Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 22:53

    Saint Jonas, Archevêque de Novgorod, dans le monde nommé Jean, a été laissé orphelin au début de la vie et a été adopté par une veuve pieux vivant à Novgorod. Elle a élevé l'enfant et l'a envoyé à l'école. Le Bienheureux Michael du Monastère de Klops (11 janvier), qui a rencontré John dans la rue, a prédit qu'il deviendrait l'archevêque de Novgorod. John a reçu des tonsures au monastère de la nature Otnya, 50 verstes de la ville, et il est devenu l'igumen de ce monastère. C'est à partir d'ici que le peuple de Novgorod l'a choisi comme archevêque en 1458, après la mort de saint Euthymius (11 mars).

     Saint Jonas a joui d'une grande influence à Moscou, et pendant son temps de hiérarque, les princes de Moscou n'ont pas violé l'indépendance de Novgorod. Saint Jonas, Métropolitain de Moscou (1449-1461), était un Ami de l'Archevêque Saint-Jonas de Novgorod et voulait qu'il devienne son successeur.

    En 1463, l'Archevêque Jonas construit la première église dédiée à saint Serge de Radonezh dans la région de Novgorod. En ce qui concerne lui-même sur la relance des traditions d'autrefois dans l'église de Novgorod, il a convoqué à Novgorod le renommé compilateur de vies de saints, Pachomius le Logothete, qui a écrit à la fois les services et l'histoire des Saints de Novgorod les plus connus, sur la base de sources locales.

     Et à cette période, appartient également à la fondation du monastère de Solovki. Saint Jonas a beaucoup aidé et aidé à organiser le monastère. À Saint Zosimas, il a donné une concession spéciale (en collaboration avec les autorités laïques de Novgorod), par laquelle l'île Solovki a été accordée au nouveau monastère.

     Le saint, après ses nombreux travaux, et détectant l'approche de sa fin, a écrit un témoignage spirituel pour enterrer son corps au monastère d'Otnya. Le 5 novembre 1470, après avoir reçu les saints mystères, le saint s'est endormi dans le Seigneur.

     Il a survécu jusqu'à nos jours une lettre de saint Jonas au Métropolitain Théodose, écrite en 1464. La vie du saint a été écrite sous la forme d'un court compte en l'an 1472 (inclus dans les travaux, les mémoriaux de la littérature russe, Et aussi dans la grande lecture Menaion de Metropolitan Macarius, en vertu du 5 novembre). En 1553, après la découverte des reliques de l'archevêque Jonas, un récit de cet événement fut écrit par saint Zenobius d'Otnya (30 octobre). Un travail spécial relatif aux miracles du saint se trouve dans les manuscrits du XVIIe siècle.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 22:49

     Il y avait un couple riche et distingué nommé Kletophon et Leukippe, qui vivaient dans la ville syrienne d'Emesa, et pendant longtemps ils n'avaient pas d'enfants. Ils donnaient beaucoup d'or aux prêtres païens, mais ils restaient toujours sans enfants.

     La ville d'Emesa était gouvernée par un syrien nommé Secundus, mis par les Césars romains. Il était un persécuteur impitoyable et zélé des chrétiens, et pour les intimider, il ordonna que les instruments de torture soient affichés dans les rues. Le moindre soupçon d'appartenir à «La secte du Galiléen» (ainsi que les chrétiens ont été appelés par les païens) était suffisant pour arrêter un homme et être remis pour torture. Malgré cela, de nombreux chrétiens se sont volontairement livrés aux mains des bourreaux, dans leur désir de souffrir pour le Christ.

    Un certain vieillard nommé Onuphrius dissimulait sa dignité monastique et sacerdotale sous les draps de mendiant. Il marchait d'une maison à l'autre à Emesa, en suppliant l'aumône. En même temps, chaque fois qu'il voyait la possibilité de détourner les gens de l'erreur païenne, il prêchait au sujet du Christ.

     Une fois, il est venu dans la magnifique maison de Leukippe. En acceptant l'aumône d'elle, il sentait que la femme souffrait, et il demanda quelle était la cause de cette tristesse. Elle a dit à l'Ancien au sujet de son malheur familial. En la consolant, Onuphrius a commencé à lui parler du seul vrai Dieu, de son omnipotence et de sa pitié, et comment il accorde toujours la prière de ceux qui se tournent vers lui avec foi. Hope remplit l'âme de Leukippe. Elle croyait et acceptait le saint baptême. Peu de temps après, il lui fut révélé dans un rêve qu'elle donnerait naissance à un fils, qui serait un vrai disciple du Christ. Au début, Leukippe a caché son plaisir à son mari, mais après l'apparition du bébé, elle a révélé le secret de son mari et l'a persuadé d'être baptisé.

