Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 18:01

    http://ruvr.ru/files/Image/Editiors/Francie/PRESSE/0_0_14_1171711309%5B1%5D.jpg    Le délai, pour lequel les ministères et les départements, conformément à la consigne du chef de gouvernement Vladimir Poutine devaient préparer les programmes de l'optimisation des dépenses a expiré.

 

      Le délai, pour lequel les ministères et les départements, conformément à la consigne du chef de gouvernement Vladimir Poutine devaient préparer les programmes de l'optimisation des dépenses a expiré. Cependant, soit les départements n'ont pas du tout commencé à faire cela, soit ils ne souhaitent pas diffuser l'information. Au dire des experts, interrogés par le journal "Novye Izvestia", «la lutte pour l'optimisation» peut graduellement se réduire à néant.

 

        Nous rappellerons, que le Premier ministre a confié aux ministères et aux départements la tâche d'élaborer et de présenter des programmes spéciaux de l'optimisation des dépenses. L'économie supposée devait être assez considérable. Les dépenses budgétaires pour l'administration d'état seront réduites l'année prochaine de vingt pour-cent. Parmi les premières, se trouveront réduites les dépenses sur le transport, la liaison et l'achat de l'équipement. Cependant, c'est seulement la théorie en ce moment, le délai de la préparation des programmes a expiré, mais le résultat ne se voit pas.

 

       Dans certains départements, on travaille sur le programme, mais aucuns chiffres et délais ne sont publiés. Dans d’autres, on attend des directives concrètes des instances supérieures.

 

       Maintenant, l'appareil des fonctionnaires est dix fois plus grand, qu'il ne l’était en Union Soviétique. Il y a des interventions dans la presse, mais en réalité, personne ne va diminuer les dépenses pour l'activité des fonctionnaires.

 

      La somme des dépenses irrationnelles à l'intérieur du budget pour l’année prochaine fait environ six cents milliards de roubles. Les articles de dépenses, que les ministères ont l'intention de réduire, ne donneront pas un grand gain à l'État. C'est une formalité pure et simple, disent les experts. Ce que ces articles peuvent donner – c’est vraiment peu de choses. En général, «les trous noirs» resteront. Par exemple, il y a une croissance immense des dépenses pour le service de la dette. La pyramide de la dette extérieure grandit, l'augmentation des dépenses a déjà fait 102 milliards.

 

       Aujourd'hui, la réduction des dépenses ne se rapporte pas aux priorités de la bureaucratie russe, conclut "Novye Izvestia".



COMMENTAIRE



      Le directeur du Centre des études de la société postindustrielle Vladislav Inozemtsev réfléchit sur les raisons dont se guidait, probablement, le Premier ministre, en donnant la consigne de diminuer les dépenses sur les fonctionnaires.

 

       Dans les déclarations de telle sorte, on compte surtout sur la réaction de l’opinion publique. Poutine a fait sa déclaration il y a environ un mois, en situation de crise économique et de problèmes financiers. C'est pourquoi, une telle déclaration était très opportune alors. Je ne suis pas enclin à penser qu'il s’agisse d’un sabotage. D'une part, probablement, il y a une compréhension tacite des fonctionnaires qu'il faut diminuer les dépenses, mais d'autre part – une compréhension tacite pareille de la part du Premier ministre que rien ne sera fait spécialement. Chez nous, les réductions des dépenses ne sont possibles que formellement. Comme dans le cas du parlement : sur le papier, l'économie a fait quinze pour-cent, mais en fait, les articles des dépenses sont transférés d'un département vers l'autre, et c’est tout.

 

C’était le commentaire du directeur du Centre des études de la société postindustrielle Vladislav Inozemtsev.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 17:55

Moscou, 16 novembre

 

 187876957.jpg      Le président russe Dmitri Medvedev a soumis à la Douma (chambre basse du parlement) un accord de partenariat stratégique entre la Russie et l'Egypte en vue de sa ratification, annonce le service de presse du Kremlin.

Signé au Caire le 23 juin 2009, l'accord prévoit la création d'une zone de libre-échange, le développement de la coopération militaire et technique, ainsi que des relations dans les sciences, l'enseignement et le tourisme.

Les parties s'engagent à favoriser le partenariat dans les investissements, à coopérer dans les organisations internationales financières, commerciales, économiques et énergétiques, notamment au sein du Forum des pays exportateurs de gaz.

En vertu du document, les ministères des Affaires étrangères des deux pays sont chargés de coordonner les activités du groupe de travail russo-égyptien pour la lutte contre le terrorisme international.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 17:53

 thumb.small.euthanasie.jpg      Le texte a déjà été voté au Sénat et en commission à la Chambre. Il passe actuellement au vote en plénière. Un texte qui ouvre le droit à l'euthanasie pour les mineurs souffrant de troubles physiques

 

Le débat est à priori sans surprises. Pour les partisans du texte, c'est une avancée nécessaire qui permettra aussi aux mineurs de choisir leur fin de vie en cas de souffrances insupportables et de maladie incurable.

