Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 17:30

Saint-Nicolas, le dernier Tsar de Russie, est né en 1868. Comme un enfant, il était très religieux, candide et sans malice.
0704nicholas-passionbearer.jpg
      Nicolas II a été couronné comme Tsar en 1894, après la mort de son Père le tsar Alexandre. Il a commencé son règne par de grands espoirs pour la paix, invitant les autres pays à réduire la taille de leurs armées, et de rechercher le règlement pacifique des différends internationaux. La Conférence de la Paix à La Haye en 1899 a jeté les bases pour la Société des Nations et les Nations Unies.

        Il a épousé la Princesse Alice de Hesse, qui s'est convertie à l'Orthodoxie et a prit le nom Alexandra. Leurs enfants étaient Olga (1895), Tatiana (1897), Maria (1899), Anastasia (1901), et Alexis (1904).

        La Glorification de saint Séraphim de Sarov a eu lieu le 19 juillet 1903, et le tsar Nicolas a assisté aux cérémonies à Sarov avec sa Famille. A cette époque, il a reçu une lettre écrite par Saint Séraphim de plus de 70 années auparavant, qui semblait le déranger. Bien que le Souverain n'a jamais révélé le contenu de la lettre, il est estimé que c'était une prophétie de l'effusion de sang qui engloutirait la Russie en moins de quinze ans.

        St Nicolas a été exécuté par les bolcheviks à Ekaterinbourg le 4 juillet 1918 avec sa famille et ses serviteurs. Les prisonniers ont été réveillés tard dans la nuit et on leur a ordonné de se habiller pour le Voyage. Ils descendirent à la cave de la maison où ils étaient détenus, en attendant le mot de quitter. Le tsar assis sur une chaise au milieu de la salle tenant son fils Alexis sur ses genoux, tandis que sa femme et ses filles se tenaient autour d'eux.

       Les bourreaux entrèrent dans la salle et lirent l'ordre de leur exécution. Sts Nicolas et Alexandra sont morts sous la grêle de balles, mais les enfants ne meurent pas tout de suite. Ils ont été poignardés et matraqué avec les crosses de fusils. Leurs corps ont été prises pour une mine abandonnée, coupé en morceaux, puis empilés en face de la mine. Soufre et de l'essence ont été versés sur le monticule sanglante et mis le feu. Quand le feu est sorti deux jours plus tard, ce qui restait des corps a été jeté dans la mine et de grenades ont été jeté en elle. Puis le sol a été labouré de sorte qu'aucune trace de la disposition des organes est resté.

Partager cet article
Repost0

commentaires