Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 15:49
Patriarche Cyril : Nous avons révélé l'image du Sauveur, par quoi nous avons été sauvé, comme les habitants de l'ancienne Edesse

Le 29 août 2010, dans la 14e semaine après la Pentecôte et la célébration du transfert d'Édesse à Constantinople de l'image (Ubrus) du Seigneur Jésus-Christ (944), le Patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyrille a célébré la Divine Liturgie au St.-Sauveur. Après la lecture de l'Evangile l'Eglise orthodoxe russe s'est adressé à l'auditoire avec un sermon.

Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.

Aujourd'hui est une grande fête, qui coïncide avec le dimanche. Les gens appellent cela le troisième jour du Sauveur - la fête établie en l'honneur du transfert de l'image du Sauveur d'Édesse à Constantinople, tenue en 944, à l'initiative de l'empereur Byzantin Constantin Porphyrogénète.

Toutes les personnes présentes (Ou au moins la plupart) sont bien conscientes de l'histoire de l'image, mais je la rappellerai encore, parce que dans cette histoire sont acquis une certaine coïncidence symbolique avec la journée d'aujourd'hui.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 15:04

Selon les données récentes, quatre personnes sont toujours portées disparues suite à l'attentat qui a frappé le train Nevski Express vendredi soir, a annoncé lundi une source au sein du ministère russe des Situations d'urgence.

"Actuellement, on ignore où se trouvent quatre passagers du Nevski Express", a annoncé l'interlocuteur de l'agence.

Selon lui, le nombre des victimes reste inchangé: 25 personnes sont mortes, dont 24 ont été identifiés.

En raison d'un attentat à l'explosif, les deux derniers wagons du rapide Nevski Express N°166 reliant Moscou à Saint-Pétersbourg ont déraillé vendredi soir, dans la région de Veliki Novgorod (nord-ouest).

Le même Nevski Express N°166 avait déraillé le 13 août 2007 près de la ville de Malaïa Vichera, également située dans la région de Novgorod. La cause était là aussi l'explosion d'un engin posé sur la voie. L'accident avait alors fait 60 blessés dont 30 avaient été hospitalisées.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 14:58

Le Russe Nikolay Davydenko, tête de série N°6, a accédé samedi à la finale de la Masters Cup, le dernier tournoi de la saison qui réunit les huit meilleurs joueurs de tennis à Londres, en battant le numéro un mondial Roger Federer (Suisse) sur le score de 6-2, 4-6, 7-5.

Federer, donné favori, a perdu la première manche, mais ensuite il a réussi à gagner la deuxième et à obtenir un avantage dans la troisième. Mené 5 à 4 dans la manche décisive, Davydenko a sauvé une balle de break. Il a gagné un point décisif sur son service avant de remporter le match.

Davydenko et Federer s'étaient déjà affrontés à douze reprises et Davydenko s'était toujours incliné devant le joueur suisse.

Il s'agit de la deuxième finale consécutive pour Davydenko, qui s'est incliné devant le Serbe Novak Djokovic en 2008. Cette année, il affrontera le gagnant du match entre l'Argentin Juan Martin Del Potro et le Suédois Robin Söderling.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 16:11

Le ministère russe des Affaires étrangères salue la résolution adoptée vendredi par le Conseil des directeurs de l'AIEA sur l'initiative de la Russie de créer une réserve d'uranium faiblement enrichi pour les livraisons à l'AIEA et aux pays membres de l'Agence.

L'adoption de cette résolution ouvre la voie à la signature d'un accord approprié entre la Russie et l'AIEA sur la création sur le sol russe d'une réserve physique d'uranium faiblement enrichi suffisante pour fabriquer du combustible pour deux remplissages complets du type de réacteur le plus répandu dans le monde à eau pressurisée sous une pression de 1000 mégawatts", selon un communiqué publié sur le site internet du département russe de politique extérieure.

Les bénéficiaires potentiels de ce matériau seront les Etats membres de l'AIEA qui ne possèdent pas l'arme atomique, sont autorisés par l'Agence à exercer une activité nucléaire pacifique et remplissent leurs engagements en matière de non-prolifération, souligne le ministère.