Pour les opposants au texte, il n'était pas nécessaire d'élargir l'euthanasie aux mineurs invoquant notamment, se basant sur les Pays-bas, le peu de cas répertoriés.

Et pour certains, c'est aussi ouvrir la porte à des dérives. Un argument réfuté par les partisans du texte qui expliquent que, grâce à cette nouvelle loi, des balises seront placées. Le débat continue...

Sur le plan politique, on retiendra que c'est une majorité différente de celle en place au fédéral qui a porté le texte. Une majorité socialiste, libérale, écologiste plus la N-VA qui a clairement fait pencher la balance dans ce dossier. Le cdH et le Cd&V se retrouvant isolés. Le fait que l'accord de gouvernement ne prévoyait pas d'avancée éthique sous cette législature n' a pas joué...

Mais ici, expliquent encore les partisans du texte, ce n'est pas un dossier relevant du gouvernement mais du Parlement. Et pour eux, la nuance est d'importance.

 

 

 

 

RTBF

 

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 15:19

Bangkok, 16 novembre

 

 187876550.jpg      Viktor Bout, un homme d'affaires russe accusé de trafic d'armes et incarcéré en Thaïlande depuis 2008, a été extradé aux Etats-Unis, a annoncé à RIA Novosti le consul de Russie en Thaïlande Andreï Dvornikov.

"Bout a quitté la Thaïlande il y a 20 minutes à bord d'un avion de marque Gulfstream. Apparemment il est extradé vers les Etats-Unis", a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

Spécialisé dans les transports aériens de fret et retiré des affaires en 2001, Viktor Bout a été arrêté par la police thaïlandaise à Bangkok le 6 mars 2008, au terme d'une opération menée sous l'égide d'Interpol à la demande de la justice américaine, qui l'accuse de trafic d'armes au profit des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC).  Bout risque la prison à vie aux Etats-Unis s'il est jugé coupable de terrorisme, notamment pour complot visant à fournir des armes à une organisation terroriste, complot visant à tuer des officiers américains et un destiné à acquérir des missiles anti-aériens.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 15:06

   1216Haggai.jpg   Le Saint Prophète Aggée était le dixième des douze petits prophètes. Il était de la tribu de Lévi et il prophétisa pendant les temps de l'Empereur perse Darius Hystaspis (avant 500 avant JC). Au retour des Juifs de la captivité babylonienne, il a persuadé les gens à construire le Second Temple à Jérusalem, et il proclame que le Messie apparaîtrait dans ce Temple dans les derniers temps.

On croit qu'Aggée a été enterré avec les prêtres de Jérusalem, car il a été descendu d'Aaron.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 20:57

  2-copie-11.jpg     A la veille de sa visite à l'Eglise Orthodoxe russe le secrétaire général du Conseil Oecuménique des Eglises Olav Tveit le vice-président de la Direction des relations extérieures de l'Eglise du Patriarcat de Moscou l'Abbé Philippe (Ryabykh) a répondu aux questions de l'agence "Blagovest-info".


- Père Philippe, récemment en Russie pour la première fois visitera le nouveau secrétaire général du COE. Ce fait indique que l'Eglise Orthodoxe russe continue à participer à des activités œcuméniques. Pendant ce temps, les années 90 cette participation reste l'un des plus querellés ainsi pour une grande partie des croyants orthodoxes. Alors, est-ce que la visite du pasteur Tveit, que l'Eglise russe a l'intention de poursuivre la coopération à grande échelle avec le Conseil œcuménique des Eglises ?  

 

- En effet, la question de l'attitude de l'Église russe avec le COE a longtemps été un sujet de débat en tant que théologiens et des croyants ordinaires. Aujourd'hui l'objet de discussions approfondies - principalement dans la commission spéciale Présence Inter-Conseil - les avantages et les inconvénients de l'Eglise pour participer à cette organisation. Mais il me semble, avant de prendre toute décision, il est nécessaire d'examiner la situation sous différents angles.  


        Tout d'abord, nous devons nous tourner vers l'histoire de l'introduction de notre Église au Conseil œcuménique des Eglises. L'origine du COE en 1948 comme une organisation à majorité protestante. Et bien que parmi ses fondateurs étaient des orthodoxes - le Patriarcat Oecuménique en particulier, les vues protestantes ont prévalu en lui. L'Église Orthodoxe russe, a reçu une invitation à se joindre à une nouvelle organisation œcuménique, longtemps médité d'accepter ou de rejeter l'invitation. 

