Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 21:42

FN: démission et colère en Moselle

   thumb.small.florian_philippot___a_683057_35dd188.jpg     Un conseiller régional FN de Lorraine, Yves Gelszinnis, élu en Lorraine, a annoncé aujourd’hui sa démission du Conseil régional de Lorraine et son départ du Front national, mettant en cause le fonctionnement de la direction du parti et notamment son vice-président, Florian Philippot.

        « Ma démission du FN est effective. Ma lettre de démission du groupe au Conseil régional est partie aussi », a affirmé M. Gelszinnis, élu de Moselle sur la liste FN en 2010. « Ce n’est pas un coup de tête. Mais la goutte d’eau, c’est Philippe Armand, notre assistant au Conseil régional, dont le contrat s’est terminé hier. Pour moi, il a été viré comme un malpropre », a accusé M. Gelszinnis.

Le conseiller régional, qui affirme qu’il sera bientôt suivi dans sa décision par deux autres conseillers, a expliqué qu’il agissait ainsi à cause d’ »un nouveau venu, le vice-président Philippot », qui a été candidat en Moselle aux élections législatives. « Il veut s’implanter en Moselle, il le fait très mal. Pas de dialogue, et il veut installer ses bonhommes: Philippe Armand se fait remplacer par un » d’entre eux, a déploré M. Gelszinnis.

Le mépris des Parisiens:

        Interrogé sur le fait qu’outre Mme Fristot et M. Gelszinnis, Alain Friderich, suppléant de M. Philippot aux législatives en Moselle, a lui aussi annoncé sa volonté de quitter le parti, le directeur de campagne de Marine Le Pen pendant la présidentielle a répondu: « C’est très positif. Les branches mortes tombent. On va pouvoir aller vers un printemps électoral et militant "

source :http://la-flamme.fr/2013/03/fn-demission-et-colere-en-moselle/
Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 20:43

Varsovie, 15 septembre

 

187440385.jpg        Il serait déraisonnable de porter atteinte aux relations russo-polonaises en mettant un accent excessif sur la question tchétchène, a annoncé mercredi lors d'une conférence de presse le premier ministre polonais, Donald Tusk.

"J'ai parfois affaire à des hommes politiques qui voudraient gâcher les relations russo-polonaises par l'accentuation excessive de la question tchétchène. A mon avis, c'est déraisonnable", a indiqué M. Tusk.

Du  16 au 18 septembre prochains, la Pologne accueillera le Congrès mondial du peuple tchétchène organisé sur l'initiative du "gouvernement" séparatiste de la République tchétchène d'Itchkérie. L'événement qui se déroulera dans une banlieue de Varsovie accueillera probablement l'émissaire des séparatistes Akhmed Zakaïev qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt international pour son implication dans des activités terroristes en Russie. 

"La diaspora tchétchène comprend des hommes politiques qui nous compliquent parfois la tâche", a souligné le premier ministre avant d'ajouter que "Varsovie n'adopterait aucune décision radicale".

Donald Tusk a conseillé de faire preuve de retenue et de bon sens.

Le séparatiste Zakaïev réside depuis 2003 en Grande Bretagne où il a obtenu l'asile politique. Le Bureau russe d'Interpol ne cesse de réclamer à Londres son l'extradition.

La nouvelle relative à un possible déplacement de Zakaïev en Pologne a provoqué un tollé en Russie.

Varsovie n'a pas émis de mandat d'arrêt national contre l'émissaire tchétchène, mais a promis que ce dernier serait arrêté en cas de sa visite en Pologne conformément au mandat international en vigueur.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 20:34

   0212Alexis.moscow.jpg    Saint Alexis, Métropolite de Moscou et de Toutes les Russies le Thaumaturge (dans le monde Eleuthère), est né en l'an 1292 (ou selon une autre source, 1304) à Moscou dans une famille de la noblesse Theodore Byakont, un descendant de la Tchernigov princier ligne.

