Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 22:28

     0813tikhon-zadonsk.jpg    Saint Tikhon de Zadonsk, Evêque de Voronej (dans le monde Timothy), est né en l'année 1724 dans le village de Korotsk dans le diocèse de Novgorod, dans la famille de la Kirillov chantre Sabellius. (Un nouveau nom de famille, Sokolov, il lui fut donné ensuite par le supérieur du séminaire de Novgorod). Son père est mort quand Timothée était un jeune enfant, laissant sa famille dans la pauvreté, tels que sa mère était à peine capable de joindre les deux bouts. Elle voulait lui donner pour être soulevé par un voisin, un cocher, car il n'y avait pas de quoi nourrir la famille, mais son frère Peter ne permettrait pas cela. Timothy souvent travaillé toute une journée avec les paysans pour un seul morceau de pain noir.

         Comme un garçon de treize ans, il fut envoyé dans une école proche du domicile du clergé de l'Archevêque de Novgorod, et a obtenu son donjon en travaillant avec les maraîchers. En 1740, il a été accepté en vertu d'une subvention de l'État mise en place pour le séminaire de Novgorod. Les jeunes ont excellé dans les études. Après avoir terminé le séminaire en 1754, il devient professeur, tout d'abord en grec, et plus tard dans la rhétorique et la philosophie. En l'an 1758, il fut tonsuré avec le nom de Tikhon. Dans la même année, ils ont désigné pour être le préfet du séminaire.

         En 1759, ils l'ont transféré à Tver, l'élévation pour être archimandrite du Monastère Zheltikov. Plus tard, ils ont nommé le recteur du séminaire de Tver et, dans le même temps, la tête du Monastère Otroch.

        Son élection comme évêque fut providentielle. Metropolitan Démétrius, le membre qui préside le Saint-Synode, avait l'intention de transférer l'archimandrite jeune à la laure de la Trinité-Sergiev. Le jour de Pâques, à Pétersbourg, l'archimandrite Tikhon fut l'un des huit candidats considérés pour la sélection comme vicaire évêque de Novgorod. Le sort tomba sur lui à trois reprises.

          Le même jour, au cours de l'Hymne des Chérubins, l'évêque Athanase de Tver, sans s'en rendre compte, lui commémoré comme un évêque, tout en réduisant les particules de la prosphore à la table d'offrande. Le 13 mai 1761, il fut consacré évêque de Keksgolma et Ladoga (soit un évêque vicaire du diocèse de Novgorod).

         En 1763, saint Tikhon fut transféré au siège de Voronej. Au cours des quatre années et demie qu'il administrait le diocèse de Voronej, saint Tikhon fourni édification constante, aussi bien par sa vie et par ses nombreuses lignes directrices pastorales et l'âme d'économie livres. Il a écrit une série d'ouvrages pour les pasteurs:

    
En ce qui concerne les Sept Saints Mystères

    
Un supplément à la fonction sacerdotale

    
En ce qui concerne le Mystère du Repentir

    
Une instruction concernant le mariage

       Le saint a jugé essentiel que chaque prêtre, diacre et moine avoir un Nouveau Testament, et qu'il devrait le lire tous les jours. Dans une encyclique, il a appelé les pasteurs pour effectuer les saints mystères avec révérence, avec la crainte de Dieu et l'amour du prochain. (Explication des devoirs chrétiens a été souvent réédité à Moscou et à Pétersbourg au XVIIIe siècle).

         A Voronej le saint éradiqué une ancienne coutume païenne, la célébration en l'honneur de Yarila (un dieu païen associé à la fertilité des céréales et du bétail). Dans les quartiers périphériques où les unités militaires des Cosaques du Don ont été dispersés, il a formé une commission missionnaire pour restaurer sectaires à l'Église orthodoxe.

         En 1765, saint Tikhon a transformé la Voronej slave latine scolaire dans un séminaire. Il a invité les instructeurs expérimentés de Kiev et Kharkov, et planifié les cours de celui-ci. Il a exercé beaucoup d'attention et d'efforts pour mettre en place les deux églises et l'école, et d'orienter les pasteurs à comprendre la nécessité de l'éducation.

         Le saint était infatigable dans ses efforts pour administrer le vaste diocèse, et il a souvent passé des nuits sans sommeil. En 1767, la mauvaise santé l'obligea à renoncer à l'exécution du diocèse et de retirer de repos au monastère Tolshevsk, à une distance de 40 verstes de Voronej.

