Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 17:52

  3038693953_2_3_oKw03jGT.jpg      Le Martyr André Stratelates était un Commandant militaire dans l'armée Romaine sous le règne de l'Empereur Maximien (284-305). Ils l'aimaient dans l'armée Romaine à cause de sa bravoure, l'invincibilité et le sens de l'équité. Quand une grande Armée perse envahit les territoires syriens, le Gouverneur Antiochus a confié à Saint-André le commandement de l'armée Romaine, lui donnant le titre de «Stratelates" ("Commandant"). Saint-André a choisi un petit détachement de soldats courageux et a procédé contre l'adversaire.

        Ses soldats étaient des païens, et Saint-André lui-même n'avait pas encore accepté le baptême, mais il croyait en Jésus-Christ. Avant le conflit, il persuada les soldats que les dieux païens étaient des démons et ne pouvait pas les aider dans la bataille. Il a proclamé à leur Jésus-Christ, le Dieu tout-puissant du ciel et la terre, donnant de l'aide à tous ceux qui croient en Lui.

       Les soldats sont allés dans la bataille, appelant à l'aide le Sauveur. Le petit détachement dirigé l'hôte de nombreux des Perses. St Andrew retour de la campagne dans la gloire, après avoir remporté une victoire totale. Mais les hommes jaloux le dénoncèrent aux Antiochus gouverneur, disant qu'il était un chrétien qui s'était converti les soldats sous son commandement à sa foi.

       Saint-André a été convoqué au procès, et là, il a déclaré sa foi en Christ. Pour cela, ils l'ont soumis à la torture. Il se coucha sur un lit de cuivre chauffé à blanc, mais dès qu'il a demandé l'aide du Seigneur, le lit est devenu cool. Ils ont crucifié ses soldats sur les arbres, mais pas un seul d'entre eux renoncé à Jésus-Christ. Verrouillage des saints loin de prison, Antiochus envoya le rapport des charges sur l'empereur, incapable de décider s'il convient d'imposer la peine de mort sur le champion acclamé. L'empereur savait comment l'armée aimé Saint-André, et craignant une rébellion, il donna des ordres pour libérer les martyrs. Secrètement, cependant, il ordonna que chaque être exécuté sur un prétexte quelconque.

 
        Après avoir été libéré, Saint-André est allé allé à la ville de Tarse avec ses camarades soldats. Il l'évêque local, Mgr Pierre et Nonos de Bérée les baptiser. Puis les soldats ont procédé à proximité de Taxanata. Antiochus écrivit une lettre à Séleucus, gouverneur de la région de Cilicie, lui ordonnant de dépasser la compagnie de Saint-André et de les tuer, sous le prétexte qu'ils avaient déserté leurs normes militaires.

       Séleucos est venu voir les martyrs dans les passes du Mont Tauros, où ils étaient évidemment peu à souffrir. Saint-André, en appelant les soldats à ses frères et les enfants, les a exhortés à ne pas craindre la mort. Il a prié pour tous ceux qui voudraient honorer leur mémoire, et demandé au Seigneur de créer une source curative sur l'endroit où leur sang serait versé.

        Au moment de cette prière des martyrs inébranlables ont été décapités avec des épées. Pendant ce temps, une source d'eau sortait du sol. Évêques Pierre et Nonos, avec leur clergé, secrètement suivi de la compagnie de Saint-André, et enterré leurs corps. Un des membres du clergé, souffre depuis longtemps d'un mauvais esprit, bu à la source d'eau, et aussitôt il fut guéri. Rapports de cette propagation parmi les populations locales et ils ont commencé à venir au printemps. Par les prières de Saint-André et des Martyrs 2593 souffre avec lui, ils ont reçu une aide gracieuse de Dieu.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 17:44

  3038692951_2_3_cTQcKBcA.jpg     Le quatrième jour de l'après fête de la Dormition, l'Église continue d'honorer le passage de la Très Sainte Theotokos de la mort à la vie. Tout comme le Christ, une fois habité dans le sein virginal de sa mère, maintenant il la prend :
"Pour habiter dans ses parvis."

