Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 20:54

   2975699989 2 3 5KkVEyTl      Saint Xénophon, son épouse Maria, et leurs fils Arcadius et John, ont été des citoyens de Constantinople et ont vécus au cinquième siècle. En dépit de leurs richesses et leur position, ils se sont distingués par leur simplicité de l'âme et la bonté du cœur. Souhaitant donner à leurs fils John Arcadius et une éducation plus complète, ils les envoyèrent à la ville phénicienne de Beyrouth.

         Par la Providence divine le navire sur lequel les deux frères ont navigué a fait naufrage. Les vagues ont jeté les frères à terre à différents endroits. Affligé d'être séparé, les frères se sont consacrés à Dieu et devint moines. Pendant longtemps, les parents n'avaient pas de nouvelles de leurs enfants et de leur présumée morte.

         Xénophon, cependant, déjà ancienne, a maintenu un ferme espoir dans le Seigneur et consolé sa femme Maria, en lui disant de ne pas être triste, mais de croire que le Seigneur veillait sur leurs enfants. Après plusieurs années le couple a fait un pèlerinage aux lieux saints, à Jérusalem et ils ont rencontré leurs fils, qui vivent dans asceticsm à différents monastères. Les parents de joie après avoir rendu grâces au Seigneur pour réunir la famille.

          Saints Xénophon et Maria est allée à des monastères séparés et se sont consacrés à Dieu. Les moines et John Arcadius, ayant pris congé de leurs parents, est allé dans le désert, où après une longue ascèse labeur qu'ils ont été glorifiés par des dons de miraculeuse et de discernement. Sts Xénophon et Maria, travaillant dans le jeûne et le silence strict, a également reçu de Dieu le don de miraculeuse.

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 20:49

    2975699193 2 3 XbEoebHy     Saint Xénophon, son épouse Maria, et leur fils Arcadius et John, ont été notés comme citoyens de Constantinople et ont vécu au cinquième siècle. En dépit de leurs richesses et leur position, ils se sont distingués par leur simplicité de l'âme et la bonté du cœur. Souhaitant donner à leurs fils John Arcadius et une éducation plus complète, ils les envoyèrent à la ville phénicienne de Beyrouth.

 

         Par la Providence divine le navire sur lequel les deux frères ont fait naufrage. Les vagues ont jetées les frères à terre à différents endroits. Affligé d'être séparé, les frères se sont consacrés à Dieu et devint moines. Pendant longtemps, les parents n'avaient pas de nouvelles de leurs enfants et de leur présumée morte.

         Xénophon, cependant, déjà ancienne, a maintenu un ferme espoir dans le Seigneur et consolé sa femme Maria, en lui disant de ne pas être triste, mais de croire que le Seigneur veillait sur leurs enfants. Après plusieurs années le couple a fait un pèlerinage aux lieux saints, à Jérusalem et ils ont rencontré leurs fils, qui vivent dans ascétisme à différents monastères. Les parents de joie après avoir rendu grâces au Seigneur pour réunir la famille.

 

          Saints Xénophon et Maria est allée à des monastères séparés et se sont consacrés à Dieu. Les moines et John Arcadius, ayant pris congé de leurs parents, est allé dans le désert, où après une longue ascèse labeur qu'ils ont été glorifiés par des dons de miraculeuse et de discernement. Saints Xénophon et Maria, travaillant dans le jeûne et le silence strict, a également reçu de Dieu le don de miraculeuse.

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 20:45

   2975470219 2 3 1McEXyz6       La Sainte-Martyre Felicitas avec ses fils Sept, Janvier, Félix, Philippe, Silvain, Alexandre, Vitalius et Marcial. Ste Felicitas est née dans riche famille romaine. Elle confessa hardiment devant l'Empereur et les autorités civiles qu'elle était Chrétienne. Les prêtres païens ont dits qu'elle avait insulté les dieux par la propagation du Christianisme. Ste Félicité et ses fils ont été remis au Préfet Publius pour la torture.

        Ste Felicitas, témoin de la souffrance de ses fils, pria Dieu pour qu'ils restent fermes et entrent dans le Royaume des cieux devant elle. Tous les fils sont morts en martyrs sous les yeux de leur Mère, qui devait elle-même être torturée.

 

          Ste Felicitas a bientôt suivi de ses fils dans le Martyre pour le Christ. Ils ont souffert à Rome l'an 164. St Grégoire le Dialogos les mentionne dans soncCommentaire sur l'Évangile de Saint Mathieu (Mat.12, 47).

