Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 août 2014 7 03 /08 /août /2014 22:24

Kiev, 8 décembre

 

 188069296.jpg       La disparition de la langue russe dans les pays de l'ex-URSS laisse croire que les populations des pays de la Communauté d'Etats indépendants (CEI) pourraient se trouver dans un ghetto de l'information, a déclaré mercredi le recteur de l'Académie du travail et des relations sociales, Evgueni Kojokine.

        "La langue russe disparaît des pays de la CEI, et c'est un problème sérieux pour les journalistes et le public, car la plupart des gens n'apprendront pas l'anglais, le russe ayant disparu, ils se trouveront dans un ghetto de l'information", a indiqué M. Kojokine lors du Forum des médias européens et asiatiques (FEAM) de Kiev.

        Le recteur a été frappé par les questions que les journalistes et intellectuels iraniens lui ont posées. Il s'est avéré qu'ils observaient les événements internationaux dans les sections anglophones de l'Internet. 


        "Nous connaissons l'anglais et par conséquent le point de vue occidental sur tel ou tel événement. Nous nous demandons ce qui est écrit en russe, car cela offre évidemment un autre point de vue, mais nous ne connaissons pas cette langue", a rapporté M. Kojokine, ajoutant que leurs collègues des pays postsoviétiques risquaient de se trouver dans la même situation.

        Le recteur en encore noté qu'en matière de médias, les pays de l'ex-URSS s'intéressaient davantage aux expériences de leurs voisins qu'à celles des pays occidentaux.

Partager cet article
Repost0

commentaires