Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 01:35

   2992199927_1_3_YtMEeMxS.jpg       Le Hiéromartyr Marc, Evêque d'Aréthuse, a souffert pour sa Foi dans le Christ sous l'Empereur Julien l'Apostat (361-363). Par ordre de l'Empereur Constantin (21 mai), Saint-Marc avait une fois détruit un temple païen et construit une église chrétienne.

 

           Quand Julien monta sur le trône, il a persécuté les chrétiens et a essayé de restaurer le paganisme. Certains citoyens d'Aréthuse ont renoncés au Christianisme et devinrent païens. Ensuite, les ennemis de Saint-Marc ont décidé de se venger de lui. Le vieil évêque se cachèrent loin de la persécuteurs au début, mais ensuite il s'est livré, quand il apprit que les païens avaient torturé de nombreuses personnes dans leur recherche de lui.

          Le sain Ancien a été conduit à travers la ville et livré à la torture. Ils s'arrachaient les cheveux, ont lacérés son corps, l'ont traîné dans la rue, l'ont sous-évalué dans un marais, l'ont ligoté et l'ont coupé avec des couteaux.

           Les païens ont exigé que le saint Evêque leur verse une importante somme d'argent pour reconstruire le temple païen, et il a refusé de le faire. Les persécuteurs ont inventés plusieurs nouveaux tourments : ils ont pressé les personnes âgées dans une presse, et ils lui ont coupé les oreilles avec des cordes de lin. Enfin, ils ont enduit le corps du saint Martyr avec le miel et la graisse, puis l'ont pendu dans un panier sous le chaud soleil de midi pour être mangé par les abeilles, les guêpes et les frelons. Saint-Marc ne semble pas sensible à la douleur, et cela irritait le bourreau d'autant plus.

         Les païens gardé baisser le prix qu'il a dû payer pour leur temple, mais Saint-Marc a refusé de leur donner une pièce de monnaie unique. L'admirer pour son courage et l'endurance, les païens cessé de le demander de l'argent et de le libérer. Beaucoup d'entre eux sont retournés au Christ après avoir entendu ses entretiens.

          St Grégoire le Théologien (Janvier 25) décrit les souffrances de Saint-Marc, dans sa première harangue contre Julian. Theodoritus de Cyr mentionne également lui dans son histoire de l'Église (livre 3, chap. 6)

Partager cet article
Repost0

commentaires