Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 19:07

  thumb.small.3267031454_claude_gueant_veut_reduire_l_immigra.jpg      Claude Guéant veut réduire l'immigration légale...

C'est la première fois que l'immigration légale est visée...

Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant a annoncé qu'il entendait réduire l'immigration légale, à peine refermée la controverse du débat sur la laïcité accusé de stigmatiser l'islam et d'entraîner l'UMP sur les terres du Front national, à un an de l'élection présidentielle. Interrogé par le Figaro magazine sur son intention d'«intervenir pour réduire l'immigration légale», Claude Guéant répond: «bien évidemment».

C'est la première fois depuis l'élection de Nicolas Sarkozy que le gouvernement affiche l'intention de réduire l'immigration légale, ayant jusqu'à présent privilégié la lutte contre l'immigration clandestine. Nicolas Sarkozy avait seulement prôné un rééquilibrage de l'immigration familiale, qualifiée d'«immigration subie», vers une immigration de travail, qualifiée de «choisie».

Réduction de l'immigration du travail et du regroupement familial

Dans cette interview à paraître vendredi, l'ancien secrétaire général de l'Elysée est également questionné sur la progression du Front national: «des électeurs se tournent vers lui car ils considèrent que les autres partis les ont déçus». «C'est compréhensible et je serais heureux que les partis de la majorité ramènent vers eux ces déçus qui ont exprimé leur exaspération et leur déception», dit-il.

Claude Guéant, qui est chargé du portefeuille de l'Immigration, souhaite diminuer l'immigration du travail et le regroupement familial et dépasser les objectifs fixés en matière de reconductions à la frontière d'immigrés clandestins.

«28.000 reconduites à la frontière»

«J'ai demandé que l'on réduise le nombre de personnes admises au titre de l'immigration du travail (20.000 arrivées par an)», explique-t-il. «Et nous allons continuer à réduire le nombre d'étrangers venant en France au titre du regroupement familial (15.000)», poursuit-il. 

Partager cet article
Repost0

commentaires