Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 19:13

  thumb.small.marine_le_pen1.jpg      Interrogée sur France Info mercredi, Marine Le Pen a regretté que les parents de Vincent Lambert aient saisi la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) puisque ce faisant ils ont recours à une institution « supranationale ».

Marine, elle, se dit « pour que les lois et les institutions françaises aient le dernier mot ». Le dernier mot ? Voilà qui fait penser à un célèbre jeu télévisé. Ici c’est la vie d’un homme qui est en jeu et le dernier mot du Conseil d’Etat est un arrêt de mort. Il aurait mieux valu reconnaître que les parents de Vincent Lambert ont eu raison d’en appeler à la CEDH et admettre que l’existence d’une institution supranationale est heureuse quand des institutions nationales bafouent la loi naturelle qui a pour caractéristique, justement, d’être supranationale.

Interrogée sur France Info mercredi, Marine Le Pen a regretté que les parents de Vincent Lambert aient saisi la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) puisque ce faisant ils ont recours à une institution « supranationale ». Marine, elle, se dit « pour que les lois et les institutions françaises aient le dernier mot ». Le dernier mot ? Voilà qui fait penser à un célèbre jeu télévisé. Ici c’est la vie d’un homme qui est en jeu et le dernier mot du Conseil d’Etat est un arrêt de mort. Il aurait mieux valu reconnaître que les parents de Vincent Lambert ont eu raison d’en appeler à la CEDH et admettre que l’existence d’une institution supranationale est heureuse quand des institutions nationales bafouent la loi naturelle qui a pour caractéristique, justement, d’être supranationale.

Sur la loi Leonetti, Marine Le Pen a expliqué la position de son parti : « Le Front national considère que cette loi est plutôt bien faite, même si elle n’est pas assez connue et peut-être pas assez respectée, mais qu’il ne faut pas aller plus loin. » A partir du moment où le Conseil d’Etat juge qu’affamer et assoiffer à mort Vincent Lambert est une application de la loi Leonetti, on se demande en quoi, ou comment une loi Leonetti 2 pourrait « aller plus loin » dans l’inhumanité… La loi limite, selon Marine, « l’obstination déraisonnable » dans le maintien en vie de patients. Les parents de Vincent Lambert apprécieront comme il se doit cette appréciation.

Les points faibles de Marine Le Pen, aux yeux des médias et de l’UMPS ?  Les « dérapages » de son père ou ses positions économiques. C’est vrai sur le plan politicien. Sur un plan autrement supérieur, son désintérêt pour la défense de la vie est son vrai point faible, une incompréhensible carence. Ce n’est pas en soi une nouvelle, mais c’est toujours une déception.

Samuel Martin

Lu dans Présent

Partager cet article
Repost0

commentaires