Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 19:20

Tachkent, 21 avril

 

 186255105.jpg       Le président turkmène Gourbangouly Berdymoukhammedov a ordonné de "régler le  problème" du cratère gazier de Darvaz, dans le désert de Karakoum, qui brûle depuis une quarantaine d'années, ont rapporté les médias locaux.

         Ce cratère appelé "Porte de l'Enfer" gêne la mise en valeur industrielle de riches gisements de gaz situés dans la partie centrale de Karakoum", a expliqué le chef de l'Etat turkmène dans une déclaration.

         De 60 mètres de rayon et de 20 mètres de profondeur, ce cratère se consume depuis 1971 après des travaux de prospection menés sur place. A l'époque, une installation de forage s'y est effondrée. Pour sauver le derrick, les géologues soviétiques ont décidé de brûler d'abord le gaz contenu dans des cavités. Résultat, le cratère est en feu depuis une quarantaine d'années.       

         Mardi, le leader turkmène s'est rendu sur les lieux du cratère qui depuis l'époque de l'URSS a suscité l'intérêt uniquement de touristes étrangers, pour ordonner d'"élaborer un programme précis et fondé sur le plan scientifique en vue d'éliminer les anomalies existantes" empêchant la mise en valeur des richesses sous-souterraines du pays.

         Si aujourd'hui le Turkménistan produit 75 milliards de mètres cubes par an, il projette de tripler la production au cours des vingt ans à venir. Grâce à cet accroissement le pays pourra exporter le combustible bleu non seulement vers la Russie (principal importateur), la Chine et l'Iran, mais aussi vers l'Europe occidentale, l'Inde et le Pakistan.

Partager cet article
Repost0

commentaires