        Le Seigneur a révélé au futur Saint sa haute destinée dès la petite enfance. A douze ans Eleuthère est allé à un champ et un ensemble de filets pour piéger les oiseaux. Il s'assoupit et soudain il entendit une voix :

«Alexis ! Pourquoi pensez-vous peiner en vain ? Vous devez être un receveur de personnes ".

        A partir de ce jour le garçon a abandonné les jeux enfantins et a passé beaucoup de temps dans la solitude. Il visita fréquemment l'église, et quand il avait quinze ans, il décide de devenir moine.

        En 1320, il entra dans le monastère de la Théophanie de Moscou, où il a passé plus de douze ans dans les luttes monastiques strictes. Les ascètes renommée du monastère, les Aînés Géronte et St Etienne (14 Juillet), frère de saint Serge de Radonège, étaient des guides pour lui et ses compagnons.

         Le Métropolitain Theognostus, qui avait pris connaissance de la vie vertueuse et les dons spirituels de St Alexis, ordonna le futur saint de quitter le monastère et la gestion des tribunaux ecclésiastiques. Le saint a rempli cette charge pendant douze ans. Vers la fin de 1350, Theognostus Metropolitan Alexis a consacré comme évêque de Vladimir. Après la mort de la métropole, il devient son successeur en l'an 1354.

        Pendant cette période, l'Eglise russe a été déchiré par de grands déchirements et de querelles, en partie à cause des prétentions de Metropolitan Romanus de la Lituanie et de la Volhynie. En 1356, afin de mettre un terme aux troubles et des perturbations, le saint se rendit à Constantinople au Patriarche œcuménique. Patriarche Alexis St Calixte a donné le droit à la fois à être appelé et de se considérer comme archevêque de Kiev et la Grande-Russie avec le titre «All-Vénérable métropolitaine et Exarque».

         Sur le chemin du retour, au cours d'une tempête en mer, le navire était en danger de naufrage. St Alexis a prié et a promis de construire un temple au saint de ce jour où le navire devrait arriver à la côte. La tempête calmée, et le navire est arrivé le 16 Août. Moscou ravissement est venu à la rencontre du saint.

        En dépit des problèmes de tous les côtés, St Alexis se consacre à son troupeau: il a nommé évêques, il a établi des monastères cénobitiques (sur le modèle de la Trinité Lavra, fondée par Saint-Serge), et il a mis de l'ordre dans les relations russes avec les khans de la Horde. Le saint se rendit plusieurs fois à la Horde d'Or. En 1357 le Khan a dit le grand prince que le saint doit venir à lui et à guérir la cécité de Taidulla, son épouse.

        «C'est au-delà de mes pouvoirs", a déclaré St Alexis, «mais je crois que Dieu, qui a donné la vue aux aveugles, sera également m'aider." Grâce à sa prière, et après avoir été aspergé d'eau bénite, l'épouse du Khan était guéri.

       Lorsque le Grande-Prince Ioann mort, son jeune fils Démétrius (le futur saint), encore mineur, a été prise sous la tutelle du saint. Le saint évêque avait beaucoup de peine à réconcilier et apaiser princes refusant obstinatly d'accepter l'autorité de Moscou. Pas plus que la négligence métropolitaine le travail d'organisation de nouveaux monastères.

        En 1361, il fonde l'icône du Sauveur Pas-made-by-Mains monastère au Yauza à Moscou (Andronikov, le disciple de saint Serge, a été le premier higoumène du monastère), l'accomplissement de la promesse qu'il avait faite lors de son voyage de retour de Constantinople, lorsque le navire était en danger.

        Il a également fondé le monastère Chudov dans le Kremlin de Moscou. Les anciens monastères ont été restaurés : le monastère de l'Annonciation à Nijni Novgorod et Sts Constantin et Hélène à Vladimir. En 1361 monastère cénobitique de femmes a été nommé pour lui (le Alekseev).

       St Alexis atteint l'âge avancé de 68 ans, après avoir passé 24 années à la chaire métropolitaine. Il reposa le 12 Février 1378 et a été enterré en accord avec ses dernières volontés du monastère Chudov. Ses reliques ont été découverts d'une manière miraculeuse cinquante ans plus tard, après quoi la mémoire du grand hiérarque sainte et homme de prière a commencé à être célébrée.

