Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 18:33

      1213eustratios.JPG   Les Saint-Martyrs Eustratius, Auxence, Eugène, Mardarius, et Oreste (Les cinq compagnons) a souffert pour le Christ, sous l'empereur Dioclétien (284-305) à Sébaste, en Arménie.

 

         Parmi les premiers chrétiens emprisonnés et soumis à la torture à l'époque était St Auxentius, un Prêtre de l'Église d'Arabie. Un de ceux qui ont été témoins de la Fermeté des chrétiens du Noble Commandant militaire St Eustratius, préfet de la ville de Satalios et Archiviste de la Province. Il était secrètement un Chrétien, et quand il confessa ouvertement sa foi, il a été soumis à la torture. Ils l'ont battu et mis des sandales de fer garnies de clous pointus sur ses pieds, puis l'ont forcé à marher dans la ville d'Arabrak.

 

         Témoin de l'arrivée de St Eustratius dans Arabrak, l'un des gens du commun, St Mardarius, a avoué qu'il était aussi un Chrétien comme St Eustratius. Il a été arrêté et jeté en prison. Des trous ont été forés dans ses chevilles et des cordes ont été adoptées sur elles. Il a été suspendu à l'envers, puis des clous chauffés ont été martelés dans son corps. Il est mort peu de temps après. Pour lui est attribué à la prière "O Maître Seigneur Dieu, Père tout-puissant ..." (qui est lu à la fin de la troisième heure).

 

        Quant à St Eugene, ils ont arraché la langue, ils lui coupèrent les mains et les pieds, puis ils l'ont décapité avec une épée. St Auxentius a également été arrêté et décapité. Le jeune soldat St Oreste lui-même un chrétien avoué et ont été jugés pour ce "crime." Il a été condamné à être étendu sur un lit de fer chauffé au rouge, et ont pris peur quand il s'en approchait. Encouragé par St Eustratius, il a fait le signe de la croix et a obtenu sur le lit chauffé, où il rendit son âme à Dieu.

 

        St Eustratius a été condamné à être brûlé vif le 13 Décembre. Comme il avait été conduit à sa mort, il a prié à haute voix («Je te magnifions excessivement, Seigneur, car tu as considéré mon humilité ...»). Cette prière est encore lue à l'Office du samedi minuit.

Partager cet article
Repost0

commentaires