Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 19:14

"Et monté au ciel ...." révérend George Florovsky
ascension.jpg
«Je monte vers mon Père et votre Père, et vers mon Dieu et votre Dieu» (Jean 20 : 17).

        Dans ces paroles du Christ ressuscité à Marie de Magdala décrit le mystère de sa Résurrection. Elle a dû porter ce mystérieux message à ses disciples,
«Que l'on pleura» (Marc 16 : 10). Les disciples écoutaient ces bonnes nouvelles avec crainte et l'étonnement, de doute et de méfiance. Il n'était pas seul Thomas qui doute parmi les Onze. Au contraire, il semble que seul l'un des Onze fait pas de doute - ". Que Jésus aimait" St Jean, le disciple Lui seul saisit le mystère du tombeau vide à la fois: «et il vit, et crut» (Jean 20:8). Même Peter a quitté le sépulcre avec étonnement, «demandez à ce qui était arrivé à passer» (Luc 24:12).

       Les disciples ne s'attendaient pas à la Résurrection. Les femmes n'ont pas, non plus. Ils étaient tout à fait certain que Jésus était mort et il s'est reposé dans la tombe, et ils sont allés à l'endroit «où il a été licencié", avec les aromates qu'elles avaient préparés », qu'ils pourraient aller embaumer Jésus." Ils n'avaient qu'une seule pensée: «Qui roulera la pierre loin de l'entrée du sépulcre pour nous" (Marc 16:1-3, Luc 24:1). Et par conséquent, ne trouvant pas sur le corps, Marie-Madeleine était triste et se plaint:. «Ils ont enlevé mon Seigneur, et je ne sais où ils l'ont mis» (Jean 20:13) En entendant les bonnes nouvelles de l'ange, les femmes s'enfuirent du sépulcre avec crainte et tremblement: «Ni dit qu'ils rien à personne, car elles avaient peur» (Marc 16:8) Et quand ils parlaient personne ne les croit, de la même manière que personne ne 'a. croit Marie, qui a vu le Seigneur, ou les disciples en marchant sur leur chemin dans le pays, (Marc 16:13), et qui le reconnurent à la fraction du pain. "Et après, il apparut aux onze, pendant qu'ils étaient à la viande, et il leur reprocha leur incrédulité et la dureté de leur cœur, parce qu'ils n'avaient pas cru ceux qui l'avaient vu après qu'Il ait été ressuscité »(Marc 16:10-14).

        D'où vient cette «Dureté de cœur» et d'hésitation? Pourquoi at-on les yeux pour "holden," Pourquoi les disciples étaient tellement peur des nouvelles, et pourquoi la joie de Pâques si lentement, et avec tant de peine, entrez le cœur des Apôtres? N'ont-ils pas, ceux qui étaient avec lui dès le commencement », depuis le baptême de Jean," voir tous les signes de la puissance qui a accomplies devant la face de tout le peuple? Les boiteux marchaient, les aveugles virent, les morts ont été soulevées, et toutes les infirmités ont été guéris. N'ont-ils pas voir, une semaine plus tôt, comment il soulevée par Sa parole des morts Lazare, qui avait déjà été dans le tombeau depuis quatre jours? Pourquoi était-ce si étrange pour eux que le Maître avait lui-même posé? Comment était-ce qu'ils sont venus à oublier ce que le Seigneur leur disait à plusieurs reprises, que, après la souffrance et de la mort, il se poserait le troisième jour?

        Le mystère des Apôtres "l'incrédulité" est partiellement divulgués dans le récit de l'Evangile: «Nous espérions que ce serait lui qui délivrerait Israël", avec la désillusion et la plainte a déclaré que les deux disciples à leur mystérieux compagnon sur le chemin d'Emmaüs (Luc 24:21). Ils voulaient dire: il fut trahi, condamné à mort et crucifié. Les nouvelles de la Résurrection apportée par les femmes seulement "étonné" eux. Ils attendent toujours un triomphe terrestre, pour une victoire exernal. La même tentation possède leurs cœurs, qui a d'abord empêchés d'accepter «la prédication de la croix» et fait valoir les chaque fois que le Sauveur a tenté de révéler son mystère pour eux. «Fallait-il pas que le Christ souffrît ces choses, et qu'il entrât dans sa gloire?" (Luc 24:26). Il est encore difficile de comprendre cela.

