Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 19:54

  thumb.small.Migrants_France.jpg     La crise n'a pas réduit l'afflux de travailleurs étrangers outre-Manche, notamment non Européens. Ni leur capacité à trouver du travail : plus flexibles sur les horaires et les salaires, ils sont toujours plus nombreux à exercer une activité, alors que de plus en plus de Britanniques se retrouvent eux au chômage.

L’immigration au Royaume-Uni n’a guère faibli pendant les années de crise avec, cependant, moins d’entrées au motif du travail mais un accroissement très important des entrées d’étudiants.

       David Cameron avait promis de traiter la question migratoire dans son ensemble pour qu’il n’y ait pas de report et éviter l’abus du statut d’étudiant. Il n’a manifestement pas réussi. Entre juin 2009 et juin 2010, le nombre d’étudiants ayant reçu un visa est passé de 268 000 à 362 000, soit une augmentation de 35 %.

         Si la migration en provenance des nouveaux entrants dans l’Union européenne s’est ajustée à la crise – le solde des entrées et des sorties est désormais très faible -, il n’en va pas de même pour le reste de l’immigration étrangère. Le solde migratoire annuel des étrangers, en moyenne mobiles, était encore supérieur à 200 000 en mars 2010, soit un niveau comparable à celui observé en mars 2006. Le repli de l’immigration en provenance des nouveaux entrants de l’UE a donc eu peu d’effet sur le niveau d’ensemble des flux.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 19:25

Moscou, 8 juin

 

Le président russe Dmitri Medvedev      Le président russe Dmitri Medvedev a soumis à une critique virulente le travail du gouvernement en matière de préparation de programmes fédéraux finalisés, rapporte mardi le service de presse du Kremlin.


        "La préparation des projets de nouveaux programmes fédéraux finalisés, de 12 programmes et sous-programmes, avance lentement, faute de coordination requise", a déclaré le chef de l'Etat lors d'une réunion consacrée à la mise au point desdits programmes.

Et de souligner qu'il ne s'agissait pas là de l'argent, "mais de la non-exécution des instructions".

"Au 31 mai dernier, pas un seul programme fédéral finalisé n'a été approuvé par le gouvernement", a-t-il constaté.

       "La mise en application des programmes fédéraux finalisés détermine l'accomplissement des principales tâches d'Etat à la charge du président du pays, qu'il s'agisse de garantir la sécurité, de moderniser l'économie ou de soutenir le social. Je veux que vous m'en rendiez compte", a-t-il conclu.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 19:16

       Le saint Martyr romain était Diacre dans une église de Césarée de Palestine. Au cours de l'une des persécutions contre les chrétiens, il s'installe à Antioche, où il a encouragé les chrétiens dans la Foi, par son exemple et la prédication fervente.

        Lorsque le Gouverneur Asklepiades d'Antioche a fait le compte tenu de la destruction du temple chrétien, St Romain a appelé les croyants à se lever pour leur sanctuaire. Il les a persuadés que si ils ont réussi à protéger l'église, alors il serait réjouissant sur la terre dans l'Église militante, et si ils doivent périr dans la défense de l'église, il y aurait encore de la réjouissance de l'Eglise céleste triomphante. Voyant une telle ferme volonté parmi le peuple, le Gouverneur n'osa pas mener à bien ses plans.

        Quelque temps après, il y avait une fête païenne dans la ville et beaucoup de gens vinrent à Antioche, à partir de la zone environnante. St Roman a commencé à dénoncer le culte des idoles et a appelé à tous de suivre le Christ. Ils l'ont arrêté et l'ont soumis à la torture. Au cours de ses tourments le Martyr a vu un garçon, un Chrétien nommé Barulas dans la foule. Il a dirigé l'attention du Gouverneur pour lui dire:

«Ce jeune homme est plus sage que vous, si vous êtes plus âgé que lui, parce qu'il connaît le vrai Dieu. Vous, cependant, adorez les idoles sans vie."

