Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 17:52
Saint Martyr Zotique de Nicomédia, et d'autres saints martyrs qui ont soufferts sous Maximien

Les Martyrs Zoticus, Agathonicus, Theoprepius, Acindynus, Sévérien, Zénon et d'autres ont accepté la mort pour le Christ sous le règne de l'empereur Maximien (284-305). Le Martyr Agathonicus a été descendu de l'illustre lignée de l'Hypasians, et il a vécu à Nicomédie.

Devenu bien versé dans l'Ecriture Sainte, il a converti de nombreux païens au Christ, y compris le membre le plus éminent du Sénat (Son «Princeps» ou chef). Comitus Eutolmius a été envoyée dans la région Pontique (Inférieure de la mer Noire), où il a crucifié les adeptes du Chrétien Zotique, qui avaient refusé de sacrifier aux idoles. Zoticus lui-même, il a pris avec lui.

Dans Nicomédie, Eutolmius arrêté le Martyr Agathonicus (avec les princeps), et aussi Theoprepius, Acindynus et Sévérien. Après tortures, Eutolmius ordonné que les martyrs soient prises pour Thrace pour le procès par l'empereur.

Mais le long du chemin, dans les environs de Potama, Martyrs Zoticus, Theoprepius et Acindynus étaient incapables d'aller plus loin derrière le char du gouverneur en raison de blessures reçues au cours de la torture. Par conséquent, ils ont été mis à mort. Le Martyr Sévérien a été mis à mort à Chalcédoine, et le martyr Agathonicus avec d'autres a été décapité par l'épée ordre de l'empereur, dans Selymbria.

Les reliques du martyr Agathonicus étaient dans une église qui porte son nom à Constantinople, et ont été vues en l'an 1200 par le pèlerin russe Anthony. Et au XIVe siècle Philothée, l'archevêque de Selymbria, consacré un éloge à la Martyr Agathonicus.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 17:47
Fêté le 22 août : Saint Martyr Agathonique de Nicomedia, et d'autres saints martyrs qui ont soufferts sous Maximian

Les Martyrs Agathonicus, Zoticus, Theoprepius, Acindynus, Sévérien, Zénon et d'autres ont accepté la mort pour le Christ sous le règne de l'empereur Maximien (284-305).

Le Martyr Agathonicus a été descendu de l'illustre lignée des Hypasians, et il a vécu à Nicomédie. Eh bien versé dans l'Ecriture Sainte, il a converti de nombreux païens au Christ, y compris le membre le plus éminent du Sénat (Son «Princeps» ou leader). Comitus Eutolmius a été envoyée dans la région Pontique (Inférieure de la mer Noire), où il a crucifié les adeptes de la Christian Zotique, qui avait refusé de sacrifier aux idoles. Il a pris Zoticus avec lui.

A Nicomédie, Eutolmius arrêté le Martyr Agathonicus (avec les princeps), et aussi Theoprepius, Acindynus et Sévérien. Après tortures, Eutolmius ordonné que les martyrs soient prises pour Thrace pour le procès par l'empereur.

Mais le long du chemin, dans les environs de Potama, Martyrs Zoticus, Theoprepius et Acindynus étaient incapables d'aller plus loin derrière le char du gouverneur en raison de blessures reçues au cours de la torture. Par conséquent, ils ont été mis à mort. Le Martyr Sévérien a été mis à mort à Chalcédoine, et le martyr Agathonicus avec d'autres a été décapité par l'épée ordre de l'empereur, dans Selymbria.

Les reliques du martyr Agathonicus étaient dans une église qui porte son nom à Constantinople, et ont été vues en l'an 1200 par le pèlerin russe Anthony. Et au XIVe siècle Philothée, l'archevêque de Selymbria, consacré un éloge à la Martyr Agathonicus.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 17:46

La première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko assure qu'elle ne permettra pas la privatisation des gazoducs de transport ukrainiens, bien que cette idée soit évoquée par des responsables politiques du pays.

"Que je sois au pouvoir ou dans l'opposition, je ne permettrai jamais la privatisation de nos gazoducs, ni la création de consortiums internationaux, ni la mainmise d'autres pays sur notre réseau de transport de gaz. Ce réseau fait partie de notre patrimoine national et doit rester propriété de l'Etat ukrainien", lit-on dans une déclaration de Mme Timochenko mise en ligne lundi soir sur le site du gouvernement ukrainien.

Moscou et Kiev s'apprêtent à signer un accord intergouvernemental de coopération dans le secteur gazier. Ce document en cours de préparation prévoit, entre autres, la participation de la Russie à la modernisation des gazoducs de transport ukrainiens. Certains responsables politiques de Kiev craignent que la première ministre ne les cède à la Russie.

Commentant ces allégations, Mme Timochenko affirme qu'elles sont liées à l'élection présidentielle en Ukraine fixée au 17 janvier 2010.