St Alexis est également commémoré le 20 mai (Découvrir de ses reliques) et le 5 Octobre.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 20:29

   0212meletiusantioch.jpg     Saint Mélèce, Archevêque d'Antioche, Evêque de Sébaste en Arménie (environ 357), et par la suite il a été convoqué à Antioche par l'empereur Constance pour aider à combattre l'hérésie arienne, et a été nommé à ce siège.

        St Mélèce a lutté ardemment contre l'erreur Arienne, mais à travers les intrigues des hérétiques, il a été trois fois destitué de sa chaire. Constance était devenu entouré par les ariens et avait accepté leur position. Dans tout cela, St Mélèce se distingue par une douceur extraordinaire, et il a constamment conduit son troupeau par l'exemple de sa propre vertu et de bonnes dispositions, en supposant que les graines de la véritable enseignement germent plus facilement sur un tel sol.

         St Mélèce était celui qui a ordonné l'avenir de l'Hiérarque St Basile le Grand comme Diacre. St Mélèce a également baptisé et encouragé une autre des plus grandes sommités de l'Orthodoxie, St Jean Chrysostome, qui plus tard a fait l'éloge de son ancien Archipasteur.

       Après Constance, le trône était occupé par Julien l'Apostat, et le saint a été à nouveau expulsé, d'avoir à se cacher dans des endroits secrets pour sa sécurité. De retour sous l'empereur Jovien dans le 363 années, St Mélèce écrit son traité théologique, «Exposition de la foi», ce qui a facilité la conversion de la plupart des Ariens à l'orthodoxie.

        En l'an 381, sous l'empereur Théodose le Grand (379-395), le Concile œcuménique a été convoquée. En l'an 380 le saint avait déclenché sur son chemin vers le deuxième Concile œcuménique de Constantinople, et est venu à présider.

        Avant le début du Conseil, St Mélèce leva affichant trois doigts à la main, puis retirer deux doigts et en laissant une étendue il bénit le peuple, en proclamant: ". Nous comprenons trois hypostases, et nous parlons d'une seule nature" Avec cette déclaration , un incendie a entouré le saint comme un éclair. Lors du Conseil St Mélèce s'endormit dans le Seigneur. St Grégoire de Nysse a honoré la mémoire du défunt avec un éloge funèbre.

         St Mélèce a laissé des traités sur la consubstantialité du Fils de Dieu avec le Père, et une lettre à l'empereur Jovien concernant la Sainte Trinité. Les reliques de saint Mélèce ont été transférées de Constantinople à Antioche.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 20:21

        Le saint-Prince Vsevolod de Pskov, dans le Baptême Gabriel, le petit-fils de Vladimir Monomaque, est né à Novgorod, où, dans les années 1088-1093 et ​​1095-1117, son père a décidé que prince. Son père était le saint prince Mstislav St-Théodore le Grand (15 Avril). En l'an 1117, lorsque la Grande-prince Vladimir Monomaque donné Mstislav Kiev Belgorod comme son "UDEL" (propriété foncière), faisant de lui pratiquement co-souverain, jeune Vsevolod est resté comme le vicaire de son père dans la principauté de Novgorod.

        Le saint-Prince Vsevolod a fait beaucoup de bien pour Novgorod. En collaboration avec l'Archevêque de Novgorod, St Niphon (8 Avril), il a soulevé de nombreuses églises, parmi lesquels se trouvaient la cathédrale du Grand martyr George au Monastère Yuriev, et l'église de St Jean le Précurseur à Opokakh, construite en l'honneur de «L'Ange» (Saint Patron) de son fils premier-né Jean, décédé en bas âge (+ 1128).

       Dans son Ustav (Loi codée), le prince a accordé une charte spéciale des terres et des privilèges de la cathédrale de la Sainte Sagesse (Hagia Sophia) et d'autres églises. Au cours d'une terrible famine, il avait épuisé tout son trésor à sauver les gens de périr. Prince Vsevolod était un vaillant guerrier, il marcha victorieusement contre le Yam et les peuples Chud, mais il n'a jamais pris l'épée de lucre ou de puissance.

