Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 01:45

  thumb.small.2291942253.jpg    Le personnel de deux piscines municipales de Châlons-en-Champagne subissent depuis quelques semaines de très fortes revendications communautaires qui ont conduit à l’agression, à son domicile, d’un des agents de la sécurité (il risque de perdre un œil).

 

Autorisation du short pour les hommes et de la djellaba pour les femmes sont les principales demandes de la communauté musulmane dont les refus réitérés de la direction à y consentir entraînent menaces et chantage. Si dans toutes les piscines municipales ou d’établissements touristiques a été interdit le short de bain par mesure d’hygiène évidente, il est donc logique de refuser aux femmes le port de djellaba, de burkini ou même de survêtement.

Mais jeudi 31 juillet, un homme autoproclamé « le représentant des jeunes qui posent problème » s’est présenté dans les lieux en proposant la solution : faire quelques entorses au règlement. Ben, pourquoi pas ? Qui ne tente rien n’a rien, comme dirait l’autre ! Et chacun a appris que les règles sont faites pour être transgressées…

La direction rapporte que « selon lui, les tensions pourraient disparaître s’il y avait un assouplissement des règles pour certains mais également si l’un des agents de sécurité pouvait être remplacé par un représentant de la communauté maghrébine choisi par eux-mêmes ».

Partager cet article
Repost0

commentaires