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 20:37

Vladivostok, 16 novembre

 

  187876053.jpg    Le cinquième détachement de navires de la Flotte russe du Pacifique quittera mercredi la base de Vladivostok et mettra le cap sur le golfe d'Aden pour participer à la mission de l'ONU contre la piraterie, a annoncé mardi le service de presse du commandant de la Flotte.

       "Le détachement comprend le grand destroyer anti-sous-marin Admiral Vinogradov, un remorqueur de haute mer et le pétrolier Pechenga. A l'automne 2008, l'Admiral Vinogradov a été le premier bâtiment de la Flotte du Pacifique à arriver dans la région du golfe d'Aden où la lutte contre la piraterie se poursuit depuis plusieurs années", a précisé l'interlocuteur de l'agence.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 20:33

   bvkk.jpg    PROTEGEONS LA PUDEUR ET L'INTEGRITE DE NOS ENFANTS

Farida Belghoul lance une action nationale pour l'interdiction du gender à l'école

Laurence Rossignol, sénatrice PS, déclarait le 5 avril 2013, sur le plateau de l'émission « Ce soir ou jamais » :

Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents, ils appartiennent à l'Etat.

Affirmation hallucinante qui va totalement à l'encontre de la Déclaration des Droits de l'Homme dont la sénatrice se réclame par ailleurs et qui stipule à l'article 26.3 :

Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d'éducation à donner à leurs enfants. L'heure est grave...

Le ministre de l'Education Nationale, Vincent Peillon, sur les traces de son prédécesseur Luc Châtel, veut généraliser et officialiser l'enseignement de la « théorie du genre » dans les écoles publiques et privées sous contrat à partir de la rentrée 2014. Vincent Peillon nie totalement l'existence de ce prétendu projet pédagogique. Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits des femmes et porte-parole du gouvernement, prétend elle aussi que la « théorie du genre » n'existe pas. En réalité, cette théorie contre-nature, sous des formes diverses, intègrera définitivement les programmes officiels de l'Education Nationale à partir de la rentrée 2014 avec la complicité de plusieurs syndicats enseignants.
Des centaines d'écoliers sont déjà victimes de ces programmes à titre expérimental. Sous couvert de « lutter pour l'égalité et contre les discriminations homophobes », l'Education Nationale considère que ces questions sont des priorités. C'est pourquoi désormais enseignants et militants LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transsexuels) abordent en classe l'homosexualité, la bisexualité et la transsexualité. La pudeur et l'intégrité de nos enfants sont profondément attaquées par « la théorie du genre ». Cette théorie prétend que nous ne naissons pas homme ou femme mais que nous le devenons à cause des pressions sociales. A leurs yeux, c'est la société qui « construirait » le genre masculin ou le genre féminin, la nature n'y serait pour rien. Cette théorie dissocie ainsi notre corps sexué de notre identité de genre. Un homme qui se sent femme est du « genre féminin » peu importe son sexe...

Une femme qui se perçoit homme est du « genre masculin » indépendamment de son corps. Pour les tenants de la « théorie du genre », on peut être par exemple de sexe masculin et de genre féminin ! Ce ne serait au fond qu'une question de choix personnel ! Toutes les institutions sont touchées. Même l'école ! Surtout l'école ! Le pouvoir actuel prévoit de véritablement rééduquer nos enfants en les « arrachant au déterminisme familial » c'est-à-dire à leurs parents. D'ores et déjà, des militants du lobby LGBT s'invitent en classe et font la leçon à nos enfants qui sont accusés d'être porteurs de stéréotypes de genre. Que sont ces « stéréotypes de genre » ? Ce sont les réactions ou les penchants naturels de nos garçons et de nos filles. Si une fille aime jouer à la poupée, pour le lobby LGBT c'est un stéréotype de genre qu'il faut combattre en la conduisant plutôt à jouer aux petites voitures. Si un garçon veut jouer aux petites voitures, le lobby LGBT l'incitera alors à jouer à la poupée. Les collégiens et les lycéens eux-mêmes sont encouragés à douter de leur identité sexuelle sous prétexte qu'ils doivent être libres d'user de leur corps. Ainsi, pour les inciter à explorer de nouvelles pratiques sexuelles, l'école les dirige vers la Ligne Azur, numéro de téléphone et site Internet à destination des adolescents, pour parler d'homosexualité, de bisexualité et de transsexualité...

Allez voir ce site recommandé à nos enfants...

www.ligneazur.org

L'Education Nationale entend mettre les parents devant le fait accompli. Nous, Pères et Mères, sommes ainsi déclarés incompétents pour éduquer nos propres enfants. L'Etat veut s'en charger à notre place. Allons-nous accepter que l'école nous dépossède de ce qui nous appartient en premier lieu, à savoir l'éducation ? Nous devons protéger nos enfants. Coûte que coûte.