"Cet accord favorisera l'élargissement de l'utilisation de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques. L'initiative de Moscou est axée sur le renforcement du régime de non-prolifération des armes nucléaires et est une contribution concrète de la Russie à la mise en place de conditions propices à la tenue de la Conférence de 2010 sur l'examen de l'activité du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP)", souligne le communiqué de la diplomatie russe.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 16:08
La France bloque cinq sites internet pour apologie du terrorisme
L'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information a donné l'ordre de bloquer lundi les accès à cinq sites internet accusés de prôner l'apologie du terrorisme. Cette mesure constitue une première en France.

Dans sa lutte contre la propagation des messages à caractère terroriste, la France a décidé de bloquer cinq sites internet. Accusés de faire l'apologie du terrorisme, ils ont été rendus inaccessibles après un ordre émanant de l'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC). Il s'agit d'une initiative inédite depuis la mise en place de cet outil administratif, le 6 février 2015.

Un ordre de blocage

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 16:05
Leur république ? mais elle piétine toutes les valeurs : celles de sa devise et toutes celles de humanité civilisée !
Par Bernard Antony. Dieu, que les gouvernants et politiciens sont aujourd’hui communément pitoyables et particulièrement dérisoires dans leur ritournelle incantatoire d’évocation des valeurs de la République !

Pas de cérémonie, pas de manifestation, pas de déambulation urbaine ou rurale, pas d’inauguration, pas de réunion, pas de radio ou de télévision sans qu’ils les invoquent, leurs soi-disant valeurs, incapables qu’ils sont pourtant de leur donner un contenu réel au-delà de la boursouflure de trois ou quatre mots, toujours les mêmes, sans cesse revenant à la surface de leur glauque nullité comme les bulles de gaz sourdant de la vase des marais fétides.