         En 1132, à la mort du saint grand-prince Mstislav, oncle du Prince Yaropolk de Vsevolod de Kiev remplissait les dernières volontés de son frère et transféré Vsevolod à Pereyaslavl, alors considérée comme la ville aîné après Kiev lui-même. Mais les plus jeunes fils de Monomaque, Iouri Dolgorouki et Andrew Dobry, étaient craignant que Yaropolk faire Vsevolod son successeur à Kiev, et ils marchaient contre leur neveu. Espérant éviter querelles intestines, St Vsevolod retourné à Novgorod, mais il a été reçu avec désaffection. Le Novgorodians estimé que le prince avait été "soulevée" par eux et n'aurait pas dû laisser plus tôt. "Vsevolod allé à Rus, à Pereslavl», a souligné le chroniqueur Novgorod ", et embrassa la croix contre le Novgorodians, en disant:« Je vais te tuer. "

        S'efforçant de rétablir de bonnes relations avec Novgorod, le prince a entrepris une campagne victorieuse contre les personnes Chud en 1133, et il a annexé Yuriev au domaine Novgorod. Mais une rude campagne d'hiver en 1135-1136 contre Souzdal a échoué. Les gens tenaces de Novgorod ne seraient pas tenir compte de leur châtiment par Dieu, et ils ne pouvaient pas pardonner le prince de leur défaite. L'assemblée a décidé de convoquer un prince de la ligne de Monomaque hostile de la Olgovichi, et ils ont condamné St Vsevolod au bannissement. «Vous avez souffert l'exil aux mains de vos propres gens», nous chantons dans le Tropaire de saint. Pendant un mois et demi, ils ont tenu le prince et sa famille sous la garde au palais de l'archevêque. Lorsque le prince Sviatoslav Olgovich est arrivé le 15 Juillet 1136, Vsevolod a été libéré de sa captivité.

       Vsevolod retourna à Kiev, et son oncle Yaropolk lui donna le quartier Vyshgorod près de Kiev, le lieu où St Olga (11 Juillet) avait vécu au Xe siècle sous le règne de son fils Sviatoslav ", préférant les villes de Kiev et Pskov. "St Olga est venu à la défense de son descendant en 1137 lorsque les habitants de Pskov, en rappelant les campagnes de l'armée Novgorod-Pskov dirigés par le prince, l'a invité à la principauté Pskov, la région natale de St Olga. Il fut le premier prince de Pskov, choisi par la volonté du peuple Pskov.

         Parmi les glorieuses œuvres de St Vsevolod-Gabriel à Pskov a été la construction de la première église de pierre dédié à la vie-Création Trinité, le remplacement d'une église en bois de l'époque de St Olga. Sur les icônes du saint, il est souvent représenté tenant l'église de la Sainte Trinité.

         St Vsevolod a jugé que prince à Pskov pour seulement un an. Il est décédé le 11 Février 1138 à l'âge de 46 ans. Toutes Pskov réunis à l'enterrement du prince bien-aimé, et le chant de la chorale ne pouvait guère être entendu sur le lamentations du peuple.

        Les habitants de Novgorod a envoyé un archiprêtre de la cathédrale Sophia de prendre ses saintes reliques retour à Novgorod. Le prince, cependant, ne voulait pas que son corps se reposer dans Novgorod. Il ne permettrait pas Novgorod à être privé de ses reliques par les gens de Pskov, qui l'avait chassé, et le cercueil ne voulait pas bouger de l'endroit. Les gens pleuraient amèrement Novgorod et se repentaient de leur malheur. Ensuite, ils ont demandé à être donné juste un petit morceau de ses reliques "pour la protection de leur ville." Grâce à leurs prières un ongle est tombé de la main du saint. Les personnes Pskov mis St Vsevolod dans le temple du Saint-Demetrius Grands Martyrs. A côté de la tombe, ils ont placé les armements militaires du prince, un bouclier et épée, sous la forme d'une croix, avec l'inscription latine: «Je vais donner mon honneur à personne."

