Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 23:12

   0909severian.jpg    Le saint Martyr Severien (+ 320) a souffert pour le Christ à Sébaste en Arménie pendant le gouvernorat de Licius, où les chrétiens ont été persécutés sous l'Empereur Licinius. Même avant l' acte de son Martyr, Saint Severien avait fait preuve de compassion sincère pour 40 soldats chrétiens, la souffrance pour confesser le nom du Christ. Il a visité les prisonniers en prison, a soulevé leurs esprits , et fait appel à leur courage et la force stoïque . Ces martyrs ont trouvé la mort au lac Sébaste (9 Mars ) .

       Six mois plus tard, Severien a également été traduit en justice pour la confession de la Foi chrétienne, et il a été soumis à de cruelles tortures. Profondément consacré à la volonté de Dieu, St Severien a appelé le Seigneur au cours de son tourment, l'implorant pour la force de supporter la souffrance et à compléter son acte de martyre.

        Après la torture intense et ininterrompue dans sa foi, le saint Martyr a été suspendu à la muraille de la ville avec une chaîne de pierre autour de son cou, et une autre enchaîné à ses pieds, et si il est mort. Son corps a été transporté par les chrétiens de Sébaste à son domicile, où les habitants locaux se pressaient pour prendre leur congé de lui et pour lui demander ses saintes prières. Au milieu de tout cela un homme mort qui n'avaient pas encore été enterrés se leva, un serviteur de St Severien, qui se leva de son lit de mort pour suivre le chemin final de son maître. Il a continué à vivre encore quinze ans, ne laissant jamais le lieu de sépulture du saint Martyr.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 23:08

Sainte-Anne était la Fille de Mathan le prêtre, qui était de la tribu de Lévi. La Famille de Ste Anna vint de Bethléhem.

0909anna-mpoy-mother.jpg      Ste Anna a vécu avec son mari Joachim à Nazareth en Galilée. Ils n'avaient pas d'Enfant dans leur vieillesse et toute leur vie ils ont contesté à ce sujet. Ils ont dû endurer la dérision et le mépris, car à cette époque l'infécondité a été considérée comme une honte. Ils n'ont jamais maugréé, mais avec ferveur priaient Dieu, humblement confiance en Lui .

        Une fois, lors d'une grande fête, les cadeaux que Joachim a eu à Jérusalem comme une offrande à Dieu n'ont pas été acceptées par le Prêtre Ruben, qui a estimé qu'un Homme sans enfant n'était pas digne pour offrir des sacrifices à Dieu. Le vieil homme souffrait très bien, et lui, en ce qui concerne lui-même la plus pécheresse de personnes , a décidé de ne pas rentrer chez eux, mais à régler dans la solitude dans un endroit désert .

        Lorsque Ste Anna a appris quelle humiliation son mari avait enduré, elle tristement supplia Dieu par la prière et le jeûne de lui accorder un enfant . Dans sa solitude désolée justes Joachim également demandé à Dieu pour cela. La prière du couple saint a été entendu . Un ange leur a dit que sa fille serait née à eux, Qui serait béni plus que toutes les autres femmes . Il leur a aussi dit qu'elle resterait vierge , serait consacrée au Seigneur et de vivre dans le temple , et donnerait naissance au Sauveur . Obéissant aux instructions du messager céleste , Sts Joachim et Anne se sont réunis à la Porte Dorée à Jérusalem . Puis, comme Dieu l'a promis , une fille est née à eux et ils nommée Marie .

       St Joachim mourut quelques années plus tard à l'âge de 80 ans, après que sa fille est allée vivre dans le temple . St Anna est décédée à l'âge de 70 , deux ans après son mari .

Sts Joachim et Anne sont souvent invoquées par les couples qui essaient d'avoir des enfants .

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 23:04

   0908joachim0010.jpg     Saint Joachim, fils de Barpathir, était de la tribu de Juda , et était un descendant du roi David , à qui Dieu avait révélé que le Sauveur du monde serait né de sa semence .

     Le couple a vécu à Nazareth en Galilée. Ils n'avaient pas d'enfant dans leur vieillesse et toute leur vie ils ont contesté à ce sujet. Ils ont dû endurer la dérision et le mépris, car à cette époque l'infécondité a été considéré comme une honte. Ils n'ont jamais maugréé, mais avec ferveur priaient Dieu, humblement confiance en Lui .

       Une fois, lors d'une grande fête , les cadeaux qui Joachim a eu à Jérusalem comme une offrande à Dieu n'ont pas été acceptées par le prêtre Ruben, qui a estimé que un homme sans enfant n'était pas digne pour offrir des sacrifices à Dieu . Cette souffrait le vieil homme très bien , et lui, en ce qui concerne lui-même la plus pécheresse de personnes , a décidé de ne pas rentrer chez eux, mais à régler dans la solitude dans un endroit désert .