       Il avait le pouvoir de se poser, pourquoi at-il permettre à ce qui était arrivé à se faire du tout? Pourquoi at-il prendre sur lui la disgrâce, le blasphème et les blessures? Aux yeux de tout Jérusalem, au milieu des vastes foules rassemblées pour la Grande Fête, il a été condamné et a subi une mort honteuse. Et maintenant, il n'entre pas dans la ville sainte, ni aux personnes qui voyait sa honte et la mort, ni aux grands prêtres et les anciens, ni à Pilate - afin qu'il puisse faire leur crime évident et frapper leur fierté. Au lieu de cela, il envoie ses disciples loin à distance Galilée et il leur apparaît. Même beaucoup plus tôt les disciples se demandaient: «Comment est-ce que tu veux toi-même manifeste à nous, et non pas au monde?" (Jean 14:22). Leur émerveillement se poursuit, et même le jour de son Ascension glorieuse des Apôtres interroger le Seigneur, «Seigneur, veux-tu en ce moment rétabliras le royaume d'Israël?" (Actes 1:6). Ils n'ont toujours pas compris le sens de sa résurrection, ils n'ont pas compris ce qu'il voulait dire qu'il était «ascendante» vers le Père. Leurs yeux se sont ouverts, mais plus tard, quand «la promesse du Père» avaient été remplies.

Dans l'Ascension réside le sens et la plénitude de la résurrection du Christ.

        Le Seigneur ne s'est pas levé pour revenir à l'ordre de la vie charnelle, afin de revivre et de communier avec les disciples et les foules par le biais de la prédication et les miracles. Maintenant, il ne reste même pas avec eux, mais seulement "apparaît" à leur disposition pendant les quarante jours, de temps en temps, et toujours d'une manière miraculeuse et mystérieuse. "Il n'a pas toujours été avec eux maintenant, comme Il était avant la Résurrection», commente saint Jean Chrysostome. "Il est venu et a encore disparu, ce qui les conduit à une hausse des conceptions Il ne leur a permis de continuer dans leur ancienne relation vers lui, mais a pris des mesures efficaces pour protéger ces deux objets:. Que le fait de sa résurrection doit être cru, et que lui-même devrait être pour toujours appréhendé à être supérieure à l'homme. " Il y avait quelque chose de nouveau et d'inhabituel dans sa personne (cf. Jn 21:1-14). Comme saint Jean Chrysostome dit: «Ce n'était pas une présence ouverte, mais un témoignage certain du fait qu'il était présent." C'est pourquoi les disciples étaient confus et effrayés. Christ ne se pose pas de la même manière que ceux qui ont été rendus à la vie devant lui. Leur était une résurrection pour un temps, et ils retournèrent à la vie dans le même corps, ce qui est sujet à la mort et de la corruption - retour à l'ancien mode de vie. Mais Christ est ressuscité pour toujours, à l'éternité. Il se leva dans un corps de gloire, immortel et incorruptible. Il se leva, ne jamais mourir, car "Il vêtus du mortel dans la splendeur de l'incorruptibilité." Son corps glorifié en étaient déjà dispensés de l'ordre charnel de l'existence. «Il est semé en corruption, il ressuscite incorruptible. Il est semé méprisable, il ressuscite dans la gloire. Il est semé dans la faiblesse, il ressuscite plein de force. Il est semé corps animal, il ressuscite corps spirituel »(I Cor. 15:42-44). Cette transformation mystérieuse du corps humain, dont saint Paul parlait dans le cas de notre Seigneur, qui avait été accompli en trois jours. L'œuvre de Christ sur la terre a été accompli. Il avait souffert, est mort et enterré, et maintenant passé à un mode supérieur d'existence. Par Sa résurrection Il a aboli et détruit la mort, a aboli la loi de la corruption », et a grandi avec lui toute la race d'Adam." Le Christ est ressuscité, et maintenant "pas de morts sont laissés dans la tombe» (cf. Le sermon de Pâques de saint Jean Chrysostome). Et maintenant, il monte vers le Père, mais Il ne «disparaissent», mais demeure avec les fidèles pour toujours (cf. Le Kondakion de l'Ascension). Car il soulève la terre même avec Lui au ciel, et même plus haut que tout le ciel. La puissance de Dieu, selon l'expression de saint Jean Chrysostome, «se manifeste non seulement dans la résurrection, mais dans quelque chose de beaucoup plus fort." Pour "Il a été enlevé au ciel et s'assit à la droite de Dieu» (Marc 16:19).