         En 1769, le saint transféré au monastère de la Mère de Dieu dans la ville de Zadonsk. Ayant installé dans ce monastère, saint Tikhon est devenu un grand maître de la vie chrétienne. Avec une profonde sagesse il énonce l'idéal de la vie monastique vrai dans sa Règle de vie monastique et ses Lignes directrices pour Détournez-vous de la vanité du monde, et dans sa propre vie il s'est acquitté de cet idéal. Il a gardé strictement aux préceptes de l'Église. Avec zèle (presque quotidiennement), il a visité le temple de Dieu, et il a souvent chanté et lu dans le chœur. Avec le temps, par humilité, il tout à fait cessé de participer et de servir, mais simplement se tenait dans l'autel, avec révérence faisant le signe de la croix sur lui-même. Il aimait à lire les Vies des Saints et les œuvres des saints Pères. Il savait par cœur le Psautier, et il l'habitude de lire ou de chanter les psaumes dans ses voyages.

        Le saint a subi beaucoup de tribulations, car il a dû quitter son troupeau. Quand il a récupéré sa santé, il pensait à retourner au diocèse de Novgorod, où Metropolitan Gabriel l'avait invité à la tête du monastère Vallaisk Iviron. Mais quand sa cellule-accompagnateur mentionné à l'aîné Aaron, il a déclaré: «Êtes-vous fou La Mère de Dieu ne dirige pas à s'éloigner d'ici?». La cellule-accompagnateur transmis ce à Sa Grâce.

         "Si c'est le cas," dit le saint "Je ne bougerai pas d'ici,» et il a déchiré l'invitation. Parfois, il se rendit au village de Lipovka, où il a célébré la messe à la maison Bekhteev. Le saint se rendit également au monastère Tolshev, qu'il aimait pour sa solitude.

        Le fruit de toute sa vie spirituelle sont les livres que le saint a écrit alors à la retraite: Un SPIRITUEL DU TRÉSOR, RÉUNIS DU MONDE (1770), et le véritable christianisme (1776).

          Le saint a vécu dans des conditions très simples: il dormait sur la paille, recouverte d'un manteau en peau de mouton. Son humilité était si grande qu'il ne fit pas attention aux travailleurs qui se moquaient de lui alors qu'il marchait sur le monastère, prétendant qu'il n'avait pas l'entendre. Il avait l'habitude de dire: «Il est agréable à Dieu que même les travailleurs monastère se moquent de moi, et je le mérite à cause de mes péchés." Il disait souvent: «Le pardon est meilleur que la vengeance."

        Une fois, un imbécile nommé Kamenev frappé le saint sur la joue en disant: "Ne soyez pas si hautaine" Le saint, en acceptant ce avec gratitude, a donné le fou trois kopeks tous les jours pour le reste de sa vie.

       Toute sa vie, le saint "dans les troubles et douleurs, et les insultes ... joyeusement enduré, conscient qu'il ne peut y avoir aucune couronne sans la victoire, ni la victoire sans effort, sans lutte ni effort, ni une lutte sans ennemis" (Ode 6 de le Canon).

         Stricte envers lui-même, le saint était indulgent envers les autres. Le vendredi précédant le dimanche des Rameaux, il est entré dans la cellule de son ami le Métrophane schemamonk, et il l'a vu à table avec Cosmas Ignatievich, dont il aimait aussi. Il y avait du poisson sur la table, et ses amis s'est mis en colère (poisson n'est pas autorisé pendant le Carême, sauf pour les jours de fête). Le saint dit: «Asseyez-vous, car je vous connais. L'amour est plus élevé que le jeûne." Afin de les calmer, il a mangé une partie de leur soupe de poisson.

         Il aimait particulièrement les gens du commun, et les consola en leur sort douloureux, intervenir auprès des propriétaires fonciers, et en les déplaçant à la compassion. Il donna sa pension, et des cadeaux d'admirateurs, pour les pauvres.