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 18:21

Moscou, 29 mars

 

   186347685       Le taux de chômage a baissé en une semaine dans 68 entités fédérales de la Russie, tandis qu'une hausse a été enregistrée dans 14 autres, a annoncé le service de presse du ministère russe de la Santé publique et du Développement social.

Le 24 mars 2010, les services publics de l'emploi ont fait état de 2.261.171 chômeurs officiellement recensés et une baisse de 0,6% a été enregistrée au cours de la semaine dernière, selon la source.

"Depuis le début de l'année en cours, le taux de chômage augmente hebdomadairement de 0,7%, alors que l'indice enregistré sur la même période de l'année précédente constituait 3,5%", a précisé le service de presse.

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 18:07

   thumb.small.images50       Encore un soldat français tué en Afghanistan samedi. C'est le 53ème soldat français mort en Afghanistan.

Un soldat français est décédé au cours d'une opération samedi dans l'est de l'Afghanistan, a annoncé l'Elysée.

Nicolas Sarkozy "a appris avec beaucoup d'émotion la mort, (samedi) en fin d'après-midi, d'un caporal-chef du RICM (régiment d'infanterie-chars de marine) de Poitiers au cours d'une opération dans la région de Tagab", située dans la province de Kapisa, précise la présidence de la République dans un communiqué. Le soldat "a été touché par une explosion alors qu'il se trouvait à proximité de son véhicule blindé".

Le chef de l'Etat a présenté à sa famille et à ses proches "ses plus sincères condoléances" et réaffirmé "son soutien au peuple afghan et aux autorités afghanes", exprimant "la détermination de la France à continuer d'oeuvrer au sein de la Force internationale d'assistance à la sécurité", chargée de "contribuer au retour de la stabilité, au rétablissement de la paix et au développement en Afghanistan".

Le soldat français est le dixième militaire de la coalition internationale à perdre la vie en Afghanistan depuis début janvier. L'année 2010 a été la plus meurtrière pour les forces internationales en près de dix ans de conflit, avec plus de 700 soldats tués.

Quelque 3.850 soldats français sont déployés en Afghanistan dans le cadre de la mission de l'OTAN. AP

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 18:01

Paris, 29 mars

 

  186347588       A la suite du double attentat perpétré lundi dans deux stations du métro moscovite Interpol a proposé son aide logistique aux autorités russes, lit-on dans un communiqué de l'organisation.

"Interpol met à la disposition des autorités russes toutes ses ressources pour faire avancer l'enquête sur ces attentats contre des innocents", stipule le document.

En outre l'organisation a indiqué que toutes les demandes d'information formulées  par la Russie seraient traitées en priorité et s'est dite prête à exhorter ses Etats-membres à aider Moscou à collecter des informations sur les organisateurs de ces attentats cruels ainsi que de lancer un avis de recherche internationale.

Deux explosions se sont produites lundi matin, à 45 minutes d'intervalle, dans deux stations du métro de la capitale russe faisant, selon le dernier bilan, 38 morts et 64 blessés.

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 17:49

   5     Le 30 novembre 2010 le Président de la Russie DA Medvedev a signé la loi fédérale :

"Sur le transfert de propriété à des organisations religieuses à des fins religieuses en vertu ou propriété municipale de l'Etat, et la Loi fédérale :

"Portant modification de certains actes législatifs de la Fédération de Russie dans le cadre de l'adoption de la loi fédérale sur le transfert de propriété à des organisations religieuses à des fins religieuses, étant en Etat ou de la propriété municipale. "

 La loi «Travail» après les règlements :

  •  Une nouvelle liste de documents qui doivent être présentée au cours du processus de demande ;
  • Contrat-type d'utilisation de la propriété sans compensation (Le même pour tous les niveaux et formes de propriété publique) ;
  • Procédure à suivre pour le transfert de propriété, qui représente les entreprises appartenant à l'Etat, ainsi que concernant le logement.

 

*** ***

 Sur le transfert de propriété à des organisations religieuses à des fins religieuses.  Partie 2

4. 4. Quelles sont les méthodes de transfert de propriété à des organisations religieuses reconnues par la loi ?

Fournit deux méthodes de transmission :

  •  La propriété;
  • Gratuitement.

Dans les deux cas, le bien doit être cédé à titre gratuit (num. 1, art. 3 de la Loi).  Concours (Ventes aux enchères) sur le droit de conclure des contrats pour l'utilisation gratuite, ce qui suggère une rançon d'un tel droit, il n'y aurait pas, qui, par ailleurs, fourni par l'actuelle loi fédérale sur la protection de la concurrence (article 17. 1).

