton, a plaidé avec son fils de ne pas persévérer jusqu'à la mort.

 

        Ils ont mis les corps des martyrs sur un chariot et se sont engagés de faire feu. Jeune Meliton respirait encore, et ils l'ont laissé à poser sur le sol. Sa mère a alors pris son fils, et sur ses propres épaules, elle le porta derrière la charrette. Lorsque Meliton son dernier souffle, sa mère l'a mis sur le chariot avec les corps de ses compagnons d'infortune. Les corps des saints ont été jetés dans le feu, et les os carbonisés ont été jetés à l'eau, afin que les chrétiens ne seraient pas les ramasser.

 

        Trois jours plus tard, les martyrs apparut en songe à saint Pierre, évêque de Sébaste, et lui ordonna d'enterrer leurs restes. L'évêque en collaboration avec plusieurs membres du clergé rassemblé les reliques des martyrs glorieux de nuit et les ont enterrés avec honneur.

 

          Il y a une pieuse coutume de cuisson "alouettes" (pâtisserie en forme alouettes) ce jour-là, parce que les gens croyaient que les oiseaux chantent en ce moment pour annoncer l'arrivée du printemps. Quarante "alouettes" sont préparés en l'honneur des Quarante-Martyrs.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 21:54

  0309efthycios.JPG     Saint Hésychius était l'un des 40 Saints Martyrs de Sébaste qui a refusé de sacrifier aux dieux païens, et a souffert pour le Christ autour de 320. Licinius, le co-dirigeant de St Constantin le Grand, était païen, et il a décidé d'éradiquer le Christianisme dans sa partie de l'Empire. Comme Licinius a préparé son Armée pour lutter contre Constantin, il craignait une mutinerie et il a donc décidé de retirer tous les chrétiens de son Armée.

 

        Une compagnie de 40 Cappadociens, braves soldats qui s'étaient distingués dans de nombreuses batailles, était stationnée dans la ville arménienne de Sébaste, sous le commandement du païen Agricola. Lorsque ces soldats ont refusé de sacrifier aux dieux païens, Agricola les a enfermé en prison.

 

        C'était l'hiver, et il y avait une forte gelée. Les saints soldats étaient alignés et jeté dans un lac près de la ville, et un garde était posté sur la rive pour les empêcher de sortir de l'eau. Afin de briser la volonté des martyrs, une maison bain chaud a été mis en place sur le rivage. Un des soldats est sorti de l'eau pour offrir des sacrifices, et la Aglaius gardes prit sa place.

 

        Dans la matinée, les tortionnaires ont été surpris de voir que les martyrs étaient encore en vie, et leurs Aglaius de garde a été glorifier Christ avec eux. Elles ont conduit les soldats hors de l'eau et se brisa les jambes. Au cours de cette horrible exécution de la mère du plus jeune des soldats, Meliton, a plaidé avec son fils de ne pas persévérer jusqu'à la mort.

 

       Ils ont mis les corps des martyrs sur un chariot et se sont engagés de faire feu. Jeune Meliton respirait encore, et ils l'ont laissé à poser sur le sol. Sa mère a alors pris son fils, et sur ses propres épaules, elle le porta derrière la charrette. Lorsque Meliton son dernier souffle, sa mère l'a mis sur le chariot avec les corps de ses compagnons d'infortune. Les corps des saints ont été jetés dans le feu, et les os carbonisés ont été jetés à l'eau, afin que les chrétiens ne seraient pas les ramasser.

 

        Trois jours plus tard, les martyrs apparut en songe à saint Pierre, évêque de Sébaste, et lui ordonna d'enterrer leurs restes. L'évêque en collaboration avec plusieurs membres du clergé rassemblé les reliques des martyrs glorieux de nuit et les ont enterrés avec honneur.