        Par ses actes d'abnégation et d'amour de l'âme, le saint avancé dans la contemplation du ciel et prévoyait l'avenir. En 1778, il eut une vision dans son sommeil: la Mère de Dieu était dans les nuages, et près d'elle étaient les apôtres Pierre et Paul. À genoux, le saint pria la Vierge Toute-Pure pour la paix du monde entier. L'apôtre Paul s'exclama à haute voix: «Quand les hommes diront: Paix et sûreté! Alors une ruine soudaine viendra sur eux» (I Thess 5:3.). Le saint s'endormit en tremblant et en pleurant. L'année suivante, il a de nouveau vu la Mère de Dieu dans le peuple de l'air et plusieurs près d'elle. Le saint se mit à genoux, et près de lui quatre autres en vêtements blancs aussi sont tombés à genoux. Le saint pria la Vierge Toute-Pure pour quelqu'un, qu'elle ne voulait pas le quitter (le saint n'a pas dit à sa cellule-accompagnateur qui les quatre personnes ont été, ni pour qui la demande a été faite). Elle répondit: "Qu'il en soit comme vous le demandez."

         Saint Tikhon prophétisé beaucoup sur l'avenir, en particulier la victoire de la Russie sur les Français en 1812. Plus d'une fois ils ont vu le saint en extase spirituelle, avec un visage transformé et lumineux, mais il leur interdit d'en parler.

         Pendant trois ans avant son repos, il priait chaque jour, «Dis-moi, Seigneur, de mon côté." Et une voix calme dans l'aurore dit: «Ce sera un dimanche." La même année, il vit en songe une belle prairie avec des palais merveilleux sur elle. Il voulait aller à l'intérieur, mais ils lui dirent: ".. En trois ans, vous pouvez entrer Vous pouvez maintenant poursuivre votre travail" Après cela, le saint lui-même isolé dans sa cellule et a admis que quelques amis.

         Les deux vêtements et une fosse ont été préparés pour l'heure de sa mort. Il venait souvent à pleurer sur son cercueil, alors qu'il se tenait caché de personnes dans un placard. Un an et trois mois avant sa mort, dans un rêve vif, semblait-il au saint qu'il était debout dans l'église du monastère. Un prêtre de sa connaissance portait l'Enfant divin, couverte d'un voile, sur l'autel à travers les Portes Royales. Le saint s'approcha et l'embrassa l'Enfant sur la joue droite, et il se sentit frappé sur la gauche. Awakening, le saint senti un engourdissement dans sa joue gauche, sa jambe gauche, et un tremblement dans sa main gauche. Il a accepté avec joie cette maladie.

        Peu de temps avant sa mort, le saint vit en songe une échelle haute et de torsion, et il entendit une commande de l'escalader. «Au début, j'avais peur à cause de la faiblesse,» at-il dit à ses amis Cosmas. "Mais quand j'ai commencé à aller grimper, les gens debout autour de l'échelle me souleva plus haut, vers les nuages ​​mêmes."

       "L'échelle", a déclaré Cosmas, "est le chemin vers le Royaume céleste. Ceux qui ont aidé étaient ceux que vous avez aidé par vos conseils, et ils vous vous souvenez." Le saint dit avec larmes: «Je le pensais aussi. J'ai l'impression que ma fin est proche." Il a souvent reçu les Saints Mystères pendant sa maladie.

        Saint Tikhon est mort, comme l'a révélé à lui, le dimanche 13 Août 1783, à l'âge de 59. La première découverte de ses reliques a eu lieu le 14 mai 1846.

Glorification Saint Tikhon a eu lieu le dimanche 13 Août, 1861.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 22:21

   0813Maxim.jpg     Saint Maxime de Moscou, le Fou pour le Christ. On ne sait rien de ses parents, ou le temps et le lieu de naissance. Saint Maxime a choisi l'un des chemins les plus difficiles et épineux pour le salut, ayant pris sur lui la forme d'un imbécile pour l'amour du Christ. Eté comme hiver Maximus se promenait presque nu, subissant à la fois la chaleur et du froid. Il avait un dicton :

«L'hiver est rude, mais le Paradis est doux."

        La Russie aimait ses fous sacrés, elle estimait leur profonde humilité, elle tenu compte de leur sagesse, exprimée dans les proverbes de la langue du peuple. Et tout le monde écouté les imbéciles saints, des grands princes jusque dans le moindre mendiant.

