Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 20:50

  2996737315_1_3_yw2631kF.jpg      Le Hieromartyr Artemon est né de parents chrétiens de Laodicée, en Syrie dans la première moitié du troisième siècle. Dès sa jeunesse, il se consacra au service de l'Eglise. Le saint a servi l'Eglise comme aa Reader depuis seize ans.

         Pour son zèle dans les services de l'Église, l'Evêque Sisinius l'a ordonné Diacre. St Artemon a également rempli ce service avec ferveur et diligence pour 28 années, puis il a été ordonné à la Prêtrise. Dans cette position, St Artemon a servi l'Eglise de Dieu pour 33 années, prêcher le Christianisme parmi les païens. Quand l'Empereur (284-305) Dioclétien a commencé sa persécution féroce contre les chrétiens, St Artemon était déjà vieux. L'empereur publia un édit ordonnant aux chrétiens de sacrifier aux idoles.

         Saint Sisinius, sachant l'arrivée imminente de Patricius Commandant militaire de Laodicée, est allé avec le Prêtre Artemon et d'autres chrétiens dans le temple de la déesse Artémis. Là, ils ont cassés et brûlés les idoles, les réduisant en poussière.

          Par la suite, St Sisinius et St Artemon le troupeau rassemblé dans l'église et avec ferveur, a exhorté les chrétiens à demeurer fermes dans la foi et ne pas craindre les menaces des tortionnaires.

         Quand il est arrivé à Laodicée, Patricius célébré un festival de cinq jours en l'honneur des dieux païens, et s'est ensuite rendu au temple d'Artémis à offrir un sacrifice. Il a appris qui avait détruit le temple, et partit avec un détachement de soldats à l'église où les chrétiens priaient.

         Comme il approchait de l'église, Patricius soudain senti un froid, puis a développé une fièvre, ce qui lui laissait à peine en vie. Ils ont effectué chez lui et le mettre au lit. "Les chrétiens ont jeté un sort sur moi, et leur Dieu me tourmente, dit-il à ceux qui l'entouraient. Bien que Patricius prié les idoles, ils n'ont pas à soulager ses souffrances. Il envoya un messager à St Sisinius et a demandé son aide, en promettant de mettre en place une statue en or de l'évêque au milieu de la ville. Le saint répondit: «Gardez votre or, mais si vous croyez en Christ, Il vous guérira."

 

         Patrice avait peur de mourir, alors il a déclaré qu'il croyait en Jésus-Christ, et l'affliction quitté. Mais même ce miracle n'a pas d'incidence sur l'âme obstinée des païens. Bien qu'il n'ait pas toucher St Sisinius, il l'a fait appliquer l'édit impérial contre les autres chrétiens dans la ville de Césarée. En chemin, il rencontre St Artemon, qui a été suivie de six ânes sauvages et deux cerfs.

       Quand Patrice a demandé comment il était capable de contrôler ces bêtes sauvages, St Artemon a répondu qu'il les tenait avec la Parole du Christ.

 

        Patricius appris des païens que le vieil homme était le Artemon même qui avait détruit le temple païen d'Artémis. Il a ordonné que Artemon être arrêté et emmené à la ville de Césarée. St Artemon allé avec les soldats, sans crainte, mais il a ordonné que les animaux d'aller à St Sisinius.

        En voyant les animaux évêque Sisinius demandé, "Pourquoi ces animaux viennent ici?" Une biche a reçu le don de la parole de Dieu et dit: «Le serviteur de Dieu Artemon est détenu par le Patricius impie, et il est amené à Césarée dans les chaînes. Il nous a ordonné de venir ici pour vous donner ces nouvelles." Ne vous étonnez pas que le Seigneur, Qui a ouvert la bouche de l'ânesse de Balaam (Nombres 22:28), permet également la biche de parler. L'évêque envoyé Deacon Phileas à Césarée de vérifier cette information.

          À Césarée Patricius a St Artemon à un procès et a essayé de le forcer à offrir des sacrifices dans le temple d'Asclépios. Dans ce temple païen il a vécu de nombreuses vipères vénéneuses. Le prêtre païen n'a jamais ouvert les portes, et il n'a pas lieu le sacrifice devant l'idole. Mais St Artemon, en invoquant le nom de Jésus-Christ, entra dans le temple et ont libéré les serpents. Les païens ont fui, mais le saint les a arrêtés et tués par les serpents son souffle. Un des prêtres païens, Vitalius, cru dans le Christ et a demandé à St Artemon pour le baptiser.

        Patricius pensé que St Artemon tué le serpent par la sorcellerie, et de nouveau il interrogé et torturé lui. Ensuite, la biche qui avait parlé arrivés à Césarée. La biche jeter aux pieds du martyr, lécher ses plaies. Par le commandement de Dieu, la biche a repris la parole pour dénoncer les païens impies. S'adressant Patricius, la biche prédit qu'il serait saisi de deux oiseaux de proie, et est tombé dans un chaudron de poix brûlante. Patricius était furieux parce qu'il avait été censuré par une bête sauvage. Il ordonna à ses soldats de tirer sur la biche avec des flèches, mais elle s'est échappée. Craignant que les miracles accomplis par St Artemon souhaite attirer plus de gens à lui, Patricius donna l'ordre de l'exécuter.

          Ils ont rempli un énorme chaudron avec de la poix bouillante, l'intention de lancer le saint en elle. Patricius s'approcha de la marmite à cheval pour voir si le terrain était en effet d'ébullition. Alors deux anges sous la forme d'aigles saisi Patricius et le jeta dans le chaudron. Son corps a été consommée de sorte que pas un seul os est resté.

 

         En voyant le miracle, tout le monde s'enfuit, sauf St Artemon, qui a béni et glorifié Dieu. Lorsque le saint fini sa prière, une source d'eau délivré à partir du sol. St Artemon baptisé le Vitalius prêtre païen et beaucoup de païens, qui étaient venus à croire au Christ. Sur le lendemain matin, St Artemon communié aux nouveaux baptisés avec les Saints Mystères.

          Beaucoup de baptisés ont été ordonnés au diaconat et sacerdoce, et Vitalius a été évêque de Palestine. Le hiéromartyr, Artemon instruit par la voix de Dieu, a prêché l'Evangile en Asie Mineure. Alors un ange lui apparut et lui l'a transporté à l'endroit qui avait été révélé à lui, où il a converti beaucoup de Christ. Païens saisi le saint et le fit décapiter (+ 303).

St Artemon est commémoré sur Mars 24 sur le calendrier grec.

Partager cet article
Repost0

commentaires