Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 14:36
Vénérable Saint Dalmate l'Ascète du Monastère Dalmate à Constantinople

Saint Isaac (30 mai) a tonsuré Saints Dalmatus et son fils Faustus comme des moines dans son Monastère près de Constantinople.

Lorsque St Isaac s'approchait de la fin de sa vie terrestre, il a nommé St Dalmatus comme Higoumène du Monastère, qui est devenu plus tard connu comme le Monastère dalmate.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 14:28
Fêté le 3 août (16) : Vénérable Saint Isaac l'Ascète du Monastère Dalmate à Constantinople

Saint Dalmatus avait servi dans l'Armée du saint Empereur Théodose le Grand (379-395) et a gagné son préavis. Il a quitté le monde quelque part entre les années 381 à 383, et partit avec son Fils Faustus au Monastère de St Isaac près de Constantinople. St Isaac (30 mai) a tonsuré père et Fils dans le Monachisme, et ils ont tous deux commencé à mener une vie ascétique rigoureuse.

Une fois, pendant le Grand Carême St Dalmatus ne mange pas de nourriture pendant les 40 jours. Plus tard, il a retrouvé sa force et a été trouvé digne d'une Vision divine.

Lorsque St Isaac s'approchait de la fin de sa vie terrestre, il a nommé St Dalmatus comme Higoumène du monastère, qui est devenu plus tard connu comme le Monastère dalmate.

St Dalmatus s'est montré un partisan zélé de la Foi orthodoxe au troisième Concile œcuménique d'Ephèse (431), qui a condamné l'hérésie de Nestorius.

Après que le Conseil des saints Pères a élevé St Dalmatus comme archimandrite du Monastère dalmate, où il mourut à l'âge de 90 ans (Après 446).

St Faust, comme son père, était un grand ascète et a particulièrement excellé au jeûne. Après la mort de son père, Faustus est devenu Higoumène du monastère.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 14:25

La ratification du Protocole 6 à la Convention européenne des droits de l'homme, qui prévoit l'abolition de la peine capitale, est prématurée en Russie, estime le président de la Douma (chambre basse du parlement russe) Boris Gryzlov.

"Il est aujourd'hui prématuré de soumettre ce protocole à la ratification. Il faut d'abord voir à quel point nous y sommes prêts", a-t-il affirmé mardi lors d'un entretien avec des journalistes.

Cet avis prend le contrepied de celui du président de la commission de la Douma pour la législation civile, pénale arbitrale et procédurale Pavel Kracheninnikov qui a déclaré lundi à la chaîne de télévision Vesti qu'il fallait mettre un terme à l'existence de la peine de mort en Russie et ratifier le Protocole 6.

La Cour constitutionnelle de Russie a tenu lundi une audience sur requête de la Cour suprême qui lui avait demandé de statuer sur la possibilité d'appliquer la peine capitale dans le pays à partir du 1er janvier 2010. La Cour constitutionnelle n'a pas pour le moment rendu sa décision.

Lors de son adhésion au Conseil de l'Europe en 1996, la Russie s'est engagée à abolir la peine de mort et à signer le Protocole 6 à la Convention européenne des droits de l'homme, prévoyant l'interdiction de cette sanction pénale. Signé en 1997, ce protocole n'a toutefois jamais été ratifié par le parlement du pays.

En février 1996, Moscou a décrété un moratoire sur l'application de la peine capitale jusqu'à l'institution de cours d'assises sur tout le territoire du pays. Aux termes du Code de procédure pénale russe, les cours d'assises sont les seules juridictions compétentes pour condamner une personne à mort.

A l'heure actuelle, les cours d'assises existent dans toutes les régions de la Russie à l'exception de la Tchétchénie, mais elles y feront leur apparition le 1er janvier 2010. Dans cette perspective, les autorités russes seront obligées de se prononcer sur le sort du moratoire frappant la peine capitale.

Strasbourg a attiré à maintes reprises l'attention de la partie russe sur la nécessité de ratifier le Protocole 6 et d'interdire la peine de mort non seulement de facto, mais aussi de jure.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 14:23

La Banque centrale de la Russie s'attend en 2010 à un taux d'inflation de 7 à 9%, a annoncé mardi lors d'une conférence de presse le directeur du département des opérations sur les marchés financiers de la BCR, Sergueï Chvetsov.

"Il y a 50% de probabilité que le taux d'inflation en 2010 se situe entre 7 et 9% et, ce qui est beaucoup moins probable (5% de chances), qu'il soit au-dessous de 6%", a indique M.Chvetsov.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 18:06

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton est profondément impressionnée par l'activité menée par le président Dmitri Medvedev à la tête de la Russie.