 

        Il y a une pieuse coutume de cuisson "alouettes" (pâtisserie en forme alouettes) ce jour-là, parce que les gens croyaient que les oiseaux chantent en ce moment pour annoncer l'arrivée du printemps. Quarante "alouettes" sont préparés en l'honneur des Quarante-Martyrs.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 21:42

   0309domnos.JPG    Saint Domnus était l'un des 40 Saints Martyrs de Sébaste qui a refusé de sacrifier aux dieux païens, et a souffert pour le Christ autour de 320. Licinius, le co-dirigeant de St Constantin le Grand, était païen, et il a décidé d'éradiquer le Christianisme dans sa partie de l'Empire. Comme Licinius a préparé son Armée pour lutter contre Constantin, il craignait une mutinerie et il a donc décidé de retirer tous les chrétiens de son Armée.

 

        Une compagnie de 40 Cappadociens, braves soldats qui s'étaient distingués dans de nombreuses batailles, était stationnée dans la ville arménienne de Sébaste, sous le commandement du païen Agricola. Lorsque ces soldats ont refusé de sacrifier aux dieux païens, Agricola les a enfermé en prison.

 

        C'était l'hiver, et il y avait une forte gelée. Les saints soldats étaient alignés et jetés dans un lac près de la ville, et un garde était posté sur la rive pour les empêcher de sortir de l'eau. Afin de briser la volonté des martyrs, une maison à bain chaud a été mis en place sur le rivage. Un des soldats est sorti de l'eau pour offrir des sacrifices, et le garde Aglaius prit sa place.

 

        Dans la matinée, les tortionnaires ont été surpris de voir que les martyrs étaient encore en vie, et leur garde Aglaius a glorifié le Christ avec eux. Elles ont conduit les soldats hors de l'eau et se brisa les jambes. Au cours de cette horrible exécution de la mère du plus jeune des soldats, Meliton, a plaidé avec son fils de ne pas persévérer jusqu'à la mort.

 

        Ils ont mis les corps des martyrs sur un chariot et se sont engagés de faire feu. Jeune Meliton respirait encore, et ils l'ont laissé à poser sur le sol. Sa mère a alors pris son fils, et sur ses propres épaules, elle le porta derrière la charrette. Lorsque Meliton son dernier souffle, sa mère l'a mis sur le chariot avec les corps de ses compagnons d'infortune. Les corps des saints ont été jetés dans le feu, et les os carbonisés ont été jetés à l'eau, afin que les chrétiens ne seraient pas les ramasser.

 

        Trois jours plus tard, les martyrs apparut en songe à saint Pierre, évêque de Sébaste, et lui ordonna d'enterrer leurs restes. L'évêque en collaboration avec plusieurs membres du clergé rassemblé les reliques des martyrs glorieux de nuit et les ont enterrés avec honneur.

 

         Il y a une pieuse coutume de cuisson "alouettes" (pâtisserie en forme alouettes) ce jour-là, parce que les gens croyaient que les oiseaux chantent en ce moment pour annoncer l'arrivée du printemps. Quarante "alouettes" sont préparés en l'honneur des Quarante-Martyrs.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 21:38

  0309candidos.JPG      Saint Candide fut l'un des 40 Saints Martyrs de Sébaste qui a refusé de sacrifier aux dieux païens, et a souffert pour le Christ autour de 320. Licinius, le co-dirigeant de St Constantin le Grand, était païen, et il a décidé d'éradiquer le Christianisme dans sa partie de l'Empire. Comme Licinius a préparé son Armée pour lutter contre Constantin, il craignait une mutinerie et il a donc décidé de retirer tous les chrétiens de son Armée.

 

        Une compagnie de 40 Cappadociens, braves soldats qui s'étaient distingués dans de nombreuses batailles, était stationnée dans la ville arménienne de Sébaste, sous le commandement du païen Agricola. Lorsque ces soldats ont refusé de sacrifier aux dieux païens, Agricola les a enfermé en prison.

