Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 23:51

   extremehumility.jpg     Dans l'Église Orthodoxe, le dernier dimanche avant le Grand Carême est le jour où, à vêpres, le Carême est liturgiquement annoncé et inauguré est appelé Dimanche du Pardon. Dans la matinée de ce dimanche, à la Divine Liturgie, nous entendons les paroles du Christ:

        "Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi, mais si vous ne pardonnez pas aux hommes leurs offenses, votre Père ne pardonnera pas vos fautes...» (Marc 6:14-15).

      Puis, après les vêpres, après avoir entendu l'annonce de Carême dans le Grand prokimenon :

"Ne détourne pas ton visage de ton enfant, car je suis affligé ! Écoutez-moi vite ! Approchez-vous mon âme et de le livrer! ", Après avoir fait notre entrée dans le culte de Carême, avec ses mélodies spéciales, avec la prière de saint Ephrem le Syrien, avec son prosternations-nous demandons pardon de l'autre, nous effectuons le rite du pardon et de la réconciliation. Et comme nous nous approchons de l'autre avec des mots de la réconciliation, le chœur entonne les hymnes pascales, remplissant l'église avec l'anticipation de la joie pascale.

        Quelle est la signification de ce rite? Pourquoi est-ce que l'Eglise veut que nous commençons le Carême avec le pardon et la réconciliation? Ces questions sont dans l'ordre parce que, pour beaucoup trop de gens Carême moyen essentiellement, et presque exclusivement, un changement de régime, la conformité avec les règlements ecclésiastiques concernant le jeûne. Ils comprennent le jeûne comme une fin en soi, comme une «bonne action» exigée par Dieu et la réalisation en elle-même son mérite et sa récompense. Mais l'Église ne ménage aucun effort en nous révélant que le jeûne est mais un moyen, parmi tant d'autres, vers un objectif plus élevé: le renouveau spirituel de l'homme, son retour à Dieu, la vraie repentance et, par conséquent, une véritable réconciliation. L'Eglise ne ménage aucun effort en nous mettant en garde contre un jeûne hypocrite et pharisienne, contre la réduction de la religion à de simples obligations extérieures. Comme un chant de Carême dit:

        "En vain vous réjouissez pas manger, ô mon âme! Pour vous abstenir de nourriture, Mais des passions que vous n'êtes pas purifiés. Si vous persévérez dans le péché, vous allez effectuer un rapide inutile! "

        Maintenant, le pardon se trouve au centre même de la foi chrétienne et de la vie chrétienne parce que le christianisme lui-même est, avant tout, la religion du pardon. Dieu nous pardonne, et Son pardon est dans le Christ, son Fils, qu'Il nous envoie ainsi que le partage dans son humanité, nous pouvons partager dans son amour et être vraiment réconcilié avec Dieu. En effet, le christianisme n'a pas d'autre contenu que de l'amour. Et c'est principalement le renouvellement de cet amour, une croissance, que nous cherchons dans le Grand Carême, dans le jeûne et la prière, dans l'ensemble de l'esprit et tout l'effort de la saison. Ainsi, vraiment pardon est à la fois le début et la bonne condition pour le Carême.

        On peut se demander, toutefois: Pourquoi devrais-je effectuer ce rite quand je n'ai pas de Pourquoi devrais-je demander pardon à des gens qui n'ont rien fait pour moi, et que je ne sais pas "ennemis?"? Pour poser ces questions, c'est méconnaître l'enseignement orthodoxe concernant le pardon. Il est vrai que l'hostilité ouverte, la haine personnelle, réelle animosité peuvent être absents de notre vie, mais si nous les vivons, il peut être plus facile pour nous repentir, de ces sentiments qui s'opposent ouvertement commandements divins. Mais l'Eglise nous révèle qu'il existe des moyens beaucoup plus subtils de froisser l'amour divin. Ce sont l'indifférence, l'égoïsme, le manque d'intérêt pour les autres, d'une véritable préoccupation pour eux, bref, ce mur qui nous érigeons en général autour de nous, en pensant qu'en étant «poli» et «convivial» nous accomplissons les commandements de Dieu. Le rite du pardon est si importante précisément parce qu'elle nous fait comprendre-que ce soit pour une seule minute que toute notre relation aux autres hommes est mal, nous fait vivre cette rencontre d'un enfant de Dieu avec un autre, d'une personne créée par Dieu avec un autre, nous fait sentir que la «reconnaissance» mutuelle qui est si terriblement défaut dans notre monde froid et déshumanisé.

