Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 02:41

Moscou, 4 décembre

 

         Téhéran salue la reprise du dialogue avec les six médiateurs sur le dossier nucléaire iranien (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et l'Allemagne), mais affirme que son droit de développer le nucléaire civil ne peut faire l'objet d'aucune négociation.

         "Nous considérons les négociations comme une possibilité de promouvoir la coopération", a déclaré le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale iranien, Saïd Jalil. Et d'ajouter que l'Iran n'a pas permis jusqu'à présent de léser ses intérêts nationaux et ne le permettrait pas à l'avenir non plus.

        Dans la lettre qu'il a adressée début novembre à Mme Ashton, représentante des Six dans les négociations avec Téhéran, M.Jalili a proposé d'organiser des négociations le 23 novembre ou le 5 décembre à Istanbul. La chef de la diplomatie européenne a pour sa part proposé de les tenir à Genève. Téhéran a accepté.

         Tout en saluant la décision de l'Iran de reprendre le dialogue avec les Six, la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, a déclaré que les négociations devaient porter en premier lieu sur le programme nucléaire de Téhéran.

        Or, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a fait savoir que l'Iran était prêt à discuter de problèmes internationaux, mais pas de son programme nucléaire.

         Selon un communiqué mis en ligne sur le site de la diplomatie iranienne, la République islamique "n'accepte d'examiner le projet d'échange d'uranium que sur la base de l'accord de Téhéran".

        Aux termes de cet accord signé entre la Turquie, l'Iran et le Brésil, l'échange d'uranium faiblement enrichi contre de l'uranium enrichi à 20% doit avoir lieu sur le territoire turc.

        Les Etats-Unis et certains autres pays reprochent à l'Iran de vouloir se doter de l'arme nucléaire sous couvert du programme nucléaire qu'il prétend réaliser à des fins pacifiques. Téhéran rejette ces accusations, affirmant que ses recherches nucléaires ont pour seul but de satisfaire les besoins du pays en électricité.

Partager cet article
Repost0

commentaires