        Le Gouverneur Asklepiades donna des ordres pour mettre l'enfant à lui. Pour toutes les questions du Gouverneur, Barulas a fermement et sans crainte confessé sa foi dans le Christ, vrai Dieu. Asklepiades dans une rage donna l'ordre de Barulas fouet, puis le décapiter. Avant sa mort, le saint enfant demanda à sa mère, qui était présent lors de l'exécution, de lui donner quelque chose à boire. La mère lui cria à supporter courageusement à la fin. Elle se portait son fils à l'endroit de l'exécution, et plus tard l'ont enterré.

        St Roman a été condamné à être brûlé vif, mais une forte pluie éteint le feu. Le saint a commencé glorifiaient le Christ, et insultant les dieux païens. Le gouverneur ordonna que sa langue soit coupée, mais même privé de sa langue, St Roman fort a continué à glorifier le Seigneur. Puis les tortionnaires placé un nœud coulant autour de son cou et l'étrangla à mort.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 19:13

 1118platon-romanos-anastasius-newmartyr.jpg      Le Saint-Martyr Platon, le frère du Martyr saint Antiochus le médecin (16 juillet), est né à la ville d'Ancyre en Galatie. Alors qu'il était encore jeune, il a quitté la maison et est allé à travers les villes, la prédication de la Parole de Dieu aux païens, étonnant son public avec la force de persuasion et la beauté de son discours, et sa connaissance profonde de la science grecque.

       En raison de sa prédication, il a été arrêté et traduit en justice pour le temple de Zeus avant le Gouverneur Agrippinus. Dans un premier temps, le juge a tenté de persuader le Saint à se détourner de Christ par la flatterie. Il a assuré au jeune homme, qu'il serait peut-être sur un pied d'égalité de l'intellect avec le plus grand des philosophes de Platon, si seulement il adorait aussi les dieux païens. Pour cela St Platon a répondu, que la sagesse du philosophe, bien que grande, mais était éphémère et limitée, alors que le vrai, la sagesse éternelle et infinie composée des enseignements évangéliques. Puis le juge a promis de lui donner sa belle nièce de sa femme s'il voulait renier le Christ. Il lui a également menacé de torture et de mort s'il refusait. St Platon a répondu qu'il a choisi une mort temporelle pour l'amour de la vie éternelle. La patience du gouverneur a été épuisé, et il donna l'ordre de battre sans pitié du martyr, et ensuite l'envoyer en prison.

       Quand ils conduirent St Platon en prison, il se tourna vers les gens qui se sont rassemblés autour du temple, et il leur a demandé de ne pas abandonner la Foi chrétienne. Sept jours plus tard ils ont de nouveau conduit le Martyr Platon pour un procès devant Agrippinus dans le temple de Zeus, où ils ont eu les instruments de torture déjà préparés : chaudrons bouillants, rouge de fer et des crochets tranchants. Le juge a offert le martyr un choix: soit pour offrir des sacrifices aux dieux païens, ou à ressentir les effets de ces instruments de torture sur son corps. Encore une fois le saint toujours refusé d'adorer les idoles, et après sa tortures ils l'ont jeté en prison pour dix-huit jours plus sans pain ni eau. Mais, voyant que cela ne secouez pas le martyr, ils lui offrirent sa vie et de la liberté s'il voulait seulement dire: «Grand est le dieu Apollon." Le martyr a refusé de nier Chirst ou de sacrifier aux idoles. Par conséquent, a ordonné la Agrippinus Platon martyr saint pour être décapité.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 19:07

  1117nicon.jpg     Saint Nikon, Abbé de Radonège, un disciple et successeur de saint Serge de Radonège (Septembre 25 et 5 Juillet), est né à Yuriev-Polsk. Ayant entendu parler de la vie angélique de la Thaumaturge Radonège, le jeune homme est venu à Saint-Serge et demandé à être tonsuré dans le schéma angélique.

       Saint-Serge n'a pas accepté Nikon, que ce soit en raison de sa jeunesse ou pour toute autre raison. Au lieu de cela, il le renvoya à son disciple Saint Athanase (12 septembre) à Serpukhov. Mais Saint Athanase ne l'accepterait pas tout de suite. Seulement après avoir vu la persistance du jeune homme l'at-il tonsure monastique dans le schéma.

