Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 01:05

       Le chef de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a renoncé à participer à l'élection présidentielle de janvier 2010, annoncent les médias locaux.

      "J'ai annoncé au Comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) et au Comité central du Fatah ma décision de ne de ne pas participer à la présidentielle. Je les remercie pour leur confiance et les prie de comprendre ma position", a déclaré M. Abbas.  

       Il n'a pas cité les raisons de sa décision. Son entourage l'explique par l'impasse dans laquelle s'est retrouvé le règlement palestino-israélien et interpalestinien. Mahmoud Abbas était considéré comme le favori du scrutin. 

        Fin octobre le chef de l'Autorité palestinienne a décrété la tenue d'élections présidentielles et législatives sur le territoire de la Cisjordanie, de la bande de Gaza et à Jérusalem-Ouest. De son côté, le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a rejeté ce décret jugé "anticonstitutionnel" et menacé de représailles tous ceux qui participeraient à ces élections. 

       Dans la déclaration publiée à Gaza, les autorités de l'enclave ont annoncé que le mandat de M. Abbas avait expiré le 9 janvier 2009 et qu'en conséquence, c'était un président illégitime n'ayant pas le droit de promulguer des décrets. Selon le Hamas, le président en poste doit être condamné pour "usurpation d'autorité". 

       Le Hamas et le Fatah de Mahmoud Abbas sont en conflit depuis 2007, date du coup de force au terme duquel le mouvement islamiste a délogé l'Autorité palestinienne de la bande de Gaza. 

       D'autre part, le dialogue israélo-palestinien est dans l'impasse, Israël refusant de geler la colonisation, tandis que Washington se contente d'un gel partiel.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article

commentaires