       Le 27 Novembre 1192, les reliques du saint prince Vsevolod ont été découverts et transférés dans la cathédrale de la Trinité, où une chapelle a été consacrée en son honneur.

        Le lien spirituel profond de la ville de St Olga avec le saint prince Vsevolod n'a jamais été rompu. Il est toujours resté un Pskov thaumaturge. Au siège de Pskov par Stephen Bathory en 1581, lorsque les murs de la forteresse ont déjà été violées, et les Polonais étaient prêts à se précipiter dans la ville, ils ont apporté les saintes reliques du prince Vsevolod de la cathédrale de la Trinité à l'endroit de la bataille, et l'ennemi se retira.

        Le 22 Avril 1834, le premier jour de Pâques, de saintes reliques du saint furent solennellement transférés à un nouveau sanctuaire dans l'église principale de la cathédrale.

         Lors de la Comparution de l'Icône miraculeuse de protection de Pskov (1 Octobre), saint prince Vsevolod-Gabriel se tenait parmi les défenseurs célestes de Pskov.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 20:13

  0211dmitriofpriluck     Saint Démétrios de Priluki, Thaumaturge, est né dans la famille d'un riche marchand de Pereyaslavl-Zalessk. Dès sa jeunesse, le saint était extraordinairement beau. Recevoir tonsure monastique à l'un des monastères Pereyaslavl, le saint a ensuite fondé le monastère St Nicholas cénobitique sur le Sts Boris et Gleb colline sur la rive du lac Plescheevo près de la ville, et est devenu son higoumène.

       En 1334, St Demetrius eut une première rencontre avec saint Serge de Radonège, qui était venu à Pereyaslavl pour voir le Métropolite Athanase. A partir de ce moment, il s'entretint souvent avec Saint-Serge et devient étroit avec lui. La Renommée de l'Higoumène de Pereyaslavl était si répandue qu'il est devenu le parrain des enfants du Grand Prince Demetrius Ioannovich. Sous l'influence du thaumaturge de Radonez
, St Demetrius a décidé de se retirer dans un endroit éloigné, et est allé au nord avec son disciple Pacôme.

        Dans les forêts de Vologda, à la rivière Velika, près de la colonie Avnezh, ils ont construit une église de la Résurrection du Christ et ils se préparaient à jeter les bases d'un Monastère. Les habitants craignaient que si un Monastère a été construit là-bas, leur village serait devenu propriété du Monastère. Ils ont exigé que les moines quittent leur territoire, et désireux d'être un fardeau pour personne, ils se sont déplacés plus loin.

         Non loin de Vologda, au détour d'une rivière dans un endroit isolé, St Demetrius a décidé de former le premier des monastères cénobitiques du Nord de la Russie. Les habitants de Vologda et dans les environs volontiers consenti à aider le saint. Les propriétaires de la terre destinée à la monastère, Elias et Isidore, même piétinées un champ de céréales, de sorte que le temple allait être bâti immédiatement. En 1371 le Sauveur cathédrale en bois a été construite, et ses frères ont commencé à se rassembler.

        Beaucoup de disciples du moine y venaient de Pereyaslavl. St Demetrius la prière et l'ascèse stricte combinée avec bienveillance. Il a nourri les pauvres et les affamés, il a pris à des étrangers, il s'entretint avec ceux qui ont besoin de consolation, et il avait donné ce conseil. Il aimait prier dans la solitude. Sa nourriture de Carême se composait de prosphore à l'eau tiède. Même sur les jours de fête, il ne voulait pas partager le vin et les poissons autorisées par le règlement. L'hiver et l'été, il portait un vieux manteau en peau de mouton, et même dans sa vieillesse, il est allé avec les frères sur les tâches courantes. Le saint a accepté des contributions au monastère avec prudence, de sorte que le bien-être du monastère ne serait nullement préjudiciable à ceux qui vivent à proximité.

        Le Seigneur a accordé à son serviteur le don de clairvoyance, et il a atteint un haut degré de perfection spirituelle. St Demetrius mourut à un âge avancé, le 11 Février 1392. Les frères approchant le trouvèrent comme endormi, et sa cellule a été rempli avec un parfum merveilleux.

