Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 02:49

Moscou, 9 octobre

 

  187594843.jpg      Le brise-glace à propulsion nucléaire Rossiïa, qui fait route vers le Pôle Nord pour y installer la station scientifique dérivante SP-38 (Pôle Nord-38), a atteint vendredi le premier champ de glace, rapporte Alexandre Stelliferovski, envoyé spécial de RIA Novosti à bord du navire.

"Nous avons atteint le premier champ de glace. Samedi matin (vendredi, à 19h30 GMT), un hélicoptère effectuera son premier vol de reconnaissance en vue de trouver une bonne banquise pour la station dérivante SP-38", indique Alexandre Stelliferovski sur son blog.

Vendredi, le brise-glace Rossiïa a passé les îles de Novossibirsk, entre les mers des Laptev et de Sibérie orientale.

"J'ai goûté l'eau de mer dans la piscine du brise-glace. L'eau est pompée à même la mer et un peu chauffée (à quelque 30 degrés). On nage donc dans la mer de Barents et le lendemain, dans la mer des Laptev. Une expérience surprenante!

L'eau de la mer de Barents est très salée - une seule goutte dans les yeux pique terriblement - mais elle n'est pas amère. D'autre part, l'eau de la mer des Laptev est moins salée, mais laisse un arrière-goût amer. J'ai encore à goûter l'eau de la mer de Sibérie orientale", raconte le correspondant de RIA Novosti.

Le brise-glace nucléaire a quitté le port de Mourmansk le 1er octobre dernier et doit y rentrer dans 25 jours environ. La station dérivante SP-38 qu'il transporte restera en Arctique pendant un an. Quinze chercheurs étudieront l'océan, la glace et l'atmosphère de la région arctique qui influent sur le climat global.

Partager cet article
Repost0

commentaires