Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 13:18
       Un concert en commun « Le trio russe Rachmaninov » et le « Quatuor français Debussy » ont donné ensemble samedi, le 28 novembre, un concert dans la petite salle du Conservatoire Tchaïkovski de Moscou.

« Trois jours à Paris », rencontre musicale, organisée avec le concours de l’Ambassade de France à Moscou, le Centre culturel français et CULTURESFRANCE, est devenue encore un événement, anticipant l’Année croisée France-Russie 2010. Mais avant de commencer le concert les musiciens ont demandé au public d’observer une minute de silence en mémoire des victimes de l’attentat contre le train « Nevski Express ».


      «Trois jours à Paris » se sont passés en une soirée. Le premier jour – c’était le quatuor pour cordes de Claude Debussy interprété par les Français Christophe Colette, Dorian Lamotte, Vincent Deprecq et Alain Brunier. Le deuxième – « Trio en la mineure » de Maurice Ravel exécuté par le trio de Moscou – Viktor Iampolski, Mikhaïl Tsinman et Natalia Savinova. Et pour achever les promenades musicales françaises les musiciens ont joué ensemble le quintette de César Franck


      «Le quatuor Debussy est venu pour la première fois à Moscou », a raconté le participant au trio moscovite, le pianiste Viktor Iampolski.


        C’était notre premier concert commun avec « Le Quatuor Debussy ». Nous avons invité les musiciens français à prendre part au concert à Moscou et à jouer de la musique française en prévision de l’Année de la Culture France-Russie. Nous avons répété ensemble, je suis allé à Lyon pour préparer le quintette. « Le Quatuor Debussy » est connu dans différents pays, mais les musiciens n’ont jamais joué à Moscou. Le public attendait d’eux, bien sûr, un programme français. Pour nous c’était aussi un échange d’expérience : il était intéressant d’entendre comment les Français interprètent la musique de leurs célèbres compositeurs. L’école française d’exécution se distingue de celle des Russes, surtout pour les instruments à cordes. C’est une autre tradition, et même une technologie un peu autre. De la même façon, les Russes jouent des œuvres de compositeurs de leur pays un peu différemment que les Européens.


         Nous souhaitons déplacer le projet en France – « Le Quatuor Debussy » et « Le Trio Rachmaninov » joueront de la musique russe. Nous avons même plusieurs variantes du programme à proposer au public français. Mais parlerons-en plus tard.


        Les musiciens du « Trio Rachmaninov » invitent à participer à des concerts à Moscou des musiciens ou un collectif étrangers. En novembre avec le vocaliste de Vienne Wolfgang Holzmair ils interprétaient des œuvres de Haydn et de Mendelssohn. On attend dans la capitale russe l’altiste allemand Jurgen Kussmaul pour jouer du Mozart. Les spectateurs ont apprécié l’idée – à deux semaines du concert il était impossible de se procurer des billets.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 13:15

Moscou, 30 décembre

 

   185535615-copie-1.jpg     Seules 60% des entreprises du complexe militaro-industriel russe sont efficaces sur le plan financier, a déclaré mercredi le vice-premier ministre Sergueï Ivanov dans une interview à la chaîne russe Vesti.

        "Près de 60% des entreprises du complexe fonctionnent bien, ne posant aucun problème au gouvernement. La majorité de ces entreprises est incluse dans d'importantes structures verticalement intégrées", a indiqué M.Ivanov.

       Le reste des entreprises posent problème, a continué le vice-premier ministre. "Il s'agit d'entreprises peu rentables qui ont été créées pour satisfaire les besoins de l'armée soviétique forte de cinq millions de soldats. Nous n'avons pas besoin d'autant d'entreprises d'une telle qualité", a martelé M.Ivanov.

        Selon lui, il faut reconvertir ces entreprises vers la production civile. Toutefois, M.Ivanov a reconnu que la crise avait durement touché les entreprises reconverties qui ont réduit la part de leur production civile des 40% aux 30%.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 13:13

Astana, 30 décembre

 

  185762083.jpg    Le Kazakhstan n'a jamais envisagé de livrer à l'Iran du concentré d'uranium, a déclaré mercredi le porte-parole de la diplomatie kazakh, Erjan Achikbaïev. 