        Sur cette soirée unique, en écoutant les hymnes pascales joyeux nous sommes appelés à faire une découverte spirituelle: au goût d'un autre mode de vie et de relation avec les gens, de la vie dont l'essence est l'amour. Nous pouvons découvrir que toujours et partout le Christ, l'Amour Divin lui-même, se dresse au milieu de nous, la transformation de notre aliénation mutuelle dans la fraternité. Comme j'avance vers l'autre, que l'autre vient à moi, nous commençons à réaliser que c'est le Christ qui nous rassemble par son amour pour nous deux.

       Et parce que nous faisons cette découverte et parce que cette découverte est celle du Royaume de Dieu lui-même : le Royaume de paix et d'amour, de réconciliation avec Dieu et, en Lui, avec tout ce qui existe, nous entendons les chants de cette fête, qui une fois par an "nous ouvre les portes du Paradis." Nous savons pourquoi nous doit jeûner et prier, ce que nous allons chercher pendant un long pèlerinage de Carême.

       Dimanche du Pardon : le jour où nous acquérons le pouvoir de faire notre jeûne de jeûne pour de vrai ; notre effort de l'effort vrai ; notre réconciliation avec Dieu est réconciliation véritable.


Père Alexandre Schmemann

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 15:58

Évêques dirigeants de diocèses où il ya de grandes poches de feu1 venzel

Dans chaque diocèse pour aider les victimes des incendies doit :

  • Etablir un groupe de travail, dirigé par un Prêtre, dont la mission - pour étudier la situation, d'organiser une assistance ciblée, amasser de l'argent et des objets de valeur ;  
  • Travail d'un groupe du clergé impliqué dans le travail des commissions régionales pour faire face aux effets des incendies et de l'assistance sociale aux victimes du feu ;
Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 15:50

Moscou, 30 novembre

 

 188000384.jpg     Le soin apporté aux enfants doit constituer la priorité de l'Etat, une politique moderne dans cette sphère devant voir le jour, a déclaré le président russe Dmitri Medvedev dans son message annuel au parlement.

"Une société qui défend les droits de l'enfant (…) se développe plus rapidement et a des perspectives cohérentes. A mon avis, une politique efficace dans le domaine de l'enfance est indispensable. Cela doit être une politique moderne qui répond aux intérêts du développement national", a déclaré le président.

La politique de modernisation est menée à bien dans l'intérêt des générations futures, a rappelé M. Medvedev.

"Nous ne devons pas avoir honte du pays que nous léguerons à nos enfants (…), mais il n'est pas moins important de savoir entre les mains de qui se retrouvera le destin de la Russie", a conclu le chef de l'Etat russe.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 14:57

Moscou, 30 novembre

 

  187999319.jpg      La Russie affectera 30 milliards de roubles (722 millions d'euros) à la coopération entre les universités et les grandes entreprises d'ici 2012, a déclaré mardi le président russe Dmitri Medvedev présentant son message annuel au parlement.

"Ces trois prochaines années, nous verserons quelque 30 milliards de roubles aux travaux de recherche conjoints des grandes universités et des compagnies industrielles", a indiqué M.Medvedev après avoir mis en valeur l'importance de la création du centre d'innovation de Skolkovo ("Silicon Valley russe").

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 14:50

  thumb.small.greve.jpg      "Le nombre de grévistes sera important, notamment chez les contrôleurs et conducteurs", dont 55% se sont déclarés prêts à faire grève, a prévenu la direction de la SNCF.

 

D'importantes perturbations sont attendues mercredi dans les chemins de fer à l'occasion d'une grève nationale à l'appel de quatre syndicats de cheminots de la SNCF qui protestent contre le projet de réforme ferroviaire examiné la semaine prochaine par les députés.

"Le nombre de grévistes sera important, notamment chez les contrôleurs et conducteurs", dont 55% se sont déclarés prêts à faire grève, a prévenu la direction de la SNCF.

Globalement, plus de quatre cheminots sur dix (46%), parmi les catégories ayant l'obligation de se déclarer, se sont dits grévistes, a-t-elle précisé. La grève a démarré mardi soir mais l'essentiel des perturbations est prévue mercredi. A cette grève, s'ajoute une manifestation des taxis, dans le cadre d'une journée européenne de protestation.

Face à cette situation, la SNCF a prévu un dispositif "assez exceptionnel" d'information: SMS aux clients TER, volontaires dans les gares pour aider les voyageurs, numéros verts, invitations à reporter son voyage ou à pratiquer le covoiturage.

