Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 17:08
De Calais à Pouilly en Auxois : le Gouvernement dissémine les clandestins dans les campagnes françaises !
60 "Migrants" africains échoués à Calais réinstallés en catimini en Bourgogne ! C'est là une parfaite illustration de la mise en oeuvre par le gouvernement écolo-socialiste de la politique du brassage des peuples et du métissage planétaire imposé par le "nouvel ordre mondial" auquel l'Union Européenne en général et la France en particulier sont inféodées.

Ces 60 clandestins sont maintenant pépères aux frais du contribuable dans l'ancienne gendarmerie de Pouilly-en-Auxois, un charmant village de 1 600 habitants situé sur le canal de Bourgogne à une encablure de Dijon.

Evidemment les polliens n'ont pas été consultés, leur maire non plus qui a été mis devant le fait préfectoral accompli sans faire preuve du moindre esprit de résistance à une intrusion présentée comme "provisoire"... un provisoire probablement aussi perpétuel que les impôts occasionnels. Et ce au grand dam de ses administrés qui lui ont vertement reproché sont inaction. Mais que pouvait faire le malheureux édile ? ainsi confronté à la volonté mondialiste d'imposer des populations allogènes dans les campagnes, histoire d'habituer les souchiens ruraux (et citadins devenus ruraux pour fuir l'invasion migratoire urbaine) au "melting-pot" généralisé, laïc et obligatoire censé faire le bonheur d'une humanité uniformément colorée genre Dora l'exploratrice.

Personne n'est dupe à Pouilly. La raison officielle, désengorger les "jungles" de Calais - ville de France abandonnée à son triste sort par les gouvernements umps successifs - n'est que prétexte : pour libérer la cité investie, il suffirait de renvoyer manu militari les clandestins dans leurs contrées d'origine. D'après Le Figaro une vingtaine de départements seraient concernés par la dissémination programmée d'une bonne partie des clandestins "calaisiens" : il s'agit bien d'un plan d'ensemble destiné à les ancrer sur le territoire français où, à terme, asile obtenu, régularisés, ils ne tarderont pas à faire venir leurs familles.

Pas de chance pour les polliens qui sont les premiers punis ! Déjà 60 clandestins et 30 supplémentaires ce mois de mars, des "pauvres migrants" africains illico presto aux petits soins des associations collaborationnistes régionales et couvés tant par l'abbé de la paroisse (qui préfère sans doute son lointain à son prochain) que par Anne Frackoviak-Jacobs, la sous-préfète aux champs du coin, émerveillée qu'un soudanais sache (?) "citer Voltaire". Chance pour Pouilly donc que ces surnuméraires exotiques, sans aucune utilité pour le village ou ses habitants, tous hommes jeunes, en parfaite condition physique, totalement oisifs, sans doute fort mécontents d'avoir été éloignés des zones d'embarquement pour l'Angleterre et sexuellement frustrés... mais sympathiques aux plumitifs, politicards, associatifs, curetons et bobos régionaux collabos masochistes ou inconscients de la gigantesque entreprise d'éradication de l'homo europaeus.

Alors une fois de plus, encore et toujours appelons au rassemblement, à la résistance, à l'insoumission, à la révolte et à la reconquête !
Par Yves Darchicourt
source : synthese nationale

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article

commentaires