Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 20:56

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne a rejeté vendredi l'appel des biathloniennes russes - Ekaterina Iourieva et Albina Akhatova - accusées de dopage, selon le site internet du TAS.

Le verdict du TAS, cour suprême du sport mondial, signifie que les athlètes seront privées des Jeux olympiques d'hiver 2010 programmés du 12 au 28 février à Vancouver, au Canada.

Auparavant, Ekaterina Iourieva, championne du monde du 15 km, Albina Akhatova, championne olympique 2006 du relais, et Dmitri Yaroshenko, double champion du monde du relais (2007 et 2008), ont été contrôlés positifs à l'EPO (érythropoïétine) recombinante lors de la première étape de la Coupe du monde de biathlon à Östersund (Suède). Le contrôle antidopage a été effectué en prévision des championnats du monde de biathlon de Pyeongchang, en Corée du Sud. Les trois athlètes ont été exclus des Mondiaux 2009.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 20:44

"Là où il aurait fallu des chevaliers du XIIe s., bardés de leur bouclier sans fêlure, brandissant leur épée aux côtés de leur croix, pour forcer le nouveau monde barbare à tenir compte de leur présence salvatrice, il n'y eut souvent que des privilégiés nostalgiques, des doctrinaires hautains, des traditionalistes momifiés ou aigris, des "Prophètes du passé" reclus dans l'immobilisme et surtout d'incorrigibles discoureurs, de ces hommes dont on devait dire un jour :

"Qu'ils croyaient avoir agi quand ils avaient parlé"" M.-M. Martin

De toutes les époques qui ont façonné le combat royaliste, depuis les guerres de Vendée jusqu'à aujourd'hui, en passant par de l'Action française, les dissidences en ce début du XXIe s. sont les seules générations à devoir évoluer au sein d'une société ayant atteint un niveau élevé de dégradation générale. Jadis, à l'origine du Combat royaliste, lors des guerres de Vendée, il suffisait simplement de faire sonner le tocsin pour que les chefs chouans et vendéens se retrouvent avec une armée prête pour un coup de force éventuel, le constat est qu'aujourd'hui, dans une France bien plus peuplée que les deux siècles précédents, l'engagement militant est devenu quasi nul.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 20:39
Svetlana Medvedeva au festival international des jeunes musiciens au Kremlin

Svetlana Medvedeva a assisté au festival international des jeunes musiciens des pays de la Communauté des Etats Indépendants (CEI) au Kremlin.

Svetlana Medvedeva au festival international des jeunes musiciens au Kremlin
Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 20:37

La plupart des leaders des milieux d'affaires des pays de la région Asie-Océan Pacifique sont hostiles au renforcement du contrôle du business de la part de l'Etat, selon un sondage effectué vendredi au forum de l'APEC à Singapour.

Le sondage électronique a démontré que 6,2% seulement des participants au forum sont favorables au contrôle du business par l'Etat, y compris dans le domaine financier.

La Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC) réunit l'Australie, le Brunei, le Canada, la Chine, la Corée du Sud, les Etats-Unis, Hong-Kong, l'Indonésie, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, la Papouasie-Nouvelle Guinée, le Pérou, la Russie, Singapour, la Thaïlande, les Philippines, Taïwan et le Vietnam.

La Russie est membre de l'APEC depuis 1997 et participe régulièrement aux sommets depuis 1999.

Dans le cadre du forum de Singapour une rencontre au plus haut niveau avec la participation des présidents russe Dmitri Medvedev et américain Barak Obama est prévue.

Les hommes d'affaires ont échangé des points de vue sur la crise financière et ont conclu que les pays de l'Asie-Pacifique ne l'avaient pas encore surmontée. Il n'y a que des signes d'élimination graduelle.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 17:31

De fortes chutes de neige dans le nord de la Chine ont coûté la vie à au moins 36 personnes, annonce vendredi l'agence Sina.

Des établissements scolaires, des usines, des stations-service et des marchés se sont effondrés sous la pression violente de la neige. Ainsi, quatre enfants ont été tués et 35 blessés lors de l'écroulement des toits de cantines scolaires dans les provinces chinoises de Hebei et de Henan.

Le mauvais temps a déjà causé plusieurs accidents de la route faisant plusieurs victimes. Dans la province de Shandong, 478 accidents ont emporté 24 vies et blessé 70 personnes.