        Les miracles des reliques de saint Demetrius ont commencé en l'an 1409, et au cours du XVe siècle, sa vénération répartis dans toutes les Russies. Et pas plus tard que l'année 1440, le Priluki moine Macaire a enregistré sa vie (la Great Menaion de lecture, le 11 Février) sur la base des récits de disciple de Pacôme de higoumène de Saint-Démétrios.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 20:07

   0211Blaise03     Le Hiéromartyr Blaise (Blasius), Evêque de Sébaste, était connu pour sa vie Juste et Pieuse. Choisi à l'unanimité par le peuple, il fut consacré évêque de Sébaste. Ceci s'est produit pendant le règne de l'empereur romain Dioclétien (284-305) et Licinius (307-324), persécuteurs acharnés des chrétiens. St Blaise encouragé ses ouailles, a visité la prison, et a apporté son soutien aux martyrs.

       Beaucoup se cachèrent loin des persécuteurs en allant hors des lieux désolés et solitaires. St Blaise, lui aussi, s'est caché sur le mont Argeos, où il a vécu dans une grotte. Les bêtes sauvages vinrent à lui et humblement attendu jusqu'à ce que le saint a terminé sa prière, il les bénit. Le saint guérit aussi les animaux malades en leur imposant les mains sur eux.

         Le refuge du saint a été découvert par des fonctionnaires du Gouverneur Agrilaus, venus pour capturer les bêtes sauvages pour perdre les martyrs chrétiens. Les fonctionnaires ont déclaré à leur maître que les chrétiens se cachaient dans la montagne, et il donna l'ordre de les arrêter. Mais ceux envoyés trouvé là que l'évêque de Sébaste. Glorifiant Dieu qui l'avait convoqué à cet exploit, St Blaise a suivi les soldats.

        Sur le chemin du saint a guéri les malades et a travaillé d'autres miracles. Ainsi, une pauvre veuve plaint à lui de son malheur. Un loup avait emporté un petit cochon, sa seule possession. L'évêque sourit et lui dit: «Ne pleure pas, votre PIGL sera retourné à vous ..." Au grand étonnement de tous, le loup revint en courant et revint sa proie sains et saufs.

        Agrilaus, saluant l'évêque avec les mots de la tromperie, l'a appelé un compagnon des dieux. Le saint a répondu à la salutation, mais il a appelé les dieux démons. Puis ils l'ont battu et l'ont conduit en prison.

        Le lendemain, ils ont soumis le saint aux tortures nouveau. Quand ils l'ont amené à la prison, sept femmes ont suivi derrière et ramassa les gouttes de sang. Ils les ont arrêtés et ont essayé de les forcer à adorer les idoles. Les femmes faisaient semblant de consentir à cela et dit qu'ils devaient d'abord se laver les idoles dans les eaux d'un lac. Ils ont pris les idoles et les jetèrent dans une partie peu profonde du lac, et après cela, les chrétiens ont été violemment torturés. Les saints stoïquement enduré les tourments, renforcés par la grâce de Dieu, leurs corps ont été transformés et sont devenus blancs comme neige. Une des femmes avait deux jeunes fils, qui imploraient leur mère pour les aider à atteindre le Royaume des Cieux, et elle les a confiées à la garde de St Blaise. Les sept saintes femmes ont été décapités.

        St Blaise a de nouveau été portée devant Agrilaus, et encore, il a avoué sans broncher sa foi en Christ. Le gouverneur a ordonné que le martyr est jeté dans un lac. Le saint, descendre à l'eau, lui-même signé avec le signe de la croix, et qu'il marchait sur elle comme sur la terre ferme.

        S'adressant aux païens debout sur le rivage, il les a défiés de venir à lui, tout en appelant à l'aide de leurs dieux. 68 hommes de l'escorte du gouverneur sauté à l'eau, et immédiatement noyés. Le saint, cependant, tenant compte de l'ange qui lui était apparu, retourné sur la rive.