 Beaucoup se demandent pourquoi l'État (Municipal) de propriété à des fins religieuses est transféré à la propriété des organisations religieuses sur une base Pro Bono, et non par voie de privatisation, impliquant l'aliénation à titre gratuit des biens de la propriété étatique ou municipal.

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 16:56

Moscou, 29 mars

 

    186347445     Trois Russes - Vera Zvonareva, Svetlana Kuznetsova et Anastasia Pavlyuchenkova - ont accédé dimanche aux huitièmes de finale du tournoi WTA de Miami, aux Etats-Unis, doté de 4,5 millions de dollars.

Svetlana Kuznetsova, tête de série N°1, qui a écarté la Hongroise Ágnes Szávay (27), sur le score de 6-2, 6-3, se mesurera à la Française Marion Bartoli (13).

Vera Zvonareva, tête de série N°11 a battu l'Italienne Sara Errani en deux manches (6-2, 6-3) en une heure et 30 minutes de jeu. La joueuse russe a réalisé trois aces et a sauvé trois balles de break sur onze. Sa prochaine adversaire sera la Belge Justine Henin, bénéficiaire d'une invitation, qui a éliminé la Russe Elena Dementieva (6-3, 6-2) au deuxième tour et la Slovaque Dominika Cibulkova (6-4, 6-4) au troisième tour.

Anastasia Pavlyuchenkova, tête de série N°22, s'est imposée face à l'Italienne Francesca Schiavone (15). Le duel russo-italien a duré une heure et 46 minutes pour se terminer sur le score de 7-5, 6-3. En huitièmes, Pavlyuchenkova rencontrera la Danoise Caroline Wozniacki, tête de série N°2, qui a éliminé la Russe Maria Pavlyuchenkova (1-6, 6-1, 6-4) au 3e tour.

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 16:51

    centralenucleaire      Lundi après-midi, une partie de la Provence a été privée d’électricité durant plus d’une heure, suffisamment longtemps pour désorganiser la vie locale et surtout commerciale au-delà de ce temps de coupure électrique : il est vrai qu’aujourd’hui, tout est électrique, des balances aux distributeurs de monnaie, des réfrigérateurs aux « cartes bleues », des ordinateurs aux moyens de chauffage. Cette dépendance extrême de notre société à l’électricité peut s’avérer problématique, en particulier en ces temps de grand froid ou de « disette énergétique », au moment aussi où l’on cherche à diminuer l’impact des activités humaines sur l’environnement. Notre société est énergivore, voire « énergivorace », mais sait-elle encore exploiter les énergies naturelles, animales ou humaines, autres que fossiles ? Poser la question c’est déjà, en partie, y répondre.

Ce n’était pas, ce lundi, une panne mais bien un délestage volontaire pour éviter de « faire sauter le système » de tout le sud de la France : car la Provence, comme la Bretagne, ne produit pas l’électricité qu’elle consomme, et constitue ce que les spécialistes appellent une « péninsule électrique », presque totalement dépendante de l’extérieur pour ses besoins en électricité. Si l’on prend le cas de la Bretagne, celle-ci produit seulement 7 à 8 % de son électricité consommée, ce qui est évidemment problématique et peu viable à terme, un terme d’ailleurs de plus en plus proche. Devant cette situation, que faire ? Là encore, il n’est pas de réponse unique mais un faisceau de réponses qui, par leur conjonction et soutien mutuel, peuvent permettre d’améliorer la situation et d’envisager l’avenir plus sereinement. Tout d’abord, et tout simplement, économiser l’électricité : les appels du RTE (Réseau de transport d’électricité) de la semaine passée à destination des Bretons ont permis de faire baisser la consommation de 1 à 1,5 % aux heures de pointe et d’éviter la mésaventure provençale de lundi dernier.