La tempête a bloqué les transports dans plusieurs régions, notamment dans la capitale chinoise. L'aéroport de Pékin a annulé 70 et reporté 130 vols.

Le premier ministre chinois Wen Jiabao contrôle personnellement la l'élimination des conséquences des intempéries, inspectant les régions les plus touchées.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 17:27
Contre la "Peine de mort" et pour Vincent Lambert
Le savez-vous ? Le 24 juin 2014, la peine de mort a été rétablie en France.

Elle l’a été, sans consultation du pouvoir législatif ni des citoyens, à l’encontre de Vincent Lambert.

Vincent Lambert n’est pas un terroriste. Il n’a jamais posé de bombe dans un lieu public afin de massacrer des innocents. Vincent Lambert n’est pas un tueur en série récidiviste. Il n’a jamais fait de mal à personne.

Si Vincent Lambert était un assassin ou un terroriste, si, en France, il encourait encore la peine de mort, il se rencontrerait des médias, des groupes de pression, des grandes consciences, partout dans le monde, pour élever la voix, prendre sa défense et tenter d’empêcher son exécution.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 17:25
Ceux qui muselaient la liberté d'expression pleurent en son nom
Nous avons cité Lydia Guirous, secrétaire nationale du Parti radical en charge de la lutte contre les discriminations, il y a 3 jours. Dans Le Figarovox, elle tient encore des propos courageux, suite à l'attentat contre Charlie Hebdo :

"On a crié aux loups lorsque dans mon livre, comme beaucoup d'autres, je disais que l'islam se radicalisait dans les cités...on a crié aux loups lorsque Zemmour a parlé d'une France au bord de la guerre civile...on a crié aux loups, la plupart des médias en tête, à la sortie du roman fiction de Michel Houellebecq ...et aujourd'hui ceux-là même qui muselaient il y a encore quelques heures la liberté d'expression, pleurent en son nom.

Il ne faut pas avoir peur des idées mais de l'absence d'idées. Une démocratie qui ne pense plus et qui nie les réalités est une démocratie qui meurt, qui se suicide. Cabu et Wolinsky n'avaient pas peur, ils préféraient vivre debout qu'à genoux. Nous devons continuer à dénoncer la réalité et à ne pas se réfugier dans un confort intellectuel boboïsant: tout le monde est gentil, ne stigmatisons pas et tout ira bien... bilan 12 morts!

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 17:23
La fraude sociale a atteint 636 000 000 € en 2013, en hausse de 13 %
La fraude détectée par les organismes de Sécurité sociale a atteint 636 millions d'euros en 2013, dont plus de 174 millions au détriment de l'Assurance maladie. C'est ce que révèle un bilan de Bercy dévoilé dimanche 4 janvier par Les Échos.

La fraude dite sociale est évaluée à 636,1 millions d'euros pour 2013, soit une augmentation de 13% par rapport à 2012, calcule la délégation nationale à la lutte contre la fraude dans son rapport annuel consulté par l'AFP. Ce montant se décompose en 327,3 millions d'euros de fraude aux prestations (maladie, famille, retraites) et 308,8 millions de fraude aux cotisations et travail illégal (Urssaf), précise le document.

Dix fois moins que la fraude fiscale

Une grande partie des chiffres avaient été dévoilés en mai dernier par le gouvernement, mais pas le bilan des fraudes de prestation d'Assurance maladie. En 2013, ces fraudes ont représenté 174,64 millions d'euros (+12%), dont plus de 167 millions décelés par le régime général d'assurance maladie.
Les fraudes aux prestations familiales ont représenté 143,42 millions d'euros (+18,1%), dont 141,4 millions répertoriés par les caisses d'allocations familiales. Suivant l'évolution inverse, les irrégularités entourant les prestations de retraite ont diminué de 30%, à 9,28 millions d'euros.

En comparaison, on estime que le montant de la fraude fiscale s'élève entre 60 et 80 milliards d'euros par an en France. Elle coûte même jusqu'à 2000 milliards d'euros à l'Europe, selon un rapport remis en octobre 2013 par les députés souverainiste Nicolas Dupont-Aignan et communiste Alain Bocquet.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 17:18
Sortie de l'euro : gare à la démagogie ! (Par Bernard Mitjavile)
L’année passée n’a pas été trop brillante pour l’euro, qui a vu sa valeur baisser d’environ 12 % par rapport à son principal rival, le dollar, ce qui ne lui était pas arrivé depuis 2005.

