Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 19:43

   0417simeon-copie-1.jpg    Le Hieromartyr Simeon, Evêque de Perse, a souffert pendant une persécution contre les chrétiens sous l'Empereur perse Sapor II (310-381). Ils ont accusé le saint de collaborer avec l'Empire Romain et d'activités subversives contre l'Empereur perse.

        En l'an 344, l'Empereur publia un édit qui imposait un lourd impôt sur ​​les chrétiens. Lorsque certains d'entre eux ont refusé de payer, cela a été considéré comme un acte de rébellion, et l'Empereur a commencé une persécution féroce contre les chrétiens.

        St Siméon a été traduit en justice dans les chaînes de fer comme un ennemi supposé du Royaume de Perse, avec les deux hieromartyrs Habdelai et Ananias. Le saint Evêque ne savait même pas s'incliner devant l'Empereur, qui a demandé pourquoi il ne lui montrait pas le respect approprié. Le Saint répondit :

«Autrefois, je me suis incliné à cause de votre rang, mais maintenant, quand vous me demandez de renoncer à mon Dieu et abandonner ma foi, ce n'est pas bon pour moi de m'incline devant vous."

         L'empereur l'a invité à adorer le Soleil, et il a menacé de supprimer le Christianisme dans son pays s'il refusait. Mais ni les exhortations, ni les menaces ne purent ébranler la ferme saint, et ils l'ont conduit en prison. Sur le chemin de l'eunuque Usphazanes, un conseiller de l'empereur, vit le saint. Il se leva et s'inclina devant l'évêque, mais le saint se détourna de lui parce que lui, un ancien chrétien, par crainte de l'empereur, maintenant adorait le soleil.

       L'eunuque repentis de tout son cœur, il a échangé sa belle tenue pour habit grossier, et assis à la porte de la cour, il a pleuré amèrement, «Malheur à moi, quand je suis devant mon Dieu, de qui je suis coupé. Il y avait là Siméon, et il a tourné le dos à moi! "

         L'empereur Sapor appris la douleur de son tuteur bien-aimée et lui demanda ce qui s'était passé. Il a dit à l'empereur qu'il regrettait amèrement son apostasie et ne serait plus adorer le soleil, mais seulement le seul vrai Dieu. L'empereur a été surpris par la décision soudaine du vieil homme, et il lui a demandé de ne pas abjurer les dieux que leurs pères avaient révéré. Mais Usphazanes était inflexible, et ils l'ont condamné à mort. St Usphazanes demandé que les hérauts de la ville rapportent qu'il n'est pas mort pour crimes contre l'empereur, mais pour être un chrétien. L'empereur accorda sa demande.

        St Siméon a également appris la mort de Usphazanes, et il a rendu grâce au Seigneur. Quand ils l'ont amené devant l'empereur un deuxième temps, St Siméon a de nouveau refusé d'adorer les dieux païens et confessa sa foi en Christ. L'empereur furieux donna l'ordre de décapiter tous les chrétiens dans la prison, sous les yeux du saint.

        Sans crainte les chrétiens sont allés à l'exécution, béni par le saint hiérarque, et ils baissèrent la tête sous l'épée. Le compagnon de St Simeon, le prêtre Habdelai, a également été décapité. Quand ils sont venus au prêtre Ananias, il a soudainement tremblait. Puis l'un des dignitaires, St Phusicus, un chrétien secret avait peur que Ananias serait renier le Christ, et il cria: «Ne craignez pas l'épée, l'aîné, et vous verrez la lumière divine de notre Seigneur Jésus-Christ."

        St Phusicus s'est trahi par cette explosion. L'empereur donna l'ordre d'arracher sa langue et à écorcher la peau de lui. Avec St Phusicus, sa fille Askitrea a également été martyrisé. St Simeon était le dernier à se présenter devant le bourreau, et il a placé sa tête sur le billot (13 Avril, 344). Exécutions se sont poursuivies tout au cours de la Semaine clair jusqu'au 23 Avril.

         St Azates l'eunuque, un officiel proche de l'empereur, a également reçu la couronne du martyre. Les sources indiquent que 1 150 martyrs ont péri parce qu'ils ont refusé d'accepter la religion perse.

Partager cet article
Repost0

commentaires