Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 18:16

Téhéran n'a pas donné de "réponse positive" à la proposition de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) prévoyant l'enrichissement poussé de 70% de l'uranium iranien à l'étranger, selon une source étrangère se référant aux Six médiateurs sur le dossier iranien.

"Téhéran n'a pas donné de réponse positive à la proposition de l'AIEA concernant le réacteur de recherche de Téhéran", a déclaré au terme d'une rencontre des Six le directeur général pour les relations extérieures du secrétariat du Conseil de l'UE Robert Cooper.

Les représentants des Six médiateurs internationaux pour le dossier nucléaire iranien se sont réunis vendredi à Bruxelles. Cette rencontre extraordinaire des Six (Russie, Etats-Unis, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne) s'imposait suite au rejet par Téhéran des propositions de l'AIEA prévoyant l'enrichissement poussé de 70% de l'uranium iranien à l'étranger.

Le 21 octobre à Vienne, l'AIEA avait proposé, en présence de l'Iran, de la France, de la Russie et des Etats-Unis, d'expatrier environ 70% de l'uranium faiblement enrichi appartenant à la République islamique en vue de son traitement ultérieur en Russie et de la fabrication de barres de combustible pour le réacteur de recherche de Téhéran. Le 23 octobre, Moscou, Paris et Washington avaient fait savoir qu'ils approuvaient les propositions de l'AIEA.

Suite au rejet par l'Iran de la proposition des Six de transmettre l'uranium à la Russie, le 6 novembre dernier le directeur de l'AIEA Mohammed el-Baradeï a avancé l'initiative de confier l'enrichissement poussé à un pays tiers - en l'occurrence la Turquie, pays avec lequel l'Iran entretient d'excellentes relations.

En vertu du nouveau projet, l'Iran enverra son uranium en Turquie afin d'y subir un enrichissement poussé de 900 kg de son uranium faiblement enrichi prélevés sur sa réserve estimée à 1.200 kg. Depuis la Turquie, la matière première sera expédiée en France qui fabriquera les barres de combustible pour la centrale, elles seront restituées à la partie turque qui les transmettra ensuite à l'Iran.

Selon les médias turcs, Téhéran pourrait accepter la proposition de l'AIEA.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 18:12

Moscou et Astana ont convenu d'étudier la possibilité de la construction d'oléoducs, notamment du pipeline pétrolier Samsun-Ceyhan, a annoncé aux journalistes le ministre russe de l'Energie Sergueï Chmatko.

Selon lui, cette possibilité a été envisagée dans un protocole bilatéral signé vendredi en présence des premiers ministres russe et kazakh. Ce document modifie les dispositions de l'Accord sur le transit de pétrole du 7 juin 2002.

"Le protocole fait la lumière sur nos intentions. Nous avons précisé nos prévisions concernant la balance pétrolière pour les prochaines années et les itinéraires d'acheminement. Nouveauté: c'est la première fois que le projet Samsun-Ceyhan a été mentionné dans nos relations", a affirmé M.Chmatko.

"Nous avons convenu avec nos collègues kazakhs d'étudier conjointement la possibilité de mettre en oeuvre des projets de ce genre", a-t-il ajouté.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 14:39
Anniversaire de la Nativité de Saint Jean Baptiste dans Presnya

7 juillet 2010, la fête de la Nativité du Prophète et Baptiste Jean, à Moscou à l'église de la Nativité de saint Jean-Baptiste dans Presnya célèbre son prochain - le 325e - le jour de la fête. Des années si nombreuses, cette église est décorée avec l'un des coins les plus pittoresques de notre capital - de l'eau fraîche. L'église n'a pas été fermé, même pendant la persécution athée et préservé pour nous non seulement ses anciens sanctuaires, et transmis de génération en génération les traditions de la piété de la paroisse de Moscou.

L'histoire de l'église commence le 24 mai 1685. Cette journée le Patriarche de Moscou et de Toutes les Russies, Joachim, en visitant les établissements de banlieue situés derrière Nikitski Porte Pervoprestolnoj a béni pour construire une église en bois en l'honneur de Saint-Jean-Baptiste, qui a été construit à l'automne de la même année. A cette époque, cette zone, maintenant membre du district central de la capitale, était encore une banlieue - le territoire de la ville au XVIIe siècle a été limité en dehors de la Ceinture des Jardins. Le long de l'affluent de Moscou - rivière Presnya, qui est maintenant plus d'un siècle comme un abri dans un réservoir souterrain, des jardins et des vergers royaux. Il y avait là un malt de la cour, qui produit des matières premières pour la brasserie, et les barrages artificiels qui sont maintenant convertis en étangs de zoo, le poisson cultivé pour la table du Patriarche.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 14:33

La première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko n'est pas un partenaire facile, toutefois je me sens à l'aise dans notre coopération, a déclaré vendredi le premier ministre russe Vladimir Poutine, en visite à Ialta, en Crimée (Ukraine).