       Lorsque Ste Anna a appris quelle humiliation son mari avait enduré, elle tristement supplia Dieu par la prière et le jeûne de lui accorder un enfant . Dans sa solitude désolée justes Joachim également demandé à Dieu pour cela. La prière du couple saint a été entendu . Un ange leur a dit que sa fille serait née à eux, Qui serait béni plus que toutes les autres femmes . Il leur a aussi dit qu'elle resterait vierge , serait consacrée au Seigneur et de vivre dans le temple , et donnerait naissance au Sauveur . Obéissant aux instructions du messager céleste , Sts Joachim et Anne se sont réunis à la Porte Dorée à Jérusalem . Puis, comme Dieu l'a promis , une fille est née à eux et ils nommée Marie .

      St Joachim mourut quelques années plus tard à l'âge de 80 ans, après que sa fille est allée vivre dans le temple . St Anna est décédée à l'âge de 70 , deux ans après son mari .

Sts Joachim et Anne sont souvent invoquées par les couples qui essaient d'avoir des enfants .

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 18:30
Date de naissance :
6 mars 1965
Date de coordination :1514_as.jpeg
22 novembre 1998
Date de voeux :
1985
Jour du nom :
14 juin
Pays :
Ukraine
Biographie :

Né le 6 Mars, 1965 dans Région Davydivka Tchernivtsi. Ukraine.

         En 1985, il est devenu un novice dans le Monastère du Saint-Esprit de Vilnius, en 1988, transféré à  Kiev-Petchersk. Dans la même année, il fut tonsuré avec le nom en l'honneur de Saint-Agapit. Aux grottes Agapito, ordonné diacre en 1990 - à la prêtrise. 


En 1990-1994. a étudié au Séminaire de théologie de Kiev en 1994-1998. - A l'Académie Théologique de Kiev.

          En Septembre 1992, il a été nommé recteur de l'église de la Sainte-Trinité au Monastère de la résurgence Ionovskiy à Kiev le 22 Juillet 1994 élévation au rang d'archimandrite nommé Abbé du Monastère.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 18:27

Moscou, 27 octobre

 

  187726222.jpg      L'ex-patron de la compagnie pétrolière Yukos Mikhaïl Khodorkovski a demandé au juge Viktor Danilkine de le relaxer avec son associé Platon Lebedev, les deux hommes étant accusés de détournement de fonds et de blanchiment, rapporte un correspondant de l'Agence russe d'information juridique et judiciaire (RAPSI).

"Je tiens à remercier les procureurs, car c'est précisément grâce à eux que notre innocence est devenue évidente pour tout le monde. Je sais qu'un tribunal de Moscou a du mal à prononcer une relaxe. Et pourtant je vous demande d'apprécier leurs efforts à leur juste valeur", a-t-il ironisé en s'adressant au juge.

L'accusation a auparavant requis pour chacun des deux prévenus 14 ans de réclusion criminelle.

Condamnés en 2005 pour fraude fiscale, MM. Khodorkovski et Lebedev font actuellement l'objet d'un deuxième procès judiciaire portant sur le détournement d'une quantité énorme de pétrole entre 1998 et 2003.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 18:25

   capturejeanne.jpg    La captivité de Jeanne comprend plusieurs épisodes :