       St Nikon a lutté dans la prière, a étudié l'Écriture sainte et persévéra dans la vertu et la Pureté. En raison de son humilité et la façon dont il s'est acquitté de chaque tâche que lui assigne sans argument, St Nikon a été appelé un «Fanatique de l'obéissance." Quand il atteint l'âge de trente ans, il a été ordonné à la prêtrise. Après un certain temps certain, saint Athanase l'avait béni d'aller voir Saint-Serge. Saint-Serge, apercevant de lui, dit: «Il est bon que vous soyez venu, mon Nikon enfant», et heureusement le reçut.

        Dans un premier temps, il donna des ordres pour St Nikon à servir ses frères. Le disciple passait des journées entières en matière monastiques, et ses nuits dans une conversation avec Dieu dans la prière. Saint-Serge a été réconfortée par sa vie vertueuse. Ayant reçu un aperçu spécial à son sujet, Saint-Serge ordonna à son disciple à habiter avec lui dans sa propre cellule, de sorte qu'il pourrait partager la réalisation spirituelle. Il l'instruit dans toutes les vertus monastiques, et expliquaient en grande partie sur l'essence de la vie spirituelle. Saint-Serge St attribué Nikon à l'obligation de l'aider, mais six mois avant son repos, il a nommé son disciple comme son successeur. Puis Saint-Serge se retira dans la solitude.

       Après la mort de Saint-Serge (25 Septembre 1392), Nikon a exercé ses fonctions exactement comme il a été chargé par le fondateur du monastère. Il avait l'habitude d'assister à tous les services monastiques, et jamais il ne délaisser les tâches courantes, en travaillant sur un pied d'égalité avec tous les frères. Mais le fardeau d'être le higoumène du monastère Saint pesait sur Nikon. Rappelant sa vie tranquille dans le monastère Serpukhov Vysotsk avec saint Athanase, et plus tard avec Saint-Serge, il a renoncé à son poste et se retira dans sa propre cellule.

        Pendant six ans, le monastère a été guidé par Saint-Sava de Storozhevsk (Décembre 3). En l'an 1400 Saint-Sava a fondé son propre monastère près de Zvenigorod, et les frères prièrent St Nikon à nouveau prendre en charge sa direction. Il y consentit, mais lui-même attribué un certain temps chaque jour pour le silence, de manière à tenir seul devant Dieu.

       Lorsque les rapports commença à se répandre au sujet d'une invasion de la terre russe par Khan Edigei (1408), St Nikon zèle prié Dieu d'épargner le monastère. Dans un rêve les hiérarques de Moscou Peter (Décembre 21) et Alexis (Février 12) avec Saint-Serge lui apparut et lui dit qu'il ne devrait pas pleurer sur la destruction du monastère, car il ne serait pas devenue déserte, mais prospérer tous les plus.

       Les moines quittèrent le monastère, emportant avec eux les reliques, les livres et vases sacrés. Quand ils revinrent, ils ont vu que leur place bien-aimée avait été réduite en cendres. Mais St Nikon ne désespère pas, et les frères ont commencé à restaurer le monastère. Tout d'abord une église en bois a été construite en l'honneur de la Très Sainte Trinité. Elle fut consacrée le 25 Septembre, 1411, l'anniversaire du repos de Saint-Serge.

        Le monastère a été restauré, et St Nikon a commencé la construction d'une église en pierre sur la tombe de son père spirituel, Saint-Serge. L'équipage travail creusant les fondations ont découvert les reliques incorruptibles de Saint-Serge le 5 Juillet 1422. Au milieu de l'allégresse ils ont placé les reliques dans un nouveau reliquaire et sur le nouveau site d'une église en bois a été construite (aujourd'hui l'église en l'honneur de la Descente du Saint-Esprit est à cet endroit). St Nikon tard construit une nouvelle église en pierre dans le Nom de la Très Sainte Trinité. En l'honneur et la mémoire de son père spirituel, il a transféré les saintes reliques dans cette église nouvellement construite.

        St Nikon a dans les meilleurs iconographes, Sts Andrew Roublev (Juillet 4) et Daniel Cherny (Juin 13) pour l'ornement du temple. Puis Saint-André peint l'icône de la Très Sainte Trinité (Hospitalité d'Abraham), incarnant ce qui a été révélé à Saint-Serge. St Nikon a été occupé avec la construction de l'église de la Trinité jusqu'à la fin de sa vie.