 

        C'était l'hiver, et il y avait une forte gelée. Les saints soldats étaient alignés et jeté dans un lac près de la ville, et un garde était posté sur la rive pour les empêcher de sortir de l'eau. Afin de briser la volonté des martyrs, une maison avec bain chaud a été mise en place sur le rivage. Un des soldats est sorti de l'eau pour offrir des sacrifices, et le garde Aglaius prit sa place.

 

         Dans la matinée, les tortionnaires ont été surpris de voir que les martyrs étaient encore en vie, et leur garde Aglaius a glorifié le Christ avec eux. Elles ont conduit les soldats hors de l'eau et se brisa les jambes. Au cours de cette horrible exécution de la mère du plus jeune des soldats, Meliton, a plaidé avec son fils de ne pas persévérer jusqu'à la mort.

 

        Ils ont mis les corps des martyrs sur un chariot et se sont engagés de faire feu. Jeune Meliton respirait encore, et ils l'ont laissé à poser sur le sol. Sa mère a alors pris son fils, et sur ses propres épaules, elle le porta derrière la charrette. Lorsque Meliton son dernier souffle, sa mère l'a mis sur le chariot avec les corps de ses compagnons d'infortune. Les corps des saints ont été jetés dans le feu, et les os carbonisés ont été jetés à l'eau, afin que les chrétiens ne seraient pas les ramasser.

 

        Trois jours plus tard, les martyrs apparut en songe à saint Pierre, évêque de Sébaste, et lui ordonna d'enterrer leurs restes. L'évêque en collaboration avec plusieurs membres du clergé rassemblé les reliques des martyrs glorieux de nuit et les ont enterrés avec honneur.

 

         Il y a une pieuse coutume de cuisson "alouettes" (pâtisserie en forme alouettes) ce jour-là, parce que les gens croyaient que les oiseaux chantent en ce moment pour annoncer l'arrivée du printemps. Quarante "alouettes" sont préparés en l'honneur des Quarante-Martyrs.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 21:34

  0309kyrion.JPG      Saint Cyrion était l'un des 40 Saints Martyrs de Sébaste qui a refusé de sacrifier aux dieux païens, et a souffert pour le Christ autour de 320. Licinius, le co-dirigeant de St Constantin le Grand, était païen, et il a décidé d'éradiquer le Christianisme dans sa partie de l'Empire. Comme Licinius a préparé son Armée pour lutter contre Constantin, il craignait une mutinerie et il a donc décidé de retirer tous les chrétiens de son Armée.

 

        Une compagnie de 40Cappadociens, braves soldats qui s'étaient distingués dans de nombreuses batailles, était stationnés dans la ville arménienne de Sébaste, sous le commandement du païen Agricola. Lorsque ces soldats ont refusé de sacrifier aux dieux païens, Agricola a ordonné qu'ils soient enchaînés et jetés en prison. Cyrion, le plus vieux soldat dit: «L'empereur n'a pas donné le droit de mettre entraves sur nous." Agricola avait honte, et a ordonné que les soldats soient ramenés en prison sans entraves.

 

        C'était l'hiver, et il y avait une forte gelée. Les soldats étaient alignés saints et jeté dans un lac près de la ville, et un garde était posté sur la rive pour les empêcher de sortir de l'eau. Afin de briser la volonté des martyrs, une maison bain chaud a été mis en place sur le rivage. Un des soldats est sorti de l'eau pour offrir des sacrifices, et la Aglaius gardes prit sa place.

 

         Dans la matinée, les tortionnaires ont été surpris de voir que les martyrs étaient encore en vie, et leurs Aglaius de garde a été glorifier Christ avec eux. Elles ont conduit les soldats hors de l'eau et se brisa les jambes. Au cours de cette horrible exécution de la mère du plus jeune des soldats, Meliton, a plaidé avec son fils de ne pas persévérer jusqu'à la mort.