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 17:44

       Les martyrs, Hermès Sérapion, et Polyen étaient Romains qui ont souffert pour le Christ dans le deuxième siècle. Ils ont été jetés en prison, et sous interrogatoire, ils ont résolument confessés leur foi en Jésus-Christ et ont refusé de sacrifier aux idoles. Les martyrs ont été traînés à travers les foules et les endroits impraticables. Essuyé des jets de pierres et autres matériaux, ils sont morts, recevant leurs couronnes célestes.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 18:38

Moscou, 19 mai

 

   186719594.jpg     L'ex-patron de la compagnie pétrolière Ioukos Mikhaïl Khodorkovski, accusé de détournement de 350 millions de tonnes de pétrole, a arrêté sa grève de la faim entamée la veille, a annoncé mercredi son avocat Vadim Kiouvgant.

       "J'arrête ma grève de la faim, celle-ci ayant atteint son objectif. Je n'exigeais pas de voir ma propre situation changer", a indiqué l'avocat citant M.Khodorkovski.      

        L'ex-PDG a ainsi protesté contre la prolongation, selon lui illégale, par un tribunal de Moscou, de sa détention provisoire jusqu'au 14 août, après l'approbation par le président de la loi interdisant de mettre en détention les personnes accusées de délits économiques "sans motifs suffisants".

       Mardi, la défense de M.Khodorkovski a annoncé que son client arrêterait sa grève s'il avait la confirmation que le chef de l'Etat était informé de sa situation. Mardi soir, la porte-parole du Kremlin, Natalia Timakova, a fait savoir que le président Medvedev était au courant de l'affaire. 

MM.Khodorkovski et son associé Platon Lebedev avaient été condamnés en 2005 à huit ans de prison ferme pour escroquerie et évasion fiscale à grande échelle. Dans le cadre de leur second procès qui a débuté en mars 2009, ils sont accusés du détournement et de la revente illégale de pétrole pour une valeur de 900 milliards de roubles (21 milliards d'euros), entre 1998 et 2004.

Les deux anciens entrepreneurs, qui rejettent catégoriquement les accusations, risquent de voir leurs peines d'emprisonnement prolongées jusqu'à 22,5 ans.


         L'affaire Ioukos est régulièrement critiquée par la presse et la classe politique occidentale, qui y voient un procès inspiré par le Kremlin.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 18:29

Moscou, 19 mai

 

186719191.jpg       L'équipage de l'avion de Lech Kaczynski a été informé que la visibilité près de Smolensk était de 200 mètres à quatre minutes du crash, a annoncé lors d'une conférence de presse à l'agence Interfax un représentant du bureau d'enquêtes russe sur les accidents aériens MAK.

         "A quatre minutes du crash, un Iak-40 des forces aériennes polonaises a informé (l'équipage du Tu-154 du président polonais) qu'il estimait la visibilité à 200 mètres", a indiqué l'officiel.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 20:46

Moscou, 19 mai

 

 186719105.jpg       Moscou est préoccupé par le projet des Etats-Unis et de l'UE visant à imposer des sanctions unilatérales à l'Iran, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d'un entretien téléphonique avec la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, lit-on mercredi dans un communiqué publié par la diplomatie russe.

       "M. Lavrov s'est déclaré préoccupé par les informations faisant état de l'intention des Etats-Unis et de l'UE de ne pas se limiter à élaborer une position unie sur l'Iran au sein du Conseil de sécurité et de décréter des sanctions unilatérales, notamment extraterritoriales, contre Téhéran. Ces sanctions dépassent le cadre des décisions prises par la communauté internationale et sont en contradiction avec le principe de suprématie du droit international, figurant dans la Charte de l'ONU", lit-on dans le communiqué.