Et avec le Christ, la nature de l'homme monte également.

       «Nous qui semblait indigne de la terre, sont maintenant levés au ciel,» dit saint Jean Chrysostome. "Nous qui étions indignes de domination terrestre ont été soulevées au Royaume-haut, ont monté plus que le ciel, ont en vint à occuper le trône du roi, et la nature même d'où les anges gardé le Paradis, ne s'arrêta pas jusqu'à ce qu'il monta sur le trône du Seigneur. " Par son Ascension du Seigneur non seulement ouvert à l'homme de l'entrée au ciel, non seulement a comparu devant la face de Dieu en notre nom et pour notre salut, mais aussi «transférés homme» pour les hauts lieux. "Il les a honorés Il aimait en les plaçant à proximité du Père." Dieu accéléré et nous a élevés avec le Christ, comme le dit saint Paul, "et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ» (Éphésiens 2:6). Ciel reçu les habitants de la terre. "Les prémices de ceux qui sont morts» se trouve maintenant en haut, et en Lui toute la création se résume et liés entre eux. «La terre se réjouit de mystère, et les cieux sont remplis de joie."

       "L'ascension terrible ...." Épouvanté et tremblant se trouvent les armées angéliques, en contemplant l'Ascension du Christ. Et tremblement, ils demandent l'autre, «Quelle est cette vision? Celui qui est l'homme en apparence monte dans son corps élevé que les cieux, comme Dieu."

         Ainsi, le Bureau de la fête de l'Ascension représente le mystère dans une langue poétique. Comme le jour de la nativité du Christ de la terre a été étonné de Dieu, contemplons dans la chair, maintenant les cieux ne trembler et pleurer. "Le Seigneur des armées, Qui règne sur tous, qui est lui-même le« chef de tous, qui est par excellence en toutes choses, qui a réintégré la création dans son ordre ancien - Il est le Roi de gloire. " Et les portes célestes sont ouvertes: "Ouvrez, portes célestes Oh, et recevoir Dieu dans la chair." C'est une allusion au Psaume 24:7-10 ouvert, maintenant prophétiquement interprété. "Levez vos têtes, ô vous les portes, et se leva vous, portes éternelles, et le Roi de gloire fasse son entrée! Qui est ce roi de gloire? Le Seigneur fort et puissant ...." Saint Chrysostome dit: «Maintenant, les anges ont reçu celle pour laquelle ils ont longtemps attendu, les archanges voir celle pour laquelle ils ont longtemps eu soif. Ils ont vu notre nature brille sur le trône du roi, luisant de la gloire et de la beauté éternelle .... Par conséquent, ils descendent afin de voir la vision insolite et merveilleux:. Homme apparaissant dans le ciel "

        L'Ascension est le signe de la Pentecôte, le signe de sa venue: «Le Seigneur est monté au ciel et enverra le Consolateur au« monde

        Pour le Saint-Esprit n'était pas encore dans le monde, jusqu'à ce que Jésus a été glorifié. Et le Seigneur lui-même dit à ses disciples: «Si je ne m'en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous» (Jean 16:7). Les dons de l'Esprit sont des «dons de la réconciliation», un joint d'un salut accompli et de la réunion ultime du monde avec Dieu. Et cela a été réalisé uniquement dans l'Ascension. "Et on a vu des miracles suivre miracles», dit saint Jean Chrysostome, "dix jours avant cette nature de notre monta sur le trône du roi, alors qu'aujourd'hui le Saint-Esprit est descendu sur notre nature." La joie de l'Ascension réside dans la promesse de l'Esprit. «Tu as donner de la joie à tes disciples par la promesse du Saint-Esprit." La victoire du Christ est opéré en nous par la puissance du Saint-Esprit.