 

        Ils ont mis les corps des martyrs sur un chariot et se sont engagés de faire feu. Jeune Meliton respirait encore, et ils l'ont laissé à poser sur le sol. Sa mère a alors pris son fils, et sur ses propres épaules, elle le porta derrière la charrette. Lorsque Meliton son dernier souffle, sa mère l'a mis sur le chariot avec les corps de ses compagnons d'infortune. Les corps des saints ont été jetés dans le feu, et les os carbonisés ont été jetés à l'eau, afin que les chrétiens ne seraient pas les ramasser.

 

         Trois jours plus tard, les martyrs apparut en songe à saint Pierre, évêque de Sébaste, et lui ordonna d'enterrer leurs restes. L'évêque en collaboration avec plusieurs membres du clergé rassemblé les reliques des martyrs glorieux de nuit et les ont enterrés avec honneur.

 

          Il y a une pieuse coutume de cuisson "alouettes" (pâtisserie en forme alouettes) ce jour-là, parce que les gens croyaient que les oiseaux chantent en ce moment pour annoncer l'arrivée du printemps. Quarante "alouettes" sont préparés en l'honneur des Quarante-Martyrs.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 21:30

   0309fortymartyrs10.jpg     En l'an 313 St Constantin le Grand a émis un décret accordant la liberté religieuse des chrétiens, et en reconnaissant officiellement le Christianisme comme à égalité avec le paganisme par la loi. Mais son co-dirigeant Licinius était païen, et il a décidé d'éradiquer le Christianisme dans sa partie de l'Empire. Comme Licinius a préparé son Armée pour combattre Constantin, il a décidé de supprimer les chrétiens de son Armée, craignant une mutinerie.

 

      L'un des commandants militaires de cette époque dans la ville arménienne de Sébaste était Agricola, un champion zélé de l'idolâtrie. Sous son commandement était une compagnie de 40 Cappadociens, braves soldats qui s'étaient distingués dans de nombreuses batailles. Lorsque ces soldats chrétiens ont refusé de sacrifier aux dieux païens, Agricola les a enfermé en prison. Les soldats se sont occupés par la prière et la psalmodie, et pendant la nuit on entendit une voix disant : «Persévérez jusqu'à la fin, alors tu seras sauvé."

 

        Le lendemain matin, les soldats ont à nouveau été pris pour Agricola. Cette fois, le païen a essayé la flatterie. Il a commencé à faire l'éloge de leur bravoure, leur jeunesse et de force, et une fois de plus, il les a exhortés à renier le Christ et ainsi gagner eux-mêmes le respect et la faveur de leur empereur.

 

        Sept jours plus tard, les Licius juge de renom arrivés à Sébaste et de mettre les soldats à l'essai. Les saints fermement répondu: «Ne prenez pas seulement notre insignes militaires, mais aussi nos vies, car rien n'est plus précieux pour nous que le Christ de Dieu." Licius a alors ordonné à ses serviteurs de la pierre saints martyrs. Mais les pierres raté les saints et est retourné à frapper ceux qui les avaient jetés. Une pierre lancée par Licius frappé Agricola dans le visage, brisant ses dents. Les tortionnaires s'est rendu compte que les saints étaient gardées par une puissance invisible. En prison, les soldats ont passé la nuit dans la prière et à nouveau ils entendirent la voix de l'Éternel les réconfortant:. «Celui qui croit en moi, même s'il meurt, vivra (Jean 11:25) Soyez courageux et ne crains rien, pour vous obtiendra couronnes impérissables. "

 

Le lendemain, le juge reprend l'interrogatoire devant le bourreau, mais les soldats sont restés inflexibles.

 

        C'était l'hiver, et il y avait une forte gelée. Ils ont aligné les soldats saints, les jeta dans un lac près de la ville, et mettre une garde pour les empêcher de sortir de l'eau. Afin de briser la volonté des martyrs, une ambiance chaleureuse maison de bain a été mis en place sur le rivage. Pendant la première heure de la nuit, quand le froid était devenu insupportable, l'un des soldats a fait un tableau de bord pour le bain-maison, mais à peine avait-il franchi le seuil, qu'il tomba raide mort.