Avec toujours les mêmes postures de solennité républicaine, narines frémissantes, mâchoires serrées, sourcils froncés, jeux de rengorgement, regards altiers, ne craignant ni l’emphase ni la grandiloquence et « tout le tremblement » comme disait mon adjudant, ils sont la République, « une, indivisible, incorruptible » (tu parles !), tous modélisés façon « serment du jeu de paume » et envolées robespierristes. Mais dans les faits ? « Pas de liberté, bien sûr, pour les ennemis de la liberté ! ». C’est-à-dire pas de liberté pour ceux qui ne pensent pas comme eux et d’abord ceux qui ne veulent pas du conditionnement idéologique totalitaire de l’enfant, ne veulent pas faire du passé table rase, ne veulent pas de l’éradication des fondements chrétiens de l’identité française, ne veulent pas de lois de la République en rupture avec la loi morale naturelle.
Ils nous parlent de « liberté »
Mais sans jamais exprimer que cette liberté n’est et ne peut être que le fruit de la vérité, c’est-à-dire d’abord la considération de la réalité et de la nécessité de ne pas confondre le bien et le mal qui sans cesse s’impose à toute personne ne bafouant pas la dignité de son humanité.
Mais ils ne se soucient pas de la vérité, tant ils sont coutumiers du déni de réalité. Ils nous parlent de la liberté mais dans le moule de leur idéologie jacobine, étatiste, dans laquelle l’État supprime, les unes après les autres, toutes les libertés : celles de la pensée critique et de l’information non verrouillée, celles de la famille, de l’éducation, des professions, de la culture non contrôlée et même la fondamentale liberté de ne pas respecter le blasphème, de dire non à la laideur, au mensonge, à la perversion.
Ils nous causent « d’égalité »
Mais ils confisquent tout au profit de leur « nomenklatura ». À eux, les gauchos-bobos-socialos, le monopole des médias, de la « culture » subventionnée. À eux, le fric des FRAC (1). À eux la justice sélective, aux autres le « mur des cons ».
Ils parlent d’égalité fiscale mais pas pour les familles voulant que leurs enfants aillent dans des écoles libres et libérées des aberrations pédagogiques imposées par le conditionnement totalitaire.
Ils exaltent la « fraternité »
Mais comment être des frères si l’on n’est pas d’abord les enfants d’un père et d’une mère ? Si l’on n’est pas les fils d’une même patrie ou les fils d’une même civilisation ? Comment être vraiment des frères si l’on ne peut même plus se savoir et se dire fils de Dieu ?
Ils n’ont encore à la bouche que le mot « laïcité ».
La laïcité, c’est l’un des grands apports du christianisme, celui du Christ invitant à « rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu », prônant ainsi la distinction entre ce qui est du domaine de l’État et au sens large, de la politique, et de ce qui est du domaine de la religion, donc du culte à rendre à Dieu, du respect des commandements de la loi morale, des devoirs qu’elle implique, des droits qu’elle établit, des valeurs qu’elle fonde.
Mais dans les totalitarismes « César » ne veut rien laisser à Dieu et bafoue tout cela. Sous le couvert des grands mots, nos démocraties deviennent des tyrannies totalitaires.
Les escrocs du détournement idéologique de la République bafouent la laïcité, ils la piétinent. Ils l’ont dévaluée puis assassinée avec leur idéologie laïciste dans laquelle « César », c’est-à-dire l’État et les gouvernements, quels que soient leurs modes de désignation, confisquent progressivement tout de ce qui était du domaine de la religion, de son culte public et de ses institutions de transmission et d’éducation de la foi et de la morale.
L’État devient alors l’Être suprême dans la religion de la République.
La liberté, l’égalité, la fraternité, la laïcité, valeurs fondamentalement chrétiennes, ont été ainsi sans cesse vidées de leur sens et détournées dans la grande subversion de la République par l’idéologie révolutionnaire. De la République, qui doit être le bel idéal du souci partagé de la chose publique, encore appelé « bien commun », les idéologues ont fait une idéologie foncièrement antidémocratique. Depuis Jean-Jacques Rousseau et sa théorie du contrat social et ses continuateurs de la Révolution, il ne saurait y avoir désormais que « l’individu d’un côté, l’État de l’autre » ; et surtout selon leur vocabulaire, une élite consciente et organisée de citoyens vertueux et désintéressés pour imposer « la volonté générale » à la masse du peuple jamais suffisamment éduqué et éclairé.
De cette conception ont procédé peu ou prou tous les totalitarismes liberticides et souvent génocidaires : jacobin, Jeune-Turc, nazi, communiste… À leur quatre « valeurs » détournées, les démagogues de la République confisquée ne manquent jamais d’ajouter celle de la tolérance. Elle est l’ingrédient indispensable pour monter la bonne mayonnaise de leur soi-disant république citoyenne. La tolérance est certes en soi une bonne disposition d’esprit, un a priori d’ouverture et de sociabilité. Mais elle ne vaut que ce que vaut ce qu’elle tolère.
Les grandiloquents de l’enflure républicanolâtre l’invoquent d’autant plus souvent avec le trémolo dans la voix qui sied à l’expression de « la vertu », qu’ils en ont une pratique très sélective, discriminatoire et confiscatoire. Adeptes de la maxime « pas de liberté pour les ennemis de la liberté » fréquemment fondatrice des républiques de la guillotine et du goulag, ils ne vont jamais en effet jusqu’à vouloir tolérer ce qu’ils trouvent intolérable.
L’intérêt de notre actualité, c’est qu’elle a vraiment clarifié les choses : la liberté, la tolérance, et bien sûr le respect, doivent être au service de la valeur désormais proclamée fondatrice de la laïcité et donc de la République : le blasphème.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 16:02
Projet de loi Prg : de la laïcité au laïcisme
La proposition de loi dite «Laborde» sur la laïcité, déposée par le parti radical de gauche, visant à «étendre l'obligation de neutralité aux structures privées en charge de la petite enfance et assurer le respect du principe de neutralité» déjà votée par le Sénat, devait être examinée le 12 mars à l'Assemblée nationale.

Elle prévoit «une obligation de neutralité pour certaines personnes ou structures privées accueillant des mineurs afin d'assurer le respect du principe de laïcité.» Ce texte concerne les assistantes maternelles et «nounous» privées, ou garderies familiales.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 16:00
Irak : la première brigade chrétienne officiellement créée
La première brigade des forces régulières irakiennes composée uniquement de combattants chrétiens a été officiellement créée jeudi, avec pour tâche de reprendre les villes et villages chrétiens aux mains des jihadistes du groupe Etat islamique (EI).