         Par ailleurs, M.Lavrov et Mme Clinton ont discuté du calendrier des contacts de haut niveau entre la Russie et les Etats-Unis,  notamment au sein du Conseil Russie-OTAN, indique le communiqué.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 18:11

 thumb.small.pauvrete_en_france_coujinti.jpg      Entre 2008 et 2009, le nombre de personnes dites pauvres est passé de 7,83 millions à 8,17 millions. cela signifie qu'elles se situent au-dessous du seuil de pauvreté, équivalent à 60 % du niveau de vie médian, soit 954 euros par mois en 2009.

Le taux de pauvreté, c'est-à-dire la proportion de Français vivant au-dessous de ce seuil atteignait 13,5 % fin 2009, contre 13 % un an plus tôt. On revient ainsi à un niveau voisin de celui de 2007 (13,4 %).

L'Insee ajoute que, sur les 8,2 millions de personnes pauvres, 4,5 millions vivent en réalité avec pas plus de 773 euros par mois. L'institut rappelle que le socle du RSA pour une personne seule est de 455 euros.

source : le monde.fr

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 18:08

  thumb.small.argent_public_subvention_depense6.jpg     Les faits sont clairs. Après beaucoup de va et vient, le gouvernement Sarkozy-Fillon a abattu les cartes. Cela ne se passe pas sans minauderies, le mot rigueur étant encore tabou alors qu'il s'agit bien de rigueur.

En résumé, le projet se traduit par un ouragan d'impôts. Saluons, au passage, les gros mensonges : la presse qualifie d'économies ce qui n'est que des impôts comme le rabotage des niches fiscales. Autre mensonge : les mesures ne casseraient pas la croissance ; c'est faux car tout impôt quel qu'il soit nuit à la croissance.

Rappelons-en quelques-uns, bien que la presse soit inondée de l'énumération.

-Taxation des complémentaires santé ; à l'intérieur de cette pure agression vis-à-vis des malades, se trouve un piège supplémentaire : les contrats jugés « non responsables » seront frappés davantage, la définition d'un contrat responsable étant parfaitement embrouillée et ridicule.

- Hausse des prélèvements sociaux sur les revenus du capital, intégration des heures supplémentaires dans le calcul des allégements de charges, relèvement du forfait social qui frappe déjà abusivement les employeurs versant à leurs employés la participation salariale, augmentation de l'impôt sur les sociétés pour les grandes entreprises.

- Hausse des prix du tabac et taxe « obésité » sur les boissons sucrées, fin des exonérations sur les plus-values immobilières au-delà de 15 ans, taxe sur les très gros revenus.

Nous arrêtons là l'énumération qui confirme que le pouvoir depuis 2007 s'est engagé dans une fiscalité galopante se traduisant en particulier par une inventivité permanente avec la création de nouveaux impôts, car il en a déjà imaginé beaucoup avant ces plus récents.

DES EXPLICATIONS QUI NE SONT PAS DES EXCUSES

       Momentanément,une apparence de rigueur peut être payante sur le plan électoral, notamment sous les gros yeux de la « sondagerie », nouvelle forme de traficotage de la prétendue démocratie. C'est une première explication.

S'ajoute la panique devant les agences de notation ; cette panique est telle qu'à Bruxelles certains ont proposé sans rire de leur imposer une réglementation. Quelle étrange idée ! Jouer les Cassandre n'est pas de tout repos avec le risque bien connu de générer le malheur que l'on veut précisément éviter. Ces agences sont d'ailleurs d'une gentillesse fort suspecte ; elles viennent de noter AAA la sécurité sociale française, sous le prétexte que l'État français la garantissait en fait ! La non gestion de ce monstre qu'est la « sécu », source inépuisable de ruine pour le peuple français, est ainsi sacralisée !

Autre erreur : pour réduire les déficits, objectif louable en soi, il faudrait se contenter de taper sur le contribuable et de prendre l'argent où il est, d'où la taxation sur les hauts revenus et les entreprises. Parallèlement et principalement, se trouve comme à l'habitude le refus de tailler vigoureusement dans les dépenses.