     Ils ont appelé le bébé Galaction et ses parents l'ont élevé dans la foi chrétienne et lui ont fourni une belle éducation. Il pouvait faire une carrière illustre pour lui-même, mais Galaction cherchait plutôt une vie monastique sans soucis dans la solitude et la prière.

    Quand Galaction a eu vingt-quatre ans, son père résolut de l'épouser et ils lui trouvèrent une mariée, une belle et illustre fille du nom d'Episteme. Le fils ne s'est pas opposé à la volonté de son père, mais par la volonté de Dieu, le mariage a été reporté pendant un certain temps. En visitant sa fiancée, Galaction lui révéla peu à peu sa foi. Finalement, il l'a converti en Christ et il l'a baptisé secrètement lui-même.

     Outre Episteme, il baptisa aussi un de ses serviteurs, Eutolmius. Les nouveaux illuminés décidés à l'initiative de Galaction, se consacrent à la vie monastique. En sortant de la ville, ils se sont cachés au mont Publion, où il y avait deux monastères, l'un pour les hommes et l'autre pour les femmes. Les nouveaux monastiques devaient prendre avec eux toutes les nécessités du travail physique, puisque les habitants des deux monastères étaient âgés et infirmes.

     Pendant plusieurs années, les monastiques ont lutté dans le travail, le jeûne et la prière. Une fois, Episteme avait une vision dans son sommeil: elle et Galaction se tenaient dans un merveilleux palais devant un roi radieux, et le roi leur accordait des couronnes d'or. C'était une préfiguration de leur prochain martyre.

    Les païens ont pris conscience de l'existence des monastères, et un détachement militaire a été envoyé pour appréhender leurs habitants. Mais les moines et les nonnes réussirent à se cacher dans les collines. Galaction, cependant, n'avait aucun désir de fuir et il resta dans sa cellule en lisant l'Écriture sainte. Quand Episteme vit que les soldats conduisirent Galaction loin dans les chaînes, elle commença à implorer l'abbéesse pour lui permettre d'aller aussi, car elle voulait accepter la torture pour le Christ avec son fiancé et son professeur. L'abbesse l'a fait pleins d'épisteme pour le faire.

     Les saints ont subi de terribles tourments, tout en suppliant et en glorifiant le Christ. Leurs mains et leurs jambes ont été coupées, leurs langues ont été découpées, puis elles ont été décapitées.

     Eutolmius, l'ancien serviteur d'Episteme, et devenu son frère en Christ et ses compagnons ascétiques dans les luttes monastiques, a enterré secrètement les corps des saints martyrs. Il a ensuite écrit un récit de leur vie vertueuse et de leur glorieux martyre, de leurs contemporains et de leur postérité.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 21:47
Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 21:17
Je suis Royaliste, pourquoi pas vous ?

       Ces dernières semaines, les murs de Paris ont été couverts d’affiches « Je suis royaliste, pourquoi pas vous ? » et, pour cette fois, ce n’étaient pas seulement celles signées du Groupe d’Action Royaliste mais plutôt celles de l’Action Française annonçant un colloque portant sur ce thème qui nous est cher.

      Ainsi, le samedi 7 mai, plusieurs centaines de militants monarchistes, sympathisants ou tout simplement curieux, ont rempli la grande salle de réunion décorée aux couleurs de l’A.F. pour suivre trois grandes tables rondes et un entretien particulier avec une élue de la République, Marion Maréchal-Le Pen, entretien qui a fait couler beaucoup d’encre et attiré nombre de journalistes, d’ordinaire peu enclins à suivre des conférences royalistes… Si Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon avaient accepté l’invitation de l’A.F. qui leur avait été faite et qu’ils ont poliment déclinée, sans doute le succès médiatique eut été du même ordre, mais le sens de celui-ci en aurait été différent !

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 20:43
Hommage à Sainte Jeanne D'Arc à Orléans, célébration du 720e anniversaire de l'auld Alliance

Par Mathieu Corvez

      Ce vendredi 6 mai et samedi 7 mai, le GAR Bretagne s’est rendu dans la région Centre Val-de-Loire, à Orléans afin de rendre un hommage à Sainte Jeanne d’Arc.
Le 8 mai 1429, Jeanne d’Arc libéra Orléans de l’occupation anglaise avec l’aide de sa garde Écossaise, fruit de la plus ancienne alliance entre deux pays au monde : l’Auld Alliance, lien fraternel franco-écossais depuis 1295, sujet majeur de l’Histoire de France et de l’Ecosse malheureusement méconnu des Français et oublié des livres d’histoires, bien qu’elle fut enseignée jusqu’au XIX eme siècle. Mais a cause de « L’Entente Cordiale » avec l’Angleterre, des raisons politiques reléguèrent aux oubliettes ces six siècles d’alliance. La garde écossaise des Rois de France et les soldats écossais venus combattre sur le sol français furent relégués au rang de mercenaires, et l’Écosse fut considérée comme une province anglaise, adversaires lors des rencontres du tournoi des six Nations. Bien plus présent à l’esprit des Écossais, le sujet avait aussi tendance a s’effacer. Cependant des siècles de coopération ne peuvent totalement disparaître, et l’on constate souvent, que même inconsciemment que les Écossais aiment la France, et que les Français aiment l’Écosse alors qu’ils ont souvent de l’aversion pour les Anglais. Des associations sont présentes en France comme « 1295 Auld Alliance, le lien franco-écossais » ou « les chardons d’Orléans »… entre autres.  