Cette nouvelle brigade est placée sous le commandement du gouvernement de la région autonome irakienne du Kurdistan, dont les forces de sécurité, les peshmergas, jouent un rôle essentielle dans la lutte contre l’EI.

Ses nouveaux soldats ont paradé et sauté jeudi à travers des pneus enflammés devant une rangée de responsables kurdes et assyriens à Fishkabur, dans le nord-ouest de l’Irak, près des frontières turque et syrienne, a constaté un journaliste de l’AFP.
Une grande majorité des chrétiens d’Irak vivait dans la plaine de Ninive, une zone courant de la capitale du Kurdistan, Erbil, à Mossoul, deuxième ville d’Irak pris en juin par l’EI. Mais l’avancée des jihadistes en août a poussé à la fuite des dizaines de milliers d’entre eux.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 15:55
Ei : pourquoi les otages semblent si calmes avant leur décapitation
Des exécutions effroyables. Sur les vidéos de décapitations publiées par l’organisation de l’Etat islamique, un aspect peut sembler déroutant: les otages, agenouillés en combinaison orange, sont impassibles quelques secondes avant leur mise à mort. «Saleh» (nom changé), un ancien traducteur de Daesh, aujourd’hui en Turquie, apporte une réponse lors d’une interview donnée à Sky News.

Les otages seraient régulièrement soumis à des simulacres d’exécution. Lors du moment fatal, ces derniers penseraient, à tort, qu’il s’agit d’une énième répétition de vidéos de propagande. Mohamed Emwazi, le bourreau de l’EI plus connu sous le surnom de «Jihadi John», aurait demandé à Saleh de parler aux otages pour instaurer un climat de confiance. «Dis-leurs « on ne les tuera pas, ce n’est que des vidéos, on veut juste que votre gouvernement cesse d’attaquer la Syrie »», ajoutant: «Nous n’avons aucun problème avec vous, vous êtes seulement nos visiteurs.» L’ancien traducteur explique aussi que les geôliers donnaient des noms arabes à leurs prisonniers pour qu’ils se sentent «entre amis» et «les calmer».

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 15:53
Economie : la France, droit dans le mur
Agnès Verdier-Molinié publie un livre-choc dénonçant les dérives du système français, qui empile taxes, lois, normes... Et livre ses conseils à nos dirigeants.

Agnès Verdier-Molinié est passée maître dans l'art de tirer la sonnette d'alarme. Dans son précédent ouvrage publié en 2013, la directrice de l'iFrap (Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques) exhortait le mammouth étatique français à réaliser 60 milliards d'euros d'économies... chaque année d'ici 2021. La jeune femme, qui excelle à trouver les chiffres qui tuent et révèlent d'un seul coup l'absurdité du système, remet le couvert avec un (autre) livre-choc, au titre 100 % explicite : On va dans le mur..., sorti en librairie le 9 mars dernier.

Oui, le système français est devenu fou. C'est qu'en France, on a une bien triste manie : on empile tout. Les taxes, les structures administratives, les agences de l'État, les textes de lois, les normes, etc. La meilleure illustration de ce trouble obsessionnel compulsif bien français : le Code du travail est lourd de 1,5 kg alors qu'il ne pesait (que) 500 grammes en 1985 ! Pour Agnès Verdier-Molinié, c'est sûr, on va dans le mur - et d'ailleurs tout le monde le sait parfaitement -, mais personne ne bouge une oreille pour changer cela.

Millefeuille

Prenez les impôts. On le sait, la France est la championne de la créativité fiscale. Le gouvernement actuel avait décidé de supprimer les 192 taxes les plus absurdes et qui ont un petit rendement. Certaines coûtent même plus à collecter que ce qu'elles rapportent... Mais il ne se passe presque rien... Seules sept taxes devraient être finalement supprimées en 2015 ! Autre exemple : le millefeuille des 1 244 agences publiques qui emploient 442 830 agents. Des établissements coûteux et parfois rendus inutiles par le jeu des doublons ou par l'obsolescence de leurs missions.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article