Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 17:00

Tbilissi, 16 décembre

 

  185680105.jpg     L'ambassadeur géorgien à Varsovie Konstantin Kavsaradze a démenti que des réfugiés, dont des ressortissants géorgiens, aient détourné un train en Pologne: ils n'avaient pas de billets et ont refusé de quitter le train, a-t-il affirmé dans un entretien accordé au téléphone à la chaîne géorgienne Rustavi-2.

       "Ces personnes, qui étaient environ 200 dont une trentaine de Géorgiens, n'avaient pas de billets de train qu'ils ont refusé d'acquérir. Puis ils ont refusé de quitter le train. D'ailleurs, ces personnes n'avaient pas de cartes d'identité sur elles", a expliqué l'ambassadeur géorgien.

       Selon l'ambassadeur, "en cas de violation de la législation polonaise, Varsovie est en droit de reconduire les citoyens géorgiens en Géorgie, le temps d'examiner leurs demandes d'attribution du statut de réfugié".

       230 réfugiés du Caucase, dont des Géorgiens, ont fait irruption mardi dans un train en gare de Legnica (sud-ouest de la Pologne) pour se rendre, selon leurs propres affirmations, à Strasbourg où ils s'apprêtaient à se plaindre auprès de la Cour européenne des droits de l'homme des mauvaises conditions de vie dans les centres d'accueil polonais pour réfugiés.

       Selon les médias, les ressortissants géorgiens et russes (originaires de Tchétchénie et d'Ingouchie) ont exigé de leur accorder le statut de réfugié sans plus tarder, ainsi que d'améliorer la qualité des repas.

       Le train en direction de Dresde a été bloqué à la frontière polono-allemande à Zgorzelec. A l'issue de longues négociations à la frontière allemande la police les a obligés à quitter le train.

Partager cet article
Repost0

commentaires