       En référence à un rapport préparé par des services de renseignements pour le compte de l'Agence internationale de l'Energie nucléaire, des médias ont rapporté l'existence d'un contrat secret entre le Kazakhstan et l'Iran prévoyant de livrer à la République islamique 1.350 tonnes de concentré d'uranium pour 450 millions de dollars. Le rapport affirme que les parties entendent officialiser leur marché au cours des semaines à venir.

        "A n'en pas douter le Kazakhstan respecte toutes les exigences de l'AIEA ce qui exclut toute vente (d'uranium) hors du contrôle de l'Agence", a expliqué le diplomate. 

      Plusieurs pays occidentaux, Etats-Unis en tête, accusent l'Iran de vouloir créer l'arme atomique sous couvert d'un programme nucléaire mené, selon Téhéran, à des fins pacifiques. Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté plusieurs résolutions sanctionnant l'Iran pour son refus d'établir un moratoire sur l'enrichissement d'uranium.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 13:09

  7198821-11046247.jpg     Le RSA Activité et la Prime pour l'emploi (PPE) laisseront bientôt place à une nouvelle prime, la Prime activité. Un nouveau dispositif qui risque fortement de faire grincer des dents à bon nombre de Français. En particulier les ménages aisés, ceux-là mêmes qui ont vu les impôts augmenter suite à l'abaissement du quotient familial à 1500 euros. Et les mêmes dont les allocations familiales seront réduite à la suite de la modulation par revenus. 


 

        Car de l'aveu même de Matignon ce mercredi 19 novembre 2014, au lendemain de l'annonce de ce nouveau dispositif, ces ménages seront tout simplement « perdants ».

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 13:06

   7195157-11040445.jpg     Barack Obama a levé par décret la menace d'expulsion qui pèse sur 4,7 millions d'étrangers en situation irrégulière, malgré le tollé que cette mesure a suscité dans les rangs républicains avant même que les détails en soient connus.


 
       Lors d'un discours prononcé à la Maison blanche, le président américain a rejeté les accusations des républicains disant que cette manière de passer outre le Congrès équivaut à une amnistie pour les immigrants irréguliers. Barack Obama a exhorté les républicains, qui contrôleront à partir de janvier les deux chambres du Congrès, à voter la réforme de l'immigration bloquée depuis l'an dernier par la Chambre des représentants.

"Aujourd'hui, notre système d'immigration est cassé, tout le monde le sait. Cela fait des décennies que cela dure et, depuis tout ce temps, nous n'avons guère fait grand-chose pour remédier à la situation", a dit le président américain. 
La réaction des républicains ne s'est pas faite attendre, ces derniers disant que Barack Obama avait passé outre ses pouvoirs constitutionnels un an après avoir dit qu'il ne détenait pas l'autorité pour agir seul. 

       Dans une vidéo diffusée avant le discours télévisé du président américain, John Boehner, chef de file des républicains à la Chambre des représentants a estimé que si Barack Obama avait pu dire par le passé qu'il n'était "pas un roi, pas un empereur, il a certainement agi comme s'il en était un". 

         Sur les 11 millions d'immigrés en situation irrégulière aux Etats-Unis, le décret présidentiel permettra à 4,4 millions de personnes ayant un lien de parenté avec des citoyens en règle de rester temporairement aux Etats-Unis. 
Ces personnes auront le droit de postuler pour un emploi, sans pour autant être éligibles au nouveau système de soins de santé mis en place par l'administration Obama. Il faut avoir résidé aux Etats-Unis pendant au moins cinq ans pour pouvoir bénéficier de la mesure. 

      Une disposition de 2012 qui permet aux enfants arrivés illégalement avec leurs parents de rester sur le sol américain devrait en outre être étendue à 270.000 personnes de plus. 

"VOTEZ UNE LOI" 

      Dans son discours, Barack Obama a estimé que "de laisser un système cassé en l'état" reviendrait à l'amnistie décriée par ses adversaires, ajoutant que "d'essayer d'expulser l'ensemble des 11 millions de personnes vivant de manière irrégulière aux Etats-Unis n'était pas réaliste". 
"Ce que j'esquisse, c'est un approche équilibrée, qui fait appel au bon sens. Si vous respectez les conditions, vous pouvez sortir de l'ombre et vous mettre en conformité avec la loi. Si vous êtes un criminel, vous serez expulsé." 

       Anticipant les attaques des républicains sur le recours au décret, Barack Obama a souligné que sa décision était non seulement conforme à la loi mais qu'elle s'inscrivait dans la droite ligne de la manière d'agir de présidents depuis un demi-siècle, qu'ils soient républicains ou démocrates. 