     Nous sommes arrivés le vendredi dans la soirée, le temps de manger des grillades sur la place principale, face à la statue de Jeanne. Pour l’anecdote cette statue fut détruite pendant la seconde guerre mondiale, mais grâce aux dons bienfaiteurs d’habitants de la Nouvelle Orléans, capitale de notre ancienne Louisiane aujourd’hui simple État des États-Unis, elle a été reconstruite en 1950 – geste symbolique et génial.
Nous avons ensuite déambulé dans les rues du centre ville de la très belle ville d’Orléans, devant la cathédrale des répétitions pour les festivités de la fin de semaine, chorales, cornemuses, illuminations sur la façade de la cathédrale Sainte Croix en vue du spectacle « Jeanne, visages universels », une œuvre son et lumière dévoilant la vision étrangère de notre Sainte.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 19:11
Mathieu Bock Coté : «L’homme sans civilisation est condamné au désespoir et nu»

      FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN – A l’occasion de la sortie de son nouveau livre,Mathieu Bock-Côté a accordé un entretien fleuve à FigaroVox. L’intellectuel québécois y proclame son amour de la France et fait part de son angoisse de voir le multiculturalisme détruire les identités nationales.

      Mathieu Bock-Côté est docteur en sociologie et chargé de cours aux HEC à Montréal. Ses travaux portent principalement sur le multiculturalisme, les mutations de la démocratie contemporaine et la question nationale québécoise. Il est l’auteur d’Exercices politiques (VLB éditeur, 2013), de Fin de cycle: aux origines du malaise politique québécois (Boréal, 2012) et de La dénationalisation tranquille: mémoire, identité et multiculturalisme dans le Québec post-référendaire (Boréal, 2007). Mathieu Bock-Côté est aussi chroniqueur au Journal de Montréal et à Radio-Canada. Son dernier livre, Le multiculturalisme comme religion politique vient de paraître aux éditions du Cerf.

En tant que Québécois, quel regard portez-vous sur la société française?

     Je m’en voudrais d’abord de ne pas dire que j’aime profondément la France et que j’hérite d’une tradition très francophile, autrefois bien présente chez nous, qui considère encore un peu votre pays comme une mère-patrie. La France, en un mot, ne nous est pas étrangère. Vous me pardonnerez ces premiers mots, mais ils témoignent de mon affection profonde pour un pays avec lequel les Québécois entretiennent une relation absolument particulière. En un mot, j’ai le sort de la France à cœur!

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 19:06

PRÉSENTATION DE L’ÉDITEUR

     Philippe Pascot nous entraine à la découverte de ce que nos élus cachent sous le tapis de leur exemplarité affichée et de leur moralité élastique quand elle touche à leurs privilèges.
Il démontre à travers des faits concrets que le système lui-même, dans son immobilisme calculé, ne peut donner naissance qu’à des dérives illicites ou légales mais toujours totalement immorales ! Si tous les élus ne sont pas pourris, beaucoup sont complices…
Cet ouvrage recense tous les abus légaux dans lesquels se vautre sans vergogne la classe politique française : salaires exorbitants, exonération d’impôts, retraites douillettes, passe-droits et autres petits arrangements entre amis, le tout dans le cadre d’une loi faite sur mesure et qu’ils connaissent sur le bout des doigts.
Des faits et des actes révoltants, mis à jour sans concession mais sans esprit partisan, dans le seul but du droit à l’information pour tous.

BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR

       Maire adjoint d’Évry auprès de Manuel Valls puis conseiller municipal, ancien conseiller régional, Chevalier des Arts et des Lettres, Philippe Pascot a 25 ans de vie politique derrière lui et a fréquenté la plupart des élus politiques de premier plan. Il milite pour une transparence totale de l’exercice politique et est engagé dans de nombreux combats de société (gaz de schiste, dons d’organes, création d’un orchestre philarmonique dans la banlieue de Kinshasa…)

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 18:33
VR Legoyda "Le Patriarche va adorer les sanctuaires de la Terre ukrainienne"

      Sur la prochaine visite du Patriarche de Moscou et de toute la Russie Kirill en Ukraine dans un interview à l'édition en ligne "Levyy bereg" a déclaré le président du département de l'Information synodale VR Legoyda 

- Quel est le but de la visite du Patriarche à l' Ukraine ? Des expressions telles que :

     «Prier avec la congrégation," regarder le libellé diplomatique, tous les chrétiens ne sont pas unis dans la prière, en dépit de la distance ?