       Le lieu de repos final de St Nikon a été révélé à lui dans une vision avant sa mort. Il convoqua les frères et leur a donné des instructions. Après avoir reçu le Corps tout pur du Christ et de Son Précieux Sang, St Nikon a donné les frères une dernière bénédiction et dit: «Va, mon âme, de joie à l'endroit où le repos est préparé pour vous. Le Christ vous appelle."

       Ayant fait le signe de la Croix, St Nikon est décédé le 27 Novembre, 1426. Il a été enterré près de la châsse de Saint-Serge. Dans le cadre du hiérarque Jonas (1448-1461), le hiéromoine Pacôme le logothète écrit le Service et la Vie de saint Nikon. Dans l'année 1547, une célébration généralement observé pour lui a été établie. Dans l'année 1548 une église qui porte son nom a été construite sur la tombe de St Nikon. En 1623, un nouveau a été construit à sa place, dans laquelle les reliques de saint Nikon reste dans une crypte. L'anniversaire 500 ans de repos de St Nikon a été solennellement observée en 1976 à la laure de la Trinité-Sergeev.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 19:00

        Saint Grégoire le Thaumaturge, Evêque de Néocésarée, est né dans la ville de Néocésarée (nord de l'Asie Mineure) dans une famille païenne. Ayant reçu une éducation raffinée, de sa jeunesse, il s'est efforcé pour la Vérité, mais les penseurs de l'antiquité n'étaient pas en mesure d'étancher sa soif de connaissance. Vérité lui fut révélé que dans le saint Evangile, et de la jeunesse est devenu un chrétien.

        Pour la poursuite de ses études St Grégoire se rendit à Alexandrie, connu alors comme un centre d'apprentissage païen et chrétien. La jeunesse, avide de connaissances, est allé à l'école catéchétique d'Alexandrie, où le Prêtre a enseigné Origène. Origène était un célèbre professeur, possédant une grande force d'esprit et une connaissance profonde. Saint Grégoire est devenu un étudiant d'Origène. Ensuite, le Saint a écrit sur son mentor :

«Cet homme a reçu de Dieu un don sublime, d'être un interprète de la Parole de Dieu pour les hommes, d'appréhender la Parole de Dieu, comme Dieu Lui-même ne l'utilise, et de l'expliquer aux gens, dans la mesure où ils étaient en mesure de le comprendre. " Saint Grégoire a étudié pendant huit ans avec Origène, et a été baptisé par lui.

       La vie ascétique de Saint Grégoire, sa continence, la pureté et le manque d'envie convoitise suscitée parmi ses pairs vaniteux et le péché qui aime, les païens qu'ils étaient, et ils ont décidé de calomnier saint Grégoire. Une fois, quand il était en conversation avec les philosophes et les enseignants dans la place de la ville, une prostituée notoire est venu vers lui et a exigé le paiement pour le péché qu'il avait soi-disant commis avec elle. Dans un premier temps de saint Grégoire doucement remontrances avec elle, disant qu'elle peut-être l'avait pris pour quelqu'un d'autre. Mais la femme prodigue ne seraient pas calmé. Il a ensuite demandé à un ami pour lui donner l'argent. Tout comme la femme a pris le paiement injuste, elle est immédiatement tombée à terre, dans un accès démoniaque, et la fraude est devenue évidente. Saint Grégoire dit une prière sur elle, et le diable l'a quittée. Ce fut le début des miracles de saint Grégoire.

        De retour à Néocésarée, le saint fui les affaires de ce monde dans lequel les citadins influents constamment cherché à le pousser. Il alla dans le désert, où, par le jeûne et la prière, il atteint à l'accomplissement spirituel élevé et les dons de clairvoyance et de prophétie. St Grégoire aimait la vie dans le désert et je voulais rester dans la solitude jusqu'à la fin de ses jours, mais le Seigneur a voulu autrement.