UNE ACTION NATIONALE POUR SAUVER NOS ENFANTS

Le gouvernement a méprisé totalement nos manifestations et nos pétitions lorsque nous avons fait la lumière sur ce projet qui vise à déstabiliser la famille et la société tout entière. Il nous a ignorés, humiliés. Aujourd'hui, il nous faut donc envisager une action inédite qui touche le cœur du système : une journée sans école par mois pour montrer au ministre de l'Education Nationale que l'éducation de nos enfants nous appartient, n'en déplaise à Laurence Rossignol.

JOURNEE DE RETRAIT DE L'ECOLE POUR L'INTERDICTION DE LA THEORIE DU GENRE DANS TOUS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES

A partir de janvier 2014, retirons nos enfants de l'école un jour par mois : choisissez ce jour en concertation avec le comité local dont vous dépendez sans prévenir les enseignants. Vous justifierez l'absence de votre enfant le lendemain par le motif suivant : journée de retrait de l'école pour l'interdiction de la théorie du genre dans tous les établissements scolaires. Ce symbole est fort : il dit clairement que nous sommes prêts à tout pour empêcher l'Education Nationale de désorienter, de traumatiser et de déstructurer nos enfants. Organisons-nous pour faire de cette journée un moment privilégié entre parents et enfants, entre voisins, entre amis : libre à nous de concevoir maintes activités en ce jour de retrait ! En se regroupant, tout est envisageable : spectacles pour enfants, sorties, rencontres, débats, ateliers créatifs...

Le gouvernement ne nous laisse pas le choix avec l'introduction à notre insu de la « théorie du genre » en classe : en retirant nos enfants de l'école une journée par mois, nous affirmons nos droits fondamentaux et nous passons à la vitesse supérieure. Nous, Pères et Mères, sommes les garants de l'innocence de nos enfants. Leur pudeur et leur intégrité sont leurs biens les plus précieux. Nous, Pères et Mères, sommes les protecteurs de nos enfants. Nous en sommes les seuls responsables. Nous, Pères et Mères, sommes les authentiques éducateurs de nos enfants, seuls légitimes à décider pour eux en attendant leur maturité. Nous, Pères et Mères, aimons nos enfants et nous nous sacrifions chaque jour pour eux. Nous, Pères et Mères, organisons une Journée de Retrait de l'Ecole (J.R.E.) une fois par mois pour sauver nos enfants.

Farida Belghoul
Pour le Comité National J.R.E. 18 décembre 2013
 

 

 

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 18:17

Washington, 16 novembre

 

 187875914.jpg      Le redémarrage entre les Etats-Unis et la Russie va bon train, même si des divergences persistent, notamment sur la Géorgie, les droits de l'homme et la sécurité énergétique, a annoncé lundi à Washington la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue lituanien.

"A mon avis, le "redémarrage" des relations et la mise en place de relations constructives répond aux intérêts de tous, y compris des pays baltes. Nous avons entrepris une série de démarches constructives, dont le nouveau traité de réduction des armements stratégiques (START)", a répondu Mme Clinton, interrogée sur l'utilité d'un éventuel redémarrage des relations entre les pays Baltes et la Russie.

La secrétaire d'Etat a en outre noté les progrès dans les relations entre la Russie et l'Alliance atlantique et qualifié de "bon signe" la reprise des travaux du conseil Russie-Otan.

Toutefois, d'après Mme Clinton, les Etats-Unis restent fidèles à leurs principes et ne cesseront pas de discuter avec leurs partenaires russes des questions litigieuses.

"Nous continuerons à exprimer notre inquiétude au sujet de l'intégrité territoriale de la Géorgie et à travailler sur les questions de sécurité énergétique européenne", a-t-elle souligné.

"Toutefois, nous estimons que les relations entre les Etats-Unis, l'Otan, l'UE et la Russie se basent sur un fondement solide et servent les intérêts de toutes les parties", a conclu Hillary Clinton.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 18:12

   thumb.small.1800816693.jpg    Les journalistes européens et américains se sont passé le mot. Depuis le début de la semaine c’est à qui enverra sur Twitter les photographies ridiculisant au mieux les installations de Sotchi.

Outre le fait que ces photos (qui ne sont pas là pour informer mais pour faire ricaner) démontre de  la grossièreté et du sans-gêne des journalistes qui ne respectent pas l’hospitalité offerte, la tentative de récupération politique est trop évidente pour être passé sous silence.

Vladimir Poutine est évidemment la première cible. On ne lui pardonnera jamais d’avoir redressé la Russie et rendu sa fierté à un peuple mâché par soixante années de communisme. Et si on ne l’attaque pas ces derniers jours sur la question Tchétchène, les médias occidentaux se répandent en revanche sur la question homosexuelle, comme s’il s’agissait de l’alpha et de l’oméga des tensions entre la Russie et le reste du monde.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article