Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 14:06

       Les musulmans du monde entier célèbrent ce vendredi la fête du sacrifice ou Kourban-baïram. Elle est l’une des plus attendues et significatives, remontant à la source de la culture islamique.

 

      « En fêtant Kourban-baïram nous nous rappelons constamment la grâce et la bonté d’Allah à notre égard, comme nous devons en montrer envers tous », a dit dans l’interview à notre radio le chef adjoint du Conseil des muftis de Russie Damir Guizatoulline.

 

      Le jour de Kourban-baïram chaque musulman doit venir prier dans la mosquée. Puis, en espace de trois jours, il doit sacrifier un bélier ou une brebis. La loi islamique autorise de sacrifier une vache ou un taureau de 2 ans, voire un chameau pour sept personnes. La viande de l’animal sacrifié est partagée en trois parts égales : l’une d’elles est donnée aux démunis, une autre reste à la famille et la troisième est préparée pour des voisins et invités. C’est une condition obligatoire de la fête.

 

         A présent dans certaines régions musulmanes de Russie, telles que le Tatarstan, la Bachkirie, la Tchétchénie l’Ingouchie, le Daghestan et d’autres Kourban-baïram est un jour férié. D’ailleurs, dans les régions non-musulmanes les adeptes de l’enseignement du prophète Mohammed préparent un riche programme de manifestations, auxquelles peuvent participer des partisans d’autres religions.

 

       Depuis plusieurs années de suite vers de nombreuses mosquées russes sont acheminés en camions des animaux à sacrifier. Malgré la montée des prix des animaux les jours de fête tous ils sont achetés, parce que la tradition exclut un marchandage. Les musulmans cherchent à choisir un animal à sacrifier plus grand, considérant que c’est lui qui pèsera sur le plateau de la balance, destiné aux bonnes œuvres.

Partager cet article
Repost0

commentaires