Interrogée lors d'une interview à la chaine américaine NBC sur la personnalité qu'elle aimerait voir au pouvoir en Russie - Vladimir Poutine ou bien Mikhaïl Gorbatchev, Mme Clinton a répondu: "Le président Medvedev me plaît".

"Je suis très impressionnée par lui (Medvedev, ndlr) et par ce qu'il essaie de faire. Il parle ouvertement des problèmes qui doivent être débattus en Russie, notamment de la démocratie, des droits de l'homme et de la nécessité de moderniser l'économie russe", a souligné la secrétaire d'Etat.

"Alors, sans faire semblant de comprendre comment fonctionne la répartition du pouvoir au sein de la Russie, je trouve que M.Medvedev est une personne moderne qui comprend bien ce qu'elle veut et à quoi son pays doit parvenir", a-t-elle ajouté.

En outre Mme Clinton s'est dite satisfaite par le développement des relations bilatérales entre les deux Etats, avant d'ajouter que les Etats-Unis aspiraient à un "redémarrage" des relations russo-américaines et à un recul de l'incompréhension mutuelle.

"Quant au désarmement nucléaire, nous sommes maintenant en pleines négociations complexes et crucial sur la réduction de nos arsenaux nucléaires", a noté la chef de la diplomatie américaine.

D'après elle, les deux Etats collaborent sur un vaste éventail de problèmes.

"Je pense que les Russes apprécient le fait que nous puissions ne pas être toujours d'accord avec eux, mais que l'administration du président américain, le président Obama lui-même et bien sûr moi, leur démontrions notre respect, qu'ils méritent d'ailleurs, et cherchions de nouvelles perspectives de collaboration", a-t-elle conclu.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 18:01

L'instabilité politique qui règne en Iran empêche le pays de répondre opportunément à la proposition de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) visant à enrichir une partie de son uranium à l'étranger, a annoncé lundi lors d'une interview le chef d'Etat américain Barack Obama.

Répondant aux questions des journalistes, Barack Obama, lauréat du Prix Nobel pour la paix, a annoncé qu'en quelques mois les Etats-Unis avaient réalisé plus de progrès en matière de non prolifération des armes nucléaires qu'au cours des dernières années.

"Toutefois, cela (la réponse de l'Iran, ndlr) demande du temps. Ni l'Iran, ni la Corée du Nord ne sont suffisamment stabilisés politiquement pour pouvoir prendre rapidement les décisions nécessaires, c'est une partie de notre problème", a souligné le président B.Obama.

L'Iran est en proie à l'instabilité depuis l'annonce de la victoire aux élections du 12 juin dernier du président sortant Mahmoud Ahmadinejad. Les partisans de son principal rival, Mir Hossein Moussavi, ont accusé les autorités d'avoir falsifié les résultats du scrutin et exigé son annulation. Les désordres de masse ont fait 27 morts, plus d'un millier de personnes ont été arrêtées.

Le 21 octobre dernier à Vienne, l'AIEA a proposé un projet d'enrichissement d'uranium iranien à l'étranger afin de l'utiliser ultérieurement dans le réacteur de recherche de Téhéran fabriquant des radio-isotopes médicaux.

L'offre de l'agence internationale prévoit que l'Iran expédiera 1.200 kilos de son uranium faiblement enrichi vers la Russie à la fin de l'année. La matière doit ensuite être envoyée en France où seront fabriquées les cartouches.

Au lieu de formuler une réponse définitive à l'offre de l'AIEA, Téhéran a avancé ses propres propositions, se montrant notamment prêt à importer de l'uranium enrichi de l'étranger. Toutefois, les autorités iraniennes ont fait comprendre qu'elles n'étaient disposées à envoyer à l'étranger qu'une partie de leur réserve d'uranium et que si les pourparlers n'aboutissaient pas aux résultats attendus, Téhéran pourrait enrichir lui-même son uranium.

Les Etats-Unis et plusieurs autres pays soupçonnent que sous prétexte de programme nucléaire pacifique l'Iran élabore l'arme nucléaire. Pourtant, les autorités iraniennes déclarent que leur programme nucléaire n'est axé que sur des objectifs pacifiques visant la satisfaction des besoins énergétiques du pays.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 17:56
Pierre Cardin à Moscou

Pierre Cardin ouvrira à Moscou et à Saint-Pétersbourg des écoles d'éducation esthétique pour les enfants. Après un long silence, le couturier présentera à Moscou sa nouvelle collection.

Pierre Cardin à Moscou
Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 18:17
Conflit arabo-israélien : résistance, une alternative aux efforts de paix (Al assad)

L'échec des efforts de paix déployés pour réhabiliter "les droits" des Arabes signifie qu'il est temps de passer à la résistance, a déclaré lundi le président syrien Bachar al-Assad au sommet économique de l'Organisation de la conférence islamique (OCI) d'Istanbul.