 

         Au cours de la troisième heure de la nuit, le Seigneur envoya consolation pour les martyrs. Soudain, il y avait de la lumière, la glace fondit, et l'eau du lac est devenu chaud. Tous les gardes étaient endormis, à l'exception des Aglaius, qui faisait le guet. En regardant le lac, il a vu que la couronne rayonnante était apparu sur la tête de chaque martyr. Aglaius compté 39 couronnes et s'est rendu compte que le soldat qui a fui avait perdu sa couronne.

 

         Aggias alors réveillé les autres gardes, ôta son uniforme et leur dit: «Moi aussi, je suis chrétien», et il a rejoint les martyrs. Debout dans l'eau, il priait: «Seigneur Dieu, je crois en toi, en qui ces soldats croire. Ajoute-moi à leur nombre, et rends-moi digne de souffrir avec tes serviteurs." Puis une couronne 40e apparu au-dessus de sa tête.

 

        Dans la matinée, les tortionnaires ont constaté avec surprise que les martyrs étaient encore en vie, et leurs Aggias de garde a été glorifier Christ avec eux. Elles ont conduit les soldats hors de l'eau et se brisa les jambes. Au cours de cette horrible exécution de la mère du plus jeune des soldats, Meliton, a plaidé avec son fils de ne pas persévérer jusqu'à la mort.

 

       Ils ont mis les corps des martyrs sur un chariot et se sont engagés de faire feu. Jeune Meliton respirait encore, et ils l'ont laissé à poser sur le sol. Sa mère a alors pris son fils, et sur ses propres épaules, elle le porta derrière la charrette. Lorsque Meliton son dernier souffle, sa mère l'a mis sur le chariot avec les corps de ses compagnons d'infortune. Les corps des saints ont été jetés dans le feu, et les os carbonisés ont été jetés à l'eau, afin que les chrétiens ne seraient pas les ramasser.

 

        Trois jours plus tard, les martyrs apparut en songe à saint Pierre, évêque de Sébaste, et lui ordonna d'enterrer leurs restes. L'évêque en collaboration avec plusieurs membres du clergé rassemblé les reliques des martyrs glorieux de nuit et les ont enterrés avec honneur.

 

        Il y a une pieuse coutume de cuisson "alouettes" (pâtisserie en forme alouettes) ce jour-là, parce que les gens croyaient que les oiseaux chantent en ce moment pour annoncer l'arrivée du printemps. Quarante "alouettes" sont préparés en l'honneur des Quarante-Martyrs.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 21:24

   0308lazarusmuromsk.jpg     St-Lazare de Murom était un Grec, né à Constantinople. Dans sa ville natale, il devint moine au monastère de Haut-mont sous l'Ancien Diskotes Athanase, constructeur de nombreux monastères. Huit ans plus tard, Lazare était sous la direction de l'évêque Basile de Césarée. En l'an 1343 Basil évêque, voulant encourager l'Eglise russe, envoyé St Lazare comme un iconographe noté avec moines et des dons à Saint-Basile, archevêque de Novgorod (Février 10, Octobre 4, Juin 3).

 

        Saint-Lazare fait une copie de l'icône de Novgorod de Sophia, la Sagesse de Dieu (15 août) pour le diocèse de Césarée, et a compilé un compte d'églises et de monastères de Novgorod. Relevant le Moine, le Hiérarque de Novgorod se prosterna terre terre pour son hôte et le bénit de rester dans un Monastère qu'il a construit. Depuis dix ans, Saint-Lazare a fidèlement servi Saint Basile, et en 1352 à la mort du saint Archipasteur, qu'il «était le saint corps dans les vêtements préparé et versé beaucoup de larmes."