1°) Prisonnière de Jean de Luxembourg jusqu'à la 1° quinzaine de septembre. Au cours de cette période, elle changea plusieurs fois de logement. D'abord 3 ou 4 jours à Margny près de Compiègne - puis du 28 Mai au 22 Juin environ, au château de Beaulieu, près de Noyon - enfin au château de Beaurevoir entre St Quentin et Cambrai. C'est d'ici que Jeanne a essayé de s'enfuir. Ayant réussi à se procurer des limes et de quoi confectionner une corde, elle faillit réussir, mais la corde s'étant rompue, elle tomba d'une grande hauteur sur les reins et le dos. Le choc fut si rude qu'elle perdit l'usage de la parole pendant quelque temps et dut jeûner 2 ou 3 jours. Ses voix lui reprochèrent cette action et l'invitèrent à s'en confesser. Alors elles la rassurèrent en lui disant qu'elle était pardonnée et qu'elle guérirait de ses blessures.
2°) Prisonnière du duc de Bourgogne de la 1° quinzaine de Septembre à la fin d'Octobre 1430. Du château de Beaurevoir, Jeanne fut transférée à Arras. Il y avait alors 4 prisons dans cette ville et on ne sait pas dans laquelle elle fut enfermée. Elle projeta une nouvelle tentative d'évasion. Celle-ci fut éventée et à cette occasion, on découvrit qu'elle possédait des limes. Pendant ce temps, les Anglais et Cauchon se démenaient pour obtenir qu'on la leur livrât car ils avaient prévu de la faire juger et condamner comme hérétique. La pression des Anglais devenant plus forte, Jean de Luxembourg finit par la leur livrer moyennant une grosse somme d'argent.
3°) Prisonnière des Anglais. Tout de suite, ceux-ci la traitèrent durement. Ils l'emmenèrent d'abord au château de Drugy au Nord d'Abbeville (elle y passa seulement quelques jours), puis au château du Crotoy sur la baie de Somme, côté Nord. Ses voix continuent à l'exhorter, elle a la surprise de voir de nouveau St Michel qui ne s'était pas montré depuis longtemps. On ne sait pas à quelle date elle quitta ce lieu. Elle traversa la baie de Somme en bateau et débarqua à St Valéry, puis par Eu et Dieppe, elle arriva à Rouen pour Noël 1430. Les Anglais l'enfermèrent dans la "grosse tour" construite par Philipe Auguste et qui existe encore aujourd'hui, (hauteur : 35 m, largeur des murs : 4 mètres). Jusqu'à l'ouverture du procès (21 Février), elle fut détenue dans une cage de fer puis attachée à son lit dans une pièce du 1° étage. Ainsi Cauchon était sûr qu'elle ne s'évaderait pas.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 17:56

Pekin, 27 octobre

 

 187724889.jpg      La Chine a entamé la construction d'une station spatiale habitable qu'elle envisage de mettre en service en 2020, rapporte un communiqué publié mercredi sur le site du ministère chinois de la Défense.

Le programme prévoit d'élaborer et de lancer avant 2016 un laboratoire orbital. En outre la Chine envisage de mettre au point pour cette date une technologie visant à permettre un séjour spatial de durée moyenne et de déployer une série de travaux appliqués dans l'espace. D'ici 2020, on concevra et assemblera en orbite le segment central de la station ainsi que la section de recherche, d'après la source.

La station sera mise en orbite par la fusée porteuse Chang Zheng-2F.

Le lancement de la station chinoise coïncide avec la date de fin de l'utilisation de la Station spatiale internationale (ISS).

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 17:52

  thumb.small.L_Observatoire_de_la_laicite_souhaite_que_la_ch.jpg     L’Observatoire de la laïcité est une instance rattachée au premier ministre et officiellement installée au Palais de l’Elysée le 8 mai 2013. C’est donc Jean-Marc Ayrault, en sa qualité de premier ministre, qui a nommé Dounia Bouzar membre de cet observatoire.

A peine installée dans ses nouvelles fonctions, celle-ci a cru bon d’avancer une revendication qui ne manquera pas de provoquer de nouvelles tensions : supprimer deux fêtes chrétiennes parmi les jours fériés reconnus par l’Etat et les remplacer par une fête juive et un fête musulmane, en l’occurrence Yom Kippour et l’Aïd.

Il n’est donc pas inutile de s’intéresser au parcours de Dounia Bouzar.

Née à Grenoble en 1954, elle s’appelle en vérité Dominique Amina Bouzar. Ses origines sont à la fois marocaines, algériennes, italiennes et corses. C’est à l’âge de 27 ans, qu’elle se convertit officiellement à l’Islam.

Elle publie un premier livre en 2001, intitulé « L’islam des banlieues – Les prédicateurs musulmans, nouveaux travailleurs sociaux ». De 2003 à 2005, Dounia Bouzar siège au Conseil français du culte musulman. En 2005, elle devient auditrice auprès de l’Institut des hautes études de défense nationale. Elle est également chercheuse associée au Cabinet d’études Cultes et cultures consulting qu’elle fonde en 2008 et qu’elle gère avec sa fille Lylia. Parmi les livres qu’elle continue à publier, on trouve « A la fois Française et musulmane », « Être musulman aujourd’hui », ou encore « Allah a-t-il sa place dans l’entreprise ? » co-écrit avec sa fille Lylia.

Dounia Bouzar ne fait donc pas mystère d’être de confession musulmane et on pourrait se demander ce qu’elle vient faire à l’Observatoire de la laïcité.

Mais il faut savoir que Dounia Bouzar est aussi engagée dans l’Observatoire des Futures, qui se définit comme une « association qui réunit des intellectuels, chercheurs, chefs d’entreprise, artistes, avocats, hommes et femmes ayant envie de réfléchir à la mutation du genre féminin et de ses effets sur le genre masculin ». Voilà qui a un parfum très « théorie du genre » !