"Résister à l'occupation (israélienne) est un devoir national et un droit légitime", a ajouté M. Assad cité par l'agence syrienne SANA.

Le président syrien a demandé aux participants du sommet de passer des paroles aux actes. Il ne suffit pas de critiquer la politique israélienne, il faut effectuer des "pressions" sur Israël". "Nous devons agir pour mettre fin à l'occupation", il faut protéger par "tous les moyens" les Palestiniens exposés à une "agression quotidienne", a dit le chef d'Etat syrien.

Il a également souligné que le droit à la résistance "ne nie pas notre aspiration à la paix juste et universelle qui sera basée sur le retour des territoires occupés, notamment du Golan syrien".

Les négociations de paix entre la Syrie et Israël sur les hauteurs de Golan, annexées par Israël après la guerre contre la Syrie de 1967, ont été interrompues en 2000. Relancées en 2008 sous la médiation de la Turquie, elles ont de nouveau été suspendues après le début de l'opération militaire israélienne dans la bande de Gaza.

Dernièrement, les autorités syriennes ont moult fois évoqué leur intention de poursuivre les négociations avec Israël à condition qu'elles aboutissent à la libération complète du Golan.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 18:09
Polémique sur les crèches : une preuve de la révolution conservatrice
Ivan Rioufol se réjouit de la polémique sur les crèches :


"[...] Ici comme ailleurs, la France millénaire relève la tête et s'oppose à ceux qui agressent sa mémoire. Voilà une excellente nouvelle.

«Touche pas à ma crèche!» pourrait être le mot d'ordre d'une opinion attachée aux racines chrétiennes de la nation, en dépit de la propagande sur le «vivre ensemble» qui invite le pays hôte à faire table rase de son passé. Les bras de fer engagés par la municipalité de Béziers et le département de la Vendée dépassent l'anecdote. Ils sont symboliques d'un sursaut identitaire né de trop d'abandons. Alors que le «Joyeux Noël» a été remplacé par d'anodines «Joyeuses Fêtes», alors que des sapins dans des écoles sont régulièrement contestés par les intégrismes laïque et islamique, alors que la République rougit d'affirmer l'hégémonie de sa culture de peur d'importuner les minorités, alors que la pensée progressiste interdit de s'attacher au passé, ces reculades trouvent enfin leur limite. Non, les Français ne veulent pas disparaître. Mais qui en doutait?

Cette défense de la crèche, symbolique de la civilisation occidentale, rend mutiques les défenseurs du métissage et de la société multiculturelle, habitués à tenir la dragée haute.L'heureuse surprise a été d'entendre nombre de personnalités de gauche, y compris des bouffeurs de curés, s'apitoyer sur le sort fait à l'Enfant Jésus par l'intransigeance préfectorale et le fanatisme anticatholique. S'il fallait encore une preuve de la révolution conservatrice qui parcourt à bas bruit la société, en voilà une belle! Il y a peu, cet unanimisme autour de la préservation d'une telle coutume aurait été impensable. Il est vrai que deux mille ans de christianisme ne s'effacent pas en quarante ans d'acharnements à enseigner l'oubli. La France malmenée n'a pas été rendue amnésique.

Les idéologues, qui pensent imposer et généraliser la visibilité musulmane en imposant le multiculturalisme, se trompent. Tout indique que les Français n'acceptent pas cette société relativiste et interchangeable qui leur a été infligée subrepticement ces trente dernières années..."

Michel Janva

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 18:05
Et maintenant les funérailles laïques. La laïcité, nouvelle Religion d'état ?
Mariage civil, baptême républicain, morale laïque à l’école, et bientôt les funérailles... Tout porte à croire que le République Française s’est choisi une nouvelle religion officielle : la laïcité.

Elle avait déjà instauré un mariage laïc depuis la loi du 20 septembre 1792 qui instaura le mariage civil en mairie, devenu alors le seul valable aux yeux de la loi. Ce mariage laïc doit en France obligatoirement précéder toute cérémonie religieuse sous peine de commettre un délit puni par la loi.

S’est aussi développé depuis plusieurs années un nouveau sacrement laïc : le baptême civil. Appelé aussi baptême républicain, il se pratique à la mairie mais n’a aucune valeur légale (une proposition de loi avait cependant été déposée en 2008). Il a pour but de remplacer par un acte laïc la symbolique chrétienne du baptême et la désignation des parrains et marraines de l’enfant. Il est lui aussi un héritage direct de la révolution française puisque celle-ci instaura par le décret du 20 prairial an II (8 juin 1794) un parrainage républicain, remplaçant le baptême religieux.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article