Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 17:34

    0602johnnewsochi.jpg    Le Grand Saint Jean le Nouveau Martyr de Sotchi, a vécu au XIVe siècle dans la ville de Trébizonde. Il était un marchand, Dévot et ferme dans son orthodoxie, et généreux envers les pauvres.

        Une fois, il est arrivé à la voile sur un bateau tout en poursuivant ses activités de commerce. Le capitaine du navire n'était pas Orthodoxe, mais a eu une altercation à propos de la Foi avec St Jean. Après avoir été vaincu par les paroles du Saint, le Capitaine a décidé de faire du mal pour lui quand ils sont arrivés à Belgrade. Pendant le séjour du navire à Belgrade, le Capitaine est allé à la règle de la ville, un adorateur du feu, et a suggéré que son navire était un homme studieux qui voulait aussi devenir un adorateur du feu.

La règle de ville a invité St Jean à rejoindre les adorateurs du feu et de renoncer à sa foi en Christ.

        Le Saint priait secrètement, appelant à l'aide Celui qui a dit :

«Quand ils vous mèneront pour vous livrer, ne vous inquiétez ni à l'avance ce que vous allez dire, ni faire vous préméditer ; mais que ce soit qui vous sera donné à l'heure, parler, car il ne vous qui parle, mais l'Esprit Saint" (Marc 13:11). Et le Seigneur lui a donné le courage et la compréhension à lutter contre toutes les revendications des impies et se confesse fermement chrétien. Après cela, le saint a été si violemment battu de verges que tout son corps était lacéré, et la chair est sorti en morceaux. Le saint martyr a remercié Dieu pour être trouvé digne de verser son sang pour Lui et ainsi se laver de ses péchés.

       Ensuite, ils l'ont mis dans les chaînes et l'ont traîné loin de prison. Dans la matinée, le chef de la ville a ordonné le saint fit sortir de nouveau. Le martyr est parvenu devant lui avec un visage lumineux et joyeux. Le martyr intrépide absolument refusé de renier le Christ, en dénonçant le gouverneur comme un outil de Satan. Puis ils l'ont battu à nouveau avec des tiges, de sorte que tous ses entrailles ont été mis à nu.

         La foule de rassemblement ne pouvait pas supporter ce spectacle horrible et ils ont commencé à crier avec colère, dénonçant le gouverneur pour tourmenter un homme sans défense. Le gouverneur, ayant le battement arrêté, a donné des ordres pour attacher le grand martyr de la queue d'un cheval sauvage de le traîner par les pieds à travers les rues de la ville. Les résidents du quartier juif en particulier se moquaient du martyr et lui jetait des pierres. Enfin, quelqu'un a pris une épée et coupa la tête.

       Le corps de Saint-Jean avec sa tête coupée était là jusqu'au soir, et aucun des chrétiens osé lui enlever. Par nuit un pilier lumineux a été vu sur lui, et une multitude de lampes allumées. Trois hommes légers portant chanté les psaumes et encensé le corps du saint. Un des Juifs, pensant que ceux-ci ont été les chrétiens viennent de prendre les restes du martyr, a attrapé un arc et a essayé de tirer une flèche à eux, mais il a été retenu par le pouvoir invisible de Dieu, et devient rigide.

        Dans la matinée, la vision disparut, mais l'archer a continué à se tenir immobile. Après avoir dit aux habitants de collecte de la ville sur la vision et ce qui a été fait pour lui par le commandement de Dieu, il a été libéré de ses liens invisibles. Ayant appris l'accident, le souverain a donné la permission d'enterrer le corps du martyr dans l'église locale. Ce produit entre les années 1330 et 1340. Il est question à propos de l'année du martyre du saint. St Nicodème de la Sainte Montagne donne l'année 1642, tandis que d'autres disent qu'il était 1492.

        Le capitaine qui avait trahi St Jean s'est repenti de son acte, et a décidé de transmettre secrètement les reliques de son propre pays, mais le saint apparut en songe à le prêtre de l'église, et a empêché. Après soixante-dix ans, les reliques ont été transférées à Sotchi, la capitale de la principauté moldo-valaque, et placés dans l'église cathédrale.

Partager cet article
Repost0

commentaires