        L'heureux Maximus vécu à un moment difficile pour le peuple russe. Incursions tatares, les sécheresses, les épidémies étaient endémiques et des personnes périrent. Le Saint dit au malheureux, :

«Tout n'est pas par le tissage de la laine, quelque soit contraire... Ils ont gagné le combat, soumettre et étrier inférieur pleurez pas, vous qui êtes battus;. Mais pleurez, vous qui êtes invaincu. Faisons preuve de tolérance, et cela au moins, nous serons humaine. Peu à peu, même le bois vert brûle. Dieu accorde le salut si nous gardons tout avec patience. "

       Mais le saint ne parle pas seulement des paroles de consolation. Ses dénonciations en colère effrayé les puissants de son monde. L'heureux Maxime disait souvent aux riches et illustres, "La maison dispose d'un coin icône, mais la conscience est à vendre. Tout le monde fait le signe de la croix, pas tout le monde prie. Dieu voit tous les torts. Il ne va pas vous tromper, ni vous Lui tromper. "

         L'heureux Maximus est décédé le 11 Novembre 1434 et est enterré à l'église de la sainte Boris et Gleb Princes. Les guérisons miraculeuses commencé à se produire dans les reliques du saint de Dieu. Dans une encyclique de 1547, le métropolite Macaire enjoignait "le chant et la célébration à Moscou pour le nouveau Maximus Thaumaturge, Fol-en-Christ." Cette même année, le Août 13, les reliques du bienheureux incorrompues Maximus ont été découverts. L'église des saints Boris et Gleb, où le saint fut enterré, brûlé en 1568. Sur le site d'une nouvelle église fut construite, de laquelle ils consacrèrent au nom de saint Maxime, Fol-en-Christ. Les vénérables reliques de saint Maxime ont été placés dans cette église.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 22:15

    0813maximostheconfessor.jpg     Saint Maxime le Confesseur est né à Constantinople vers 580 et a grandi dans une famille pieuse Chrétienne. Il a reçu une excellente éducation, des études de philosophie, la grammaire et la rhétorique. Il était bien lu dans les auteurs de l'antiquité et il a également maîtrisé la philosophie et la théologie. Lorsque saint Maxime est entré au service du gouvernement, il est devenu le premier secrétaire (asekretis) et le conseiller en chef de l'empereur Héraclius (611-641), qui a été impressionné par sa connaissance et à la vie vertueuse.

        Saint Maxime s'est vite rendu compte que l'Empereur et de nombrex autres ont été corrompus par l'hérésie monothélite, qui se répand rapidement à travers l'Orient. Il a démissionné de ses fonctions à la cour, et se rendit au monastère Chrysopolis (à Skutari sur la rive opposée du Bosphore), où il reçut la tonsure monastique. En raison de son humilité et de sagesse, il a rapidement gagné l'amour des frères et a été choisi higoumène du monastère, après quelques années. Même dans cette position, il est resté un simple moine.

         En 638, l'Empereur Héraclius et le patriarche Sergius ont tenté de minimiser l'importance des différences de croyance, et ils ont publié un édit, le "Ekthesis" ("tes Ekthesis pisteos» ou «Exposition de la foi), qui a décrété que tout le monde doit accepter l'enseignement de l'un est dans les deux natures du Sauveur. En défendant l'orthodoxie contre le "Ekthesis," saint Maxime parlé à des gens dans diverses professions et positions, et ces conversations ont abouti. Non seulement le clergé et les évêques, mais aussi les personnes et les les autorités séculières ressenti une sorte d'attraction invisible pour lui, comme nous le lisons dans sa vie.

       Lorsque saint Maxime vu ce qui tourmente cette hérésie causé à Constantinople et dans l'Est, il a décidé de quitter son monstery et de chercher refuge en Occident, où monothélisme avait été complètement rejetée. Sur le chemin, il a visité les évêques d'Afrique, les renforcer dans l'orthodoxie, et de les encourager à ne pas se laisser tromper par les arguments rusés des hérétiques.

         Le quatrième concile œcuménique avait condamné l'hérésie monophysite, qui faussement enseigné que dans le Seigneur Jésus-Christ il n'y avait qu'une seule nature (divine). Influencé par cette opinion erronée, les hérétiques monothélite dit que dans le Christ il n'y avait qu'une seule volonté divine («thelema") et une seule énergie divine («energia»). Les adeptes de Monothelitism cherché à revenir par un autre chemin d'accès au répudiée hérésie monophysite. Monothelitism trouvé de nombreux partisans en Arménie, en Syrie, en Egypte. L'hérésie, attisé aussi par des animosités nationalistes, est devenue une menace sérieuse pour unité de l'Église dans l'Est. La lutte de l'orthodoxie de l'hérésie était particulièrement difficile parce qu'en l'an 630, trois des trônes patriarcaux dans l'Orient orthodoxe étaient occupés par Monothélites: Constantinople par Serge, Antioche par saint Athanase, et à Alexandrie par Cyrus.