      "Et aux membres du Congrès qui remettent en cause mon autorité me permettant d'essayer d'améliorer notre système d'immigration ou qui me reprochent d'agir là où le Congrès a échoué, je n'ai qu'une seule réponse : votez une loi", a poursuivi le président américain. 

        Le Congrès fera le nécessaire pour invalider ce décret, a averti jeudi Mitch McConnell, président d'un Sénat où les Républicains seront majoritaires à partir de janvier, estimant que le projet excède les prérogatives présidentielles. 

       Un peu plus de deux semaines après son revers aux élections de mi-mandat, Barack Obama a dépêché son chef de cabinet Denis McDonough au Capitole pour tenter de désamorcer la crise, que le député républicain Paul Ryan, colistier de Mitt Romney à la présidentielle de 2012, a qualifiée de "bombe partisane". 
En juin 2013, le Sénat encore démocrate a voté une réforme de l'immigration qui a ensuite été rejetée par la Chambre des représentants, où les républicains étaient déjà majoritaires. Depuis, le président a promis des mesures d'aide à une partie des étrangers en situation irrégulière. 
Certains élus de l'aile conservatrice du Parti républicain ont menacé de recourir à l'arme budgétaire pour empêcher l'application de cette réforme, au risque de provoquer un nouveau "shutdown", une cessation de paiement de l'administration, mais les chefs de file du parti n'y sont pas favorables. Plusieurs démocrates ont regretté que le président procède par décret. 
A cette menace, Barack Obama a répondu que les Américains en ont assez du "blocage" des institutions. 
Des responsables de l'administration Obama ont déclaré que le décret de Barack Obama se traduirait par un redéploiement des services d'immigration vers les frontières des Etats-Unis. Les expulsions viseront moins les familles et surtout des trafiquants de drogue et des criminels. 

        Selon ces responsables, les mesures décidées par Barack Obama représentent la plus importante modification de la politique d'immigration depuis les changements introduits par Ronald Reagan en 1986. 
reuters

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 13:01

   7195142-11040431.jpg     Le suspens aura duré plusieurs semaines. La mobilisation, elle, pourrait se poursuivre encore. Ce vendredi 21 novembre, le rectorat de Paris doit communiquer la nouvelle "carte" de l’éducation prioritaire. Autrement dit, la répartition des nouveaux "réseaux d’éducation prioritaire" - les "REP", acronyme en passe de supplanter les "Eclair", "RAR", "RRS" dont l’éducation nationale est friande, et qui se sont superposés depuis la création des toutes premières zones d’éducation prioritaire, les "ZEP", il y a trente ans. 


 

       La capitale doit se serrer la ceinture et se contenter de 29 réseaux, contre 32 précédemment. Mais selon nos informations, le nombre d’écoles demeurerait quasi-constant, puisqu’elles seraient 214 à bénéficier du nouveau label - contre 215 aujourd’hui. 

RECENTRÉE VERS LE NORD-EST DE PARIS

      Début novembre, la section parisienne du SNUipp-FSU avait appelé à « la mobilisation sous toutes ses formes », en chiffrant à une quarantaine le nombre d’écoles susceptibles d’être rayées de la carte, avant de ramener son estimation à une vingtaine. 
La nouvelle carte se recentre vers le nord-est de Paris, même si elle comprend aussi une portion des 10e, 11e, 13e et 14e arrondissements. 

  • Place des Fêtes, dans le 19e, la mobilisation ininterrompue des parents et des enseignants a porté ses fruits : le collège et ses huit écoles de rattachement décrochent le précieux label.
  • Le collège Lucie Faure (Paris-20e), en revanche, devra faire sans. La concurrence entre les deux établissements a été serrée, ce que déplorent les acteurs de terrain, avec le sentiment qu’on déshabille les uns pour rhabiller les autres.
  • Dans le 13e arrondissement, où l’on redoutait que 13 des 18 écoles échappent à la nouvelle sectorisation, la « couverture » devrait être meilleure qu’attendue, mais pas totale.
  • Dans le 10e arrondissement, le collège Valmy, qui a lui aussi débrayé ces derniers jours, comptera vraisemblablement parmi les déçus
Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 12:58

    7339336-11295704.jpg    Depuis l’attentat islamiste perpétré contre la rédaction du journal gauchiste Charlie Hebdo, politiciens et médias en tout genre qui expriment avec facilité une vision assez variable du fameux « droit d’expression » nous supplient donc de ne surtout pas faire d’amalgames entre les deux fugitifs les plus traqués du moment et l’ensemble des « amis arabes » du conseiller et de la nièce de Marine Le Pen...


