Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 20:50

   thumb.small.1402796_3_f1d4_une_villa_de_corse_du_sud_a_brul.jpg     Nouvelle vague d'attentats en Corse. 24 d'attaques à l'explosif ont visé vendredi soir, entre 22h30 et 23 heures, des résidences secondaires de quatorze communes, du nord au sud de l'île.

L'enquête est conduite par la section antiterroriste du parquet de Paris. Les services de gendarmerie, de la police judiciaire locale et de la sous-direction antiterroriste (SDAT) sont mobilisés.

Un homme a été arrêté à Calvi peu avant de premières explosion. Paul-André Contadini, un militant nationaliste de 32 ans, membre présumé du Front de libération nationale de la Corse-Union des combattants (FLNC-UC), est connu de la justice pour des faits de terrorisme avec une condamnation en 2008 pour des attentats au début des années 2000. Interpellé en possession d'explosifs, il a été placé en garde à vue. Les enquêteurs font un lien entre cette arrestation et la série de plasticages. Là encore, c'est le parquet antiterroriste qui enquête.

Cette nouvelle «nuit bleue» (du nom d'opérations communes menées par les clandestins) est la troisième depuis janvier.

Dans le Sud, deux bâtisses ont été détruites à Coggia, à 35 kilomètres d'Ajaccio, une à Bonifacio, une à Sartène et deux à Coti Chiavari, sur la rive sud du golfe d'Ajaccio. En Haute-Corse, trois maisons ont été visées à Calvi et une à Oletta, à 20 kilomètres de Bastia. D'autres attentats ont été signalés à Tomino, à Furiani et à Santa-Maria-Poggio, toujours dans les environs de Bastia. Aucune revendication n'a pour l'instant été exprimée, mais un tag «FLNC» (Front de libération national de la Corse) a été découvert sur l'une des résidences visées à Bonifacio.

lefigaro.fr

Partager cet article
Repost0

commentaires