 

LES « FROMAGES » DES POLITIQUES SONT EPARGNES

        Un dernier aspect parfaitement essentiel se trouve, à savoir la volonté absolue de ne pas toucher aux avantages extravagants des camarades politiciens : la rigueur, oui, mais pour les autres.

Il y a, en France, un élu pour 100 habitants ce qui nous met au tout premier rang parmi les grands États. Cette surcharge en nombre est accrue d'une façon dramatique par la voracité de ce personnel politique. Ce nombre et cette voracité réunis expliquent en grande partie la panne de croissance et la paupérisation du pays, avec tous les problèmes en découlant, comme l'écroulement des retraites, le chômage, la désindustrialisation, le désastre du logement, etc.

Cette «  République Fromagère (R.F.) » dépasse largement le problème des élus ; par exemple, il y a un certain nombre d'anciens premiers ministres en circulation ; le statut de ces personnages est absolument princier et ils ne sont pas les seuls ; que dire des innombrables camarades logés bien au chaud dans des fonctions inutiles et innombrables ? N'oublions pas une pratique courante, à savoir le droit absolu d'un ministre débarqué à obtenir sa vie durant un autre fromage de la R.F à la hauteur de ses ambitions et créé parfois ex nihilo ; ce droit s'étend aux membres des cabinets quand ils sont licenciés dans la foulée.

En préservant absolument le fromage des camarades et en tapant sur le peuple, le pouvoir a perdu définitivement le peu de crédibilité qui lui restait.

Il aurait pu, au moins, se rattraper sur ce plan de cette crédibilité non seulement en arrêtant le flot des dépenses, mais en les réduisant radicalement. Il n'en n'est rien. En témoigne l'annonce récente de 230 mesures (sic) pour adapter la France au réchauffement. L'explication officielle de ce déluge se réfère à la chimère du réchauffement climatique, nouvelle religion d'État. Ce flot impétueux de mesures déclenchera dans toute l'économie l'effet de ruine habituel.

Le flot de dépenses s'écoule également par le réveil abusif de l'Union pour la Méditerranée, autre chimère ; n'oublions pas les guerres multiples menées d'ailleurs sans les procédures normales pour une déclaration d'une guerre. Également, à signaler les efforts continus pour une gouvernance économique de l'Europe qui alourdira dramatiquement l'économie française.

Dans le rappel de tous ces faits, il ne faut jamais oublier les effets pervers du déluge des lois, qui, en lui-même, est une autre cause majeure et permanente de la paupérisation du pays. Ce que la presse baptise pudiquement du nom de détricotage en désignant l'annulation de lois antérieures, est une illustration de ce phénomène avec toutes les incertitudes en résultant.

VERS UNE NOUVELLE DEGRADATION DE L'ECONOMIE

       Le résultat de toute cette rigueur parfaitement abusive qui s'abat sur le peuple français ne peut être que la poursuite de la dégradation de l'économie.

Les économistes connaissent bien la seule méthode qui pourrait sortir le pays de l'ornière. Outre la destruction de l'enrichissement personnel fantastique des prédateurs publics, il faut libérer la création de richesse par les entreprises seules capables de créer cette richesse.

Le problème est que la classe politique tout entière est renfermée dans une bulle idéologique et financière. La bulle idéologique est la croyance erronée que l'État peut créer de la richesse. La bulle financière est le formidable confort financier qui en résulte pour cette classe politique.

Si le « noyau dirigeant » du gouvernement et de la prétendue opposition comprenait tout cela, ce serait la rigueur pour les politiques et la prospérité pour tous.

Au moment même où le plan est enfin officialisé, la réalité le rattrape sans tarder. 87 % des Français toutes tendances confondues pensent qu'il faut tailler dans les dépenses. Les marchés réagissent brutalement montrant le fossé croissant entre la classe politique et les autres. Le chômage se rappelle cruellement au souvenir du pouvoir, les jeunes étant particulièrement frappés.

