Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 22:39

Moscou, 16 septembre

 

  187444548.jpg      La crise autour des expulsions de Roms en France a pris des proportions européennes et menace d'aggraver sérieusement l'atmosphère du sommet de l'UE qui entame jeudi ses travaux à Bruxelles, constate la presse russe.

       Officiellement, l'ordre du jour du sommet porte sur la politique extérieure, les dirigeants des 27 devant concerter une "ligne générale" dans les relations de l'Union européenne avec ses partenaires stratégiques, dont la Russie, et élaborer le schéma de comportement au sein du G20.

        Pourtant, tout indique que le "problème des Roms" ne manquera pas de dominer le sommet, en risquant d'éclipser tous les autres sujets.

        La France a entamée les expulsions controversées de Roms vers leurs pays d'origines - la Bulgarie et la Roumanie - en juillet dernier. Depuis, Paris a reconduit à la frontière plus d'un millier de Roms, dont seulement 160 ont accepté de quitter la France.

        Mardi 14 septembre, la commissaire européenne en charge de la Justice et de la Citoyenneté Viviane Reding a fait une déclaration qui a attisé le scandale. Elle a comparé le traitement réservé aux Roms en France à celui des juifs durant la Shoah.

       Mme Reding a déclaré avoir "l'impression que certaines personnes sont expulsées d'un Etat membre au seul motif qu'elles appartiennent à une minorité ethnique".

        "Je pensais que l'Europe ne serait plus le témoin de ce genre de situation après la Deuxième guerre mondiale ", a-t'elle lancé lors d'une conférence de presse, en menaçant la France de poursuites en justice.

       Paris a été scandalisé par les propos de la commissaire européenne qui a dressé un parallèle entre les expulsions de Roms et le génocide des juifs durant la Seconde Guerre mondiale.

        Il est évident dans ces circonstances que le sommet de l'UE sera amené à se pencher sur le problème rom, et il ne reste qu'à espérer que le président du Conseil européen Herman Van Rompuy réussira à faire baisser la tension.

Partager cet article
Repost0

commentaires