"La coopération avec le gouvernement de Timochenko est commode. J'estime que notre coopération a contribué à une stabilisation et à un renforcement des relations entre la Russie et l'Ukraine", a indiqué M.Poutine lors d'une conférence de presse commune avec Mme Timochenko.

Interrogé sur les succès réalisés par les gouvernements des deux Etats, il Vladimir Poutine a répondu: "Ce n'est pas à moi de donner des estimations". D'après lui, c'est au peuple ukrainien de juger.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 14:28

Le XIe congrès du parti Russie unie s'est ouvert vendredi 20 novembre à Saint-Pétersbourg. Demain, le premier ministre russe Vladimir Poutine, leader du parti, prononcera un discours.

Un autre événement important du forum sera l'adoption d'un nouveau programme. Le nouveau document a été minutieusement étudié dans les organisations du parti et a été précisé par les trois clubs de Russie unie: social-conservateur, libéral-conservateur et étatique-patriotique, c'est pourquoi son contenu est connu dans les grandes lignes.

La principale nouveauté consiste en ce que l'idéologie officielle du parti - le conservatisme russe - sera pour la première fois indiquée dans les statuts du parti Russie unie. Cette information n'est nullement secrète. Des personnalités officielles l'ont maintes fois confirmée. Andreï Isaïev, le président du Comité de la Douma pour le travail et la politique sociale et secrétaire adjoint du présidium du Conseil général de Russie unie pour les questions de propagande et de contre-propagande, a expliqué en détail pourquoi cette décision a été prise aujourd’hui et ce qui empêchait de la prendre auparavant.

Selon Andreï Issaïev, la société russe considère toujours le conservatisme comme réactionnaire et les conservateurs, comme les adversaires des changements, quels qu'ils soient. Ces stéréotypes datant de l'époque soviétique se sont avérés très vivaces, mais il est, en réalité, temps de les changer. Selon l'idéologue du parti, le conservatisme signifie, avant tout, le respect des traditions. Il n'y a là rien de "réactionnaire".

Bien plus, comme l'a souligné Andreï Issaïev, il n'y a pas de contradiction entre le conservatisme et la politique de modernisation annoncée par le président Dmitri Medvedev dans ses récents discours. Non seulement ces deux notions ne se gênent pas l'une l'autre, mais elles se complètent. Il a cité le terme médical connu de "traitement conservateur" qui signifie que les médecins préfèrent s'abstenir d'employer des méthodes d'intervention chirurgicale dans l'organisme humain sans pour autant renoncer à soigner le malade.

Il en est de même dans ce cas: la modernisation "non-violente" dont il a été question dans l'article de Dmitri Medvedev "Russie, en avant!" et dans son message à l'Assemblée fédérale (parlement), signifie le renoncement à l'intervention "chirurgicale", violente dans toutes les sphères de la vie de notre Etat. Bien plus, Vladimir Pliguine, un des coprésidents du club libéral-conservateur de Russie unie et chef du Comité de la Douma pour la législation constitutionnelle, a déclaré à la mi-octobre lors d'une réunion du Conseil central des partisans du parti que tout l'article du président avait été écrit "dans un style libéral-conservateur".

Pourquoi le parti Russie unie ne s’est-il décidé à proclamer son conservatisme qu'à la fin 2009? Andreï Issaïev a répondu à cette question. Jusqu'à récemment, il fallait lutter pour conserver l'Etat. A présent, ce problème est réglé et la menace de destruction définitivement éliminée, il faut conserver et sauvegarder les résultats obtenus.

Le fait que les adhérents de Russie unie se soient proclamés conservateurs russes lève aussi un autre problème. Des reproches d'être vague et de n'avoir aucune idéologie ont été régulièrement adressés à notre parti principal. Et non sans raison. On avait l'impression qu'il tentait d'occuper tout l'espace politique, d'embrasser tout le spectre et d'être, à la fois, à gauche, à droite et au centre.

A présent, Russie unie a défini sa place qu'elle occupe de facto. Au XIe congrès, le « de facto » se transformera en de jure, ce qui contribuera à la structuration ultérieure des partis politiques en Russie.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 14:25

Réunis à Ialta, les chefs de gouvernement des pays membres de la Communauté des Etats indépendants (CEI) ont approuvé vendredi un plan d'action en 17 points en vue de surmonter la crise, a annoncé aux journalistes Sergueï Lebedev, secrétaire exécutif de la CEI.

"La crise commence à décroître, mais n'est toujours pas surmontée. Un immense travail doit encore être accompli pour en surmonter les conséquences négatives et redresser l'économie des pays de la CEI", a indiqué M.Lebedev.