         Saint Maxime voyagé d'Alexandrie en Crète, où il a commencé son activité de prédication. Il se heurta là-bas avec un évêque, qui a adhéré aux opinions hérétiques de Sévère et de Nestorius. Le saint a passé six ans à Alexandrie et la région environnante.

          Le Patriarche Serge est mort à la fin de 638, et l'empereur Héraclius également trouvé la mort en 641. Le trône impérial a finalement été occupée par son petit-fils Constance II (642-668), un adhérent ouverte de l'hérésie monothélite. Les assauts des hérétiques contre l'orthodoxie intensifiée. Saint Maxime alla à Carthage et il y prêcha pendant environ cinq ans. Lorsque la Pyrrhus monothélite, le successeur du patriarche Serge, arrivé là après avoir fui Constantinople en raison des intrigues de cour, lui et saint Maxime passé de nombreuses heures dans le débat. En conséquence, Pyrrhus a publiquement reconnu son erreur et a été autorisé à conserver le titre de «Patriarche». Il a même écrit un livre confession de la foi orthodoxe. Saint Maxime et Pyrrhus rendit à Rome pour la visite du pape Théodore, qui a reçu Pyrrhus comme le patriarche de Constantinople.

         En l'an 647 Saint Maxime retourné en Afrique. Là, lors d'un conseil des évêques monothélisme a été condamné comme une hérésie. En 648, un nouvel édit a été émis, commandée par Constans et compilées par le patriarche Paul de Constantinople: les «fautes de frappe» («Typos pisteos tes» ou «Pattern de la foi»), qui interdisaient tout litige sera plus environ un ou deux volontés dans le Seigneur Jésus-Christ. Saint Maxime a ensuite demandé à St Martin le Confesseur (Avril 14), le successeur du pape Théodore, pour examiner la question de monothélisme au Conseil de l'Eglise. Le concile de Latran a été convoqué en Octobre 649. Cent cinquante évêques de l'Ouest et 37 représentants de l'Orient orthodoxe étaient présents, parmi eux saint Maxime le Confesseur. Le Conseil a condamné le monothélisme, et les fautes de frappe. Les faux enseignements des Patriarches Serge, Paul et Pyrrhus de Constantinople, ont également été frappé d'anathème.

          Lorsque Constans II a reçu les décisions du Conseil, il a donné l'ordre d'arrêter à la fois le pape Martin et St Maxime. Ordre de l'empereur a été respecté que dans l'année 654.St Maximus fut accusé de trahison et enfermé en prison. En 656, il fut envoyé en Thrace, et a ensuite été ramené à la prison de Constantinople.

         Le saint et deux de ses disciples ont été soumis à plus cruel supplice. La langue de chacun a été coupée, et sa main droite a été coupé. Ensuite, ils furent exilés à Skemarum en Scythie, endurant des souffrances et des difficultés sur la route.

        Après trois ans, le Seigneur revaled Saint Maxime le moment de sa mort (Août 13, 662). Trois bougies apparut au-dessus de la tombe de saint Maxime et brûlé miraculeusement. C'était un signe que saint Maxime a été un phare de l'orthodoxie de son vivant, et continue à briller comme un exemple de vertu pour tous. Beaucoup de guérisons a eu lieu à son tombeau.

         Dans le prologue grec, Août 13 commémore le transfert des reliques de saint Maxime de Lazika sur la rive sud de la mer Noire à Constantinople, au monastère de la Mère de Dieu à Chrysopolis (où il avait été l'higoumène), à ​​travers le Bosphore à partir de Constantinople. Ce transfert a eu lieu après le VIe concile œcuménique.

         Le 13 août pourrait aussi être la date de la mort du saint, cependant. Il est possible que sa commémoration principale a été déplacée au 21 Janvier parce Août 13 est le Leavetaking de la fête de la Transfiguration du Seigneur.