       "Là-haut est son corps, ici-bas, chez nous, c'est Son Esprit. Et si nous avons son jeton d'en haut, qui est son corps, qui a reçu de nous, et ici-bas, nous avons son Esprit avec nous. Ciel reçu le Saint Corps , et la terre a accepté le Saint-Esprit. Christ est venu et a envoyé l'Esprit. Il est monté, et avec lui notre corps monte aussi «saint Jean Chrysostome). La révélation de la Sainte Trinité a été achevée. Maintenant, le Consolateur Esprit est répandu sur toute chair. »De là vient la prescience de l'avenir, la compréhension des mystères, l'appréhension de ce qui est caché, la distribution des bons cadeaux, la citoyenneté céleste, une place dans le chœur des anges, la joie sans fin, respectueux de Dieu, l'être rendu semblable à Dieu, et, le plus haut de tous, le fait d'être Dieu! " (Saint-Basile, Sur le Saint-Esprit, IX). À commencer par les Apôtres, et par la communion avec eux - par une succession ininterrompue - Grace est étendue à tous les croyants. Grâce au renouvellement et à la glorification dans le Christ Ascensionné, nature de l'homme est devenu réceptif de l'esprit. "Et pour le monde, il donne accélération forces à travers Son corps humain», dit l'évêque Théophane. "Il le tient complètement en Lui-même et il pénètre avec sa force, de Lui-même et Il attire également les anges avec lui par l'esprit de l'homme, en leur donnant un espace d'action et de ce qui les a bénis." Tout cela se fait à travers l'Eglise, qui est «le Corps du Christ», c'est, Son «plénitude» (Ephésiens 1:23). «L'Église est l'accomplissement du Christ», poursuit l'évêque Théophane, "peut-être dans la même manière que l'arbre est l'accomplissement de la graine. Ce qui est contenue dans la graine sous une forme contractée reçoit son développement dans l'arbre."

       L'existence même de l'Eglise est le fruit de l'Ascension. C'est dans l'Eglise que la nature de l'homme est vraiment monté dans les hauteurs divines. "Et l'a donné pour chef sur toutes choses» (Éphésiens 1:22). Commentaires St Jean Chrysostome:. "Amazing Regardez à nouveau, où il a soulevé l'Eglise, comme s'il était le soulevant par certains moteurs, il l'a soulevé à une hauteur immense, et le mettre sur le trône là-bas, car lorsque le chef de est, il ya aussi le corps Il n'y a pas d'intervalle de séparation entre la tête et le corps;.. étaient là pour une séparation, puis serait celui ne sera plus un corps, pas plus que l'autre plus longtemps être un chef " Toute la race des hommes est de suivre le Christ, même dans son exaltation ultime », à suivre son train." Dans l'Église, par l'acquisition de l'Esprit dans la communion des sacrements, l'Ascension continue, et continuera jusqu'à ce que la mesure est comble. "C'est alors seulement que le chef sera comblée, lorsque le corps est rendu parfait, quand on tricote ensemble et unis», conclut saint Jean Chrysostome.

      L'Ascension est un signe et un témoignage de la seconde venue. "Ce Jésus, qui a été enlevé d'avec vous dans le ciel, viendra de la même manière que vous l'avez vu allant au ciel» (Actes 1:11).

         Le mystère de la Providence de Dieu sera accompli dans le Retour du Seigneur ressuscité. Dans l'accomplissement des temps, la puissance royale du Christ sera révélé et répartis sur l'ensemble de l'humanité fidèles. Christ lègue le royaume à l'ensemble des fidèles. "Et c'est pourquoi je vous un royaume comme mon Père a nommé à moi. Que vous mangiez et buviez à ma table dans mon royaume, et assis sur des trônes pour juger les douze tribus d'Israël» (Luc 22:29-30). Ceux qui l'ont suivi fidèlement va s'asseoir avec lui sur son trône le jour de sa venue. «A celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j'ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône» (Apoc. 3:21). Salut sera consommée dans la gloire. «Concevoir pour vous le trône, le trône royal, concevoir l'immensité de ce privilège. C'est, du moins si l'on a choisi, peut bénéficier de plus de nous surprendre, oui, que lui-même l'enfer" (Saint Jean Chrysostome).

         Nous devrions trembler plus à la pensée de cette gloire abondante qui est réservé aux rachetés, que dans la pensée de l'obscurité éternelle. "Pensez à proximité A qui Ton chef est assis ...." Ou plutôt, qui est le chef. En vérité, «merveilleuse et terrible est ton ascension de la montagne divine, O Donateur de la vie." Une hauteur terrible et merveilleux est le trône du roi. Face à cette hauteur, tout est silencieux chair, avec crainte et tremblement. "Il a lui-même descendu au plus profond d'humiliation, et a ressuscité l'homme à la hauteur de l'exaltation."

