Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 21:23

  thumb.small.gagner_argent4.jpg      Au rythme soutenu de 60 flashs par jour, les (seuls) 11 radars à feux rouges de la capitale ont permis de dresser quelque 79 000 PV. A 135 euros l'unité, c'est plus de 10 millions d'euros qui vont directement dans les caisses de l'Etat.

Les 11 radars de franchissement de feux rouges de la capitale flashent, selon un premier bilan, au rythme effrené de 60 fois par jour. Certains dénoncent du "racket", d'autres évoquent des "machines à sous". Eclairages.

Pied au plancher! Un premier bilan des radars de franchissement de feux rouges à Paris, dont France Bleu a pu se procurer les chiffres, a été établi ce jeudi. Résultats: de janvier à avril 2013, ces gardiens de feux rougesont déjà flashé plus de 79 000 fois.

Au rythme soutenu de 60 flashs par jour, les (seuls) 11 radars à feux rouges de la capitale ont permis de dresser quelque 79 000 PV. A 135 euros l'unité, c'est plus de 10 millions d'euros qui vont directement dans les caisses de l'Etat, rappelle la radio.

"Des boîtes à fabriquer de l'argent"

Sur les 11 radars de Paris, il y en a un qui se distingue par son crépitement particulièrement actif: celui du boulevard de la Chapelle, n°1 sur le podium des radars à feux rouges, flashe jusqu'à 150 fois par jour. Et provoque l'exaspération des routiers : "ça tourne à l'exagération, c'est du racket", râle cet automobiliste au micro de la radio.

Des chiffres qui ne surprennent pas Me de Caumont, président de l'Association des avocats de l'automobile (AAA) contacté par L'Express: "Ce sont des machines à sous, des boîtes à fabriquer de l'argent, rumine-t-il. Ils ont pour seule vocation de faire du chiffre, et pour cause: ils fonctionnent 24 heures sur 24."

Une brêche juridique existe

"Le plus gros défaut de ces radars, c'est qu'ils ouvrent la voie à la condamnation d'innocents, affirme Me de Caumont. Dans le cas où un véhicule prioritaire nous oblige à griller un feu, il n'y a aucun moyen de prouver la présence d'un tel véhicule derrière nous, puisque 100% de ces radars à feux rouges flashent dans le dos des automobilistes", martèle-t-il.

Il n'existe donc aucun moyen de contester un procès-verbal induit par ces radars? Si, répond le président de l'AAA:

Partager cet article
Repost0

commentaires