Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 19:06

  0113ermelaus-maximus-stratonikos.jpg      Les saints martyrs Hermylus et Stratonicus, les Slaves, par origine, a vécu au début du IVe siècle, au cours d'une persécution contre les chrétiens par l'empereur Licinius (311-324). St Hermylus servi comme diacre dans la ville de Sigidon (Belgrade). Condamné par Licinius à l'emprisonnement, il a été long et cruellement torturé pour le Christ, mais il est resté inflexible.

        Hermylus s'est moqué des dieux païens, appelant les sourds, muets et aveugles idoles. La colère de Licinius a commandé de plus graves tourments pour lui, disant qu'il ne pouvait éviter s'il voulait offrir un sacrifice. Le saint Martyr prédit que Licinius subirait de terribles blessures lui-même parce qu'il adorait les idoles à la place du Créateur. Ses paroles se sont réalisées, car Licinius fut tué en 324.

        Après trois jours Hermylus a été porté devant le tribunal de nouveau et ont lui demanda s'il permettrait d'éviter plus de torture en offrant le sacrifice. Le Saint a répondu qu'il offrirait culte et de sacrifice que pour le vrai Dieu.

      St Hermylus a prié pour que le Seigneur lui donne la Force de supporter ses tourments et triompher des païens. Une voix a été entendue disant :

«Hermylus, vous serez livré à partir de votre souffrance en trois jours, et vous recevrez une grande récompense." Les tortionnaires sont tombé au sol dans la peur, et ont pris le saint en prison.

        St Stratonicus était l'un des gardiens de prison et un secret chrétien. Voyant l'angoissante tourments de son ami, il était incapable de ne pas pleurer, et il a révélé qu'il était chrétien. Ils lui ont également soumis à des châtiments.

       Après la torture, ils ont mis les deux martyrs dans un filet et les ont jetés dans le Danube. Le troisième jour, les corps des saints ont été trouvés par les chrétiens sur la rive de la rivière et enterrés près Sigidon. Leurs têtes étaient vénérés dans l'église de Sainte-Sophie, le pèlerin russe Anthony vit à l'année 1200.

Partager cet article
Repost0

commentaires