          Saint Maxime a laissé à l'Eglise un grand héritage théologique. Ses œuvres exégétiques contiennent des explications de passages difficiles de l'Ecriture Sainte, et comprennent un Commentaire sur la prière du Seigneur et sur le Psaume 59, divers «scolies» ou «marginales» (commentaires écrits dans la marge des manuscrits), sur les traités de l'Hiéromartyr Denys l' Aréopagite (Octobre 3) et saint Grégoire le Théologien (Janvier 25). Parmi les œuvres exégétiques de saint Maxime sont l'explication des services divins, intitulé «Mystagogia» («Introduction sur le mystère").

        Les œuvres dogmatiques de saint Maxime comprennent l'exposition de son différend avec Pyrrhus, et plusieurs traités et des lettres à diverses personnes. Dans les explications contenues sont de l'enseignement orthodoxe sur l'Essence divine et les Personnes de la Sainte Trinité, sur l'Incarnation de la Parole de Dieu, et sur «déification» («déification») de la nature humaine.

        "Rien dans la déification est le produit de la nature humaine», écrit saint Maxime, dans une lettre à son ami Thalassius, «la nature ne peut pas comprendre Dieu. C'est seulement la miséricorde de Dieu qui a la capacité de doter theosis jusqu'à l'actuelle ... Chez l'homme theosis (l'image de Dieu) devient assimilé à Dieu, il se réjouit dans toute la plénitude qui ne lui appartient pas, par nature, parce que la grâce des triomphes Esprit en lui, et parce que Dieu agit en lui "(Lettre 22) .

        Saint Maxime a également écrit des ouvrages anthropologiques (ie concernant l'homme). Il délibère sur la nature de l'âme et de son existence consciente après la mort. Parmi ses compositions morales, en particulier important est ses «chapitres sur l'Amour." Saint Maxime le Confesseur a également écrit trois hymnes dans les meilleures traditions de hymnographie église, suivant l'exemple de saint Grégoire le Théologien.

        La théologie de saint Maxime le Confesseur, basé sur l'expérience spirituelle de la connaissance des grands Pères du désert, et l'utilisation de l'art de la dialectique habile élaborées par la philosophie pré-chrétienne, a été poursuivie et développée dans les œuvres de saint Syméon le Nouveau Théologien (Mars 12), et saint Grégoire Palamas (Novembre 14).

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 22:08

0806.Transfiguration       Sur la clôture de la Transfiguration, l'ensemble du service de la fête est répété, sauf pour l'entrée à Vêpres, les lectures de l'Ancien Testament, Litya, le Polyeleos et l'Evangile des matines, et la bénédiction des raisins à la liturgie. Les lectures de l'Évangile et à l'épître de liturgie sont ceux prévus pour la journée.

Le Typikon doit être consulté pour toutes les variantes possibles.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 20:22

Le Patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyril félicite Mgr Hippolyte (Hilko) pour le 55e anniversaire de la naissance.

A Son Excellence, Mgr Hippolyte (Hilko)

 Votre Eminence !1 venzel

 

Je vous félicite cordialement pour votre 55e anniversaire.

         Ces dernières années, vous avez travaillé dur pour le bien de l'Église de Jésus-Christ : l'obéissance à la réalisation de la Mission ecclésiastique russe à Jérusalem, a été Gouverneur du Monastère Danilov et de la laure de Kiev-Petchersk, a décidé au diocèse de Donetsk et de Tulchin.


          Maintenant vous avez la possibilité de rendre hommage de prière de grâces au dispensateur de toutes les bonnes choses - à Dieu pour Sa Miséricorde, descends pour vous dans toutes les années de votre vie.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 20:11

Moscou, 10 août

 

   187213555.jpg     Les Russes ont été sacrés lundi champions d'Europe du relais 4x100 m nage libre aux 30èmes championnats d'Europe de natation à Budapest, en Hongrie.

En finale, Evgeny Lagunov, Andrey Grechin, Nikita Lobintsev et Daniil Izotov ont établi le nouveau record des championnats d'Europe (3'12"46). Les Français ont terminé deuxièmes avec un retard de 0,83 seconde sur les Russes et les Suédois sont troisièmes (3'15"07).

Il s'agit de la première médaille remportée par les nageurs russes à Budapest où l'équipe russe de natation synchronisée a déjà remporté les quatre épreuves. Sur la photo (de gauche à droite): Nikita Lobintsev, Evgeny Lagunov, Daniil Izotov et Andrey Grechin.

