Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 16:35

        Il faut assurer au business privé l’accès aux résultats des études réalisées dans le cadre de la commande d’Etat, a déclaré Dmitri Medvedev à la séance de la Commission pour la modernisation et le développement technologique de l’économie.

 

       Les établissements d’enseignement supérieur et les centres d’études ont, conformément aux lois récemment adoptées en Russie, le droit de fonder les petites entreprises. Un fondement normatif est posé pour les activités commerciales des centres d’études et d’enseignement dans le domaine des hautes technologies. Selon le président, le marché a obtenu l’accès aux résultats des études et la possibilité de mettre à profit la propriété intellectuelle créée, notamment, aux frais du budget fédéral.

 

        Il faut stimuler le business privé, placer plus activement les capitaux dans la recherche-développement, estime le président. Il estime nécessaire de soutenir en permanence ce genre d’activités pour réaliser une percée.

 

       Dmitri Medvedev a exigé que les compagnies publiques présentent les comptes rendus de leurs développements dans le domaine des innovations.

 

      620 milliards de roubles soit 20 milliards de dollars sont accordés ne fut-ce que dans le cadre des priorités signalées par la Commission. Ce sont d’immenses moyens. Il faut assurer la coordination. Nous avons un très grand secteur public et il faut entraîner les structures d’Etat dans ces activités.

 

         La corporation d’Etat « Rosnano » a approuvé 42 projets évalués à 110 milliards de roubles, a indiqué le président Anatoli Tchoubais. Selon lui, il y en aura 56 d’ici fin 2009 et une centaine – d’ici 2010. Il est nécessaire de créer dans l’espace de cinq ans la nano-industrie aux ventes annuelles de 300 milliards de roubles.

 

        Le président a mentionné cinq priorités du développement innovant de l’économie russe : une bonne gestion de l’énergie, les technologies nucléaires, spatiales liées aux télécommunications, les technologies médicales et informationnelles stratégiques, y compris les superordinateurs et la programmation. Selon les experts, il importe en premier lieu de rendre la science plus efficace. Pour implanter de nouveaux schémas, il faut renforcer le rôle du business intéressé aux innovations plutôt que celui de l’Etat.

Partager cet article
Repost0

commentaires