- Dans l'Eglise il n'y a pas d'autre diplomatie mais la diplomatie de l'amour. Il est étrange d'entendre, quand le prêtre dit que les mots «Prier ensemble» que des mots pour lui. Oh, non. Ceci est l'un des principaux cas de Prêtre, ce qui signifie le centre de son ministère. Comment pourrait-il en être autrement ?

     La découverte de l'Ukraine a pour Sa Sai., avant tout, un caractère pastoral. Pour le Prêtre il n'y a rien de plus important de communiquer avec son troupeau. Et qui ne comprend pas cela, il ne comprend pas la nature de l'Eglise. Déclare visites du Patriarche politiquement motivées, comme il arrive, il est d'appliquer l'approche, montrant l'incompétence des requérants. C'est comme si nous avons évalué le degré d'objectivité du journaliste sur la quantité de temps passé en dehors de leur libellé - l'un avec l'autre sans rapport.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 17:50
Salutations patriarcales aux participants "Cosaques clignotent" jeux militaires sportifs de toute la Russie

       Le Patriarche de Moscou et de toute la Russie Kirill a salué les participants des jeux militaires-sportifs de toute la Russie "Cosaques clignottent." L'événement aura lieu dans la ville de Bataisk, du 7 au 11 Septembre.

Aux participants de toute la Russie jeux militaires-sportifs de toute la Russie "Cosaques clignottent"

     Chers participants et les invités des jeux militaires-sportifs de toute la Russie "Cosaques" clignote, chers frères et sœurs !

       Je salue tous cordialement réunis ces jours-ci à Bataysk pour participer aux jeu militaire sportifs de toute la Russie "Cosaques clignotent."

      Dans l'histoire des cosaques russes exploits célèbres d'armes, de fidélité à la foi des ancêtres, prêts à mettre leur vie pour les amis (cf.:. Jean 15,13). dans les siècles des cosaques gardaient les frontières de la patrie, avec l'invasion de l'ennemi a pris le premier coup, mis en garde contre le danger de compatriotes.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 00:17
Archiprêtre Vsevolod Chaplin : La société doit répondre adéquatement aux forces anti religieuses agressives

     Lors de la conférence, la tolérance de l'Osce de haut niveau et la disrimination, qui a eu lieu à Astana, au Kazakhstan, les 29 et 30 juin 2010, l'Archiprêtre Vsevolod Chaplin, président du département synodal pour l'Eglise et Société, a appelé à fixer au niveau du droit international, en particulier la protection des lieux de culte et le clergé particulièrement vulnérable à la violence et au vandalisme. De plus , le chef du Département synodal a appelé à l'interdiction de toutes les idéologies, y compris religieuses et politiques, qui :

"Nexcluent pas le changement de puissance de l'ordre social, et par conséquent, peut conduire à du sang et de la souffrance." Sa position, le père Vsevolod a expliqué dans un interview avec le portail "Orthodoxie et le monde."

- Pourquoi pensez-vous que le droit international devrait spécifiquement protéger les membres du clergé et des édifices religieux ?

- Pas la première fois il y a cette question dans les organisations internationales. Auparavant, ce n'était pas si commun, parce que sur un côté, les forces d'esprit anti-religieux n'ont pas d'aussi forte résistance au sermon de l'église, d'autre part, ne font pas de si fréquentes attaques contre des lieux de culte, des cimetières et des prêtres. Maintenant, la situation a empiré : nous avons littéralement chaque semaine, nous entendons que quelque part a été attaqué une église, mosquée, synagogue et le cimetière. Je pense que tout cela est lié non seulement avec les contradictions nationales et religieuses bien connues, mais aussi au fait que certaines personnes sont amers contre la religion en général. Trop dur d'un homme habitué à vivre dans le péché et apaiser votre conscience, écouter ses adresses accusations de communautés religieuses et leurs dirigeants. Je ne vois donc rien de surprenant dans une telle amertume. Et je pense que la société devrait réagir de manière adéquate.

- Le rôle du défenseur de la religion est obligé de prendre l'état ?

- Le gouvernement protège normalement les valeurs et les symboles qui sont associés avec les gens, ce qui en fait l'état. Parfois protégées et des représentants des professions, l'empiétement sur lequel est considéré comme le comble du cynisme : la police, les fonctionnaires - nous parlons de cas où la violence contre eux en raison de leur statut, et les actions non abusives. Cynisme spécial différent et les attaques contre les édifices religieux et les clercs.

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article