Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 00:16
          Le maire de Paris, M. Bertrand Delanoë, après réflexion et expérimentation dans une partie des quartiers de la métropole, a décidé que la ville ne permettrait pas l’ouverture dominicale des commerces dans de nouvelles zones de la capitale. Bien sûr, cela provoque la colère des grands magasins, principaux bénéficiaires de la loi de l’été 2009 qui « libéralisait » le travail du dimanche, et la présidente de la chambre de commerce de Paris va jusqu’à dire qu’elle « comprend les touristes qui préfèrent Londres »… C’est ce genre de réaction stupide qui a le don de m’énerver ! Car, après tout, j’ose espérer que les touristes qui viennent à Paris n’y viennent pas seulement pour arpenter les allées marchandes, mais bien plutôt pour profiter des beautés de la ville, ses monuments, ses musées, ses rues et ses quartiers, toujours vivants sans qu’il y ait forcément besoin que les grands magasins soient ouverts, bien au contraire même ! D’autre part, pour fréquenter parfois les commerces parisiens des grandes enseignes, je ne vois guère la différence avec ce que je peux trouver ailleurs, en France ou à l’étranger ! Si Paris doit à tout prix ressembler aux autres zones marchandes d’Europe, quel intérêt à y venir ?
 
         J’aime flâner le dimanche à Paris, et je trouve bien que, ce jour-là, ce soit plutôt la détente, la promenade romantique, les discussions sur les bancs publics, les verres en terrasse, la lecture sur les quais… qui fassent vibrer la capitale et ceux qui en arpentent les multiples voies et recoins. Un jour sans (trop) de marchandages ni de consommation purement commerciale ! Un jour sans la course aux dépenses ! Un jour de repos, même si j’en profite pour achever quelques corrections de copies, mais souvent plus détendu que dans le cours de la semaine…
 
          D’autre part, et là M. Delanoë joue fin, en particulier dans une période où les droits des travailleurs sont si souvent foulés aux pieds par les grandes entreprises commerciales, le maire de Paris, selon « Le Parisien » du dimanche 30 mai, « va demander au gouvernement de transformer les actuelles zones touristiques en PUCE (périmètre d’usage de consommation exceptionnel), un nouveau dispositif plus contraignant, qui pour ouvrir le dimanche oblige les commerçants à trouver un accord sur les salaires et sur les conditions de travail avec les syndicats. » : cela permettra aux salariés de voir leurs intérêts mieux pris en compte et, pourquoi pas, leurs salaires réévalués, ce qui ne sera que justice ! Pas certain alors que les grands magasins, d’ailleurs, soient toujours à la hauteur des espérances que le gouvernement avait mises en eux en faisant voter sa loi sur l’ouverture dominicale…
 
Jean-Philippe CHAUVIN
Partager cet article
Repost0

commentaires