         L'évêque de la ville de Cappadoce d'Amasée, Thedimos, ayant appris de la vie ascétique de saint Grégoire, a décidé d'avoir fait de lui l'évêque de Néocésarée. Mais ayant prévu dans l'esprit l'intention de l'évêque Thedimos, le saint lui-même caché les messagers de l'évêque qui lui ont été confiés à trouver. Puis l'évêque Thedimos ordonné le saint évêque absent de Néocésarée, suppliant le Seigneur que lui-même sanctifie l'ordination inhabituelle. St Grégoire perçu l'événement extraordinaire comme une manifestation de la volonté de Dieu et il n'a pas osé protester. Cet épisode dans la vie de saint Grégoire a été enregistrée par saint Grégoire de Nysse (Janvier 10). Il raconte que saint Grégoire de Néocésarée reçu la dignité épiscopale seulement après l'évêque d'Amasée Thedimos effectué tous les rites canoniques sur lui.

       Pendant ce temps, l'hérésie de Sabellius et de Paul de Samosate a commencé à se répandre. Ils ont enseigné à tort sur la Sainte Trinité. St Grégoire pria avec ferveur et diligence implorant Dieu et de Sa Mère très pure pour lui révéler la vraie foi. La Toute-Sainte Vierge Marie est apparue à lui, radieuse comme le soleil, et avec elle, c'était l'apôtre Jean le Théologien revêtu des ornements archiépiscopal.

         Par le commandement de la Mère de Dieu, l'apôtre Jean a enseigné le saint comment correctement et confesse le mystère de la Très Sainte Trinité. Saint Grégoire a écrit tout ce que saint Jean le Théologien a révélé à lui. Le Mystère de la Symbole de la Foi, écrite par saint Grégoire de Néocésarée, est une grande révélation divine dans l'histoire de l'Eglise. L'enseignement sur la Sainte Trinité dans la théologie orthodoxe est fondée sur elle. Par la suite il a été utilisé par les saints Pères de l'Église: Basile le Grand, Grégoire le Théologien, et Grégoire de Nysse. Le Symbole de saint Grégoire de Néocésarée a ensuite été examiné et confirmé en l'an 325 par le premier concile œcuménique, en montrant sa signification durable pour l'orthodoxie.

        Devenu évêque, saint Grégoire partit pour Néocésarée. Sur le chemin de Amasée il a expulsé les démons d'un temple païen, le prêtre dont il converti à Christ. Le converti a été témoin encore une autre miracle de la sainte, à sa parole une grosse pierre déplacée de son lieu.

       La prédication du saint était directe, vivante et féconde. Il a enseigné et fait des miracles au nom du Christ: il a guéri les malades, il a aidé les nécessiteux, il s'installe querelles et des plaintes. Deux frères qui partagent un héritage n'ont pas pu se mettre d'accord sur la propriété de leur père mort. Il y avait un grand lac sur lequel ils ont fait valoir, pour chacun des frères voulaient le lac pour lui-même. Ils ont tous deux réunis leurs amis ensemble, et étaient prêts à en venir aux mains. St Grégoire les a persuadés de retarder leur lutte jusqu'à ce que le lendemain, et lui-même a prié toute la nuit à la rive du lac qui a déclenché la querelle. Lorsque l'aube, tout le monde a vu que le lac avait séché vers le haut ou dans la clandestinité. Grâce à l'intense prière de la sainte, maintenant il y avait seulement un flux, et son cours a défini la ligne de démarcation. Une autre fois, lors de la construction d'une église, il a commandé une colline pour se déplacer et faire de la place à l'endroit de la fondation.

         Lorsque la persécution contre les chrétiens a commencé sous l'empereur Dèce (249-251), saint Grégoire a conduit son troupeau vers une montagne lointaine. Un païen certaine, connaître la cachette des chrétiens, a informé les persécuteurs. Soldats ont encerclé la montagne. Le saint sortit dans un lieu ouvert, leva les mains vers le ciel et a ordonné à son diacre à faire de même. Les soldats ont fouillé toute la montagne, et ils sont allés plusieurs fois à droite après ceux qui prient, mais ne pas les voir, ils ont abandonné et sont partis. Dans la ville ils ont signalé qu'il n'y avait nulle part où se cacher sur la montagne: il n'y avait personne, et seulement deux arbres se tenait à côté les uns des autres. L'informateur a été frappé de stupeur, il se repentit de ses moyens et est devenu un fervent chrétien.

       St Grégoire est retourné à Néocésarée après la fin de la persécution. Par sa bénédiction fêtes religieuses ont été créés en l'honneur des martyrs qui ont souffert pour le Christ.