Que devons-nous faire? «Si tu es le corps du Christ, portent la croix, car il le portait» (saint Jean Chrysostome).

        «Grâce à la puissance de la Croix, ô Christ, établir mes pensées, afin que je puisse chanter et glorifier Ton Ascension et économie."

Publié à l'origine dans trimestriel Séminaire Saint-Vladimir, vol. 2 # 3, 1954. Utilisé avec permission.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 19:11

  0523isaiahofrostov.jpg      La célébration de la Synaxe des saints de Rostov et Yaroslav le 23 mai a été créée par la résolution de Sa Sainteté le Patriarche Alexis I (+ 1970) et le Saint-Synode de l'Eglise Orthodoxe Russe, le 10 Mars 1964.

St Isaïe est également commémoré le 15 mai.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 19:05

   0523RostovSts.jpg     La célébration de la Synaxe des saints de Rostov et Yaroslav le 23 mai a été créée par la résolution de Sa Sainteté le Patriarche Alexis I (+ 1970) et le Saint-Synode de l'Eglise Orthodoxe Russe, le 10 Mars 1964.

       Archimandrite Abraham le Thaumaturge (29 octobre, 1073-1077) Prince Basile (+ 1238) Métropolitain Démétrius (+ 28 octobre, 1709 et 21 Septembre) Mgr Ignace (+ 28 mai 1288) Moine Irenarchus l'Ermite (+ 1616) Evêque Isaïe, Thaumaturge (+ 15 mai 1090) Bienheureux Isidore, Fol-en-Christ (+ 1474) Mgr Jacques (+ 27 novembre, 1391) Bienheureux Jean de la Sèche (Le Miséricordieux), Fol-en-Christ (+ 1580) Evêque Léonce (+ 23 mai 1073) Pierre, Tsarévitch d'Ordynsk (+ 1290) Archevêque Théodore (+ 28 novembre, 1394)

        Thaumaturges d'Yaroslav : princes Basile (+ 1249), Constantin (+ 1257), Théodore (+ 1299) et son fils David (+ 1321) et Constantin (XIVe siècle)

         Thaumaturges de Pereslavl : le Prince Alexandre Nevski (+ 1263) Prince André de Smolensk (15e s.) Moine Daniel l'Archimandrite (+ 1540) Moine Nikita le Stylite (+ 1186)

         Thaumaturges d'Ouglitch : Moine Cassien (+ 1504) Tsarévitch Dimitri (+ 1591) Moine Ignace de Lomsk (+ 1591) Moine Paisius (+ 1504) Prince-Romain (+ 1285)

        Thaumaturges de Poshekhonsk : Hiéromartyr Adrien (+ 1550) Moine Gennadius de Liubimograd et Kostroma (+ 1565) Moine Sébastien (+ 1542) Moine de Sylvestre d'Obnora (+ 1379)

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 19:02

  0523aLeontyofRostov.jpg      La célébration de la Synaxe des saints de Rostov et Yaroslav le 23 mai a été créée par la résolution de Sa Sainteté le Patriarche Alexis I (+ 1970) et le Saint-Synode de l'Eglise Orthodoxe Russe, le 10 Mars 1964.

         Saint Léonce, Evêque de Rostov, est commémoré aujourd'hui avec les autres saints de Rostov. Il reposa le 23 mai 1073, et ses saintes reliques ont été découvertes en 1164.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 18:54

    0523michael-synnada.jpg     Saint-Michel-le-Confesseur De sa jeunesse, il aspirait à la vie monastique et fut envoyé par le Patriarche Taraise (784-806) dans un Monastère, sur la côte de la mer Noire. Saint Théophylacte (8 Mars), le futur évêque de Nicomédie aussi entra au Monastère avec lui.

        Au Monastère des moines engagés dans des luttes spirituelles et ont rapidement été glorifiés par des dons du Seigneur. Une fois, lors d'une récolte, quand les gens ont été affaiblis par la soif, un récipient en métal vide a été rempli avec de l'eau par la prière des moines.