Sur les grandes lignes, seulement un TGV sur deux ou trois, selon les axes, devrait circuler. Le trafic sera également perturbé en régions et en Ile-de-France, avec seulement un TER et un Transilien sur trois.

En Ile-de-France, où circulent trois millions de voyageurs par jour, "la situation va être rude", a prévenu Bénédicte Tilloy, directrice générale SNCF transilien. Sur le réseau Paris-Nord et Paris-Est, 70% des conducteurs ont affiché leur intention de faire grève.

La grève est reconductible par période de 24H00, la poursuite ou non du mouvement devant être votée lors d'assemblées générales de cheminots. "Ce sont les cheminots qui décident", a prévenu la CGT-Cheminots.

Le Medef a appelé les grévistes à "prendre leurs responsabilités" en nouant un "dialogue constructif" avec le gouvernement et à ne pas reconduire leur mouvement "néfaste pour l'économie". "Alors que la situation économique de notre pays est très dégradée et nécessite une thérapie de choc, il importe de tout faire pour soutenir l'activité économique des entreprises, donc l'emploi", déclare l'organisation patronale.

- Une réforme "indispensable" -

La CGT et SUD-Rail, premier et troisième syndicat à la SNCF, rejoints par FO et First, ont appelé à cette grève pour obtenir une modification du projet de réforme ferroviaire qui doit être examiné par l'Assemblée nationale du 17 au 19 juin.

Destiné à stabiliser la dette du secteur ferroviaire et à préparer son ouverture totale à la concurrence, ce projet prévoit de regrouper la SNCF et Réseau ferré de France (RFF), qui gère le réseau.

Pour les syndicats, le projet ne règle pas le problème de l'endettement et ne va pas assez loin dans la réunification des deux entreprises, séparées en 1997.

"En l'état actuel, le texte ne convient pas", estime la CGT. "Il faut que le gouvernement annonce un report ou une substitution du texte". Pour SUD-Rail, "cette réforme ne vise qu'à répondre aux exigences de la libre concurrence". Selon FO, les cheminots refusent "de voir sacrifier leurs acquis sociaux sur l'autel de l'ouverture à la concurrence".

La réforme est "indispensable" et vise à "sauver le rail", a plaidé le secrétaire d'Etat aux Transports Frédéric Cuvillier. "Nous sommes à des niveaux de dette de plus de 40 milliards et si rien n'est fait, en 2025 nous serons à 80 milliards de dette".

Rapprocher la SNCF et RFF est "indispensable" car "il faut d'abord que ceux qui s'occupent des infrastructures (?) travaillent avec ceux qui les utilisent. Aujourd'hui ce n'est pas le cas", a-t-il ajouté.

Uni dans une plate-forme revendicative avec la CGT et SUD-Rail, l'Unsa, deuxième syndicat, a préféré ne pas s'associer à la grève dans l'attente de rencontrer jeudi M. Cuvillier, tout en déposant un préavis de grève pour le 17 juin.

Le secrétaire d'Etat recevra à part la CFDT-Cheminots pour laquelle ne rien faire "serait pire que tout". "Il faut que le système ferroviaire soit réformé" afin d'éviter une situation similaire à celle du fret, en déroute depuis son ouverture à la concurrence, selon la CFDT.

afp

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 14:45

  thumb.small.Islamistes Tunisie 3111       Le coordinateur de la lutte antiterroriste détaille pour Le Figaro la menace djihadiste venue de Syrie.

 

Deux ans après l'affaire Merah, l'interpellation de Mehdi Nemmouche, auteur présumé de la tuerie de Bruxelles, alimente la théorie des «loups solitaires» basculant dans le terrorisme au nom de l'islam radical. Alors que le spectre d'un djihadisme de masse plane sur la France, le contrôleur général Loïc Garnier, ancien patron de la brigade criminelle devenu chef de l'unité de coordination de la lutte antiterroriste (Uclat), s'exprime en exclusivité sur l'immense défi qui se pose aux services de sécurité.

LE FIGARO. - Combien existe-t-il de «loups solitaires» semblablesà Mohamed Merah et à Mehdi Nemmouche, l'auteur présuméde la tuerie de Bruxelles?