        Agrilaus était en colère d'avoir perdu ses meilleurs serviteurs, et il donna l'ordre de décapiter St Blaise, et les deux garçons qui lui sont confiés, le fils du martyr. Avant sa mort, le martyr a prié pour le monde entier, et en particulier pour ceux honorer sa mémoire. Cela s'est produit vers l'an 316.

         Les reliques du Hiéromartyr Blaise ont été portées à l'Ouest à l'époque des croisades, et des parties des reliques sont conservées dans la plupart des terres de l'Europe [et sa mémoire traditionnellement honorées là le 3 Février].

Nous prions St Blaise pour la santé des animaux domestiques, et pour la protection contre les bêtes sauvages.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 18:25

          S'est tenue le 4 Octobre à la résidence patriarcale et Synodale du Monastère de saint-Daniel présidée par Sa Sai. le Patriarche de Moscou et de Toutes les Russie Cyril la prochaine réunion du Saint-Synode de l'Eglise Orthodoxe russe a été approuvé et recommandé pour l'Eglise l'usage Général liturgique du service texte d'Athanase (Sakharov), Evêque Kovrovskaya ( Journal Numéro 97 ).

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 18:22

Mourmansk, 15 septembre

 

 187439714.jpg       L'accord russo-norvégien sur la délimitation des espaces marins et la coopération en mer de Barents et dans l'océan Glacial Arctique signé ce mercredi à Mourmansk permettra d'éviter les différends sur le partage des hydrocarbures, a déclaré un membre de l'administration présidentielle russe.

"Préciser les frontières, les droits souverains ainsi que la juridiction russe et norvégienne signifie renforcer la stabilité de nos rapports et créer des conditions politiques et juridiques favorables pour le développement de la coopération bilatérale, avant tout dans les domaines importants de la pêche et des hydrocarbures", a-t-il indiqué.

"La coopération dans ce domaine reposera sur le principe selon lequel chaque gisement d'hydrocarbures traversé par la ligne de partage doit être exploité ensemble par les deux pays. Cela permettra d'éviter les différends concernant le partage des ressources", a-t-il ajouté.

"La signature de l'accord marque la fin des négociations sur la délimitation des zones économiques exclusives et du plateau continental des deux pays qui ont duré presque 40 ans", a indiqué le responsable.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 18:19

   violencepoliciere.jpg      Exclusif. Incarcérés pour rien…
Nous étions soixante‐sept. Des jeunes aux casiers intacts, des jeunes dont la politesse dispute l’honnêteté, des jeunes qui ne vont dans les commissariats que pour recourir à la protection des forces de l’ordre contre les malfaiteurs. Nous étions la France enfermée parce qu’elle veut exprimer calmement son opposition à la loi Taubira. Détention de tentes, baisers de fiancés révoltés par la répression policière, réveil citoyen ? Nous cherchons encore l’intitulé factuel qui motiva ce qu’il convient d’appeler une rafle. Dix‐sept heures, dix-sept longues heures à attendre dans un commissariat étriqué, dix‐sept heures dans la puanteur, la chaleur, l’exaspération. Incarcérés pour rien.

Justice à la carte !
Comment décrire ce que nous avons subi ? Des larmes de jeunes filles épuisées, la tension, l’attente. Comment concevoir que soixante‐sept étudiants soient raflés en France ? Comment concevoir que les Femen soient libérées à l’œil quand leur violence répond à notre pacifisme ? Comment concevoir que la Police charge tandis qu’un sénateur est parmi nous ? Comment concevoir cette violence de l’État contre des jeunes qui s’engagent pour leur pays ?

Police Politique
Nous accusons Manuel Valls de détourner les forces de l’ordre de leur vocation première qui est la sécurité des citoyens, et d’utiliser ainsi le ministère de l’Intérieur à des fins purement idéologiques. Les soixante‐sept « salopards » tout à fait pacifiques furent placés en garde à vue dans le seul but de réprimer l’élan général contre le projet de Loi Taubira. Cette réaction excessive souligne l’hystérie gouvernementale au sujet d’une réforme qui, de son propre aveu, représente un véritable « changement de civilisation ».