Les Russes Yulia Koltunova et Ilya Zakharov ont pris lundi la 2e place en compétition de plongeon par équipes. Les Russes (396,35 points) ont été devancés par les Allemands Christin Steuer et Sascha Klein (398,15 points), nouveaux champions d'Europe. Les Français Claire Febvay et Matthieu Rosset (381 pts) ont décroché le bronze.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 20:06

 

 

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 21:58

Tbilissi, 10 août

 

   187213014.jpg      En visite à Tbilissi, le président de l'UEFA Michel Platini a salué mardi l'intention de la Géorgie d'accueillir la finale de la Ligue des Champions en 2012 où en 2013, rapportent les médias géorgiens.

"Je suis heureux de l'intention du gouvernement géorgien d'accueillir la finale de la Ligue des Champions, mais cela exige toutefois une longue préparation", a indiqué M.Platini lors d'une conférence de presse.

       A son tour, le président de la Fédération géorgienne de football Zviad Sitchinava a annoncé que l'UEFA était disposée à aider la Géorgie à organiser des compétitions sous son égide.

"Nous attendons les recommandations de l'UEFA pour lancer les préparatifs en vue de la finale à Tbilissi", a-t-il ajouté.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 21:57

  thumb.small.photo_1232374309460_1_01.jpg      Dans les pays riches, le coût des réfugiés fait l’objet de polémiques. En France, 520 millions d’euros ont été dépensés sur l’asile par le gouvernement en 2011 pour 60.000 demandeurs (le budget initialement prévu était de 327,55 millions d’euros), soit 8.666 euros dépensé par demandeur d’asile.

Sur ce budget, 334 millions d’euros (soit 64%) sont dédiés à l’hébergement. En comparaison, le logement ne représente que 4,7% de l’aide internationale prévue pour les réfugiés syriens de Jordanie.

        En Australie, où le débat sur les immigrés illégaux est passionné, chacun y va de son calcul. Le pays a dépensé en 2011-2012 800 millions de dollars pour son système de rétention des demandeurs d’asile pour environ 7.000 personnes prises en charge, soit un coût de 110.000 dollars par demandeur d’asile.

        Mais cette somme ne prend pas en compte le coût de la procédure, des interceptions de bateaux ou encore de l’aide légale ou médicale fournie aux détenus en attente de décision.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 21:55

        Florilège de quelques prédictions...

 

Tristes prédictions ...

> > thumb.small.blablabla.jpg
lls les ont écrites et signées !!! Et tout cela est vérifiable en trois clics de souris.

> > > >
Jeannette Bougrab, secrétaire d'Etat à la jeunesse :
Je ne connais pas d'islamisme modéré.

> > > >
Vladimir Poutine
> > > > Bientôt la France sera la colonie de ses anciennes colonies.

> > > >
Alija Izerbegovic, ancien Président de l'Etat européen de Bosnie.
Il n'est en effet pas possible qu'une paix ou qu'une coexistence ait lieu entre
la Religion islamique et les institutions sociales et politiques non islamiques.
Il n'y a pas de principe de laïcité.

> > > >
Alain Gerin, député communiste
> > > > Aujourd'hui limiter l'immigration y compris régulière devient vital face à une situation intenable et explosive dans des centaines de villes populaires.

> > > >
Sir Bertrand Russel, Prix Nobel
> > > >
L'islam et le bolchevisme ont une finalité pratique dont le seul but est
d'étendre leur domination sur le Monde.

> > > >
Alain
> > > > En France, on protège ceux qui mettent le feu et on persécute ceux qui
sonnent le tocsin.

> >
Eric Zemmour
> > > > Nous avons connu en France l'alliance du trône et de l'autel, du roi et de l'église. Nous voyons aujourdhui se mettre en place l'alliance du marché et du minaret.
> > > > Faites accoster des clandestins sur des plages françaises. Il ne peut rien leur
arriver. L'état est impuissant. Les passeurs disent merci à la justice française.

> >
Georges Marchais
> > > > La poursuite de l'immigration pose de graves problèmes. Il faut les regarder
en face et prendre rapidement les mesures indispensables. La cote d'alerte
est atteinte […] C'est pourquoi nous disons : il faut arrêter l'immigration,
sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage.

> > > >
Michel Rocard
> > > > La France ne peut accueillir toute la misère du monde

> > > >
Giscard D'Estaing
> > > > Ce type de problème actuel se déplace de celui de l'immigration
vers celui de l'invasion.