Loïc GARNIER. - Je n'aime pas cette expression de «loup solitaire», qui contient en elle un romantisme tout à fait déplacé quand on parle de terroristes. Je préfère parler d'acteurs isolés qui ne sont pas forcément sortis du territoire et qui rêvent de frapper quand et où ils le voudraient. Aujourd'hui en France, plusieurs centaines de gens potentiellement dangereux ou exprimant des velléités de départ vers le djihad sont sous surveillance. C'est une question majeure de sécurité mais aussi un enjeu de santé publique puisque nous sommes face à un nombre important de très jeunes individus qui n'imaginent pas qu'ils vont mettre en jeu leur vie et leur santé mentale…

Environ 320 volontaires français combattent en Syrie. Avez-vous les moyens de savoir ce qu'ils y font?

À la frontière turco-syrienne, ils sont pris en charge par des passeurs qui les remettent sans peine entre les mains de structures combattantes avec lesquelles ils ont des contacts familiaux, (...) 

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 20:43

Moscou, 30 novembre

 

 187997315.jpg    Quatre personnes ont été blessées dans un attentat perpétré mardi devant le Palais des sports de Bichkek, la capitale kirghize, a annoncé mercredi l'agence KABAR citant une source hospitalière.

Selon les enquêteurs qui se sont rendus sur place, l'engin  visait le Palais des sports où se déroule actuellement le procès des accusés du massacre de civils perpétré lors d'un soulèvement populaire au mois d'avril.

Le procès  concerne 28 accusés, dont l'ancien président Bakiev et le premier ministre Oussenov, qui ont fui le pays en raison du soulèvement populaire d'avril dernier et sont donc jugés par contumace.

Kourmanbek Bakiev est accusé d'avoir donné l'ordre de tirer sur les manifestants réunis sur la place centrale de la capitale kirghize en avril 2010. La fusillade a fait 77 morts, dont deux mineurs.

Le 7 avril 2010, une foule des manifestants a pris le contrôle du bâtiment du gouvernement kirghiz. L'assaut et de violents heurts entre l'opposition et la police ont fait près de 90 morts et 1.500 blessés. Suite à la prise du pouvoir par un gouvernement de coalition, composé des leaders des partis de l'opposition, le président Bakiev s'est réfugié en Biélorussie.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 20:35

   0302arseniustver.jpg     Saint Arsène, Evêque de Tver, est né à Tver, et dans ses premières années a reçu la tonsure Monastique au Monastère des Grottes de Kiev. Même parmi les moines de ce Monastère ancien, distingués par leur piété, Arsène a été noté pour sa vie sainte, ainsi que pour sa rigueur dans le respect de sa profession Monastique, sa connaissance du Typikon de l'Eglise, son étude de la Sainte Écriture, et son amour pour travail.

       Sous le Métropolite Cyprien de Kiev (1380-1382), il a servi comme Archidiacre, et lorsque le Métropolitain était absent, il a gouverné l'Administration de la Métropole de Kiev. Le 3 Juillet 1390, il est allé avec le Métropolite Cyprien à Tver, à la demande du prince Micjae de Tver, un Conseil des Hiérarques russes et grecs avait été convoquée pour se prononcer sur l'évêque Euthyme de Tver.

        Le prince et l'Evêque ont été impliqués dans un long conflit, et beaucoup de gens de Tver ont fait de graves accusations contre l'Evêque. Après des tentatives infructueuses pour rétablir la paix à l'Eglise de Tver, le Métropolite a Cyprien déposé Euthyme comme évêque et l'envoya à Moscou au Monastère Chudov.

      St Arsène a été nommé à la chaire de Tver, mais il était à la fois troublé et a peur d'accepter ce poste, compte tenu de la grande hostilité dans ce lieu. Au retour du Métropolite Cyprien et de l'archidiacre Arsène à Moscou, le prince a envoyé ses nobles au Métropolitain avec une pétition pour consacrer Arsène Evêque de Tver. Cette fois, Arsène a également refusé. Selon les termes de la chronique de l'année 1390 ", même à la prière du Metropolitan, archidiacre Arsène n'irait pas à Tver."

       Après avoir menacé avec Arsène suspension, le Metropolitan et le prince lui enfin arrivés à se mettre d'accord pour accepter la consécration épiscopale, qui a eu lieu le 15 Août 1390. Parmi les évêques participant à l'imposition des mains était St Stephen, évêque de Perm (Avril 26).