"Les déclarations selon lesquelles l'Ukraine risque de se trouver dépossédée de son système national de gazoducs ne sont rien d'autre que des spéculations liées à la campagne présidentielle en Ukraine", a-t-elle conclu.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 17:39
Après Fête de la Dormition de la Mère de Dieu

L'Église continue d'honorer le passage de la Très Sainte Mère de Dieu de la mort à la vie. Tout comme le Christ a habité une fois dans le sein virginal de sa Mère, maintenant qu'Il la prend pour :

"Habiter dans Ses parvis."

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 17:35
Fêté le 21 août (3 septembre) : Sainte Martyre Bassa d'Edessa, et ses saints fils

La Martyre Bassa avec ses fils Théognis, Agapius et Pistus, vivait dans la ville Macédonienne d'Edesse et elle a été mariée à un prêtre Païen. Dès l'enfance, elle avait été élevée dans la foi chrétienne, qui elle a transmis à ses fils.

Pendant le règne de l'Empereur Maximien Galère (305-311), le mari a dénoncé sa Femme et ses enfants pour le Gouverneur. En dépit des menaces, les garçons ont refusé de sacrifier aux idoles, de sorte qu'ils ont été torturés et mis à mort.

Ste Bassa a été jeté en prison et a été affaiblie par la faim, mais un ange l'a renforcé avec de la nourriture céleste. Sous tortures successives elle est restée indemne par le feu, l'eau et les bêtes. Quand ils l'ont amenée à un temple païen, elle brisa la statue de Zeus. Puis ils ont jeté le martyr dans un tourbillon dans la mer. Mais à la surprise de tout le monde d'un navire a navigué, et trois hommes radiants la tira (St Nicodème de la Sainte Montagne (14 Juillet) suggère que ceux-ci étaient ses enfants, martyrisés précédemment). Après huit jours St Bassa est venu par bateau vers le gouverneur de l'île de Alona, ​​non loin de Cyzique, dans la Propontide ou la mer de Marmara. Après la battre de verges, ils l'ont décapité.

En l'an 450 il y avait déjà une église en l'honneur du saint martyr Bassa à Chalcédoine.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 17:31
Saint Apôtre Thaddée des 70

Saint Thaddeus, Apôtre des 70, était descendant de Hébreu, et il est né dans la ville Syrienne d'Edesse. Le saint Apôtre Thaddée des 70 doit être distingué de St Jude, appelé aussi Thaddée ou Levi (19 Juin), qui était l'un des douze apôtres.

Quand il est venu à Jérusalem pour un jour de fête, il a entendu la prédication de Jean le Précurseur. Après avoir été baptisés par lui dans le Jourdain, il est resté en Palestine. Il a vu le Sauveur, et devint Son disciple. Il a été choisi par le Seigneur pour être l'un des 70 disciples, qu'Il a envoyé par deux pour prêcher dans les villes et les endroits où Il a l'intention de visiter (Luc 10 : 1).

Après l'Ascension du Sauveur au Ciel, St-Thaddeus a prêché les bonnes nouvelles en Syrie et en Mésopotamie. Il est venu prêcher l'Evangile à Edesse et il convertit le Roi Abgar, le peuple et les prêtres païens au Christ. Il a soutenu sa prédication avec de nombreux miracles (Dont Abgar écrivit à l'empereur Assyrien Nerses). Il a établi des prêtres, et bâtit l'Église à Edessa.

Abgar prince a voulu récompenser St-Thaddeus avec des cadeaux riches, mais il a refusé et est allé prêcher à d'autres villes, la conversion de nombreux païens à la foi chrétienne. Il est allé à la ville de Beyrouth à prêcher, et il a fondé une église. Il était dans cette ville qu'il pacifiquement mourut en l'an 44. (Le lieu de sa mort est indiqué comme Beyrouth dans le slave Menaion, mais selon d'autres sources, il est mort à Edessa. Selon une ancienne tradition arménienne, St-Thaddeus, après diverses tortures, a été décapité par l'épée le 21 Décembre dans la région Artaz en l'an 50).

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 17:29
Fêté le 21 août : Après Fête de la Dormition de la Mère de Dieu

L'Église continue d'honorer le passage de la Très Sainte Mère de Dieu de la mort à la vie. Tout comme le Christ a habité une fois dans le sein virginal de sa Mère, maintenant qu'il prend Son :

"Habitat dans ses parvis."

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 17:26

1. Les Églises autonomes appartenant au Patriarcat de Moscou, fonctionnent sur la base et dans les limites prévues par le Tomos patriarcal émis en conformité avec les décisions de la section locale ou du Conseil des évêques.