Le « noyau dirigeant » ferait bien de regarder ce qui se passe au sud, quand les peuples se réveillent brusquement, fatigués d'être à la fois bernés et pillés par une camarilla réduite.

 

      Michel de Poncins

Pour Tocqueville magazine

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 18:02

  thumb.small.4d9c9d68_cfea_11e0_a7c7_2f7faebdad91.jpg      Le saviez-vous ? Clovis, Saint Louis ou François I er , mais aussi Henri IV, Louis XIV ou Napoléon ne sont plus étudiés dans les collèges français ! Rayés des programmes ou relégués en option.

Raison invoquée par l'Education nationale: il faut consacrer du temps, entre la sixième et la cinquième, à «l'enseignement des civilisations extra-européennes», de l'empire du Mali à la Chine des Hans. C'est ce scandale pédagogique et culturel que dénonce l'historien Dimitri Casali dans son salutaireAltermanuel d'histoire de France (Perrin), dont Le Figaro Magazinepublie des extraits. Superbement il lustré, l'ouvrage se présente comme un complément idéal aux manuels scolaires recommandés (ou imposés) par les professeurs de collège. Qui fixe les programmes scolaires en histoire ? L'enquête du Figaro Magazine montre que la question engage l'avenir de notre société.

Clovis, Charles Martel, Hugues Capet, Louis IX, dit Saint Louis, François Ier, Louis XIII ont disparu des instructions officielles de sixième et de cinquième. Le programme de sixième passe sans transition de l'Empire romain au IIIe siècle à l'empire de Charlemagne, soit une impasse de six siècles. Les migrations des IVe et Ve siècles (les fameuses «invasions barbares»), pourtant fondamentales dans l'histoire de l'Europe, ne sont plus évoquées...

Suite et source : Le Figaro

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 20:23

  3038135995_2_3_tKt179wM.jpg     Les martyrs Florus et Laurus étaient frères par la naissance, non seulement dans la chair mais en esprit. Ils ont vécu au IIe siècle à Byzance, et ensuite ils se sont installés en Illyrie [Yougoslavie maintenant]. Par profession, ils étaient tailleurs de pierre (à leurs enseignants dans ce métier ont été les chrétiens Proclus et Maxime, dont aussi les frères appris sur la vie agréable à Dieu).

       Le Préfet de l'Illyrie, Likaion, envoyé les frères d'un quartier voisin pour travailler sur la construction d'un temple païen. Les saints travaillait à la structure, en distribuant aux pauvres l'argent qu'ils ont gagné, tandis que ils ont gardé jeûne strict et a prié sans cesse.

        Une fois, le fils du prêtre païen locales Mamertin négligemment approché de la structure, et une puce de pierre l'a frappé dans l'œil, le blessant sérieusement. Sts Florus et Laurus a assuré le père bouleversé, que son fils serait guéri.

        Ils ont apporté de la jeunesse à la conscience et lui dit d'avoir la foi en Christ. Après cela, comme les jeunes confessé Jésus-Christ comme vrai Dieu, les frères priaient pour lui, et l'oeil a été guérie. Compte tenu d'un tel miracle, même le père de la jeunesse croit en Christ.

        Lorsque la construction du temple a été achevée, les frères réunis les chrétiens ensemble, et en passant par le temple, ils ont brisé les idoles. Dans la partie orientale du temple ils ont créé la sainte Croix. Ils ont passé toute la nuit en prière, illuminé par la lumière céleste. Ayant appris cela, le chef de la circonscription condamné à brûler l'ancien prêtre païen Mamertin et son fils et 300 chrétiens.

        Les martyrs Florus et Laurus, après avoir été renvoyé à l'Likaion préfet, ont été jetés un puits vide et recouvert de terre. Après de nombreuses années, les reliques des saints martyrs ont été découverts intact, et transféré à Constantinople. En l'an 1200 du pèlerinage de Novgorod Anthony les a vus. Etienne de Novgorod a vu les têtes des martyrs dans le monastère Pantocrator autour de l'année 1350.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article