        Le Patriarche Taraise a consacré St Michaël comme Evêque de la ville de Synada. Grâce à sa sainte vie et de la sagesse, St Michaël a gagné l'amour des croyants, et de l'avis de l'Empereur Nicéphore I (802-811) et Michaël (811-813). St Michaël était présent au septième Conseil oecuménique à Nicée en 787.

         Lorsque l'hérétique iconoclaste Léon l'Arménien (813-820) monta sur le trône, il a commencé à expulser les hiérarques orthodoxes de leur siège, nommer les hérétiques à leur place.

         St Michaël a défendu l'Orthodoxie, il s'est courageusement opposé aux hérétiques et dénoncer leur erreur. Léon l'Arménien fit un procès a St Michaël, mais ne craignant pas la torture, il répondit résolument :

«Je vénère les saintes icônes de mon Sauveur Jésus-Christ et de la Vierge Toute-Pure, sa mère, et tous les saints, et c'est à eux que je m'incline vers le bas. je ne vais pas obéir à vos décrets pour retirer les icônes des églises. "

         Leo bannie St Michaël à la ville d'Eudokiada, où le confesseur mourut vers l'an 821. La tête de saint Michel est conservé dans la Grande Lavra de saint Athanase sur le Mont Athos, et une partie des reliques est au Monastère Iviron.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 18:51

  resurrection.jpg      Le mercredi de la sixième semaine de Pâques, nous célébrons la clôture de la fête. Alors que la plupart des fêtes ont leur Leavetaking le huitième jour, Pâques, la fête des fêtes, a son Leavetaking sur la trente-neuvième jour. Le quarantième jour est la fête de l'Ascension du Seigneur, qui marque la fin de la présence physique du Seigneur sur la terre. Il ne nous abandonne pas, cependant. Il a promis d'être toujours avec nous, même jusqu'à la fin de l'âge (MT 20:28). Comme nous le chantons dans la Kondakion pour l'Ascension: «Tu as monter dans la gloire, ô Christ notre Dieu, et non pas être séparé de ceux qui vous aiment, mais en restant avec eux et criant: Je suis avec vous, et personne ne sera contre vous." Il ya une pensée similaire exprimée dans le tropaire de la Dormition: "Dans l'endormissement, vous n'avez pas abandonné le monde, ô Mère de Dieu."

       Les services sont aujourd'hui célébré comme le jour de Pâques lui-même. Les lectures quotidiennes de l'Écriture sainte, bien sûr, seront différentes. Après le licenciement de la liturgie, les chants pascals ne sont plus chantés. La prière «O Roi céleste" n'est pas dit ou chanté jusqu'à Pentecost.The Fiche de bobinage (Plaschanitsa) est tirée de l'autel et se mettre à sa place. Même si aujourd'hui est un mercredi, le poisson, le vin et l'huile sont permis.

        Aujourd'hui, nous commémorons également l'Invention de l'Icône de la Mère de Dieu "de la réunion" à Kalamata dans le Péloponnèse.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 00:05

 112      Le 22 avril 2010 le Président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, le recteur de l'église à l'échelle post-universitaire des Saints Cyril et Méthode   Le Métropolite Hilarion a visité la linguistique de l'université d'Etat de Moscou (HAZE). Dans le hall de l'université fut une performance de l'Archevêque Hilarion à la faculté et les étudiants en linguistique de l'Université d'Etat de Moscou sur l'importance de la langue.


Chère Irina, les professeurs, le personnel, les étudiants et diplômés de linguistique de l'Université d'Etat de Moscou !


        Au nom du Patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyril, je vous remercie de m'avoir invité à visiter votre université - un important centre pour les sciences humaines, l'une des principales écoles de langue dans notre pays. Cette visite est l'occasion de rencontrer et communiquer avec les étudiants, et la communion de l'Eglise Orthodoxe Russe auprès des jeunes est une priorité.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 23:59

Moscou, 22 juillet

 

   187108497.jpg    Les Russes ont remporté jeudi quatre médailles lors de la dernière journée des championnats d'Europe d'escrime à Leipzig, en Allemagne.

L'équipe féminine russe s'est inclinée devant les Ukrainiennes au tournoi du sabre par équipes. L'Ukraine défend ainsi son titre. Sophia Velikaya, Ekaterina Dyachenko, Svetlana Kormiltseva et Yulia Gavrilova ont été battues sur le score de 45-38 dans la deuxième finale consécutive russo-ukrainienne en deux ans. Le bronze revient aux Italiennes, victorieuses des Hongroises (45-44) qui se contentent de la 4e place comme l'an dernier. Le podium est donc le même qu'aux championnats d'Europe 2009 de Plovdiv (Bulgarie).