Cela étant, cela reste encore bien modeste et il semble utile de repenser le rapport des sociétés et des consommateurs à l’électricité : une attitude plus sobre s’avère nécessaire et peut d’ailleurs permettre de dégager un peu plus de pouvoir d’achat pour les foyers économes en allégeant la facture électrique. De multiples conseils pour parvenir à cette sobriété (qui n’est pas la privation !) sont aujourd’hui fournis par les organismes étatiques et les associations environnementales sans qu’il soit besoin ici d’y revenir maintenant. Mais, au-delà, il faut mettre en place de nouveaux moyens de permettre l’indépendance énergétique (ou « la moindre dépendance ») des régions de Bretagne et de Provence. S’il semble aujourd’hui délicat de construire une nouvelle centrale marémotrice en Bretagne (celle de la Rance, près de Saint-Malo, permet à elle seule de produire 3 % de la consommation électrique bretonne, ce qui n’est pas rien !), utiliser les mouvements des vagues pour produire de l’électricité peut être une piste (déjà exploitée par l’Ecosse, me semble-t-il), tout comme l’installation d’éoliennes au large des côtes ou d’hydroliennes sous l’eau, entre autres !

La Bretagne, comme la Provence, sont des régions côtières ou les énergies du vent comme des courants marins peuvent être utilement exploitées, des énergies qui ont l’avantage d’être éternellement renouvelables même si, à l’heure actuelle, elles nécessitent des équipements encore lourds et que ceux-ci doivent s’intégrer dans les paysages et non les défigurer comme c’est trop souvent le cas pour les immenses pylônes des éoliennes, si peu esthétiques ! On peut aussi évoquer l’énergie solaire, en particulier pour la Provence… Ce qui est certain, c’est que l’occasion est offerte par l’actualité (et par la nécessité !) d’entamer une véritable mutation des modes de production électrique, vers une production plus propre d’une part, plus renouvelable d’autre part. C’est aussi le moment de repenser nos propres modes de consommation et nos capacités d’indépendance et de proximité énergétiques, pour préparer un avenir moins « fossile ».

Cette occasion sera-t-elle prise ? Il faut le souhaiter mais cela remet en cause quelques habitudes et quelques intérêts… Là encore, le Politique a le devoir d’intervenir, non par un étatisme étouffant, mais par l’impulsion et l’encouragement : or, la République, piégée par un système électoraliste qui empêche le long terme et corrompt le présent, peut-elle mener cette « révolution énergétique » ? Ne risque-t-elle pas de céder aux sirènes de la démagogie et de « l’immédiateté » qui lui font oublier d’imposer les intérêts des générations futures aux égoïsmes consuméristes du présent ? Il ne s’agit pas de tomber dans le piège d’une « écologie punitive » mais de permettre l’inscription dans la durée du Bien commun. Là encore, la République souffre de ses propres principes. Si l’on veut une politique énergétique et écologique intelligente, raisonnée et durable, il paraît nécessaire d’inscrire le Politique lui-même dans la durée et, donc, l’Etat (ou sa représentation symbolique et active, c’est-à-dire sa magistrature suprême) dans la continuité pour éviter qu’une majorité gouvernementale défasse ce qu’a fait la précédente… Et, d’ailleurs, qu’y a-t-il de plus naturel, de plus écologique, que la transmission d’un père à son fils du Bien qu’il a lui-même reçu en héritage avec le devoir de le préserver et de l’enrichir ? Dans la tradition capétienne, le Roi est aussi considéré comme « le jardinier de France ».

Jean-Philippe CHAUVIN

Partager cet article
Repost0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 18:37

Moscou, 29 mars

 

  186346683      Il faut rétablir la peine capitale pour les auteurs de crimes graves, notamment les terroristes, a déclaré lundi le leader du Parti communiste de Russie (KPRF) Guennadi Ziouganov commentant les deux attentats qui ont fait lundi matin 38 morts et plus de 60 blessés dans le métro de Moscou.

"Nous déclarons depuis longtemps que notre pays n'est pas prêt à abolir la peine de mort. Il faut rétablir la peine capitale pour les crimes particulièrement graves. Il est difficile d'imaginer un crime plus grave que celui perpétré ce lundi", a indiqué M.Ziouganov devant les journalistes.

Lors de son adhésion au Conseil de l'Europe en 1996, la Russie s'est engagée à abolir la peine de mort et à signer le Protocole 6 à la Convention européenne des droits de l'homme, prévoyant l'interdiction de cette sanction pénale. Signé en 1997, ce protocole n'a toutefois jamais été ratifié par le parlement du pays. En novembre 2009, la Cour Constitutionnelle de Russie a prorogé le moratoire sur la peine capitale décrété en février 1996.

M.Ziouganov a exprimé ses condoléances aux familles des victimes et sa sympathie aux blessés, avant d'appeler à renforcer le contrôle de la situation criminelle et à oeuvrer pour améliorer les conditions de vie dans le Caucase du Nord.

L'enquête privilégie la piste caucasienne des attentats dans le métro moscovite.

Partager cet article
Repost0