 

         Affligé qu'il avait été privé de ses deux guides (Auparavant, le saint avait reçu des lettres l'informant de la mort de Mgr Basile), Saint-Lazare pensé retourner dans son pays natal. Cependant, dans un rêve, le Hiérarque Novgorod lui apparut et lui ordonna «d'aller au nord vers la mer, à Mucha île dans le lac Onega" (Murom île dans le lac Onega). En peu de temps son premier guide, évêque Basile de Césarée, lui avait ordonné en songe à aller à cet endroit même et fonder un monastère. Les Chroniques dire qu'à cette époque, les Novgorodiens faisaient leurs premières tentatives de convertir les peuples de la région côtière de la mer Blanche au christianisme.

 

       Mais Saint-Lazare n'a pas pu se rendre à cette île à la fois. Pendant longtemps, le propriétaire de l'île, le marchand Ivan de Novgorod, ne lui permettait pas. Le moine pria avec ferveur à la Très Sainte Theotokos et à saint Jean le Précurseur, et il a pleuré sur la tombe de saint Basile. Et la résistance du propriétaire a été enlevé. Saint-Basile fois lui apparut en songe et lui ordonna de donner l'île "à notre ami Lazare», de sorte que la Mère de Dieu pourrait être honoré là.

 

        Saint-Lazare est arrivé seul à l'endroit béni. Il a créé une croix, une cabane, et une chapelle. Bientôt les indigènes Lopari et Chud vivant sur l'île entendu parler de lui, et il a enduré beaucoup de souffrances de leur part. Ils ont brûlé sa hutte et ont fait ce qu'ils pouvaient dommages. Ils l'ont battu, lui chassés de l'île, et le poursuivit dans le but de le tuer. Mais Dieu et la Reine du Ciel gardé le saint.

 

         Sur le site de la cabane incendiée sur l'icône de la Dormition de la Très Sainte Mère de Dieu apparut de nouveau à Saint-Lazare, miraculeusement intact par le feu. C'est avec cette icône qu'on l'avait béni où il devint moine, et depuis il a été entendu une voix autoritaire:. "Les gens sans foi devient fidèle, et il y aura une seule Église et un seul troupeau du Christ Mettre en place sur ce lieu un l'église de la Dormition de la Très Sainte Theotokos ».

 

       Une autre fois, le saint a vu comment cet endroit a été béni par "une femme de majesté, rayonnante de teinte dorée, et les hommes resplendissante qui a fait la révérence à Son». Bientôt l'aîné de la Lopari venu le moine et le pria de guérir un enfant né aveugle: "... puis nous partirons de l'île, que vos serviteurs ont reçu l'ordre." Saint-Lazare perçu que c'était un ange, et il rendit grâces au Seigneur. Il a guéri l'enfant aveugle après avoir prié et lui aspergeant d'eau bénite. Ensuite, les "mauvaises personnes" quitter l'île, et le père de l'enfant guéri plus tard est devenu un moine, et tous ses fils ont été baptisés.

 

       A partir de ce moment, les gens ont commencé à venir à la sainte de pays lointains. Il les a baptisés, et les tonsuré dans le monachisme. Même ses compatriotes lui venait de Constantinople, les moines saints Éléazar, et Eumène Nazaire (Juin 4), futurs fondateurs du monastère du Précurseur dans la région Olonetsk.

 

        Visitant Novgorod, Saint-Lazare a reçu de l'évêque Moïse (1352-1360) sa bénédiction pour la construction d'un monastère, avec une antimension et certains navires église. Une église a été construite en l'honneur de la Dormition de la Très Sainte Mère de Dieu, le premier dans toute la région côtière; aussi une église de la Résurrection de Lazare, et même une église en bois de saint Jean le Précurseur avec un trapeza.

 

Le monastère de la Dormition Murom a été construit et renforcé par son zèle tête Saint-Lazare jusqu'à sa vieillesse.