2. La décision sur la création ou la suppression de l'Église autonome, ainsi que la définition de ses limites territoriales, adoptée par le Conseil local.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 17:24

La Cour constitutionnelle russe tranchera la question de la peine capitale le 19 novembre prochain, rapporte lundi le service de presse de la Cour.


"La question est de savoir si la peine de mort pourra être prononcée en tant que sanction pénale dès le 1er janvier 2010", stipule le communiqué.

Lors de son adhésion au Conseil de l'Europe en 1996, la Russie s'est engagée à abolir la peine de mort et à signer le Protocole 6 à la Convention européenne des droits de l'homme, prévoyant l'interdiction de cette sanction pénale. Signé en 1997, ce protocole n'a toutefois jamais été ratifié par le parlement du pays.

En février 1996, Moscou a décrété un moratoire sur l'application de la peine capitale jusqu'à l'institution de cours d'assises sur tout le territoire du pays. Aux termes du Code de procédure pénale russe, les cours d'assises sont les seules juridictions compétentes pour condamner une personne à mort.

A l'heure actuelle, les cours d'assises existent dans toutes les régions de la Russie à l'exception de la Tchétchénie, mais elles y feront leur apparition le 1er janvier 2010. Dans cette perspective, les autorités russes seront obligées de se prononcer sur le sort du moratoire frappant la peine capitale.

Strasbourg a attiré à maintes reprises l'attention de la partie russe sur la nécessité de ratifier le Protocole 6 et d'interdire la peine de mort non seulement de facto, mais aussi de jure.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 17:19
La Grèce en crise...

Le martyre de la Grèce continue…

La Grèce n’en finit pas de s’enfoncer dans la crise, malgré tous les efforts des dirigeants de la zone euro et les plans successifs d’austérité qui saignent littéralement la population sans guérir le malade… L’éditorial du « Figaro » de samedi matin (3 septembre 2011) n’est guère optimiste, c’est le moins que l’on puisse dire, sur l’avenir de ce pays et, plus largement et plus implicitement, sur celui-là même de la zone euro, voire de l’Union européenne :
« Peut-on sauver la Grèce ? Les dernières nouvelles en provenance d’Athènes, pour le moins décourageantes, ont de quoi semer un sérieux doute dans les esprits les plus europhiles. Alors que tous les dirigeants de la zone euro s’efforcent de « vendre » à leur opinion publique et à leur représentation nationale le plan d’urgence voté dans la douleur en juillet dernier, le pays, totalement désorganisé, se délite à grande vitesse. »

Oui, vous avez bien lu : « totalement désorganisé »… En somme, l’Etat grec n’est plus maître de rien : les grèves des jours derniers, la contestation grandissante d’une population financièrement exsangue, la désespérance sociale des jeunes du pays et l’émigration qui en est la conséquence directe, tout cela montre l’échec des plans destinés, non à sauver les salariés grecs mais d’abord et surtout (seulement ?) la monnaie unique, construite trop rapidement et sans grande précaution, suivant l’idée que sa seule existence résoudrait bien des problèmes quand, en fait, elle en a créé d’immenses, aujourd’hui « hors de contrôle » comme l’est la situation en Grèce.
L’éditorialiste du jour continue son triste constat :
« Non seulement le gouvernement grec est incapable de tenir les engagements pris à l’égard de ses créanciers – qu’il s’agisse de lever correctement l’impôt ou d’engager des privatisations -, mais en plus l’économie s’effondre et les déficits ne se résorbent pas. » L’austérité s’avère ainsi contreproductive, faute d’un Etat assez solide pour rassurer ses citoyens contribuables et les défendre socialement contre les effets les plus malheureux de la crise : la Grèce paye aussi là les conséquences d’un système politique plus fondé sur le clientélisme et l’oligarchie de quelques grandes familles qui se partagent le Pouvoir, au gré des alternances politiciennes et électorales, que sur le débat d’idées et le service de l’Etat. République corrompue par nature, l’Etat grec n’a pas cette légitimité qui serait bien nécessaire pour être suivie dans l’effort par ses citoyens et reconnue sérieuse et souveraine par ses partenaires européens, aujourd’hui si peu enclins à être solidaires avec ce que les Allemands nomment ironiquement, voire méchamment, « les cueilleurs d’olives »… On touche d’ailleurs là aussi à l’une des erreurs de conception de la monnaie unique et de la zone euro qui est d’avoir mêlé des économies bien différentes, voire divergentes, au risque d’accroître des déséquilibres antérieurs et de masquer, provisoirement, les dérives de certains Etats ayant pris l’habitude de vivre à crédit en pensant que la bonne gestion des autres suffirait, dans la zone monétaire de l’euro, à garantir la bonne santé de l’ensemble et de toutes les parties prenantes à la monnaie unique… Dérives que n’a pas empêché la Commission européenne pourtant prévenue dès le départ des tricheries et des faiblesses du système étatique hellène !

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article