 
      S’il est exact qu’il est, a priori, imprudent de placer sur un même plan l’ensemble des personnes de confession musulmane et ces terroristes, il est cependant très surprenant de remarquer qu’en dehors de certaines autorités religieuses, peu d’adeptes ou de pratiquants de l’islam en France n’apparaissent marqués ou perturbés par ces graves événements. 
  
     En outre, que penser de l’absence très remarquée et non relevée de tous ces jeunes de banlieues (dont sont issus les tueurs et au sein desquelles circulent de nombreuses armes de guerre) lors des rassemblements tant spontanés qu’organisés en mémoire des personnes assassinées au premier rang desquelles des membres des forces de l’ordre ? 
  
Sans tirer de conclusions hâtives, il y a aussi des silences qui peuvent en dire long, trop long... 
  
Mais rassurons-nous de pouvoir les retrouver lors de la manifestation d’unité nationale !  
  
  
       Christophe DEVILLERS, 
Délégué régional du Parti de la France pour la Franche-Comté
Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 18:57

Damas, 29 décembre

 

  185761859.jpg     La Syrie ne reprendra les négociations de paix avec Israël qu'après l'annonce par celui-ci de son retrait total du Golan occupé, a déclaré le chef de la diplomatie syrienne Walid Mouallem, cité mardi par l'agence officielle Sana.

      Intervenant lundi devant le parlement du pays, M.Mouallem a indiqué que la Syrie était disposée à la reprise de négociations de paix indirectes avec Israël par l'intermédiaire de la Turquie, mais pas avant que l'Etat hébreu ne déclare qu'il accepte de retirer ses troupes jusqu'à la ligne du 4 juin 1967 qui prévalait avant la guerre israélo-arabe.

       Le ministre syrien des Affaires étrangères a insisté sur la volonté de son pays de récupérer le Golan occupé par Israël.

        Pour sa part, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou se déclare disposé à des négociations de paix avec la Syrie sans préalable aucun.

        La Syrie et Israël ont engagé en mai 2008 des négociations indirectes par le biais de la Turquie, mais celles-ci ont été rompues après le déclenchement, l'hiver dernier, de la dévastatrice offensive militaire d'Israël contre le mouvement islamiste Hamas dans la bande de Gaza.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 18:54

Moscou, 29 décembre

 

  185758916.jpg      Plusieurs Russes se trouvent à bord du cargo chimiquier St.James Park battant pavillon britannique capturé lundi dans le golfe d'Aden par les pirates somaliens, ont annoncé mardi les médias européens se référant à Andrew Mwangura, coordinateur du Programme d'assistance aux marins du Kenya.

       Le chimiquier faisant route d'Espagne vers la Thaïlande a 26 membres d'équipage - des Russes, des Ukrainiens, des Bulgares, des Roumains, des Philippins, des Polonais, des Géorgiens, des Indiens et des Turcs.

       Le navire contrôlé par les pirates a mis le cap sur la côte nord de la Somalie où il doit arriver dans la soirée de mardi, a indiqué M.Mwangura.

       Entre le 1er janvier et le 30 septembre, près de 300 attaques de pirates ont été enregistrées dans le monde entier, dont 160 dans la zone de la Corne d'Afrique et du golfe d'Aden. Depuis le début de 2009, les pirates ont détourné 34 navires dans l'océan Indien et le golfe d'Aden prenant en otages 450 marins, selon l'ONU. En 2008, la communauté mondiale a lancé une opération anti-piraterie près de la Somalie faisant baisser le nombre d'attaques.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 18:49

  0714.Justus.jpg     Le Saint-Martyr Justus était un Soldat Romain, à qui la Croix-vie Création du Seigneur apparue dans une vision. Justus croit en Christ et a donné ses biens aux pauvres. Par décret du responsable de Magnésie, Justus a été pris à un procès en tant que Chrétien. Après diverses tortures, le saint %artyr a été jeté dans un feu et rendit son âme à Dieu, mais les flammes ne nuisent pas à son corps.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article