> > > >
De Gaulle
> > > > Nous sommes un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine,
et de religion chrétienne. Essayez d'intégrer de l'huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d'un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont
les Arabes, les Français sont les Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de Musulmans, qui demain seront peut-être vingt millions
et après-demain quarante ?

> >
Houari Boumediene, président algérien,
> > > >
Dès 1974, lors de la conférence islamique affirme :
> > > > « Le ventre fécond de nos femmes nous permettra de conquérir l'Europe et
le Monde » et à lONU « Des millions d'hommes quitteront l'hémisphère
sud pour aller dans l'hémisphère nord. Ils n'iront pas en tant qu'amis.
Ils iront pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant avec leurs fils.
C'est le ventre de nos femmes qui nous donnera la victoire.

> > > >
Erdogan, premier ministre de Turquie
> > > > Les mosquées sont nos casernes, les coupoles nos casques,
les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats.

> >
Le Cheik Al-Qaradawi :
Président du Conseil européen de la fatwa et de la recherche structure
juridique mère de lUOIF : L'islam retournera en Europe en conquérant
et en vainqueur.

> > > >
Malika Sorel : Écrivain dorigine algérienne, membre du Haut Comité à lintégration, auteur du livre : Immigration-Intégration.
> > > > Nous devons rompre avec l'idéologie victimaire qui inspire toute
notre politique d'intégration, et qui a échoué. On demande aux peuples
européens de disparaître ; cest une entreprise terrifiante !

> > > >
Xavier Lemoine, maire de Montfermeil :
> > > > Il est nécessaire d'ouvrir les yeux de ceux qui ne vivent pas ou qui ne veulent pas voir ce que nous vivons dans un certain nombre de nos quartiers, d'apaiser la désespérance et l'exaspération des populations qui se sentent étrangères chez elles, et de venir au secours et en aide à ceux qui sont submergés et assistent impuissant à la prise d'otage de populations entières.

> > > >
Gilles Bourdouleix
> > > > L'immigration économique ? Avec notre taux de chômage, ça n'est plus possible. Quant à l'immigration sociale, il faut y mettre un terme pour résorber nos
déficits. Ces gens viennent sur notre territoire pour bénéficier de notre
protection sociale avec la complicité de notre administration : on trouve
sur les sites du gouvernement toute la liste des aides sociales ! Cest d'un protectionnisme migratoire que la France a besoin !

> > > >
Yvan Rioufol
> > > > Le pays ne tourne plus rond quand il fait appel à des extra-européens
pour répondre aux 500.000 emplois vacants tandis que 2.7000.000
chômeurs sont aidés par une solidarité nationale épuisée.

> > > >
Claude Guéant
> > > > La France est un pays ouvert, mais elle na pas vocation à accueillir
des étrangers pour en faire des chômeurs.

> > > >
Jeune Tunisienne de 20 ans vivant à Nice:
> > > > Ce que l'on appelle l'islam radical, cest l'islam tout court ;
le reste, c'est un islam laxiste.

> > > >
Mgr Abba Athanasios, chef de léglise copte orthodoxe.
> > > > Il y a un plan d'islamisation de la planète.

> > > >
Rasmussen, Premier Ministre Danois
Nous avons un très haut niveau de prospérité au Danemark. Nous serions
obligés de l'abandonner si des gens n'ont qu'à mettre le pied dans la porte pour obtenir des avantages financiers sans avoir d'abord contribué à l'économie.

> >
Christopher Caldwell, écrivain.
> > > > Un jour en Europe, l'Islam sera assez puissant pour que les Européens
regrettent d'avoir croisé son chemin.

> >
Bassan Tibi, sociologue syro-allemand.
> > > > Le problème n'est pas de savoir si une majorité d'Européens sera islamisée,
mais plutôt quel Islam est appelé à dominer l'Europe.
 
Jacques Ansquer, président de la Banque alimentaire des
Bouches du Rhône et rapporté par La Provence le 28 juin dernier.
> > > > Nous ne sommes plus dans une situation de non-droit, il y a désormais
des zones régies par un autre droit que le nôtre.

> >
Renaud Camus, érivain.
> > > >
Aucun épisode depuis quinze siècles, ni la guerre

de cent ans, ni l'occupation allemande n'ont constitué pour la patrie une menace aussi grave, aussi fatale, aussi virtuellement définitive en ses conséquences que le changement de peuple.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article