Svetlana Kormiltseva a été sacrée championne d'Europe du sabre individuel, devant sa compatriote Sophia Velikaya. L'épéiste russe Pavel Sukhov s'est adjugé le bronze du tournoi individuel chez les hommes.

La Russie termine au 2e rang du classement des médailles d'or des championnats d'Europe avec un total de 10 médailles dont deux d'or, quatre d'argent et quatre de bronze. L'Italie est en tête avec cinq médailles d'or.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 23:47

 

      Pourquoi je viendrai avec des cornemuses devant Jeanne d'Arc

 

Parce qu'en tant que Français et fidèle à mon histoire, je viendrai la remercier, d'avoir donné sa vie pour que nous soyons libres aujourd'hui.

Parce qu'au delà de toute considération politique, mon honneur et la mémoire d'homme libre, l'exige.

Parce qu'un jour cette fille de Lorraine, décida, par ses voix célestes, de sacrifier sa jeunesse et ses passions, pour rassembler ce qu'il restait de cette peau de chagrin de territoire Français, en un royaume réunifié. Parce que consciente du péril et de la dramatique situation, elle savait que seul un roi, pourrait réunir et reconstruire.

Parce que c'est en cela, que nous sommes aujourd'hui, en ces temps de désolationet de crise, de désunion et d'insécurité, de délocalisation et de misère, sur cette même voie, assurant le salut. Parce qu'elle réussit ce tour de force, entourée de preux, dont nombreux venaient d'Ecosse, comme Mc Douglas et d'Eire comme Kennedy (ancêtre du président des USA).

Ces noms qui reposent en la Cathédrale d'Orléans, ne doivent pas être oubliés et c'est pour cela qu'elle entra dans cette ville libérée, aux sons des cornemuses en tête (dont vous êtes les représentants). Alors voilà mon souhait et mon devoir de mémoire, qu'avec l'aide de cornemuses, nous puissions rappeler à nos frères d'Ecosse, que nous n'avons pas oubliés.

Qu'à notre tête, un doyen de 93 ans, ancien des chars de combat de 1940 (7e Bataillon des chars légers) et un autre, ancien déporté de 94 ans voient dignement cette commémoration d'une autre libération, se dérouler, sous leurs yeux...

Que le son de cet instrument mythique, s'entende, non seulement dans Paris et en France mais jusque dans les hauteurs des Highlands, comme une prière sur les tombes des Ecossais, nos frères. Voilà pourquoi je serai là, maintenant que chacun choisissent, où est son devoir et son honneur...

Frédéric Winkler...

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 23:18

Moscou, 22 juillet

 

   187108366.jpg      Le président russe Dmitri Medvedev se rendra vendredi en visite de travail à Milan pour évoquer avec le premier ministre italien Silvio Berlusconi les relations économiques entre les deux pays et la coopération bilatérale dans les hautes technologies, a annoncé à RIA Novosti une source au Kremlin.

        "Les échanges économiques et commerciaux réciproques seront examinés en priorité", a fait savoir le représentant du Kremlin, précisant qu'au cours des six premiers mois de 2010, ils avaient atteint 14,9 milliards de dollars, soit 35,7% de plus qu'au cours de la même période de 2009.

       Selon l'interlocuteur de l'agence, Moscou et Rome son prêts à passer à une coopération bilatérale axée sur la mise en œuvre de projets faisant largement appel à la science.

         "Les parties veulent dynamiser leur coopération innovante dans un large éventail de domaines, dont l'énergie, les transports, les télécommunications,  la médecine et la protection de l'environnement", a-t-il affirmé.

        "Ce sera la troisième rencontre entre les deux leaders au cours des huit derniers mois", a constaté la source, après avoir indiqué qu'elle aurait lieu à l'initiative de la partie italienne.

         Messieurs Medvedev et Berlusconi se sont rencontrés le 3 décembre 2009 à Rome lors du sixième volet des consultations intergouvernementales au sommet et le 26 juin 2010 en marge du sommet du G8 au Canada.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article