       Mgr Arsène, comme un homme de grande prière et artisan de la paix, a été en mesure de mettre fin à une grande partie de la discorde dans la principauté de Tver. Au cours de son épiscopat, 1390-1409, cathédrales ont été construites et consacrée en l'honneur de l'Archange Michel à Staritsa et Mikulina, et la cathédrale Sauveur-Transfiguration a été restauré avec la construction d'un clocher de la cathédrale. Le saint fonda le monastère Zheltikov sur la rivière près de Tver Tmaka, une église a été construite en l'honneur des saints Antoine et Théodose des Grottes de Kiev (1394), et une cathédrale en pierre de la Dormition.

       Souhaitant que les moines de ce nouveau monastère soient toujours édifiés par l'ascétisme des Pères des Grottes, St Arsène donna l'ordre de dresser une liste de la Grottes de Kiev Paterikon, en utilisant les plus anciens manuscrits de ce précieux monument de la littérature russe. Cette compilation a été connu comme le Arseniev Rédaction.

       Le saint est mort le 2 Mars 1409, et a été enterré dans le monastère Zheltikov de la Dormition de la Très Sainte Mère de Dieu, qu'il a fondé. En 1483, ses reliques ont été trouvés intact et ont été placés dans la cathédrale du monastère. Dans la même année, le hiéromoine Théodose compose une vie et un Canon en l'honneur du saint évêque.

Lors d'un Conseil de 1547 la commémoration de St Arsène a été créé dans toute l'Église.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 20:31

        Le Hieromartyr Théodote, originaire de Galatie, en Asie Mineure, était évêque de Cyrène à Chypre. Au cours d'une période de persécution contre les chrétiens sous l'empereur Licinius impie (311-324), St Théodote ouvertement prêché le Christ, appelant les païens à renoncer à l'idolâtrie et se tourner vers le vrai Dieu. Sabinus, le gouverneur de Chypre, a ordonné que l'évêque Théodote être arrêté et traduit en justice.

      Quand il a entendu parler de cet ordre, le Saint n'attendit pas pour les soldats qui seront envoyés après lui, mais se rend immédiatement au Gouverneur et dis, "je, que vous cherchez, je suis ici. Je me suis manifesté pour prêcher Christ mon Dieu ".

        Le Gouverneur a ordonné que le saint soit battu sans pitié, suspendu à un arbre, ratissé avec des instruments tranchants, et ensuite être conduit à la prison. Cinq jours plus tard, St Théodote a été le gouverneur, qui suppose que, après ses tortures l'évêque préférerait renoncer à Christ, plutôt que de subir de nouvelles souffrances.

        Cependant, St Théodote ne cessait de prêcher Christ. Au début, ils ont mis le saint sur ​​une grille de fer, en vertu de laquelle ils ont allumé un feu, puis martelé clous dans ses pieds et laissez-le aller. Beaucoup ont été témoins des souffrances du martyr. Étonné à l'endurance du saint et son discours d'inspiration divine, ils sont venus à croire en Christ. Apprenant cela, Sabinus a donné l'ordre d'arrêter la torture et jeter le saint en prison.

       Pendant le règne de St Constantin le Grand (21 mai), la liberté de confesser leur foi a été donné à tous les chrétiens, et parmi ceux libérés de prison était St Théodote. Le saint est retourné à Cyrène et après deux ans au service comme évêque, il est tombé paisiblement endormi dans le Seigneur vers l'an 326.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 20:27
  expulsion.jpg     Alors que nous entamons le Grand Carême, l'Eglise nous rappelle l'expulsion d'Adam du Paradis. Dieu ordonna à Adam de jeûner (Gen. 2 : 16), mais il n'a pas obéi. En raison de leur désobéissance, Adam et Eve ont été chassés de l'Eden et ont perdu la vie et la béatitude, la connaissance de Dieu, et la communion avec Lui, pour lesquels ils ont été créés. Eux et leurs descendants sont devenus les héritiers de la mort et de la corruption.

        Examinons les avantages du jeûne, les conséquences de la désobéissance, et rappelons notre état ​​déchu. Aujourd'hui nous sommes invités à nous purifier du mal par le jeûne et l'obéissance à Dieu. Notre jeûne ne doit pas être une chose négative, une simple abstention de certains aliments. C'est une occasion pour nous libérer des désirs coupables et pulsions de notre nature déchue, et de nourrir nos âmes par la prière, le repentir, de participer à des services religieux, et partager les Mystères du Christ qui donne la vie.

        Aux vêpres du pardon nous chantons : «Commençons le temps du jeûne à la lumière, à nous préparer pour les efforts spirituels. Laissez-nous purifions notre âme, nous purifions notre corps. Comme nous nous abstenons de nourriture, nous abstenons de toute passion et profiter des vertus de l'esprit .... "
Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article