         Par sa vie sainte, sa prédication efficace, travailler de miracles et est doté de guidage de son troupeau, le saint régulièrement augmenté le nombre de convertis à Christ. Lorsque saint Grégoire premier monta sur son cathedra, il y avait seulement dix-sept chrétiens dans Néocésarée. A sa mort, que dix-sept païens restés dans la ville.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 21:13
Date de création :
1931
Description :

obl_2012_02_610.jpg

        Le :

"Journal du Patriarcat de Moscou" - la plus ancienne revue de l'Eglise Orthodoxe Russe, l'organe officiel. Publié depuis 1931, après la pause repris en 1943, a depuis publié mensuellement.


         Au cours de l'existence non seulement de changer la conception et le format. Au printemps de 2009, Sa Béatitude a soulevé la question de ramener le contenu et l'apparence de la revue en ligne avec les tâches qui attendent l'Eglise Orthodoxe Russe. Depuis Janvier 2010 le magazine a publié dans le nouveau format, le concept est progressivement affiné. Depuis Janvier 2012 tous les deux mois sur l'application vidéo.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 21:07

Saint Petersbourg, 8 juin

 

  186858945.jpg     La ville sur la Neva est prête à accueillir le XIVe Forum économique international qui se déroulera du 17 au 19 juin, rapporte un correspondant de RIA Novosti.

        Les travaux se dérouleront dans sept pavillons de l'exposition municipale LENEXPO qui seront décorés cette année de photos représentant les célèbres résidences impériales russes: Peterhof et Tsarskoïe Selo.

        Plus de 1.000 chambres d'hôtel ont été réservées pour loger les participants au Forum. L'événement sera largement couvert par les médias: les organisateurs ont reçu près de 600 demandes d'accréditation.

         Cette année, les rencontres de Saint-Pétersbourg se dérouleront sous la devise: "Jeter les bases de l'avenir". Les principaux représentants du monde politique et des milieux d'affaires se donneront rendez-vous afin d'évoquer les problèmes qui se posent à la Russie, aux marchés émergents et à la communauté internationale et de mobiliser les ressources nécessaires pour leur trouver une solution.

        Le programme culturel du Forum ne manque pas de surprendre par sa variété. Le Mariinsky présentera les plus beaux fleurons de l'art de Serge Prokofiev: l'opéra "Le Joueur" et les ballets "Cendrillon" et "Roméo et Juliette". Deux œuvres chorégraphiques figurent également à l'affiche du Théâtre Mikhaïlovski: le bon vieux "Corsaire" et la première mondiale du ballet "Quattro" monté à l'initiative des danseurs étoiles russes Denis Matvienko et Leonid Sarafanov.

 

        Le théâtre Alexandrinsky proposera, quant à lui, la pièce maîtresse du répertoire classique "Le Lac des Cygnes" dans la version de Konstantin Tatchkine. La Société philharmonique de Saint-Pétersbourg fera découvrir au public un projet ambitieux réunissant des orchestres de musique classique russes, japonais, allemands et lettons.

        Mais la manifestation culturelle la plus grandiose se déroulera traditionnellement au cœur de la ville, sur la place du Palais. Il s'agit d'un concert du groupe rock britannique Faithless.

RIA Novosti est le sponsor médiatique général du Forum.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 20:51

Bruxelles, 8 juin

 

  186716331.jpg      Le Conseil de l'Union européenne a prolongé mardi jusqu'au 8 juin 2012 le mandat de la mission européenne de justice et de police au Kosovo (EULEX Kosovo), a annoncé à RIA Novosti un porte-parole du Conseil.

Le budget de la mission pour cette année constitue environ 150 millions d'euros, a rappelé l'interlocuteur de l'agance.

        La mission EULEX Kosovo est appelée à remplacer la Mission des Nations unies au Kosovo (MINUK), déployée depuis 1999. Cette dernière avait pour mandat d'administrer de façon intérimaire le Kosovo depuis la fin des conflits dans le cadre de la résolution 1244 du Conseil de sécurité de l'Onu. Sur le terrain, elle était aussi accompagnée d'une force de sécurité internationale qu'est la Force de maintien de la paix dirigée par l'Otan au Kosovo (KFOR).