"Nous avons procédé à un échange d'expérience et examiné les meilleurs acquis de chaque pays dans la lutte contre la crise pour nous en servir dans notre travail futur visant à surmonter les conséquence de la crise financière mondiale", a souligné la première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko lors d'une conférence de presse à l'issue de la réunion du Conseil des chefs de gouvernement des pays membres de la CEI.

Et d'ajouter que les documents adoptés à l'issue de la réunion du Conseil montraient que la CEI "gagnait en force et efficacité".

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 21:07

Le vice-président américain Joe Biden a réaffirmé mercredi, lors d'une communication téléphonique avec le président géorgien Mikhaïl Saakachvili, le soutien des Etats-Unis à l'intégrité territoriale de la Géorgie, a annoncé jeudi la Maison Blanche.

"Le 18 novembre, le vice-président Biden a appelé le président Saakachvili pour discuter de la réforme démocratique en Géorgie et souligner le soutien des Etats-Unis à l'indépendance et à l'intégrité territoriale du pays", lit-on dans le communiqué de la Maison Blanche, dont RIA Novosti a obtenu une copie.

"En outre, M.Biden a souligné que toutes les parties devaient tenir les engagements de cessez-le-feu du 12 août (plan Medvedev-Sarkozy-ndlr.) et du 8 septembre 2008 et éviter les actions déstabilisantes", a ajouté la source.

Le 8 août 2008, la Géorgie a lancé une offensive contre l'Ossétie du Sud pour reprendre le contrôle de cette république autoproclamée. L'armée géorgienne a détruit Tskhinvali, la capitale, et tué des centaines de civils et des soldats de la paix russes déployés dans la région. La Russie a opposé une riposte militaire de grande envergure pour imposer la paix à la Géorgie avant de reconnaître le 26 août l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie. En réponse, Tbilissi a rompu ses relations diplomatiques avec Moscou et proclamé les deux républiques du Caucase du Sud "territoires occupés".

Par ailleurs, M.Biden a mis en évidence l'importance de l'exécution des réformes politiques et la réalisation des tâches définies par la "révolution des roses" en Géorgie.

Un mouvement de protestation baptisé "révolution des roses" a éclaté en Géorgie au lendemain des élections législatives du 2 novembre 2003, quand les forces de l'opposition dirigées par Mikhaïl Saakachvili sont descendues dans la rue pour dénoncer les fraudes et exiger l'annulation du scrutin. Quelques jours plus tard, ces revendications ont dégénéré en appels à la démission d'Edouard Chevardnadze, à l'époque président géorgien.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 20:31
Non aux prélèvements obligatoires en faveur des syndicats !
Depuis le 1er janvier, une contribution patronale aux organisations syndicales a été mise en place au taux de 0.016 %. Elle apparaît sur la fiche de paye et se rajoute à la vingtaine d’autres charges patronales.
Le gouvernement oblige donc les salariés du privé à financer des organisations syndicales qui non seulement ne les représentent pas mais, en plus, défendent les privilèges du secteur public et s’opposent systématiquement à la moindre tentative de réforme.
Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 20:29
Suppression des 36 000 communes françaises ?
Le commissariat général à l’égalité des territoires, dans un rapport publié le 21 janvier, préconise la dissolution des 36 000 communes de France dans près d’un millier d’intercommunalités.

Il suggère aussi que le nombre total d’intercommunalités ne devrait pas être supérieur à 1000 (2108 actuellement) et encourage, par conséquent «la fusion de communes», «et surtout les créations de communes nouvelles». A terme, le rapport suggère que la clause de compétence générale des communes soit transférée aux intercommunalités.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 20:27
Haute Savoie : la «Libre pensée» fait retirer une statue de la Sainte Vierge dans un jardin public
Choquée par l’apparition, en 2011, d’une statue de la Vierge dans un parc municipal, la Fédération de la Libre Pensée de Haute Savoie (encore eux !) avait demandé au maire de Publier (Haute-Savoie), Gaston Lacroix, de la déplacer. Le tribunal administratif de Grenoble vient de lui donner raison, en décidant « d’annuler les décisions » de refus du maire.

« Considérant que la statue de la Vierge portant l’inscription ‘Notre Dame du Léman veille sur tes enfants’ constitue un emblème religieux ; qu’il est constant que le terrain sur lequel elle a été édifiée est un parc public ; que (… ) la commune ne pouvait légalement autoriser l’installation de cette statue sur le domaine public communal », le tribunal administratif, au nom de la loi de 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État, a décidé « d’annuler les décisions (…) par lesquelles le maire de Publier a refusé de déplacer la statue de Notre Dame du Léman en dehors du domaine public communal ».

« Cette statue est un repère »
Gaston Lacroix, le maire (divers gauche) de cette commune de 6 500 habitants, n’aurait « jamais pensé que l’affaire prendrait une telle ampleur »: « J’ai eu les services de l’État hier, raconte-t-il. Ils sont bien embêtés, car le jugement ne réclame pas le retrait de la statue. Alors que faire? ».

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article