Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 17:08

Damas, 11 mai

 

186476807.jpg       L'absence d'unité palestinienne constitue le principal obstacle au règlement du conflit au Proche-Orient, estime le président de la Commission des affaires internationales du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), Mikhaïl Marguelov.

       "Le principal problème entravant les négociations directes et indirectes [palestino-israéliennes] consiste dans le fait que les Palestiniens n'arrivent pas à faire front commun", a-t-il déclaré mardi aux journalistes au terme du sommet russo-syrien de Damas.

        A titre d'exemple, le sénateur à cité la Cisjordanie et la bande de Gaza qui sont, selon lui, "deux camps différents du même mouvement palestinien".

"Ce facteur sape la position des Palestiniens et celle du monde arabe dans son ensemble", a-t-il ajouté.

         Samedi dernier, les responsables de l'Autorité palestinienne ont pris la décision de reprendre les négociations indirectes avec Israël interrompues il y a 18 mois suite à l'opération armée "Plomb durci" lancée par Tsahal dans la bande de Gaza. Pour la première fois en 16 ans de processus de paix, le dialogue se déroulera par l'intermédiaire d'un médiateur américain, l'émissaire de la Maison-Blanche au Proche- Orient George Mitchell.

        Les négociations, qui dureront quatre mois, prendront la forme d'un échange de lettres entre le leader palestinien Mahmoud Abbas et le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Les lettres seront communiquées aux parties par M.Mitchell et porteront sur la délimitation des frontières entre les deux Etats et les problèmes sécuritaires.

Partager cet article
Repost0

commentaires