Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 20:00

Berlin, 17 septembre

 

  187455800.jpg     Le président français Nicolas Sarkozy a sans doute mal interprété  les propos de la chancelière fédérale Angela Merkel car, contrairement à la France, l'Allemagne n'entend pas expulser les Roms, a déclaré vendredi Guido Westerwelle, chef de la diplomatie allemande.

        M. Sarkozy a affirmé jeudi dans une interview à Bruxelles que la chancelière allemande lui avait confié avoir elle aussi l'intention de procéder dans les prochaines semaines à "des démantèlements de camps" de Roms en Allemagne.

         "Une telle déclaration du président français Nicolas Sarkozy n'est sans doute qu'un malentendu. Côté allemand, personne n'a jamais tenu de tels propos ", a indiqué M.Westerwelle, dans une interview à la radio Deutschlandfunk.

         Le ministre allemand des Affaires étrangères a insisté sur le droit et le devoir de la Commission européenne de vérifier que les mesures prises à l'échelle nationale reflétaient celles du droit européen, en espérant que la France trouverait un équilibre entre ses engagements européens et son droit national.

        Fin juillet dernier, suite à des troubles organisés en France par des Roms, le président Sarkozy a déclaré la fermeture de plus de 200 camps de Roms et le renvoi de ceux-ci dans leurs pays d'origine - la Roumanie et la Bulgarie.

        Le 9 septembre, le Parlement européen a adopté une résolution intimant à la France et à d'autres pays de l'Union européenne (UE) d'arrêter immédiatement les expulsions de Roms.

         Le jour même le ministre français de l'Immigration Eric Besson et le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes Pierre Lellouche ont déclaré que la politique nationale envers les étrangers en situation irrégulière allait se poursuivre.

Partager cet article
Repost0

commentaires