Et plus significatif encore, on trouve parmi cet Observatoire des Futures des femmes engagées comme la socialiste Anne Hidalgo mais aussi Caroline Fourest, Catherine Millet et Bettina Rheims, toutes trois connues pour leur aversion du christianisme et leur attrait pour le sordide.

Nul doute que cette proximité de Dounia Bouzar avec ce petit monde explique en partie sa désignation à l’Observatoire de la laïcité. Et au final, c’est toujours la déchristianisation de la France qui est recherchée.

 

Source et publication: http://medias-presse.info/lobservatoire-de-la-laicite-et-la-dechristianisation-de-la-france/

 

vu sur :

pdf.bretagne.over-blog.com/

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 17:48

 clandestins.gif      Par Jean-Yves Le Gallou.Accorder l’asile politique a longtemps été l’honneur de la France au XIXe et dans la première partie du XXe siècle :

il s’agissait alors d’accueillir provisoirement un petit nombre d’hommes ou de femmes, engagés politiquement et persécutés dans leur pays, souvent en raison de leur combat pour les libertés.

 

      Les gouvernements actuels ont abandonné cette belle tradition : nul n’a songé à proposer d’accueillir en France Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, reclus à l’ambassade d’Équateur à Londres depuis près de deux ans. Et le gouvernement français n’a pas hésité à annoncer préventivement qu’il refuserait l’asile politique à Edward Snowden, l’esprit libre et courageux qui a dénoncé le flicage mondial de la NSA. Ainsi, c’est à Moscou et non à Paris que le dissident Snowden a trouvé refuge. Quelle leçon !

 

       Dans le même temps, des dizaines de milliers d’escrocs au droit d’asile bénéficient, chaque année, de la générosité française. La recette est simple : dès vos valises posées sur le territoire français, vous racontez une histoire à dormir debout (sur vos origines, sur les persécutions que vous pourriez subir comme femme, comme « gay », comme membre de telle ou telle ethnie, comme victime du SIDA, c’est selon la mode du moment) ; nul dans l’administration n’aura le droit ou les moyens de vérifier vos dires ; et dans la semaine, vous aurez droit à un logement (éventuellement à l’hôtel), à des allocations et à la gratuité des soins. Formidable, non ? Si la préfecture ne vous accorde pas tout ça rapidement, vous pourrez assigner l’État devant le tribunal administratif. Des avocats payés par des associations subventionnées par les contribuables vous défendront. L’État, lui, se défendra tout seul car ses fonctionnaires ne disposent pas de crédits pour payer des avocats… Et puis il suffit, en toute mauvaise foi, d’accumuler contestations et procédures pour tenir cinq ans ; et au bout de cinq ans, vous deviendrez régularisable, ce qui vous permettra de continuer à nous enrichir de vos différences ; encore quelques petites années d’attente et vous pourrez ensuite devenir français. Pourquoi s’en priver ?

 

        Voilà la réalité. Cela coûte des milliards d’euros chaque année à la France. Mais curieusement, les libéraux et les patrons qui poussent des cris d’orfraie pour dénoncer les excès fiscaux font preuve d’un silence de violette lorsqu’il s’agit d’évoquer ce type de dépenses.

 

       Il faut bouleverser la donne. Il ne faut pas seulement changer les règles du droit d’asile ni même établir des quotas. Il faut s’affranchir des règles du politiquement correct imposées par de pseudo « sages » résidant dans les beaux quartiers.

 

        Allons plus loin : il faut changer de paradigme. Bien sûr, il faut respecter les droits individuels ; mais il faut prendre aussi en compte les droits collectifs du peuple français : droit à la souveraineté, droit à l’identité, droit à la sécurité, droit au respect civilisationnel, droit à l’équilibre budgétaire. Fût-ce au détriment des parasites qui détournent un droit généreux. Et si on faisait un référendum ?

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 17:46

        En Allemagne, à l'image de Der Spiegel, la presse commente la décision de François Hollande dans l'affaire Leonarda avec sévérité.

«À la fin de cette semaine, il est affaibli», conclut le magazine de centre gauche. L'histoire est suivie par tous les journaux. Samedi, beaucoup d'entre eux, comme par exemple le Tagespiegel, reprenaient un terme employé par la gauche française: «Un choix cruel.» La remarque la plus acerbe se trouvait dans Die Welt. «L'affaire pourra servir pour de futurs historiens comme l'exemple même du talent rare de François Hollande pour prendre des décisions et les saper en même temps», écrit le quotidien conservateur. Pour Die Welt, la ligne du chef de l'État manque de cohérence: le journal cite Leonarda, soulevant la question de la scolarisation de ses frères et sœurs. «Cela sonne comme si elle avait plus réfléchi que François Hollande», assène le quotidien.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article