 

        Le moment de sa mort a été révélé à lui dans une vision de son protecteur fidèle, saint Basile de Novgorod. Après avoir choisi un digne successeur, le Mont Athos Elder Théodose, et après avoir reçu les Saints Mystères Vie-Création et tout le monde bénédiction, Saint-Lazare partit pour le Seigneur le 8 Mars 1391 à l'âge de 105 ans. Ils l'ont enterré dans une chapelle à côté de l'église de la Dormition de la Très Sainte Theotokos.

 

La Vie de saint Lazarusus a été écrit par l'aîné de Théodose les paroles du moine lui-même.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 21:18

    0308theophylact.JPG    Saint Théophylacte vécu à Constantinople, au huitième siècle à l'époque de l'hérésie iconoclaste. Après la mort de l'empereur Iconoclaste Léon IV le Khazar (775-780), l'Empereur Constantin VI (780-797) monta sur le trône. Dans le même temps, le saint Patriarche Paul (30 août), n'ayant pas la force de continuer à guider le troupeau en face de l'iconoclasme, a volontairement démissionné de son poste (784). St Taraise (25 février) a été choisi à sa place. A cette époque, il était un éminent conseiller impérial. Sous la supervision du nouveau patriarche du VIIe Concile œcuménique (787) a été convoquée pour condamner l'hérésie iconoclaste. Un temps relativement pacifique a commencé pour l'Eglise, et les monastères de nouveau commencé à se remplir avec des moines.

 

        Saint Théophylacte, un disciple doué de St Taraise, avec la bénédiction du Patriarche, est allé dans un Monastère, sur la côte de la mer Noire à St Michaël (23 mai). L'ascète zélé de leurs travaux qui plaisent à Dieu et à la prière intense a obtenu le don de miracle de Dieu. Pendant une période de sécheresse, lorsque les travailleurs sur le terrain ont été affaiblis par la soif, les saints priaient et un récipient vide se remplit avec de l'eau assez pour durer toute la journée.

 

        Après plusieurs années dans le Monastère, ils ont tous deux été consacrés comme évêques par le Patriarche Taraise. Saint-Michel a été nommé Evêque de Synada, et Saint Théophylacte a été Evêque de Nicomédie.

 

        Intitulé de l'Eglise de Nicomédie, Saint Théophylacte pris en charge pour le troupeau qui lui est confié. Il construisit des églises, hospices, maisons de vagabonds, les aumônes généreusement distribués, était le gardien des orphelins, des veuves et des malades, et a personnellement assisté des personnes atteintes de la lèpre, n'hésitant pas à se laver les plaies.

 

         Lorsque l'iconoclaste Léon l'Arménien (813-820) monta sur le trône impérial, le terrible hérésie éclata avec une force renouvelée.

 

         Mais l'empereur iconoclaste n'était pas en mesure d'influencer St Nicéphore (2 Juin), le successeur du patriarche Taraise, qui, avec les autres évêques a vainement exhorté Leo de ne pas détruire la paix de l'Église. Saint Théophylacte était présent lors des négociations de l'empereur avec le patriarche. Dénonçant les hérétiques, St Théophylacte a prédit une mort rapide pour Léon l'Arménien. Pour sa prophétie audacieuse du saint fut envoyé en exil à la Strobil forteresse (en Asie Mineure). Il languit pendant trente ans jusqu'à sa mort, qui eut lieu vers l'an 845.

 

         Après la restauration de l'icône dans la vénération en l'an 847 sous l'impératrice Théodora St (Février 11) et son fils Michaël, les saintes reliques de Saint Théophylacte ont été retournés à Nicomédie.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 20:39
Création :
972
Description :

        Fondé en 972. Jean-ibérique (c'est à dire Géorgie). Il a fondé le Monastère et  a attiré d'autres ascètes de la Géorgie.


       Le Monastère Iver - patronne l'icône de la maison de la Sainte Montagne de Notre-Dame de la péninsule ibérique - Vratarnitsy (Portaitissy).

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article