Or, un grand argument des partisans d’un retrait de la zone euro est que pour redonner de la compétitivité à nos entreprises il faut quitter l’euro car il est surévalué, tiré vers le haut par l’économie allemande, et ceci sans qu’il soit nécessaire d’entreprendre de douloureuses réformes de structure (réforme de l’État, diminution du nombre de fonctionnaires, réforme des retraites et plus généralement diminution des prélèvements obligatoires).

La dépréciation de l’euro par rapport au dollar a un effet semblable pour les produits français hors de la zone Union européenne à un retour à un franc plus faible qui se dévaluerait de 15 ou 20 % par rapport à l’euro selon les dirigeants du FN (pour dire la vérité, on n’en sait rien et cela dépendrait largement du contexte politique).

Pour autant, le déficit de nos échanges commerciaux hors énergie s’est creusé en 2014, selon les chiffres publiés en novembre par les Douanes, passant de 9 à 14 milliards sur les neuf premiers mois de l’année. Cela devrait amener certains à s’interroger sur l’effet coup de fouet pour l’économie d’un retour au franc censé conduire à relancer les exportations et la production industrielle française.

En fait, la question du retrait ou non de l’euro est mal posée et, en l’occurrence, comme pour bien d’autres choses, l’important est dans les détails. La question n’est pas tellement de quitter ou non l’euro mais dans quelles conditions cela se ferait.

Une France à l’économie dynamique, tirée par ses exportations et dont la dette servirait à financer des investissements tournés vers l’avenir, n’aurait pas grand-chose à craindre économiquement en quittant la zone euro, indépendamment des difficultés politiques et institutionnelles.

Une France souffrant de déficits structurels, dont la dette sert à financer les dépenses de fonctionnement d’un État obèse plutôt que des investissements pour les futures générations, ne verrait pas ses problèmes résolus par un retour au franc mais ajouterait un facteur d’instabilité financière à sa situation.

Quand le FN s’oppose au recul des dates de départ en retraite, à la diminution du nombre de fonctionnaires (Marine Le Pen dans sa campagne de 2012), quand Florian Philippot soutient les grévistes de la SNCF à l’automne contre le « diktat » de Bruxelles, quand le FN promet des augmentations des aides aux agriculteurs et nous assure que tout se passera bien grâce à un État« intelligent et stratège » puisqu’il sera au pouvoir, il ne crée pas les conditions optimales pour quitter la zone euro.

On comprend que le FN cherche à « ratisser large », gagnant des voix de fonctionnaires, d’agriculteurs et autres catégories qui s’étaient tenues loin de lui, mais un langage de vérité serait mieux adapté à la situation actuelle.

La démagogie est peut-être une bonne chose pour gagner une élection mais, comme toutes les bonnes choses, il ne faut pas en abuser. Nous sommes nombreux à l’apprendre en ces lendemains de réveillon…

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 17:13
Liberté d'expression, oui, mais pas à sens unique !
L’abomination perpétrée contre les collaborateurs de Charlie-Hebdo et les policiers chargés de veiller sur eux soulève une indignation que nous partageons. Mais ce drame appelle d’ores et déjà les premières observations que voici :

Sur la réaction des responsables des organisations islamiques en France.


On comprend leurs solennels appels à ce que l’on ne confonde pas tous les musulmans avec l’islamisme jihâdiste et terroriste et il serait en effet odieux de le faire. Cela dit, l’islam mettant par-dessus tout en avant « l’oumma », sa réalité communautaire universelle, comment se fait-il qu’ils n’aient jamais essayé de la faire évoluer ?

Car, pour ne considérer que ces pays phares de l’islam que sont l’Arabie Saoudite, l’Iran, le Qatar, la Turquie, le Pakistan, comment admettre sans réagir que la conversion d’un musulman à une autre religion y soit frappée de la peine de mort ?

Pourquoi n’ont-ils jamais rien dit pour que soit libérée Asia Bibi au Pakistan, et comme elle tous ceux qui dans ces pays et bien d’autres sont devenus ou ont été atrocement fouettés puis pendus pour avoir été simplement suspectés d’une parole pas suffisamment respectueuse pour la personne du « prophète » Mahomet ?

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article