       Dès décembre 2008, la mission EULEX assume toute la responsabilité pour la garantie de la légalité et de l'ordre public au Kosovo.

        Le 17 février 2008, les autorités albanaises du Kosovo, soutenues par les Etats-Unis et par certains pays membres de l'Union européenne, ont unilatéralement proclamé l'indépendance de cette province serbe.

        La Serbie conteste la proclamation d'indépendance du Kosovo devant la Cour internationale de justice (CIJ) et considère ce territoire comme sa province méridionale.

        A l'heure actuelle, la souveraineté politique du Kosovo a été reconnue par 69 pays, ainsi que par les républiques de l'ex-Yougoslavie, à l'exception de la Serbie et de la Bosnie-Herzégovine.

        La Russie, la Chine, l'Inde et plusieurs autres puissances se sont opposés à cette démarche, la qualifiant de violation de la résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations unies, qui proclamait l'intégrité territoriale de la Serbie.

La KFOR affirme adopter une position neutre sur le statut du Kosovo.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 20:48

   thumb.small.pere_flament.jpg    Quelques prêtres normands estiment avoir tellement bien évangélisé la Normandie qu'ils s'accordent le temps de s'en aller répandre leurs propres « idées » dans les médias !

Ces « prêtres » réclament (on aura tout vu...) à l’Église d'adopter un certain nombre de mesures toutes droit sorties du manuel du parfait protestant ! Le père Paul Flament et vingt-trois autres prêtres du diocèse de Rouen ont ainsi signé le torchon hérétique au nom scandaleux « l'appel à la désobéissance », lancé au printemps dernier par une bande de prélats autrichiens, réclamant en gros à l’Église catholique de succomber aux dérives protestantes (autoriser les femmes et les hommes mariés à faire la messe, etc.). Le prêtre en question déclare même fièrement au journal France Soir que « Bien que l’Eglise ne prévoie pas de faire prêcher des laïcs, encore moins des femmes, cela fait plus de trente ans que ce genre de choses se déroule dans mon église. » Le prêtre, certainement pour plaire au journaliste qui l'affuble complaisamment du titre de « rebelle », pousse même le vice jusqu'à cracher sur la jeune génération de prêtres qu'il considère comme « repliés sur eux-mêmes » et « intégristes » sous prétexte qu'ils ne veulent pas voir ces demandes de réforme comme naturelles.

 

        Contrairement au père Flament, à ses acolytes et à leur charabia progressiste et néo-protestant, les catholiques normands sont au contraire fiers que la jeune génération de prêtres perpétue la tradition catholique et de voir que ces vieux prêtres qui firent tant de mal à l’Église, notamment lors du concile Vatican II, n'aient pas réussi à transmettre leur amour du progressisme, de l’œcuménisme et, finalement, du protestantisme.

 

        Car ces prêtres-là sont toujours œcuméniques lorsqu'il s'agit des autres : protestants, juifs, musulmans, etc., mais toujours intransigeants pour stigmatiser les catholiques traditionalistes qui ont le tort, c'est vrai, de défendre l'idée qu'il ne peut y avoir qu'une et pas plusieurs vérités !

 

        Ces prêtres-là, qui en temps normal auraient du être excommuniés depuis longtemps, ne sont que des révolutionnaires, des agents déstabilisateurs. La preuve en est qu'épousant les idées protestantes, plutôt que de se « convertir », ils restent dans le catholicisme afin d'essayer de le changer !

 

        La meilleure preuve, finalement, que ces prêtres sont réellement nocifs à l’Église catholique, c'est que les médias les soutiennent, valident leurs théories, notamment qu'avec des laïcs et des femmes faisant la messe les églises seraient remplies... comme si les journalistes se préoccupaient du taux de remplissage des églises ! Eux pour qui prier sur une place publique est un acte terroriste fascisant ! Eux qui parlent sans rire « d'art » lorsque le Christ est plongé dans l'urine ou badigeonné d'excréments !

 

        Non, décidément, monsieur Flament, messieurs les vingt-trois autres prêtres révolutionnaires du diocèse de Rouen, vous n'êtes pas le catholicisme, et encore moins la représentation de ce que sont les catholiques normands !

source : http://bbr-lejournal.over-blog.fr/

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article