Violence.
Nous accusons enfin Manuel Valls de mettre en danger la sécurité de notre pays en concentrant des policiers et des gendarmes mobiles face à des manifestants sympathiques. Nous dénonçons les excès dont nous avons étés les victimes; les jeunes filles molestées et les garçons brutalisés. De nombreux fonctionnaires des forces de l’ordre sont scandalisés par ces méthodes, qui les dégoûtent de leur vocation et éveillent leur liberté de conscience. Un vent de contestation se lève, et il risque de se changer en tempête.

Nous sommes le Peuple !
Vous êtes des idéologues, des penseurs d’un nouveau monde néolibéral qui ne se réalisera pas parce qu’il n’existe que dans votre esprit, dans votre vision égoïste de la civilisation, dans votre mépris du monde réel, enfermés que vous êtes dans vos dangereuses utopies. Vous essayez le passage en force des idées de Liberté et d’Égalité, au mépris de la liberté et de l’égalité réelle. Vous nous vantez le nouveau surhomme : « égalitarisé », « libéralisé », « androgyné », mais que pensez‐vous de l’homme qui veut rester lui‐même, unique et libre ? À votre impopularité grandissante, vous ne répondez que par votre ton dominateur et vous ne doutez de rien.

La vérité guidant le Peuple
C’est la vérité qui doit guider le peuple en politique, c’est‐à‐dire la conformité de la pensée avec le réel, avec le pays réel, le quotidien des français. Cette vérité que tous les manifestants portent avec paix et détermination. Nous respectons l’opinion des partisans du projet de loi, mais force est de constater que ses thuriféraires ont préféré l’affrontement au dialogue, la répression plutôt que la convivialité. Tout serait tellement plus simple pour François Hollande s’il acceptait la transparence et le référendum plutôt que les manigances et l’autisme.

Panique partout, Justice nulle part
L’égalité réelle c’est la justice, la considération de chacun à la mesure de son besoin. Que faites‐vous pour ceux qui ont le plus besoin de l’État ? Que faîtes‐vous pour le bien du peuple ? A la soif de liberté et de justice vous répondez par les menaces, les gardes‐à‐vue, les coups de matraques et les gazages. Ne savez-vous pas que la France a toujours refusé d’être réduite à un clan ou à un parti ? Qu’êtes‐vous sinon des chefs de clan qui divisent la France au lieu de la rassembler? Clan de la « France d’en haut » plongée dans les « affaires » mais aussi clan au service de lobbies minoritaires qui imposent leurs intérêts à la majorité de moins en moins silencieuse.

Nous sommes Légion
Nous les jeunes, nous avons conscience de l’issue fatale de votre politique. Nous avons conscience de l’extrême gravité de la situation de notre pays, et c’est pourquoi nous nous battons. La seule certitude que nous avons c’est qu’il n’y a qu’un seul moyen pour rassembler un peuple en politique ; la conformité de la pensée avec le réel. Nous nous battons contre cette absurde révolution anthropologique, qui achève de détruire tous les repères d’une société enracinée dans le réel, les repères indispensables à la construction d’un avenir stable et paisible pour tous. Nous nous insurgeons dans toutes les villes de France, nous désobéissons avec joie, sans haine et sans peur, parce que c’est le premier des devoirs face à un gouvernement qui bafoue les droits du peuple et conduit notre pays à la ruine à grand renfort d’illusions.

Nous ne lâcherons rien !
Nous ne revendiquons aucune attache politique, aucune idéologie : nous recherchons la vérité, et pour certains nous avons voté pour vous. Nous combattrons tant qu’il le faudra. Vous ne materez jamais la jeunesse de France, celle qui espère encore en la justice et le bien commun, celle qui est prête à ne rien abandonner et à tout donner pour ses valeurs. Vous pouvez user de l’intimidation, de la force et des abus de pouvoir, vous n’aurez pas notre liberté de penser ! Déterminés, on ne lâchera jamais et on ne vous lâchera pas !

Collectif des 67 « Salopards »

Eric Martin

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article